1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Une trentaine de médicaments de ville et hospitaliers sous tension d'approvisionnement.

Une trentaine de médicaments de ville et hospitaliers sous tension d'approvisionnement.

#Médicaments #Disponibilité
Par David Paitraud - Date de publication : 01 septembre 2022 - Image d'une montre Lecture : 8 minutes

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital

Au cours du mois d'août, l'ANSM a signalé des perturbations ou mis à jour les informations de disponibilité pour une trentaine de spécialités distribuées en ville et à l'hôpital.

Résumé

Au mois d'août, des tensions d'approvisionnements ou des ruptures de stock ont été signalées pour les spécialités suivantes, distribuées en ville et à l'hôpital : BAQSIMI, LYRICA solution buvable, RIFADINE suspension buvable, XYLOCAINE 5 % à la naphazoline, BRINTELLIX 15 mg, HYDROCORTANCYL 2,5 %, DALACINE 75 mg, FLAGYL suspension buvable, ACETATE DE CYPROTERONE ARROW 100 mg, AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE 100 mg/12,5 mg/mL NOURRISSON ET ENFANT buvable VIATRIS et ZENTIVA, EPREX, CAPRELSA, spécialités de paracétamol, et RIMIFON comprimé. 

A contrario, les spécialités suivantes sont remises à disposition normale : EMEND poudre pour suspension buvable, DISCOTRINE 5 et 15 mg/24 heures, RAPAMUNE solution buvable, spécialités de RITALINE LP.

BAQSIMI : persistance des tensions et maintien des mesures de contingentement

Les tensions concernant BAQSIMI 3 mg poudre nasale en récipient unidose (glucagon) se poursuivent (cf. notre article du 7 juillet 2022) [1]. Cette situation est causée par une très forte augmentation des ventes.

Malgré la livraison sur le marché français de quantités significatives le 1er septembre 2022, les mesures pour éviter une rupture de stock totale sont maintenues [234] :

  • contingentement quantitatif : prescription et délivrance d’une seule boîte par patient, à renouveler après utilisation ou à péremption. Le laboratoire souligne que « la taille de la boîte et la conservation à température ambiante (30 °C max) facilitent le transport et la détention du produit sur soi » ;
  • contingentement qualitatif : dispensation et prescription dans l’indication « traitement de l’hypoglycémie sévère » limitées :
    • aux enfants de 4 ans et plus et aux adolescents jusqu’à 18 ans traités par insuline ;
    • aux adultes à haut risque d’hypoglycémie sévère, notamment ceux ayant eu un épisode dans l’année précédente et les patients âgés de plus de 70 ans traitées par insuline.

En cas d'indisponibilité en ville, le laboratoire assure un dépannage d'urgence uniquement pour les populations les plus fragiles (enfants de 4 ans et plus, adolescents jusqu'à 18 ans, personnes adultes de plus de 70 ans traitées par insuline).

La situation sera réévaluée début 2023.

LYRICA solution buvable : perturbation en ville jusqu'en février 2023

La spécialité à base de prégabaline LYRICA 20 mg/mL solution buvable fait l'objet de tensions d'approvisionnement, conduisant à contingenter la distribution en ville [5]. 
À l'hôpital, la distribution est normale.
La remise à disposition est prévue en février 2023.

RIFADINE buvable : mise en place d'un contingentement quantitatif et qualitatif

La spécialité à base de rifampicine RIFADINE 2 % suspension buvable fait l'objet de tensions d’approvisionnement en ville et à l'hôpital pour une durée indéterminée. Cette situation liée à des problématiques industrielles génère un contingentement quantitatif et qualitatif [6] :

  • pour toute prescription, contacter le médecin prescripteur afin d’envisager un autre antibiotique ou une autre forme pharmaceutique de rifampicine si celle-ci est indispensable ;
  • réserver la suspension buvable à la population pédiatrique pour laquelle le dosage des autres formes pharmaceutiques n’est pas adapté.

Un dépannage sera envisagé sur la base des éléments transmis sur le formulaire joint au courrier adressé aux professionnels de santé [7].

XYLOCAINE À LA NAPHAZOLINE : remise à disposition reportée pour la solution pour application muqueuse

Initialement prévue pour juillet (cf. notre article du 30 juin 2022), la remise à disposition de la spécialité XYLOCAINE 5 % à la naphazoline solution pour application muqueuse en flacon de 24 mL (nitrate de naphazoline et chlorhydrate de lidocaïne) en ville est reportée à début décembre 2022. Elle reste en rupture de stock jusqu'à cette date [8].

BRINTELLIX 15 mg : contingentement en ville

L'antidépresseur BRINTELLIX 15 mg comprimé pelliculé (vortioxétine) en boîte 28 comprimés fait l'objet d'une distribution contingentée en ville. Une remise à disposition est prévue pour fin octobre 2022 [9].
Les autres dosages restent disponibles. De même, la présentation sous forme de 98 plaquettes de 1 comprimé (modèle hospitalier) n’est pas concernée.

HYDROCORTANCYL 2,5 % : contingentement en ville jusqu'en novembre 2022

Pour gérer les tensions d'approvisionnement d'HYDROCORTANCYL 2,5 % suspension injectable (prednisolone), les mesures suivantes sont mises en place :

  • stock réservé pour l’hôpital ;
  • distribution contingentée en ville.

La remise à disposition est prévue début novembre 2022 [10].

DALACINE 75 mg : remise à disposition reportée à mi-septembre 2022

Pour la seconde fois (cf. notre article du 2 août 2022), la remise à disposition de DALACINE 75 mg gélule (clindamycine) est reportée à mi-septembre 2022 [11]. Un stock très limité reste disponible pour les dépannages d’urgence.

FLAGYL suspension buvable : tensions d'approvisionnement jusqu'en novembre 2022

La spécialité FLAGYL 125 mg/5 mL suspension buvable (métronidazole) fait l'objet de tensions d'approvisionnement [12] :

  • le circuit hospitalier est conservé. Un stock de dépannage a été constitué ;
  • un contingentement par allocation est mis en place pour les officines.

La remise à disposition est prévue fin novembre 2022.

ACETATE DE CYPROTERONE 100 mg ARROW : approvisionnement sous tension et mise en place de mesures exceptionnelles

La spécialité ACETATE DE CYPROTERONE ARROW 100 mg comprimé sécable (cyprotérone) fait l'objet de tensions d'approvisionnement. Cette situation est liée à une augmentation très importante des ventes suite à l’arrêt de commercialisation d’autres spécialités à base d’acétate de cyprotérone. Une remise à disposition normale est attendue pour début avril 2023 [1314].

En ville, la distribution est arrêtée. Un stock de dépannage est constitué.
La distribution à l’hôpital est conservée.

Dans ce contexte, les spécialités à base d’acétate de cyprotérone dosées à 50 mg peuvent être utilisées, à titre exceptionnel, dans l’indication « réduction des pulsions sexuelles dans les paraphilies en association à une prise en charge psychothérapeutique » (indication normalement réservée au dosage à 100 mg). 

AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE buvable pour nourrissons : les spécialités VIATRIS et ZENTIVA sous tension

Des tensions d'approvisionnement touchent plusieurs spécialités d'AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE 100 mg/12,5 mg par mL NOURRISSONS ET ENFANTS poudre pour suspension buvable en flacon (rapport amoxicilline/acide clavulanique : 8/1) depuis plusieurs semaines [151617] : 

  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE VIATRIS 100 mg/12,5 mg/mL NOURRISSONS poudre pour suspension buvable en flacon ;
  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE ZENTIVA 100 mg/12,5 mg/mL NOURRISSONS poudre pour suspension buvable en flacon.

Afin de répondre aux besoins et éviter toute rupture, un contingentement à hauteur de 50 % maximum est mis en place pour ces spécialités, au sein du circuit ville.

Les laboratoires rappellent que le recours aux spécialités AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE 100 mg/12,5 mg par mL ENFANTS poudre pour suspension buvable en flacon est envisageable (concentration identique 100 mg/12,5 mg/mL, rapport amoxicilline/acide clavulanique : 8/1).
Une remise à disposition normale est attendue pour fin septembre 2022.

EPREX : solutions alternatives pour pallier les tensions d'approvisionnement

Les tensions d'approvisionnement en EPREX solution injectable en seringue préremplie (époétine alfa) persistent (cf. notre article du 2 août 2022) [1819] en ville et à l'hôpital :

  • EPREX 2000 UI/mL ;
  • EPREX 4000 UI/mL ;
  • EPREX 10 000UI/mL ;
  • EPREX 40 000 UI/mL.

La distribution est contingentée auprès des établissements de santé et des grossistes-répartiteurs. La remise à disposition normale est estimée à fin 2022.

Dans ce contexte, un recours aux différentes alternatives (cf. Encadré ci-dessous) est envisageable, en tenant compte des différences existant entre les spécialités (dosages, volumes des seringues). Une attention particulière doit être portée afin que les doses soient adaptées correctement et les erreurs de dosage et d’administration évitées.

Encadré -  Alternatives à EPREX
  • BINOCRIT (époétine alfa): biosimilaire d’EPREX
  • RETACRIT (époétine zêta)
  • EPORATIO (époétine thêta)
  • NEORECORMON (époétine bêta)
  • ARANESP (darbépoétine alfa)

Rupture de stock de CAPRELSA 100 mg : des unités importées mises à disposition en août

La rupture de stock de CAPRELSA 100 mg comprimé pelliculé (vandétanib) perdure (cf. notre article du 7 juillet 2022). Cette situation est consécutive à un changement non prévu de fournisseur du principe actif, et à une augmentation de la demande globale [202122, 23]. 

Les lots actuellement sur le marché peuvent continuer à être utilisés car ils ne présentent pas de risque additionnel pour les patients.
Des unités de la spécialité CAPRELSA 100 mg comprimé pelliculé, initialement destinées aux marchés autrichien et néerlandais, ont été mises à disposition des officines à compter du 10 août 2022.

La remise à disposition de CAPRELSA 100 mg est prévue au 4e trimestre 2022. Entre temps, si CAPRELSA 100 mg n'est pas disponible, le recours à un traitement alternatif doit être envisagé.

Pendant cette période de tension, il est demandé :

  • de ne pas utiliser CAPRELSA 100 mg pour des patients nécessitant le dosage à 300 mg, également sous tension ;
  • de réserver CAPRELSA 100 mg aux patients pédiatriques ainsi qu'aux patients présentant une insuffisance rénale ou une prolongation du QT. Comme CAPRELSA 300 mg n'est pas sécable, tout doit être mis en œuvre pour réserver l'usage du dosage à 100 mg à ces patients.

Spécialités à base de paracétamol (formes orales, suppositoires) : précisions relatives au contingentement

Les formes orales et rectales (suppositoires) de paracétamol font l'objet de tensions d'approvisionnement depuis le début de l'été (cf. notre article du 21 juillet 2022) [24].
Le 5 août, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a précisé les modalités de contingentements quantitatifs visant à maîtriser les stocks en ville :

  • jusqu'à 1 semaine de stock : contingentement quantitatif à hauteur de 50 % maximum des commandes passées par les laboratoires pour la vente aux grossistes-répartiteurs et pour la vente directe aux officines ;
  • jusqu'à 15 jours de stock et un réapprovisionnement prévu : contingentement quantitatif à hauteur de 75 % maximum des commandes passées par les laboratoires pour la vente aux grossistes-répartiteurs et pour la vente directe aux officines ;
  • jusqu'à 1 mois de stock et un réapprovisionnement prévu : contingentement quantitatif à hauteur à 100 % maximum des commandes passées par les laboratoires pour la vente aux grossistes-répartiteurs et pour la vente directe aux officines.

Ce contingentement doit être adapté à chaque forme et dosage, c’est-à-dire que les laboratoires peuvent fournir moins d'unités en fonction des stocks, des approvisionnements et des commandes..
Le circuit hospitalier n’est pas impacté par ce contingentement.

RIMIFON : approvisionnement sous tension

Des tensions d'approvisionnement en RIMIFON 150 mg comprimé (isoniazide) ont été signalées depuis le 1er août 2022, sans plus de précisions [25].

Les remises à disposition signalées au mois d'août

Au mois d'août, l'ANSM a confirmé la remise à disposition des spécialités suivantes : 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster