Substance active lidocaïne

À propos de la substance
Mise à jour : 08 janvier 2015

Lidocaïne : Mécanisme d'action

La lidocaïne est un anesthésique local du groupe des amino-amides, dont l'effet est rapide (au bout d'une minute) et de longue durée (environ une heure).

Le mécanisme d'action est basé sur l'inhibition de l'influx nerveux par fixation de la molécule activée sur un récepteur spécifique du canal sodique dans la membrane qui entoure la fibre nerveuse. 

Lidocaïne : Cas d'usage

La lidocaïne est utilisée, seule ou en association à l’adrénaline, ou au cétrimide, ou à la chlorhexidine, ou à la naphazoline, ou à la noradrénaline ou à la prilocaïne, dans la prise en charge d'anesthésies locales de surface et en odontostomatologie.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Lidocaïne chlorhydrate 1 % (10 mg/ml) solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N01 ANESTHESIQUES
N01B ANESTHESIQUES LOCAUX
N01BB AMIDES
N01BB02 LIDOCAÏNE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

LIDOCAINE CHLORHYDRATE 1 % sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Anesthésie caudale
  • Anesthésie locale d'infiltration
  • Anesthésie locorégionale
  • Anesthésie par bloc nerveux périphérique
  • Anesthésie péridurale

Mises en garde

  • Eviter l'administration en perfusion continue intra-articulaire post-opératoire
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : ce traitement peut altérer la capacité à utiliser des machines
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 1 an
  • Traitement à administrer en service spécialisé

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance médicale avec disponibilité de matériel de réanimation pendant le traitement
  • Surveillance par un médecin spécialisé pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

LIDOCAINE CHLORHYDRATE 1 % sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Lidocaïne (voie IV) + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de lidocaïne avec possibilité d'effets indésirables neurologiques et cardiaques (diminution de la clairance hépatique de la lidocaïne).
Conduite à tenirSurveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle des concentrations plasmatiques de lidocaïne pendant l'association et après l'arrêt du bêta-bloquant. Adaptation si besoin de la posologie de la lidocaïne.
Lidocaïne (voie systémique) + Amiodarone
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques de lidocaïne, avec possibilité d'effets indésirables neurologiques et cardiaques, par diminution de son métabolisme hépatique par l'amiodarone.
Conduite à tenirSurveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle des concentrations plasmatiques de lidocaïne. Si besoin, adaptation de la posologie de la lidocaïne pendant le traitement par amiodarone et après son arrêt.
Lidocaïne (voie systémique) + Cimétidine
Risques et mécanismesAvec la cimétidine utilisée à des doses supérieures ou égales à 800 mg/j : augmentation des concentrations plasmatiques de lidocaïne avec risque d'effets indésirables neurologiques et cardiaques (inhibition du métabolisme hépatique de la lidocaïne).
Conduite à tenirSurveillance clinique, ECG et éventuellement des concentrations plasmatiques de la lidocaïne ; s'il y a lieu, adaptation de la posologie de la lidocaïne pendant le traitement par la cimétidine et après son arrêt.
Lidocaïne (voie systémique) + Fluvoxamine
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de la lidocaïne avec possibilités d'effets indésirables neurologiques et cardiaques (diminution de la clairance hépatique de la lidocaïne).
Conduite à tenirSurveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle des concentrations plasmatiques de la lidocaïne pendant et après l'arrêt de l'association. Adaptation, si besoin, de la posologie de la lidocaïne.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Lidocaïne (voie systémique) + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque
Risques et mécanismesEffet inotrope négatif avec risque de décompensation cardiaque.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux anesthésiques locaux
  • Hypersensibilité aux anesthésiques locaux à liaison amide
  • Injection par voie intraveineuse
  • Porphyrie

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Altération de l'état général
  • Anesthésie obstétricale
  • Anesthésie péridurale
  • Antécédent de porphyrie
  • Bloc auriculoventriculaire
  • Bradycardie
  • Epilepsie
  • Hypovolémie
  • Infection au site d'injection
  • Inflammation au site d'injection
  • Insuffisance cardiaque
  • Insuffisance circulatoire
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance respiratoire
  • Nourrisson de moins de 1 an
  • Patient traité par voie intraveineuse
  • Porphyrie, antécédent familial (de)
  • Sujet âgé
  • Trouble de la coagulation
  • Trouble de la conduction cardiaque
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de neurotoxicité
  • Risque de trouble cardiovasculaire

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE Urticaire (Très rare) Eruption cutanée
Lésion cutanée
DIVERS Oedème (Très rare) Douleur des membres inférieurs
Douleur fessière
Frisson
HÉMATOLOGIE Méthémoglobinémie
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique (Rare)
Hypersensibilité (Rare)
Oedème de Quincke (Rare)
Réaction anaphylactique (Rare)
Réaction anaphylactoïde (Très rare)
OPHTALMOLOGIETrouble de la vision (Peu fréquent) Amaurose (Rare)
Diplopie (Rare)
Vision floue (Rare)
Nystagmus
ORL, STOMATOLOGIEAcouphène (Peu fréquent)
Vertige (Fréquent)
Acuité auditive (modification)
Bourdonnement d'oreille
Dysarthrie
Engourdissement de la langue
Sensation de vertige
PSYCHIATRIE Agitation
Appréhension
Désorientation temporospatiale
Logorrhée
Nervosité
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREEtourdissement orthostatique (Fréquent)
Hypertension artérielle (Fréquent)
Arrêt cardiaque (Rare)
Arythmie (Rare)
Dépression myocardique (Rare)
Atteinte cardiovasculaire
Bloc auriculoventriculaire
Bradycardie
Collapsus cardiovasculaire
Dépression cardiovasculaire
Extrasystole ventriculaire
Fibrillation ventriculaire
Hypotension artérielle
Tachycardie
SYSTÈME DIGESTIFVomissement (Fréquent) Trouble digestif (Cas isolés) Nausée
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE Contractions musculaires
Douleur lombaire
Radiculopathie
SYSTÈME NERVEUXNeuropathie (Peu fréquent)
Paresthésie péribuccale (Peu fréquent)
Altération de la conscience (Rare)
Arachnoidite (Rare)
Convulsions (Rare)
Lésion nerveuse (Rare)
Paraparésie (Cas isolés)
Perte de conscience (Rare)
Syndrome de la queue de cheval (Cas isolés)
Bâillement
Céphalée
Coma
Crise tonicoclonique généralisée
Dépression du système nerveux central
Engourdissement des lèvres
Hématome sous-dural
Neuropathie périphérique
Paraplégie
Paresthésie
Somnolence
Tremblement
Tremblement des extrémités
Trouble neurologique
SYSTÈME RESPIRATOIRE Bronchospasme (Rare)
Dépression respiratoire (Rare)
Apnée
Arrêt respiratoire
Dyspnée
Tachypnée
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Trouble urinaire (Cas isolés)

Voir aussi les substances

Lidocaïne chlorhydrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACchlorhydrate de 2-(diéthylamino)-N-(2,6-diméthylphényl)acétamide
Actualités liées5
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster