Substance active paracétamol

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Paracétamol : Mécanisme d'action

Le mécanisme précis des propriétés antalgiques et antipyrétiques du paracétamol reste à établir. Il implique des actions centrales et périphériques. 

Paracétamol : Cas d'usage

Le paracétamol est utilisé, seul ou en association avec l’acide acétylsalicylique et la codéine, l’acide acétylsalicylique et la caféine, l’acide ascorbique, la caféine, la caféine et la codéine, le grindélia et le gelsémium, dans la prise en charge de :
  • douleurs d’intensité légère à modérée,
  • fièvre.
En association avec la chlorphénamine, la chlorphénamine et l’acide ascorbique, le paracétamol est utilisé dans la prise en charge de :
  • états grippaux,
  • rhinopharyngites.
En association avec la chlorphénamine et la pseudoéphédrine, la doxylamine et la pseudoéphédrine, la diphénhydramine et la pseudoéphédrine, la phéniramine et l’acide ascorbique, la prométhazine, la pseudoéphédrine, la triprolidine et la pseudoéphédrine, le paracétamol est utilisé dans la prise en charge de :
  • fièvre,
  • rhinopharyngites.
En association avec l’acide ténoïque et l’essence d’eucalyptus, le paracétamol est utilisé dans la prise en charge de fièvres au cours d’affections bronchiques aiguës bénignes.

En association avec la codéine, l’opium et la caféine, le tramadol, le paracétamol est utilisé dans la prise en charge de douleurs d’intensité modérée à intense.

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Paracétamol 1 g comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N02 ANALGESIQUES
N02B AUTRES ANALGESIQUES ET ANTIPYRETIQUES
N02BE ANILIDES
N02BE01 PARACETAMOL
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

PARACETAMOL 1 g cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Douleur arthrosique
  • Douleur d'intensité légère à modérée
  • Fièvre

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • paracétamol : 1 g
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une boisson
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Respecter la posologie maximale recommandée
  • Respecter un intervalle de 4 à 6 heures entre 2 prises
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient à partir de 12 an(s)
  • Poids ≥ 50 kg
  • Douleur arthrosique - Douleur d'intensité légère à modérée - Fièvre
  • Posologie standard
  • 0,5 à 1 g 1 à 4 fois par jour
Posologies maximales
  • Dose maximale par prise: 1 g
  • Posologie maximale: 4 g par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer avec une boisson
  • Administrer indépendamment de la prise des repas

Mises en garde

  • Info patient : avaler le ½ comprimé ou le comprimé sans le mâcher ni le croquer
  • Le traitement doit être de courte durée
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas associer à un traitement contenant la même substance
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 50 kg
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction cutanée
  • Traitement à arrêter en cas d'hépatite virale aiguë
  • Traitement à réévaluer en cas d'absence d'amélioration après 5 jours
  • Traitement antipyrétique à associer si nécessaire

Informations relatives à la sécurité du patient

PARACETAMOL 1 g cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
Paracétamol + Antivitamines K
Risques et mécanismesRisque d'augmentation de l'effet de l'antivitamine K et du risque hémorragique en cas de prise de paracétamol aux doses maximales (4 g/j) pendant au moins 4 jours.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'antivitamine K pendant le traitement par le paracétamol et après son arrêt.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Hépatopathie décompensée
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité au paracétamol
  • Insuffisance hépatique sévère

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Alcoolisme chronique
  • Anémie hémolytique
  • Anorexie
  • Boulimie
  • Cachexie
  • Consommation d'alcool
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase
  • Déshydratation
  • Enfant entre 6 et 15 ans
  • Hépatite chronique
  • Hépatopathie
  • Hypersensibilité à l'aspirine
  • Hypersensibilité aux AINS
  • Hypovolémie
  • Infection par le VIH
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale : 10 ml/min < clairance de la créatinine < 50 ml/min
  • Jeûne
  • Malnutrition
  • Mucoviscidose
  • Patient traité à posologie élevée
  • Poids (diminution)
  • Réserves basses en glutathion
  • Sevrage alcoolique
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 50 kg
  • Syndrome de Gilbert
  • Traitement hépatotoxique en cours
  • Trouble de l'appétit
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'augmentation des ALAT
  • Risque de céphalée par abus médicamenteux
  • Risque de néphropathie
  • Risque de pustulose exanthématique aiguë généralisée
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction sévère d'hypersensibilité
  • Risque de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Enzymes hépatiques (augmentation) (Rare)
Hypoglycémie (Très rare)
Leucopénie (Exceptionnel)
Neutropénie (Exceptionnel)
Transaminases (augmentation) (Rare)
INR (augmentation)
INR (diminution)
DERMATOLOGIE Dermatite allergique (Rare)
Eruption cutanée (Rare)
Erythème cutané (Rare)
Hypersudation (Rare)
Prurit (Rare)
Purpura (Rare)
Réaction cutanée sévère (Très rare)
Urticaire (Rare)
Dermatose
Erythème pigmenté fixe
Erythème polymorphe
Exanthème
Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
Syndrome de Lyell
Syndrome de Stevens-Johnson
DIVERS Oedème (Rare)
HÉMATOLOGIE Agranulocytose (Rare)
Anémie (Rare)
Anémie hémolytique (Rare)
Hémorragie (Rare)
Insuffisance de la moelle osseuse (Rare)
Pancytopénie (Rare)
Thrombopénie (Exceptionnel)
Trouble de l'hématopoïèse (Rare)
Purpura thrombopénique
HÉPATOLOGIE Hépatopathie (Très rare)
Ictère (Rare)
Insuffisance hépatique (Rare)
Nécrose hépatique (Rare)
Cirrhose hépatique
Fibrose hépatique
Hépatite aiguë
Hépatite cytolytique
Hépatite fulminante
Hépatite sévère
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique (Rare)
Hypersensibilité (Rare)
Oedème de Quincke (Rare)
Réaction anaphylactique
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE Pyurie (Très rare)
OPHTALMOLOGIE Trouble de la vision (Rare)
ORL, STOMATOLOGIE Oedème laryngé
Sensation de brûlure rétropharyngienne
Vertige
PSYCHIATRIE Confusion mentale (Rare)
Dépression (Rare)
Hallucination (Rare)
Nervosité
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Malaise (Rare) Hypotension artérielle
Syndrome de Kounis
SYSTÈME DIGESTIF Diarrhée (Rare)
Douleur abdominale (Rare)
Nausée (Rare)
Pancréatite aiguë (Rare)
Pancréatite chronique (Rare)
Vomissement (Rare)
Constipation
Douleur épigastrique
SYSTÈME NERVEUX Céphalée (Rare)
Sédation (Rare)
Tremblement (Rare)
Somnolence
SYSTÈME RESPIRATOIRE Bronchospasme (Très rare) Asthme
Syndrome d'asthme en réponse à un analgésique
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Néphropathie (Rare) Anurie
Hématurie
Urine anormale

Voir aussi les substances

Paracétamol

Détails sur les substances
Chimie
IUPAChydroxy-4'acétanilide
Synonymesacetaminophen, paracetamol
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:3 g
Parenteral:3 g
Rectal:3 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster