Substance active métronidazole

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Métronidazole : Mécanisme d'action

Le métronidazole est un antibiotique antibactérien antiparasitaire de la famille des nitro-5-imidazolés.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 4 mg/l et R > 4 mg/l.

Espèces sensibles :

  • aérobies à Gram - : Helicobacter pylori ;
  • anaérobies : Bacteroides fragilis, bifidobacterium, bilophila, clostridium, Clostridium difficile, Clostridium perfringens, eubacterium, fusobacterium, peptostreptococcus, prevotella, porphyromonas, veillonella.

Espèces résistantes :

  • aérobies à Gram + : actinomyces ;
  • anaérobies : mobiluncus, Propionibacterium acnes.

Activité antiparasitaire : Entamoeba histolytica, Giardia intestinalis, Trichomonas vaginalis.  

Métronidazole : Cas d'usage

Le métronidazole est utilisé dans la prise en charge de :

  • acnées rosacées,
  • amibiases hépatiques,
  • amibiases intestinales,
  • giardiases,
  • infections à germes anaérobies,
  • trichomonases urogénitales,
  • vaginites.

En usage dentaire, le métronidazole est utilisé dans la prise en charge de :

  • antisepsies des canaux radiculaires avant obturation,
  • parodontites. 
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Métronidazole 0,5 % (5 mg/ml) solution pour perfusion

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
J ANTIINFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J01 ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE
J01X AUTRES ANTIBACTERIENS
J01XD DERIVES IMIDAZOLES
J01XD01 METRONIDAZOLE
P ANTIPARASITAIRES, INSECTICIDES
P01 ANTIPROTOZOAIRES
P01A MEDICAMENTS CONTRE L'AMIBIASE ET AUTRES PROTOZOOSES
P01AB DERIVES DU NITROIMIDAZOLE
P01AB01 METRONIDAZOLE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
Risques II

IIPrécaution

Soyez prudent
Soyez prudent

Indications et modalités d'administration

METRONIDAZOLE 0,5 % sol p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Amibiase hépatique sévère
  • Amibiase intestinale sévère
  • Infection à germe anaérobie en chirurgie, traitement préventif (de l')
  • Infection médicochirurgicale à germe anaérobie

Posologie

Unité de prise
ml
  • métronidazole : 5 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 à 60 minutes
Posologie
Patient jusqu'à 1 mois
Patient quel que soit le poids
Infection médicochirurgicale à germe anaérobie
Posologie standard
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • 15 mg/kg en 1 prise par jour
Traitement alternatif
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • Respecter un intervalle de 12 heures entre 2 prises
  • 15 mg/kg en 2 prises par jour
Infection à germe anaérobie en chirurgie, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Administrer 30 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 10 mg/kg 1 fois ce jour
Patient de 1 mois à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Amibiase hépatique sévère - Amibiase intestinale sévère
Posologie standard
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • 30 à 40 mg/kg 1 fois par jour
Infection médicochirurgicale à germe anaérobie
Posologie standard
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • 20 à 30 mg/kg en 2 à 3 prises par jour
Infection à germe anaérobie en chirurgie, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Administrer 30 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 20 à 40 mg/kg 1 fois ce jour
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Amibiase hépatique sévère - Amibiase intestinale sévère
Posologie standard
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • 500 mg 3 fois par jour
Infection médicochirurgicale à germe anaérobie
Posologie standard
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • 1 000 à 1 500 mg en 2 à 3 prises par jour
Infection à germe anaérobie en chirurgie, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Administrer 30 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 1 000 mg 1 fois ce jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Administrer immédiatement après ouverture du conditionnement
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 à 60 minutes
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : arrêter le traitement et consulter son médecin en cas de trouble psychiatrique
  • Info prof de santé : informer le patient des risques de réactions cutanées sévères
  • Instituer un traitement de relais par voie orale dès que possible
  • Interrompre l'allaitement pdt le traitement puis pdt 3 jours après l'arrêt du traitement
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le trt et au moins 72 h après l'arrêt du traitement
  • Tenir compte des recommandations locales officielles sur l'utilisation des antibiotiques
  • Traitement à arrêter en cas d'ataxie
  • Traitement à arrêter en cas d'augmentation des enzymes hépatiques
  • Traitement à arrêter en cas de confusion mentale
  • Traitement à arrêter en cas de pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Traitement à arrêter en cas de réaction liée à la perfusion
  • Traitement à arrêter en cas de signes de neuropathie
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome cérébelleux
  • Traitement à arrêter en cas de vertige
  • Traitement à arrêter en cas d'encéphalopathie

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec certains matériaux
  • Incompatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la fonction hépatique après l'arrêt du traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique avant et pendant le traitement
  • Surveillance dermatologique pendant le traitement
  • Surveillance neurologique pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

METRONIDAZOLE 0,5 % sol p perf
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Médicaments à l’origine d’une réaction antabuse + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesEffet antabuse (chaleur, rougeurs, vomissements, tachycardie).
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool. Tenir compte de l'élimination complète des médicaments en se référant à leur demi-vie avant la reprise de boissons alcoolisées ou du médicament contenant de l'alcool.
Métronidazole + Busulfan
Risques et mécanismesAvec le busulfan à fortes doses : doublement des concentrations de busulfan par le métronidazole.
Conduite à tenir
Métronidazole + Disulfirame
Risques et mécanismesRisque d'épisodes de psychose aiguë ou d'état confusionnel, réversibles à l'arrêt de l'association.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Métronidazole + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du métronidazole par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de métronidazole pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.
Métronidazole + Lithium
Risques et mécanismesAugmentation de la lithémie pouvant atteindre des valeurs toxiques, avec signes de surdosage en lithium.
Conduite à tenirSurveillance stricte de la lithémie et adaptation éventuelle de la posologie du lithium.
Métronidazole + Rifampicine
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du métronidazole par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de métronidazole pendant le traitement par la rifampicine et après son arrêt.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Métronidazole + Fluorouracile (et par extrapolation, autres fluoropyrimidines)
Risques et mécanismesAugmentation de la toxicité du fluoro-uracile par diminution de sa clairance.
Conduite à tenir
Métronidazole + Mébendazole
Risques et mécanismesRisque d'apparition d'un syndrome de Stevens-Johnson ou d'un syndrome de Lyell. Eviter cette association.
Conduite à tenirSurveillance clinique pendant le traitement.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux imidazolés
  • Réaction cutanée sévère à un traitement par métronidazole, antécédent (de)

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Encéphalopathie hépatique
  • Epilepsie
  • Infection sévère
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale
  • Leucopénie
  • Maladie du système nerveux
  • Neuropathie périphérique
  • Nouveau-né de moins de 1 mois
  • Patient en dialyse péritonéale
  • Patient en hémodialyse
  • Patient traité à posologie élevée
  • Perturbation hématologique
  • Perturbation hématologique, antécédent
  • Syndrome de Cockayne
  • Traitement prolongé
  • Traitement répété
  • Allaitement

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
Risques II

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'anomalie cérébrale à l'IRM
  • Risque d'ataxie
  • Risque de choc anaphylactique
  • Risque de colite pseudomembraneuse
  • Risque de coloration de l'urine
  • Risque de confusion mentale
  • Risque de lésion neurologique
  • Risque de leucopénie
  • Risque de méningite aseptique
  • Risque de neuropathie périphérique
  • Risque de psychose
  • Risque de pustulose exanthématique aiguë généralisée
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de syndrome cérébelleux
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de trouble hématologique
  • Risque de trouble neurologique
  • Risque de vertige
  • Risque d'encéphalopathie
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'insuffisance hépatique aiguë
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Bilirubinémie (anomalie) (Très rare)
Enzymes hépatiques (augmentation) (Très rare)
Granulopénie (Très rare)
Leucopénie
Neutropénie
Phosphatases alcalines (augmentation)
DERMATOLOGIE Dermatite allergique (Très rare)
Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée (Très rare)
Eruption cutanée
Erythème pigmenté fixe
Erythème polymorphe
Prurit
Syndrome de Lyell
Syndrome de Stevens-Johnson
Urticaire
DIVERS Fièvre (Très rare) Douleur
Faiblesse
HÉMATOLOGIE Agranulocytose (Très rare)
Pancytopénie (Très rare)
Thrombopénie (Très rare)
Aplasie médullaire
HÉPATOLOGIE Hépatite (Très rare)
Hépatopathie aiguë (Très rare)
Ictère (Très rare)
Atteinte du foie cholestatique
Hépatite cytolytique
Hépatite ictérique
Hépatite mixte
Insuffisance hépatique
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Hypersensibilité immédiate (Rare) Choc anaphylactique
Hypersensibilité
Oedème de Quincke
INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUESurinfection fongique (Fréquent) Candidose
Mycose
Mycose génitale
NUTRITION, MÉTABOLISME Anorexie
OPHTALMOLOGIE Névrite optique (Cas isolés)
Trouble de la vision (Très rare)
Acuité visuelle (diminution)
Diplopie
Dyschromatopsie
Myopie
Nystagmus
ORL, STOMATOLOGIE Dysarthrie (Très rare)
Sensation de vertige (Très rare)
Vertige (Très rare)
Dysgueusie
Glossite
Goût amer
Goût métallique
Hyposialie
Langue (modification)
Stomatite
PSYCHIATRIE Perturbation des mouvements (Très rare)
Psychose (Très rare)
Confusion mentale
Délire
Dépression
Episode psychotique
Hallucination
Idée suicidaire
Insomnie
Paranoïa
Suicide
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Anomalie de l'électrocardiogramme (Rare) Bouffée congestive
Irritation de la paroi veineuse
Onde T d'amplitude diminuée à l'électrocardiogramme
Thrombophlébite
SYSTÈME DIGESTIF Colite pseudomembraneuse (Rare)
Pancréatite (Très rare)
Décoloration de la langue
Diarrhée
Diarrhée sévère
Douleur épigastrique
Dysphagie
Eructation
Langue saburrale
Nausée
Pesanteur épigastrique
Vomissement
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE Douleur articulaire (Très rare)
Douleur musculaire (Très rare)
SYSTÈME NERVEUX Ataxie (Très rare)
Céphalée (Très rare)
Convulsions (Très rare)
Neuropathie optique (Cas isolés)
Somnolence (Très rare)
Anomalie cérébrale à l'IRM
Crise oculogyre
Encéphalopathie
Epilepsie (crise)
Méningite aseptique
Myoclonie
Neuropathie périphérique
Neuropathie périphérique sensitive
Paresthésie
Syndrome cérébelleux
Tremblement
Trouble de la marche
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Couleur de l'urine (modification) (Très rare) Coloration rouge de l’urine

Voir aussi les substances

Métronidazole

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC2-(2-méthyl-5-nitroimidazol-1-yl)éthanol
Synonymesmetronidazole
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:2 g
Parenteral:1.5 g
Rectal:2 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster