#Médicaments #Disponibilité

Disponibilité de plusieurs spécialités de ville et hospitalières

Entre les 13 et 19 janvier 2023, l'ANSM a signalé des perturbations ou actualisé les données de disponibilité de plusieurs spécialités distribuées en ville et à l'hôpital.

David Paitraud 19 janvier 2023 Image d'une montre8 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
3,5
(2 notes)
Publicité
De nombreuses ruptures et quelques remises à disposition.

De nombreuses ruptures et quelques remises à disposition.

Résumé

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment signalé des perturbations ou actualisé les données de disponibilité pour les spécialités suivantes, distribuées sur le double canal ville/hôpital :

  • spécialités à base de montélukast 4 mg, 5 mg, 10 mg : persistance des tensions d'approvisionnement en ville. Les ventes directes ont repris sous contingentement ;
  • spécialités à base de prednisone 5 mg et 20 mg : persistance des tensions d'approvisionnement en ville. Les ventes directes sont contingentées ; 
  • TASIGNA 50 mg gélule (nilotinib) : tension d'approvisionnement en ville, jusqu'en mars 2023 ; 
  • LARGACTIL 4 % buvable (chlorpromazine) : remise à disposition reportée en mars 2023 ; 
  • ILUVIEN implant intravitréen avec applicateur (acétonide de fluocinolone) : remise à disposition reportée à juillet 2023 ; 
  • VERKAZIA (ciclosporine) : des tensions d'approvisionnement sont signalées. Le laboratoire recommande de ne pas prescrire VERKAZIA à la place d'IKERVIS ; 
  • EXFORGE HCT 10/160/12,5 mg (amlodipine, hydrochlorothiazide, valsartan) : rupture de stock persistante et remise à disposition reportée en février 2023 ;
  • RIVOTRIL 2 mg comprimé quadrisécable (clonazépam) : tension d'approvisionnement et contingentement de la distribution. Un report vers la forme buvable RIVOTRIL 2,5 mg/mL solution buvable en goutte est possible ;
  • QUINIMAX 500 mg comprimé (quinine, cinchonine, cinchonidine, quinidine) : mise à disposition exceptionnelle d'unités destinées à l'exportation. La remise à disposition est maintenue en février 2023 ; 
  • spécialités à base de clarithromycine : persistance des tensions d'approvisionnement, pour une durée indéterminée ; 
  • spécialités à base de roxithromycine : persistance des tensions d'approvisionnement touchant les formes sèches 100 mg et 150 mg en comprimé, pour une durée indéterminée ;
  • spécialités à base de béclométhasone 200 µg/dose, 250 µg/dose, 400 µg/dose : remise à disposition reportée au deuxième trimestre 2023 ;
  • FUNGIZONE suspension buvable (amphotéricine B) : remise à disposition de la forme adulte et reprise de la distribution avec contingentement pour la forme pédiatrique ;
  • PARLODEL 5 mg gélule (bromocriptine) : remise à disposition normale ;
  • SIMPONI 100 mg solution injectable en stylo et seringue préremplie (golimumab) : remise à disposition normale ;
  • SUPPLIVEN (mélange d'oligo-éléments) : remise à disposition normale.

Spécialités à base de montélukast : ventes directes sous contingentement

Les tensions dont font l'objet les spécialités à base de montélukast 4 mg, 5 mg et 10 mg comprimé (SINGULAIR et génériques) persistent [1]. Les ventes directes ont repris, sous contingentement : 

  • très fortes tensions sur le dosage à 5 mg comprimé : les ventes directes sont contingentées et une dotation est mise en place pour la vente aux grossistes répartiteurs. Un stock de sécurité et de dépannage est proposé ;
  • légère tension des dosages à 4 mg et 10 mg comprimé : les ventes directes sont contingentées.

Le circuit hospitalier ainsi que les DROM (départements et régions d'outre-mer) ne sont pas impactés par ces mesures.

Spécialités à base de prednisone : distribution contingentée

Des fortes tensions d'approvisionnement persistent sur le marché des spécialités à base de prednisone 5 mg et 20 mg comprimé sécable (CORTANCYL et génériques) depuis le mois de décembre 2022 [2]. Ces perturbations concernent tous les laboratoires.    

Dans ce contexte, les mesures suivantes sont mises en place en ville : 

  • réouverture des ventes directes (cf. notre article du 5 janvier 2023), avec un contingentement quantitatif ;
  • dotation pour la vente aux grossistes-répartiteurs.

Le circuit hospitalier ainsi que les DROM ne sont pas impactés par ces mesures. 

Hématologie : le dosage à 50 mg de TASIGNA sous tension

Des tensions d'approvisionnement sont signalées pour l'antinéoplasique TASIGNA 50 mg gélule (nilotinib - cf. VIDAL Reco « Leucémie myéloïde chronique ») depuis le 6 janvier sur le marché de ville. Une remise à disposition est prévue le 13 mars 2023 [3].

En attendant le retour à la normale, la distribution est contingentée [4] :

  • le stock disponible est réservé pour les patients pédiatriques selon l'autorisation de mise sur le marché (AMM) en vigueur ;
  • la distribution est limitée à 1 boîte par patient.

Les autres dosages de TASIGNA à 150 mg et 200 mg ne sont pas concernés.

LARGACTIL 4 % buvable : remise à disposition reportée de 1 mois

En psychiatrie, la remise à disposition de l'antipsychotique LARGACTIL 4 % solution buvable en gouttes en flacon de 30 mL (chlorpromazine), initialement prévue en février (cf. notre article du 15 décembre 2022), est reportée à mi-mars 2023 [5]. 

En attendant la remise à disposition normale, aucun traitement ne doit être initié avec cette spécialité.

Les autres spécialités LARGACTIL 25 mg comprimé pelliculé et LARGACTIL 100 mg comprimé pelliculé sécable sont disponibles normalement. 

ILUVIEN : remise à disposition reportée à juillet 2023

La remise à disposition de l'implant intravitréen avec applicateur ILUVIEN 190 µg (acétonide de fluocinolone), initialement annoncée pour fin décembre 2022 (cf. notre article du 8 décembre 2022), est reportée au mois de juillet 2023 [6, 7].

À ce jour, le canal grossiste reste bloqué ; la distribution en direct auprès des officines de ville pour un dépannage d'urgence est maintenue.

VERKAZIA : ne pas le prescrire à la place d'IKERVIS

Les tensions d'approvisionnement en VERKAZIA 1 mg/mL collyre en émulsion (ciclosporine) signalées fin décembre (cf. notre article du 5 janvier 2023) persistent. Elles font suite à des problématiques industrielles [8, 9].

Dans ce contexte, la distribution de cet immunosuppresseur est contingentée ; la remise à disposition normale est toujours prévue mi-avril 2023.

Dans un récent courrier [10], le laboratoire Santen recommande de ne pas prescrire VERKAZIA à la place d'IKERVIS 1 mg/mL collyre en émulsion actuellement en rupture de stock.  

Bien que leur formulation en principe actif soit identique (ciclosporine 1 mg/mL), les indications thérapeutiques de VERKAZIA et IKERVIS sont différentes : 

  • VERKAZIA : traitement de la kératoconjonctivite vernale (KCV) sévère chez les enfants à partir de 4 ans et les adolescents ;
  • IKERVIS : traitement de la kératite sévère chez des patients adultes présentant une sécheresse oculaire qui ne s'améliore pas malgré l'instillation de substituts lacrymaux.

EXFORGE HCT 10/160/12,5 mg : remise à disposition reportée en février 2023

L'antihypertenseur EXFORGE HCT 10/160/12,5 mg, comprimé pelliculé en boîte de 30 (amlodipine, hydrochlorothiazide, valsartan) est toujours en rupture de stock (cf. notre article du 2 juin 2022) [11]. La distribution est soumise à un contingentement quantitatif.

Initialement annoncée pour l'été 2022, la remise à disposition normale est désormais prévue mi-février 2023.

RIVOTRIL 2 mg comprimé quadrisécable : tension d'approvisionnement et contingentement

Une tension d'approvisionnement l'antiépileptique RIVOTRIL 2 mg comprimé quadrisécable (clonazépam) est signalée en ville ; la distribution est contingentée. Le laboratoire dispose d'un stock pour les dépannages d'urgence. Une remise à disposition est prévue mi-février 2023 [12].

Dans ce contexte, la spécialité RIVOTRIL 2,5 mg/mL solution buvable en goutte peut être envisagée comme alternative [13] ; elle présente une biodisponibilité comparable à celle du comprimé. 

Le laboratoire recommande cependant de tenir compte des écarts importants entre les individus en termes de biodisponibilité.

Tableau comparatif extrait du courrier du laboratoire 

QUINIMAX 500 mg comprimé : des unités destinées à l'export pour dépanner le marché français

La spécialité orale QUINIMAX 500 mg comprimé pelliculé sécable (quininequinidine, cinchonine, cinchonidine) est toujours en rupture de stock en ville [14]. 

La remise à disposition de cet antipaludéen est maintenue en février 2023 (cf. notre article du 8 décembre 2022).

En attendant cette échéance, le laboratoire Sanofi annonce la mise à disposition auprès des officines de ville d'unités de cette spécialité initialement destinées au marché export [15].

Il n’existe pas de différence entre le médicament destiné aux autres pays et celui destiné à la France. La quantité par boîte est identique (tube de 9 comprimés).

Spécialités à base de clarithromycine : aucune date de remise à disposition annoncée

Les tensions d'approvisionnement dont font l'objet les spécialités antibiotiques à base de clarithromycine (ZECLAR et génériques) persistent depuis plusieurs mois [16] :

  • spécialités à base de clarithromycine 25 mg/mL et 50 mg/mL granulés pour suspension buvable ;
  • spécialités à base de clarithromycine 250 mg et 500 mg comprimé pelliculé.

La distribution de ces macrolides est contingentée. 

Aucune date de remise à disposition normale n'est annoncée à ce jour. 

Spécialités à base de roxithromycine 100 mg et 150 mg comprimé : tension d'approvisionnement pour une durée indéterminée

Des tensions d'approvisionnement touchant les spécialités antibiotiques à base de roxithromycine 100 mg et 150 mg comprimé pelliculé (RULID et génériques) sont signalées depuis novembre 2022, pour tous les laboratoires [17]. 

La distribution de ces macrolides est contingentée. 

Aucune date de remise à disposition normale n'est annoncée à ce jour. 

Spécialités à base de béclométhasone : situation toujours tendue et remise à disposition reportée au mois de juin 2023

Les tensions d'approvisionnement touchant les spécialités à base de béclométasone persistent (cf. notre article du 1er décembre 2022) [18] :

  • spécialités à base de béclométasone 200 µg/dose poudre pour inhalation ;
  • spécialités à base de béclométasone 250 µg/dose solution pour inhalation en flacon pressurisé ;
  • spécialités à base de béclométasone 400 µg/1 mL suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose.

Cette situation devrait durer jusqu'au deuxième trimestre 2023 ; la remise à disposition est prévue au 30 juin, au lieu de janvier 2023 comme initialement annoncé.

Dans l'attente de cette échéance, des contingentements quantitatifs sont maintenus sur le circuit de ville.

Le circuit hôpital est approvisionné normalement.

FUNGIZONE suspension buvable : remise à disposition de la forme adulte, contingentement de la forme pédiatrique

Au sein de la gamme antifongique à base d'amphotéricine B FUNGIZONE suspension buvable, la situation s'améliore : 

  • FUNGIZONE 10 % ENFANT ET NOURRISSON suspension buvable [19] : reprise de la distribution sous contingentement, après plusieurs mois d'indisponibilité. La remise à disposition est prévue à compter de février 2023 ;
  • FUNGIZONE 10 % suspension buvable [20] : remise à disposition normale après un épisode de tension en décembre (cf. notre article du 1er décembre 2022).

Les remises à disposition : FUNGIZONE format adulte, PARLODEL 5 mg, SIMPONI 10 mg, SUPPLIVEN

L'ANSM a confirmé la remise à disposition des spécialités suivantes :     

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster