1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Le taux de remboursement des médicaments par l’Assurance maladie varie en fonction de leur service médical rendu (illustration).

Le taux de remboursement des médicaments par l’Assurance maladie varie en fonction de leur service médical rendu (illustration).

#Médicaments #Prise en charge
Par David Paitraud - Date de publication : 21 juillet 2022 - Image d'une montre Lecture : 9 minutes

Extension de prise en charge : BENLYSTA, HULIO, HYRIMOZ, YUFLYMA et ILUVIEN

Le périmètre des indications prises en charge (remboursement et agrément aux collectivités) des spécialités suivantes est élargi : BENLYSTA 200 mg solution injectable en stylo prérempli (bélimumab), les spécialités à base d'adalimumab HULIO, HYRIMOZ et YUFLYMA (biosimilaires d'HUMIRA), et l'implant ILUVIEN (acétonide de fluocinolone). 

 

Résumé
Les spécialités suivantes bénéficient d'une extension de remboursement en ville et d'agrément aux collectivités : 

  • en néphrologie : BENLYSTA 200 mg solution injectable en stylo prérempli (bélimumab) est désormais pris en charge dans le traitement des glomérulonéphrites lupiques actives de l'adulte ;
  • en dermatologie et gastroentérologie : les biosimilaires à base d'adalimumab HULIO, HYRIMOZ et YUFLYMA solution injecable sont désormais pris en charge dans le traitement de la maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) de l'adulte, et dans la rectocolite hémorragique de l'enfant et de l'adolescent. Pour HULIO, le libellé de prise en charge dans le traitement du psoriasis en plaques modifié ; 
  • en ophtalmologie : l'implant intravitréen ILUVIEN (acétonide de fluocinolone) est désormais pris en charge en prévention de la rechute de l'uvéite non infectieuse récidivante. 


BENLYSTA : extension de prise en charge pour le stylo prérempli SC
La spécialité à base de bélimumab BENLYSTA 200 mg solution injectable en stylo prérempli pour voie sous-cutanée (SC) est désormais remboursable (65 %) [1] et agréée aux collectivités dans l'indication suivante [2] : 

  • en association au traitement standard comprenant une corticothérapie et un immunosuppresseur pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrites lupiques actives de classe histologique III ou IV associées ou non à une classe V.

Cette extension d'indication s'applique aux deux conditionnements (boîte unitaire et boîte de quatre). 

Pour rappel, les spécialités hospitalières BENLYSTA 120 mg et 400 mg poudre pour solution à diluer pour perfusion (formulation intraveineuse) bénéficient de cette extension de prise en charge (agrément aux collectivités) depuis le mois de mai 2022 (cf. notre article du 5 mai 2022).

Un périmètre de remboursement restreint par rapport à l'AMM
Cette indication a été accordée le 30 avril 2021 et a fait l'objet d'un avis par la Commission de la transparence (CT) publié le 15 décembre 2022 [3].

La CT s'est positionnée favorablement à la prise en charge de BENLYSTA dans le traitement des 
glomérulonéphrites lupiques actives, mais dans un périmètre restreint par rapport à celui de l'autorisation de mise sur le marché (AMM - cf. Encadré 1) : 

  • service médical rendu (SMR) modéré uniquement pour le traitement des glomérulonéphrites lupiques actives de classe histologique III ou IV associées ou non à une classe V ;
  • SMR insuffisant pour les glomérulonéphrites lupiques de classe V pure, faute de données robustes.

Une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) est attribuée dans ce périmètre restreint d'indication.


Encadré 1 - Indication de BENLISTA stylo prérempli SC selon l'AMM
BENLYSTA SC est indiqué :
  • en association au traitement habituel, chez les patients adultes atteints de lupus systémique (LS) actif avec présence d'auto-anticorps et activité de la maladie élevée (définie par exemple par la présence d'anticorps anti-ADN natif et un complément bas) malgré un traitement standard ;
  • en association avec des immunosuppresseurs pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique active.


La CT s'est appuyée sur les résultats de l'étude de phase III de supériorité BLISS-LN [4], randomisée, en double aveugle, ayant comparé BENLYSTA par voie intraveineuse (IV) au placebo.

Selon les résultats de cette étude, la supériorité de BENLYSTA a été démontrée :

  • sur le critère de jugement principal : réponse rénale (PERR) à la semaine 104 : 43,0 % dans le groupe bélimumab versus 32,3 % dans le groupe placebo, p = 0,0311 ;
  • ainsi que sur l'ensemble des critères de jugement secondaires hiérarchisés, tous des critères composites évaluant la fonction rénale.


Traitement des glomérulonéphrites lupiques actives par bélimumab : données posologiques
Chez les patients qui commencent un traitement par BENLYSTA pour une glomérulonéphrite lupique active, le schéma posologique recommandé est :

  • 400 mg (2 injections de 200 mg) 1 fois par semaine pour 4 doses ;
  • puis 200 mg 1 fois par semaine par la suite.

BENLYSTA doit être utilisé en association avec des corticoïdes et du mycophénolate ou du cyclophosphamide pour l'induction, ou du mycophénolate mofétil ou de l'azathioprine pour l'entretien. L'état du patient doit être régulièrement évalué.

En cas de passage de BENLYSTA IV à BENLYSTA SC, la première dose de 200 mg injectée par voie SC doit être réalisée 1 à 2 semaines après la dernière dose administrée par voie IV. Cette transition peut avoir lieu à tout moment après que le patient a reçu les deux premières administrations par voie intraveineuse.

Conditions de remboursement 
BENLYSTA est soumis à prescription médicale obligatoire (liste I) et restreinte :  

  • prescription initiale hospitalière annuelle ;
  • prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en médecine interne, rhumatologie, néphrologie ou dermatologie.

Les deux premières administrations doivent être effectuées en milieu hospitalier.

Extension de prise en charge pour trois spécialités biosimilaires à base d'adalimumab : HULIO, HYRIMOZ et YUFLYMA

La prise en charge (remboursement à 65 % et agrément aux collectivités) des spécialités à base d'adalimumab HULIO, HYRIMOZ et YUFLYMA solution injectable (spécialités biosimilaires d'HUMIRA - cf. Encadré 2) est étendue aux indications suivantes [5678910] :

  • hidrosadénite suppurée (HS) de l'adulte : traitement de l'hidrosadénite suppurée (maladie de Verneuil) active, modérée à sévère, chez les adultes en cas de réponse insuffisante au traitement systémique conventionnel de l'HS ;
  • rectocolite hémorragique de l'enfant et de l'adolescent : traitement de la rectocolite hémorragique active, modérée à sévère chez les enfants à partir de 6 ans et les adolescents ayant eu une réponse inadéquate au traitement conventionnel, comprenant les corticoïdes et/ou la 6-mercaptopurine (6-MP) ou l'azathioprine (AZA), ou chez lesquels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indiqués.
Encadré 2 - Spécialités à base d'adalimumab bénéficiant d'une extension de prise en charge dans la maladie de Verneuil de l'adulte, et dans la rectocolite hémorragique pédiatrique


Ces extensions de prise en charge s'appuient sur des avis favorables de la CT émis pour la spécialité de référence HUMIRA :


Psoriasis en plaques : révision du périmètre de prise en charge d'HULIO 
Pour HULIO, le périmètre de prise en charge dans le traitement du psoriasis en plaques a été révisé, conformément à l'avis de la CT du 5 mai 2021 [13] relatif à HUMIRA.

Chez l'adulte, HULIO est désormais pris en charge dans le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère en cas d'échec, ou de contre-indication, ou d'intolérance aux autres traitements systémiques y compris la ciclosporine, le méthotrexate ou la puvathérapie.

Conditions de prescription des spécialités à base d'adalimumab
Les spécialités HULIO, HYRIMOZ et YUFLYMA sont soumises à prescription médicale obligatoire (liste I) et restreinte : 

  • prescription initiale hospitalière ;
  • prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en rhumatologie, en gastroentérologie et hépatologie, en dermatologie, en pédiatrie, en ophtalmologie et en médecine interne ;
  • médicaments d'exception : prescription en conformité avec la fiche d'information thérapeutique (FIT) en vigueur [579].


Implant intravitréen ILUVIEN : prise en charge étendue en prévention de la rechute de l'uvéite non infectieuse récidivante
La prise en charge (remboursement et agrément aux collectivités) de l'implant intravitréen ILUVIEN 190 microgrammes (acétonide de fluocinolone) est étendue en prévention de la rechute de l'uvéite non infectieuse récidivante affectant le segment postérieur de l'œil [1415].

Cette indication (cf. Encadré 3) a été accordée à ILUVIEN le 30 avril 
2019 par procédure européenne décentralisée.


Encadré 3 - Indications thérapeutiques d'ILUVIEN selon l'AMM
ILUVIEN est indiqué dans le traitement de la perte d'acuité visuelle associée à l'œdème maculaire diabétique (OMD) chronique lorsque la réponse aux traitements disponibles est jugée insuffisante (cf. VIDAL Reco « Diabète de type 1 »).

ILUVIEN est indiqué dans la prévention de la rechute de l'uvéite non infectieuse récidivante affectant le segment postérieur de l'œil.


Avis favorable au remboursement 
Dans son avis du 22 septembre 2021 [16], la CT a accordé à ILUVIEN, pour cette nouvelle indication : 

  • un SMR important ;
  • sans amélioration du SMR (ASMR V).

Dans cette indication, la supériorité d'ILUVIEN en injection unilatérale par rapport à une injection simulée a été démontrée dans une étude de supériorité de phase III multicentrique, randomisée, en double aveugle (étude PSV-FAI-001) [17] avec une quantité d'effet importante, en termes de pourcentage de récidives à 6 mois chez des adultes atteints d'uvéite non infectieuse récidivante affectant le segment postérieur de l'œil :

  • 27,6 % avec l'implant intravitréen d'acétonide de fluocinolone versus 90,5 % avec l'injection simulée.


Recommandations posologiques
La dose recommandée est un implant d'ILUVIEN dans l'œil atteint. L'administration simultanée dans les deux yeux n'est pas recommandée.

Aucune donnée n'est disponible en faveur d'un traitement supplémentaire des patients avec un nouvel implant dans le cadre de la prévention de rechute de l'uvéite non infectieuse récidivante affectant le segment postérieur de l'œil.

Conditions de prescription
ILUVIEN est soumis à prescription médicale obligatoire (liste I) réservée aux spécialistes en ophtalmologie.
En tant que médicament d'exception, sa prescription doit être établie en conformité avec la FIT en vigueur
[14]

Changement de prix à partir du 25 juillet 2022
En plus de l'extension de prise en charge, ILUVIEN fait l'objet d'un changement de prix qui entrera en vigueur au 25 juillet 2022 ; la base de remboursement passe de 6 025,07 euro à 5 877,77 euros TTC (boîte unitaire) [18].

Pour aller plus loin

[1] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension de remboursement de BENLYSTA stylo prérempli (Journal officiel du 13 juillet 2022 - texte 43)
[2] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension d'agrément aux collectivités de BENLYSTA stylo prérempli (Journal officiel du 13 juillet 2022 - texte 44)
[3] Avis de la Commission de la transparence - BENLYSTA (HAS, 15 décembre 2021)
[4] Furie R et al. Two-Year, Randomized, Controlled Trial of Belimumab in Lupus NephritisNEJM, 2020: 383: 1117-1128.

[5] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension de remboursement de HULIO et Fiche d'information thérapeutique (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 20)
[6] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension d'agrément aux collectivités de HULIO (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 21)
[7] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension de remboursement de HYRIMOZ et Fiche d'information thérapeutique (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 24)
[8] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension d'agrément aux collectivités de HYRIMOZ (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 25)
[9] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension de remboursement de YUFLYMA et Fiche d'information thérapeutique (Journal officiel du 12 juillet 2022 - texte 33)
[10] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension d'agrément aux collectivités de YUFLYMA (Journal officiel du 12 juillet 2022 - texte 34)
[11] Avis de la CT - HUMIRA, traitement de la l'hidrosadénite suppurée (HAS, 3 mars 2021)
[12] Avis de la CT - HUMIRA, traitement de la rectocolite hémorragique en pédiatrie (HAS, 19 mai 2021)
[13] Avis de la CT - HUMIRA, traitement du psoriasis en plaques de l'adulte (HAS, 5 mai 2021)

[14] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension de remboursement d'ILUVIEN et Fiche d'information thérapeutique (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 28)
[15] Arrêté du 8 juillet 2022 - Extension d'agrément aux collectivités d'ILUVIEN (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 29)
[16] Avis de la Commission de la transparence - ILUVIEN (HAS, 22 septembre 2021)
[17] 
Jaffe, G. J. & Pavesio, C. E. Effect of a Fluocinolone Acetonide Insert on Recurrence Rates in Noninfectious Intermediate, Posterior, or Panuveitis. Ophthalmology, 2020; 127: 1395-1404
[18] Avis relatif au prix d'ILUVIEN (Journal officiel du 19 juillet 2022 - texte 83)

 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster