À propos de Acide mycophénolique
Mise à jour : 02 juin 2014
Acide mycophénolique : Mécanisme d'action

L'acide mycophénolique est un puissant inhibiteur sélectif, non compétitif et réversible de l'inosine monophosphate déshydrogénase ; il inhibe donc, sans être incorporé à l'ADN, la synthèse de novo des nucléotides guanine. Étant donné que la prolifération des lymphocytes B et T est essentiellement dépendante de la synthèse de novo des purines, et que d'autres types de cellules peuvent utiliser des voies métaboliques « de suppléance », l'acide mycophénolique a un effet cytostatique plus marqué sur les lymphocytes que sur les autres cellules.


 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Mycophénolate mofétil 500 mg comprimé

Dernière modification : 01/03/2023 - Révision : 29/08/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L04 - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04A - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04AA - IMMUNOSUPPRESSEURS SELECTIFS
L04AA06 - ACIDE MYCOPHENOLIQUE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

MYCOPHENOLATE MOFETIL 500 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Rejet de greffe d'organe en transplantation rénale,cardiaque ou hépatique, trt préventif associé(du)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • mycophénolate mofétil : 500 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer entier
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Rejet de greffe d'organe en transplantation rénale,cardiaque ou hépatique, trt préventif associé(du)
Posologie standard
Dans le cas de : Transplantation rénale
  • Débuter le traitement dans les 72 heures après la transplantation
  • 600 mg/m² 2 fois par jour
  • Posologie maximale: 2 000 mg par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Rejet de greffe d'organe en transplantation rénale,cardiaque ou hépatique, trt préventif associé(du)
Posologie standard
Dans le cas de : Transplantation rénale
  • Débuter le traitement dans les 72 heures après la transplantation
  • 1 000 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Transplantation cardiaque
  • Débuter le traitement dans les 5 jours après la transplantation
  • 1 500 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Transplantation hépatique
  • Traitement à administrer en relais d'un traitement par perfusion
  • 1 500 mg 2 fois par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer entier
  • Administrer soit toujours pdt le repas soit toujours en dehors du repas
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

MYCOPHENOLATE MOFETIL 500 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Allaitement
  • Femme en période d'activité génitale en l'absence de contraception efficace
  • Femme susceptible d'être enceinte en l'absence d'un test de grossesse négatif
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'acide mycophénolique ou à ses sels
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Déficit en hypoxanthine-guanine phosphoribosyltransférase
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Hépatite B
  • Hépatite C
  • Homme en âge de procréer
  • Insuffisance rénale chronique sévère
  • Interchangeabilité
  • Partenaire enceinte ou susceptible de l'être
  • Pathologie digestive sévère
  • Sujet âgé
  • Syndrome de Kelley-Seegmiller
  • Syndrome de Lesch-Nyhan
  • Traitement concomitant par immunosuppresseur

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Mycophénolate mofétil + Vaccins vivants atténués

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenirEt pendant les 3 mois suivant l'arrêt du traitement.
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Mycophénolate mofétil + Colestipol

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive du mycophénolate.
Conduite à tenirPrendre le colestipol à distance du mycophénolate (plus de 2 heures si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Mycophénolate mofétil + Sévélamer

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations sanguines du mycophénolate par diminution de son absorption.
Conduite à tenirPrendre le mycophénolate à distance du sévélamer (1 heure avant ou 3 heures après).
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Mycophénolate mofétil + Aciclovir (voie systémique)

Risques et mécanismesChez l'insuffisant rénal : augmentation des concentrations plasmatiques d'aciclovir et de mycophénolate.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle des posologies.

Mycophénolate mofétil + Antisécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons

Mycophénolate mofétil + Fluoroquinolones (voie systémique)

Mycophénolate mofétil + Pénicillines (groupe A)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations de l'acide mycophénolique d'environ un tiers, avec risque potentiel de baisse d'efficacité.
Conduite à tenir

Mycophénolate mofétil + Valaciclovir (voie systémique)

Risques et mécanismesChez l'insuffisant rénal : augmentation des concentrations plasmatiques de valaciclovir et de mycophénolate.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle des posologies.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

Fertilité et Grossesse

  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Information du patient : consulter son médecin en cas de suspicion de grossesse
  • Information du professionnel de santé : expliquer le programme de prévention de la grossesse
  • Médicament génotoxique
  • Médicament tératogène
  • Ne pas effectuer de don de sperme pendant le traitement et jusqu'à 90 jours après l'arrêt du trt
  • Risque de malformation congénitale
  • Surveillance par 2 tests de grossesse dans les 10 jours avant la mise en route du traitement
  • Utiliser chez l'homme une contraception efficace pdt le trt et au moins 90 jours après arrêt du trt
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 6 semaines après arrêt du trt
  • Utiliser chez la partenaire une contraception efficace pdt au moins 90 jours après l'arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'avortement spontané
  • Risque d'hémorragie digestive
  • Risque d'hypogammaglobulinémie
  • Risque d'infection
  • Risque d'insuffisance médullaire
  • Risque d'oedème pulmonaire
  • Risque d'ulcère digestif
  • Risque de bronchectasie
  • Risque de cancer
  • Risque de fibrose pulmonaire
  • Risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive
  • Risque de néphropathie à BK virus
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de pneumopathie interstitielle
  • Risque de réactivation virale
  • Risque de septicémie

Surveillances du patient

  • Surveillance de la formule sanguine 1/sem pdt 1 mois puis 2/mois pdt 2 mois puis 1/mois pdt 9 mois

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas effectuer de don de sang pendant le traitement et jusqu'à 6 sem après l'arrêt du traitement
  • Vaccination antigrippale bénéfique

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de symptômes d'insuffisance médullaire
  • Info patient : limiter l'exposition au soleil ou aux rayons UV
  • Info patient : utiliser une crème solaire à indice de protection élevé

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hypocalcémie (Très fréquent)
  • Hypokaliémie (Très fréquent)
  • Bilan hépatique (anomalie) (Fréquent)
  • Hyperuricémie (Très fréquent)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Fréquent)
  • Hyperglycémie
  • Enzymes hépatiques (augmentation)
  • Hyperlipidémie
  • Urémie (augmentation)
  • Créatininémie (augmentation)
  • LDH (augmentation)
  • Hypercholestérolémie
  • Leucocytose
  • Hypogammaglobulinémie
  • Hypophosphatémie
  • Hypomagnésémie
  • Marqueur inflammatoire augmenté
  • Hyperkaliémie
  • Hyperbilirubinémie
  • CANCEROLOGIE
  • Epithélioma basocellulaire (Peu fréquent)
  • Sarcome de Kaposi (Peu fréquent)
  • Tumeur (Fréquent)
  • Lymphome (Peu fréquent)
  • Epithélioma spinocellulaire (Peu fréquent)
  • Cancer de la peau
  • Cancer
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Papillome cutané (Peu fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Tumeur bénigne de la peau (Fréquent)
  • Eruption cutanée
  • Hypertrophie cutanée
  • Acné
  • DIVERS
  • Oedème (Très fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal (Peu fréquent)
  • Syndrome inflammatoire aigu associé aux inhibiteurs de la synthèse de novo des purines (Peu fréquent)
  • Asthénie (Très fréquent)
  • Fièvre (Très fréquent)
  • Oedème périphérique (Fréquent)
  • Oedème des membres inférieurs (Peu fréquent)
  • Faiblesse (Peu fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Oedème de la face
  • Frisson
  • Hernie
  • Douleur
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Avortement spontané
  • HÉMATOLOGIE
  • Syndrome lymphoprolifératif (Peu fréquent)
  • Contusion (Peu fréquent)
  • Lymphadénopathie (Peu fréquent)
  • Insuffisance de la moelle osseuse (Peu fréquent)
  • Neutrophiles de morphologie anormale (Cas isolés)
  • Pseudolymphome
  • Ecchymose
  • Cytopénie
  • Hémorragie
  • Agranulocytose
  • Pancytopénie
  • Neutrophiles avec l'anomalie de Pelger-Huët
  • Aplasie médullaire
  • Erythroblastopénie
  • Anémie
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère
  • Hépatite
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité
  • Angioedème
  • Déficit immunitaire
  • Réaction anaphylactique
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Infection bactérienne (Très fréquent)
  • Tuberculose
  • Infection à mycobactérie atypique
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Mycose
  • Candidose cutanéomuqueuse
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Infection virale (Très fréquent)
  • Infection par le virus John Cunningham
  • Virémie
  • Infection virale (réactivation)
  • Infection à cytomégalovirus
  • Gastrite à cytomégalovirus
  • Herpès
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection de la plaie (Peu fréquent)
  • Sepsis
  • Infection
  • Péritonite
  • Septicémie
  • NÉONATOLOGIE
  • Malformation congénitale
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Peu fréquent)
  • Diabète (Peu fréquent)
  • Poids (diminution) (Fréquent)
  • Appétit diminué
  • Acidose
  • Goutte
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Conjonctivite (Peu fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sécheresse buccale (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Ulcère labial (Peu fréquent)
  • Obstruction du canal de Sténon (Peu fréquent)
  • Coloration de la langue (Peu fréquent)
  • Ulcération buccale (Fréquent)
  • Stomatite (Fréquent)
  • Hyperplasie gingivale (Fréquent)
  • Dysgueusie
  • Vertige
  • PARASITOLOGIE
  • Infection protozoaire (Peu fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Anxiété (Très fréquent)
  • Délire (Peu fréquent)
  • Rêves anormaux (Peu fréquent)
  • Trouble psychique
  • Insomnie
  • Dépression
  • Agitation
  • Confusion mentale
  • Pensée anormale
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Lymphocèle (Peu fréquent)
  • Thrombophlébite (Fréquent)
  • Hypertension artérielle (Très fréquent)
  • Extrasystole ventriculaire (Peu fréquent)
  • Malaise (Fréquent)
  • Tachycardie
  • Hypotension artérielle
  • Endocardite
  • Vasodilatation
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Constipation (Très fréquent)
  • Abdomen sensible (Peu fréquent)
  • Reflux gastro-oesophagien (Peu fréquent)
  • Gastrite (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Subocclusion (Peu fréquent)
  • Ulcère gastro-intestinal (Fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Halitose (Peu fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Oesophagite (Fréquent)
  • Iléus (Fréquent)
  • Hémorragie digestive (Fréquent)
  • Dyspepsie (Très fréquent)
  • Ulcère gastroduodénal (Peu fréquent)
  • Soif (Peu fréquent)
  • Colite (Fréquent)
  • Gastrite hémorragique
  • Distension abdominale
  • Eructation
  • Atrophie villositaire intestinale
  • Méléna
  • Colite hémorragique
  • Ulcère digestif
  • Pancréatite
  • Flatulence
  • Perforation intestinale
  • Trouble digestif
  • Ulcère oesophagien
  • Hématémèse
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur articulaire (Très fréquent)
  • Crampe (Peu fréquent)
  • Ostéomyélite (Peu fréquent)
  • Dorsalgie
  • Faiblesse musculaire
  • Arthrite
  • Douleur musculaire
  • Douleur musculo-squelettique
  • Douleur dans le cou
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Convulsions (Fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Paresthésie
  • Hypertonie
  • Réaction paradoxale
  • Somnolence
  • Leucoencéphalopathie multifocale progressive
  • Méningite
  • Tremblement
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Infection des voies respiratoires supérieures (Fréquent)
  • Congestion pulmonaire (Peu fréquent)
  • Pneumonie (Fréquent)
  • Sifflement respiratoire (Peu fréquent)
  • Toux
  • Epanchement pleural
  • Oedème pulmonaire
  • Dyspnée
  • Fibrose pulmonaire
  • Bronchectasie
  • Pneumopathie interstitielle
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Nécrose tubulaire aiguë (Peu fréquent)
  • Sténose urétrale (Peu fréquent)
  • Impuissance (Peu fréquent)
  • Atteinte de la fonction rénale
  • Oedème du scrotum
  • Néphropathie à BK virus
  • Hématurie
  • Voir aussi les substances

    Mycophénolate mofétil

    Chimie
    IUPAC(E)-6-(4-hydroxy-6-méthoxy-7-méthyl-3-oxo-5-phtalanyl)-4-méthyl-4-hexénoate de 2-morpholinoéthyle
    Synonymesmycophenolate mofetil
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:2 g
    Parenteral:2 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster