1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

#Médicaments #Disponibilité
Par Isabelle Cochois - Date de publication : 05 août 2022

Médicaments hospitaliers : ruptures et tensions d'approvisionnement

La distribution des spécialités hospitalières suivantes est perturbée : ALDURAZYME, KETAMINE PANPHARMA, NANOCIS, MÉTHOTREXATE VIATRIS, ZIRABEV, KARDEGIC, ATRACURIUM HOSPIRA, IODURE (131I) DE SODIUM POUR THERAPIE CURIUMPHARMA. MOZOBIL et THERASOLV.
Résumé
Selon les dernières informations communiquées par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), les spécialités hospitalières suivantes font l'objet de tensions d'approvisionnement ou de ruptures de stock :
  • ALDURAZYME 100 UI/mL solution à diluer pour perfusion (laronidase) : rupture de stock depuis le 26 juillet et jusqu'à mi-août 2022. Dans l'attente, mise à disposition d'une spécialité ALDURAZYM initialement destinée au Mexique ;
  • KETAMINE PANPHARMA 50 mg/5 mL solution injectable (IV-IM) : rupture de stock prévue à partir du 8 août et jusqu'en octobre 2022. Des alternatives sont disponibles en quantité suffisante pour couvrir les besoins des patients durant cette période ;
  • NANOCIS préparation radiopharmaceutique : en rupture de stock jusqu'à mi-août 2022, mise à disposition d'une nouvelle alternative pour répondre aux besoins dans l'indication d'exploration digestive en phase solide ;
  • MÉTHOTREXATE VIATRIS/MYLAN : en rupture de stock pour une durée indéterminée, des alternatives sont disponibles pour répondre aux besoins des patients ;
  • ZIRABEV 25 mg/ml solution à diluer pour perfusion (bévacizumab) : remise à disposition reportée à septembre 2022 ;
  • KARDEGIC 500 mg/5 mL poudre pour solution injectable (acétylsalicylate de lysine) : tensions persistantes et maintien du contingentement ;
  • ATRACURIUM HOSPIRA 10 mg/mL solution injectable : distribution contingentée pour les 3 présentations (250 mg/25 mL en boîte de 1 flacon, 25 mg/2,5 mL et 50 mg/5 ml en boîte de 5 ampoules) ;
  • IODURE (131I) DE SODIUM POUR THERAPIE CURIUMPHARMA : nouvelle rupture de stock ponctuelle annoncée pour une semaine mi-août 2022 ;
  • MOZOBIL 20 mg/ml solution pour injection (plérixafor) : en rupture de stock depuis le 1er août 2022 et contingentement qualitatif strict ;
  • THERASOLV poudre pour solution injectable/pour perfusion (urokinase) : dans le cadre des tensions d'approvisionnement du dosage à 100 000 U et du contingentement quantitatif qui en découle, l'attention des professionnels de santé est appelée sur la survenue de cas d'erreurs médicamenteuses liés au non-respect de la posologie et du mode d'administration en cas d'utilisation des autres dosages à 250 000 UI et à 500 000 UI de cette spécialité.

ALDURAZYME : rupture de stock et dépannage grâce au marché mexicain
L'enzyme à base de laronidase, ALDURAZYME 100 UI/mL solution à diluer pour perfusion (cf. Encadré 1), est en rupture de stock depuis le 26 juillet 2022 [1].
 
Encadré 1 - Indications d'ALDURAZYME
ALDURAZYME est indiqué en tant que traitement enzymatique substitutif à long terme chez les patients présentant un diagnostic confirmé de mucopolysaccharidose de type I (MPS I ; déficit d'alfa-liduronidase), afin de traiter les manifestations non neurologiques de la maladie.
 
Dans l'attente de la remise à disposition d'ALDURAZYME, annoncée pour mi-août 2022, Sanofi-aventis France met à disposition à titre exceptionnel et transitoire, en accord avec l'ANSM, la spécialité ALDURAZYME initialement destinée au marché mexicain.

Bien qu'elle se compose de la même substance active, la laronidase, en même quantité que la spécialité française, la concentration de la spécialité importée est exprimée en mg/ml. Sanofi précise, dans une lettre à l'attention des professionnels de santé [2], que "cette différence d'expression de concentration ne modifie pas les modalités de prise en charge du patient : la quantité d'ALDURAZYME importée à administrer est identique à la quantité ALDURAZYME 100 U/ml solution à diluer pour perfusion" (cf. Tableau ci-dessous). 

 
Tableau - Comparaison entre la spécialité en rupture et celle importée

KETAMINE PANPHARMA 50 mg/5 mL solution injectable : rupture de stock jusqu'en octobre 2022
Une rupture de stock de KETAMINE PANPHARMA 50 mg/5 mL solution injectable (IV-IM) [kétamine chlorhydrateest annoncée à partir du 8 août 2022 [3].
Dans l'attente de la remise à disposition de cet anesthésique général
, prévue en octobre 2022, l'ANSM indique que "d'autres spécialités à base de kétamine en 50mg/5ml sont disponibles sur le marché en quantité suffisante".

NANOCIS : rupture de stock et alternatives

En rupture de stock depuis début juillet 2022, NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique (heptasulfure de rhénium) devrait être remis à disposition mi-août 2022 (cf. notre article du 21 juillet 2022).
Dans l'attente, le laboratoire Currium rappelle que ce médicament est à usage diagnostique uniquement, après radiomarquage avec du pertechnétate (99m Tc) de sodium, dont les indications sont :
  • Lymphoscintigraphies ;
  • Ganglions sentinelles dans le cancer du sein et le mélanome malin ;
  • Explorations digestives (reflux gastro-oesophagien et exploration de la vidange gastrique). 
Dans une lettres aux professionnels de santé en date du 26 juillet 2022 [5], le laboratoire ajoute aux différentes alternatives thérapeutique précédemment proposées (cfEncadré 2), une nouvelle alternative pour l'indication d'exploration digestive en phase solide : NANOCIS modèle Espagne ou International, présentations pour lesquelles quelques kits sont encore disponibles;
 
Encadré 2 - Les alternatives thérapeutiques à NANOCIS proposées par le laboratoire Currium
  • Pour l'indication lymphoscintigraphies et ganglions sentinelles dans le cancer du sein et le mélanome malin : ROTOP NANO HSA 0,5 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique après radiomarquage avec du pertechnétate (99m Tc) de sodium. 
  • Pour l'indication d'exploration digestive en phase liquide : DTPA TECHNESCAN trousse pour préparation radiopharmaceutique après radiomarquage avec du pertechnétate (99m Tc) de sodium.
  • Pour l'indication d'exploration digestive en phase solide : NANOCIS modèle Espagne ou International
 
Le laboratoire précise toutefois certains points avant d'utiliser le modèle Espagne ou International de NANOCIS :
  1. « L'absence du pictogramme grossesse sur le modèle Espagne ou International. Pour rappel ne pas utiliser chez les femmes enceintes le Nanocis 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique. Seuls les examens impératifs doivent donc être réalisés pendant la grossesse, si le bénéfice attendu excède largement le risque encouru par la mère et le fœtus, car les examens utilisant des radionucléides chez la femme enceinte entraînent également l'irradiation du fœtus.
  2. La composition en Sulfure de rhénium (Re2S7): 0,24 mg/ flacon A est identique pour toutes les références/ modèles Nanocis. Nous portons votre attention sur le fait que l'unité de masse entre le modèle France et Espagne se différencie comme suit :
    • Pour le modèle Espagne, le dosage est reporté comme suit : 240 µg / flacon A
    • Pour le modèle France, le dosage est reporté comme suit : 0,24 mg/ flacon A. »

MÉTHOTREXATE VIATRIS 100 mg/mL solution injectable : rupture de stock pour une durée indéterminée
L'antinéoplasique MÉTHOTREXATE VIATRIS 100 mg/mL solution injectable, en flacons de 10 mL et de 50 mL, est en rupture de stock au sein des établissements de santé depuis le 24 juin 2022 [6].
La date de remise à disposition est inconnue à ce jour.
 
L'ANSM indique les différentes alternatives disponibles :
  • MÉTHOTREXATE ACCORD 100 mg/mL, solution à diluer pour perfusion, en flacon de 50ml ;
  • MÉTHOTREXATE TEVA 10 % (1 g/10 mL), solution injectable ;
  • MÉTHOTREXATE TEVA 10 % (5 g/50 mL), solution injectable. 
 
ZIRABEV 25 mg/ml solution à diluer pour perfusion : remise à disposition reportée à septembre 2022
En tension d'approvisionnement depuis le 10 juin 2022 (cf. notre article du 16 juin 2022), l'anticorps monoclonal anti-VEGF ZIRABEV 25 mg/mL solution à diluer pour perfusion (bévacizumab) devait être remis à disposition normale au mois de juillet 2022 (flacons en verre de 4 mL et de 16 mL).
 
Cette remise à disposition est désormais reportée au mois de septembre 2022 [7].

Entre-temps, la distribution reste contingentée auprès des établissements de santé.
 
KARDEGIC 500 mg/5 mL poudre pour solution injectable : tensions persistantes et maintien du contingentement
Consécutives à des difficultés de fabrication au niveau du site de production, les tensions d'approvisionnement de KARDEGIC 500 mg/mL poudre pour solution injectable (acétylsalicylate de lysine) perdurent depuis fin décembre 2022 (cf. nos articles du 6 janvier 2022, du 10 février 2022 et du 24 février 2022).
La date de remise à disposition normale reste indéterminée à ce jour et le contingentement de la distribution est maintenu sur le marché des établissements pour limiter strictement l'utilisation de ce médicament aux patients qui ne peuvent utiliser la voie orale [8].
 
ATRACURIUM HOSPIRA 10 mg/mL solution injectable : tensions persistantes
En tension d'approvisionnement depuis le 10 août 2021, le curarisant ATRACURIUM HOSPIRA 10 mg/mL solution injectable voit le contingentement de sa distribution maintenu pour les présentations suivantes :
  • boîte de 1 flacon de 250 mg/25 mL ;
  • boîte de 5 ampoules de 25 mg/2,5 mL.
Alors que la boîte de 5 ampoules de 50 mg/5 ml devait être remise à disposition courant juillet 2022 (cfnotre article du 21 juillet 2022), la distribution de cette présentation a repris de manière contingentée fin juillet 2022 [9].
 
IODURE (131I) DE SODIUM POUR THERAPIE CURIUMPHARMA : rupture de stock du 11 au 17 août 2022
Une rupture de stock du produit radiopharmaceutique IODURE (131I) DE SODIUM POUR THERAPIE CURIUMPHARMA (cfEncadré 3) est annoncée pour une période de une semaine [10].
En effet, ces gélules d'iode 131 (référence DRN5302-) ne pourront pas être expédiées du jeudi 11 août au mercredi 17 août 2022, pour une utilisation du vendredi 12 août au jeudi 18 août 2022 [11].
 
Cette rupture ponctuelle s'inscrit dans le cadre des perturbations signalées pour les spécialités à base de sodium iodure 131I, se traduisant par des ruptures de stocks ponctuelles et répétées depuis le 14 janvier 2022 (cf. notre article du 20 janvier 2022).
 
Encadré 3 - Indications thérapeutiques de IODURE (131I) DE SODIUM POUR THERAPIE CURIUMPHARMA
Le traitement thyroïdien à l'iode radioactif est utilisé chez les adultes et les enfants dans : 
  • l'hyperthyroïdie (cf. VIDAL Reco "Hyperthyroïdie") : maladie de Basedow, goître multinodulaire toxique ou nodules autonomes ;
  • le carcinome thyroïdien vésiculaire et/ou papillaire, y compris en cas de métastases et de tissus thyroïdiens résiduels. 
Le traitement par l'iodure (131I) de sodium est fréquemment associé à une intervention chirurgicale ou aux anti-thyroïdiens de synthèse.
 
MOZOBIL : rupture de stock jusqu'à mi-août 2022
Soumis à des tensions d'approvisionnement depuis octobre 2020 (notre article du 1er octobre 2020), en raison d'une augmentation globale de la demande, l'immunostimulant MOZOBIL 20 mg/ml solution pour injection (plérixafor) est en rupture de stock depuis le 1er août 2022 [12].
Dans l'attente de la remise à disposition prévue mi-août 2022, des dépannages inter-hospitaliers sont possibles.
Dans une lettre aux professionnels de santé en date du 3 août 2022 [13], le laboratoire sanofi précise que “MOZOBIL 20 mg/ml solution pour injection ne doit être utilisé que pour des patients dont les autogreffes sont programmées durant cette période de rupture afin de gérer au mieux le stock résiduel disponible en quantités limitées”.
Il est notamment demandé, pendant cette période, de réserver MOZOBIL exclusivement aux mauvais mobilisateurs (cf. Encadré 4) dans les cas suivants : 
  • aux patients pédiatriques quelle que soit l'indication ;
  • aux patients adultes : 
    • en priorité : en cas de remobilisation, à distance d'une première mobilisation qui n'a pas permis d'obtenir le greffon suffisant ;
    • si, lors d'une première mobilisation bien conduite par G-CSF (ou par chimiomobilisation + G-CSF), le taux CD34+ est inférieur à 10/µl. 
 
Encadré 4 - Définition de mauvais mobilisateurs décrite par la Commission de la Transparence dans son avis de mars 2020 [14]
L'échec de mobilisation peut être constaté(*) : 
  • en amont de la cytaphérèse en cas de nombre insuffisant de cellules souches circulantes (< 20 cellules CD34+/µL) ;
  • lors de la collecte du greffon après cytaphérèse avec un nombre < 2x106 cellules CD34+/kg après mobilisation.
(*) Carreras E., Dufour C., Mohty M. et al. The EBMT (European Society for Blood and Marrow Transplantation) Handbook. Hematopoietic Stem Cell Transplantation and Cellular Therapies. 2019
 
THERASOLV 100 000 UI poudre pour solution injectable/pour perfusion : tensions d'approvisionnement et erreurs médicamenteuses
Indiqué dans la lyse intravasculaire des caillots sanguins, le thrombolytique à base d'urokinase THERASOLV 100 000 UI poudre pour solution injectable/pour perfusion fait l'objet de tensions d'approvisionnement depuis décembre 2021, avec mise en place d'un contingentement quantitatif.
Des cas d'erreurs médicamenteuses liés au non-respect de la posologie et du mode d'administration de THERASOLV ayant été rapportés, l'ANSM demande aux professionnels de santé d'être vigilants quant à l'utilisation des différents dosages de THERASOLV en fonction des posologies et des indications dans lequel il est utilisé [15] :
  • THERASOLV 100 000 UI : lyse intravasculaire des caillots sanguins en cas de thrombose des cathéters veineux centraux et périphériques ;
  • THERASOLV 250 000 UI et 500 000 UI : lyse intravasculaire des caillots sanguins en cas :
    • d'artériopathie périphérique oblitérante aiguë avec menace d'ischémie d'un membre ;
    • de thrombose veineuse profonde proximale aiguë étendue ;
    • d'embolie pulmonaire aiguë massive.

Pour aller plus loin
[1] RUPTURE DE STOCK - ALDURAZYME 100 U/mL, solution à diluer pour perfusion (ANSM, 21 juillet 2022)
[2] Lettre du laboratoire Sanofi à l'attention des pharmaciens hospitaliers (sur le site de l'ANSM, 27 juillet 2022)
[3] RUPTURE DE STOCK - KETAMINE PANPHARMA 50 mg/5 mL, solution injectable (IV-IM) (ANSM, 25 juillet 2022)
[4] RUPTURE DE STOCK - NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique (ANSM, 9 novembre 2020, mise à jour du 27 juillet 2022)
[5] Lettre d'information du laboratoire CIS bio international en date du 26/07/2022 à l'attention des professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, 27 juillet 2022)
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster