#Médicaments #Prise en charge

LIBTAYO, VERZENIOS : prise en charge étendue à de nouvelles indications en oncologie

Les spécialités d'oncologie LIBTAYO (cémiplimab) et VERZENIOS (abémaciclib) bénéficient d'une extension de prise en charge, respectivement dans le cancer du col de l'utérus et dans le cancer du sein précoce. 

David Paitraud 04 janvier 2024 Image d'une montre4 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie.

Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie.

Les spécialités d'oncologie LIBTAYO 350 mg solution à diluer pour perfusion (cémiplimab) et VERZENIOS 50 mg, VERZENIOS 100 mg et VERZENIOS 150 mg comprimé pelliculé (abémaciclib) bénéficient d'une extension de prise en charge. 

LIBTAYO : extension au traitement du cancer du col de l'utérus

La spécialité hospitalière LIBTAYO est désormais prise en charge dans le traitement du cancer du col de l'utérus : 

  • agrément aux collectivités : en monothérapie, dans le traitement de patientes adultes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique et présentant une progression pendant ou après une chimiothérapie à base de platine [1] ;
  • prise en charge en sus des prestations d'hospitalisation (en sus des GHS) chez les patientes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique et ayant une progression de la maladie pendant ou après une chimiothérapie à base de platine sans que celle-ci ait été associée au pembrolizumab [2].

La CT restreint le périmètre de prise en charge par rapport à l'indication de l'AMM

En novembre 2022, LIBTAYO a obtenu une nouvelle indication en monothérapie pour le traitement de patientes adultes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique et présentant une progression de la maladie pendant ou après une chimiothérapie à base de sels de platine.

À la suite de la demande de prise en charge de cette nouvelle indication, la Commission de la transparence (CT) a attribué à LIBTAYO [3] : 

  • un service médical rendu (SMR) important uniquement chez les patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus récidivant ou métastatique et ayant une progression de la maladie pendant ou après une chimiothérapie à base de platine sans que celle-ci ait été associée au pembrolizumab ;
  • un SMR insuffisant dans le reste de l'indication.

L'amélioration du service médical rendu (ASMR) est jugée modérée (ASMR III) par rapport aux monochimiothérapies (pémétrexed, gemcitabine, irinotécan, topotécane et vinorelbine) dans le même périmètre, c'est-à-dire uniquement chez les patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus récidivant ou métastatique et ayant une progression de la maladie pendant ou après une chimiothérapie à base de platine sans que celle-ci ait été associée au pembrolizumab. 

La CT a pris en compte la démonstration de la supériorité du cémiplimab en termes de survie globale, rapportée dans une étude de phase III menée versus chimiothérapie.

LIBTAYO dans le cancer du col de l'utérus

Dans le traitement du cancer du col de l'utérus, la dose recommandée est de 350 mg de cémiplimab administrée toutes les 3 semaines par perfusion intraveineuse de 30 minutes. Ce schéma posologique est le même que celui recommandé dans les autres indications de LIBTAYO. 

LIBTAYO est réservé à l’usage hospitalier. La prescription est réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie.

VERZENIOS : extension au traitement du cancer du sein précoce RH+/HER2-

Les spécialités VERZENIOS comprimé pelliculé (dosages à 50 mg, 100 mg et 150 mg) sont désormais remboursables à 100 % et agréées aux collectivités lorsqu'elles sont utilisées en association avec une hormonothérapie chez les patients adultes en traitement adjuvant du cancer du sein précoce avec récepteurs hormonaux (RH) positifs, récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 (human epidermal growth factor receptor 2 [HER2]) négatifs, avec atteinte ganglionnaire et haut risque de rechute [4, 5].

Ce périmètre de prise en charge correspond à l'indication de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) accordée en avril 2022, en complément de l'indication dans le traitement du cancer du sein avancé ou métastatique.

La CT conclut à un SMR modéré 

À la suite de la demande de prise en charge formulée par le laboratoire, la CT a attribué à VERZENIOS dans cette nouvelle indication [6] :

  • un SMR modéré ;
  • aucune ASMR.

L'abémaciclib en association à une hormonothérapie standard a démontré sa supériorité par rapport à l’hormonothérapie standard seule sur la survie sans maladie invasive (IDFS). En revanche, la CT note que le gain en survie globale n'est pas démontré à ce jour. 

Posologie et modalités de prescription

La dose recommandée d'abémaciclib est de 150 mg 2 fois par jour lorsqu'il est administré en association avec une hormonothérapie. Dans le traitement du cancer du sein précoce, VERZENIOS doit être pris de manière continue pendant 2 ans, ou jusqu'à la rechute de la maladie ou la survenue d'une toxicité inacceptable.

Chez les femmes en pré/périménopause, le traitement par un inhibiteur de l'aromatase comme hormonothérapie doit être associé à un agoniste de l'hormone de libération de la lutéinostimuline (luteinizing hormone-releasing hormone [LHRH]).

VERZENIOS est un médicament soumis à prescription hospitalière réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster