À propos de Pembrolizumab
Mise à jour : 22 mai 2017
Pembrolizumab : Mécanisme d'action

Le pembrolizumab est un anticorps monoclonal humanisé qui se lie au récepteur PD-1 (programmed cell death-1) et bloque son interaction avec les ligands PD-L1 et PD-L2. Le récepteur PD-1 est un régulateur négatif de l'activité des cellules T, qui a montré son implication dans le contrôle des réponses immunitaires des cellules T. Le pembrolizumab potentialise les réponses des cellules T, y compris les réponses anti-tumorales, par le blocage de la liaison de PD-1 avec PD-L1 et PD-L2, qui sont exprimés dans les cellules présentatrices d'antigène et peuvent être exprimés par les tumeurs ou par d'autres cellules du microenvironnement tumoral.

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

PEMBROLIZUMAB 25 mg/ml sol diluer p perf

Dernière modification : 28/12/2023 - Révision : 28/12/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01F - ANTICORPS MONOCLONAUX ET ANTICORPS-MEDICAMENTS CONJUGUES
L01FF - INHIBITEURS DE PD-1/PDL-1 (PROGRAMMED CELL DEATH PROTEIN 1/DEATH LIGAND 1)
L01FF02 - PEMBROLIZUMAB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

PEMBROLIZUMAB 25 mg/ml sol diluer p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Cancer colorectal métastatique dMMR/MSI-H
  • Cancer colorectal non résécable ou métastatique dMMR/MSI-H, traitement de 2e intention (du)
  • Cancer de l'endomètre avancé ou récidivant, trt en relais de sels de platine (du)
  • Cancer de l'endomètre avancé ou récidivant dMMR/MSI-H, trt en relais de sels de platine (du)
  • Cancer de l'oesophage localement avancé non résécable exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc (du)
  • Cancer de l'oesophage métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc (du)
  • Cancer de la jonction oesogastrique HER2 négatif loc avanc non réséc avec PD-L1 et CPS>=10, trt ass
  • Cancer de la jonction oesogastrique HER2 négatif métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc
  • Cancer de la vessie localement avancé ou métastatique, traitement de 2ème intention (du)
  • Cancer de la vessie localement avancé ou métastatique exprimant PD-L1 et non éligible au cisplatine
  • Cancer des voies biliaires non résécable ou métastatique
  • Cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique exprimant PD-L1>=1%
  • Cancer du rein après résection complète, traitement adjuvant (du)
  • Cancer du rein avancé
  • Cancer du sein triple négatif localement avancé ou de stade précoce à haut risque
  • Cancer du sein triple négatif localement récurrent non résécable exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt ass
  • Cancer du sein triple négatif métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt associé (du)
  • Cancer gastrique, de l'intestin grêle ou des voies biliaires non résécable/métastatique dMMR/MSI-H
  • Cancer métastatique de l'estomac ou de la jonction oesogastrique HER2 positif
  • Cancer ORL récidivant ou métastatique exprimant PD-L1
  • CBNPC après résection complète, traitement adjuvant en relais de sels de platine (du)
  • CBNPC épidermoïde métastatique
  • CBNPC localement avancé ou métastatique exprimant PD-L1, traitement de 2e intention (du)
  • CBNPC métastatique chez l'adulte sans mutation EGFR ni translocation ALK
  • CBNPC non épidermoïde métastatique
  • Maladie de Hodgkin, traitement de 2e intention (de la)
  • Mélanome malin de stade II ou III après résection complète, traitement adjuvant (du)
  • Mélanome malin non résécable ou métastatique

Posologie

Unité de prise
ml
  • pembrolizumab : 25 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
  • A diluer avant administration
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 minutes
  • Ne pas agiter le flacon
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
Posologie
Patient de 3 an(s) à 12 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Maladie de Hodgkin, traitement de 2e intention (de la)
Posologie standard
Dans le cas de : Monothérapie
  • 2 mg/kg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
  • Posologie maximale: 200 mg ce jour
Patient de 12 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Maladie de Hodgkin, traitement de 2e intention (de la) - Mélanome malin non résécable ou métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Monothérapie
  • 2 mg/kg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
  • Posologie maximale: 200 mg ce jour
Mélanome malin de stade II ou III après résection complète, traitement adjuvant (du)
Posologie standard
Dans le cas de : Monothérapie
  • 2 mg/kg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
  • Pendant 12 mois
  • Posologie maximale: 200 mg ce jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
CBNPC localement avancé ou métastatique exprimant PD-L1, traitement de 2e intention (du) - CBNPC métastatique chez l'adulte sans mutation EGFR ni translocation ALK - Cancer ORL récidivant ou métastatique exprimant PD-L1 - Cancer colorectal métastatique dMMR/MSI-H - Cancer colorectal non résécable ou métastatique dMMR/MSI-H, traitement de 2e intention (du) - Cancer de la vessie localement avancé ou métastatique exprimant PD-L1 et non éligible au cisplatine - Cancer de la vessie localement avancé ou métastatique, traitement de 2ème intention (du) - Cancer gastrique, de l'intestin grêle ou des voies biliaires non résécable/métastatique dMMR/MSI-H - Maladie de Hodgkin, traitement de 2e intention (de la) - Mélanome malin non résécable ou métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
CBNPC après résection complète, traitement adjuvant en relais de sels de platine (du) - Cancer du rein après résection complète, traitement adjuvant (du) - Mélanome malin de stade II ou III après résection complète, traitement adjuvant (du)
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
  • Pendant 12 mois
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
  • Pendant 12 mois
CBNPC non épidermoïde métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association au pemetrexed et aux sels de platine
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association au pemetrexed et aux sels de platine
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
CBNPC épidermoïde métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association au carboplatine et au paclitaxel ou au nab-paclitaxel
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association au carboplatine et au paclitaxel ou au nab-paclitaxel
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer ORL récidivant ou métastatique exprimant PD-L1
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association aux sels de platine et au 5-fluorouracile
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association aux sels de platine et au 5-fluorouracile
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer du rein avancé
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association à l'axitinib
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association au lenvatinib
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement alternatif
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association à l'axitinib
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association au lenvatinib
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer de l'oesophage localement avancé non résécable exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc (du) - Cancer de l'oesophage métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc (du) - Cancer de la jonction oesogastrique HER2 négatif loc avanc non réséc avec PD-L1 et CPS>=10, trt ass - Cancer de la jonction oesogastrique HER2 négatif métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt assoc
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association aux sels de platine et à une fluoropyrimidine
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association aux sels de platine et à une fluoropyrimidine
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer du sein triple négatif localement récurrent non résécable exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt ass - Cancer du sein triple négatif métastatique exprimant PD-L1 et CPS>=10, trt associé (du)
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer du sein triple négatif localement avancé ou de stade précoce à haut risque
Traitement initial
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • Durée du traitement limitée à 8 cycles
  • Traitement à utiliser en association suivant le protocole en vigueur
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement initial alternatif
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • Durée du traitement limitée à 4 cycles
  • Traitement à utiliser en association suivant le protocole en vigueur
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Traitement ultérieur
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • Durée du traitement limitée à 9 cycles
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • Durée du traitement limitée à 5 cycles
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer métastatique de l'estomac ou de la jonction oesogastrique HER2 positif
Posologie standard
Dans le cas de : Association au trastuzumab, Association à une chimiothérapie à base de sels de platine
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement alternatif
Dans le cas de : Association au trastuzumab, Association à une chimiothérapie à base de sels de platine
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer des voies biliaires non résécable ou métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Association au cisplatine, Association à la gemcitabine
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement alternatif
Dans le cas de : Association au cisplatine, Association à la gemcitabine
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Patient de sexe féminin
Cancer de l'endomètre avancé ou récidivant dMMR/MSI-H, trt en relais de sels de platine (du)
Posologie standard
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement alternatif
  • Traitement à administrer en monothérapie
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer de l'endomètre avancé ou récidivant, trt en relais de sels de platine (du)
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1 - Association au lenvatinib
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Traitement alternatif
Dans le cas de : Schéma posologique 2 - Association au lenvatinib
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines
Cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique exprimant PD-L1>=1%
Posologie standard
Dans le cas de : Schéma posologique 1
  • Traitement à utiliser en association suivant le protocole en vigueur
  • 200 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
Dans le cas de : Schéma posologique 2
  • Traitement à utiliser en association suivant le protocole en vigueur
  • 400 mg 1 fois ce jour toutes les 6 semaines

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 minutes
  • Ne pas agiter le flacon
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 3 ans
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable

Incompatibilités physico-chimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

PEMBROLIZUMAB 25 mg/ml sol diluer p perf
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines de hamster

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Enfant de moins de 3 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Greffe de cellules souches hématopoïétiques
  • Grossesse
  • Hépatite B
  • Hépatite C
  • Indice ECOG >= 2
  • Infection
  • Infection par le VIH
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
  • Maladie auto-immune
  • Mélanome oculaire
  • Métastase cérébrale
  • Métastase hépatique
  • Patient transplanté
  • Pneumopathie inflammatoire, antécédent (de)
  • Pneumopathie interstitielle
  • Réaction d'hypersensibilité sévère à un anticorps monoclonal, antécédent (de)
  • Réaction sévère après administration d'un anticancéreux stimulant l'immunité, antécédent (de)
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet de plus de 75 ans
  • Traitement concomitant par immunosuppresseur

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Anticorps monoclonaux (hors anti-TNF alpha) + Vaccins vivants atténués

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée, éventuellement mortelle.
Conduite à tenirAssociation déconseillée avec : anifrolumab, atézolizumab, bélimumab, bimékizumab, blinatumomab, canakinumab, durvalumab, guselkumab, inébilizumab, inotuzumab, ixékizumab, obinutuzumab, ocrélizumab, ofatumumab, rituximab, sacituzumab, spésolimab, tafasitamab, tézépelumab, tocilizumab, ustékinumab A prendre en compte avec : alemtuzumab, amivantamab, brentuximab, cetuximab, daratumumab, dénosumab, ibritumomab, ipilimumab, natalizumab, nivolumab, panitumumab, pembrolizumab, ramucirumab, satralizumab, sécukinumab, siltuximab, tralokinumab, védolizumab

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt et au moins 4 mois après l'arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'acidocétose diabétique
  • Risque d'anémie hémolytique
  • Risque d'arthrite
  • Risque d'encéphalite
  • Risque d'hépatite
  • Risque d'hypoparathyroïdie
  • Risque d'hypophysite
  • Risque d'insuffisance surrénale
  • Risque d'uvéite
  • Risque de cholangite
  • Risque de colite
  • Risque de cystite
  • Risque de diabète
  • Risque de dysthyroïdie
  • Risque de gastrite
  • Risque de myélite
  • Risque de myocardite
  • Risque de myosite
  • Risque de néphropathie
  • Risque de pancréatite
  • Risque de pathologie endocrinienne
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de pneumopathie inflammatoire
  • Risque de réaction anaphylactique
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de réaction liée à la perfusion
  • Risque de sarcoïdose
  • Risque de syndrome de Guillain-Barré
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome myasthénique
  • Risque de trouble immunologique
  • Risque de vascularite

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction rénale pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction thyroïdienne avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement
  • Surveillance dermatologique pendant le traitement
  • Surveillance endocrinologique pendant le traitement
  • Surveillance par un test de dépistage de l'expression PD-L1 avant la mise en route du trt

Mesures à associer au traitement

  • A diluer avant administration
  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'ASAT ou d'ALAT > 5 fois à la limite supérieure normale
  • Traitement à arrêter en cas d'effet indésirable d'origine immunologique sévère ou récurrent
  • Traitement à arrêter en cas d'encéphalite sévère
  • Traitement à arrêter en cas d'hépatite sévère
  • Traitement à arrêter en cas de bilirubine totale > 3 fois à la limite supérieure normale
  • Traitement à arrêter en cas de colite sévère
  • Traitement à arrêter en cas de myocardite sévère
  • Traitement à arrêter en cas de néphropathie sévère
  • Traitement à arrêter en cas de pneumopathie inflammatoire sévère
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Traitement à arrêter en cas de réaction liée à la perfusion engageant le pronostic vital
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome de Guillain-Barré sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient :garder sur soi la carte de mise en garde incluse dans la boite de médicament
  • Information du professionnel de santé : informer le patient des bénéfices/risques liés au traitement
  • Information du professionnel de santé : remettre au patient une carte de signalement

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Lymphopénie (Fréquent)
  • Eosinophilie (Peu fréquent)
  • Neutropénie (Fréquent)
  • Hyponatrémie (Fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Fréquent)
  • ALAT (augmentation) (Fréquent)
  • Hypokaliémie (Fréquent)
  • Bilirubinémie (augmentation) (Fréquent)
  • Amylasémie (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hypocalcémie (Fréquent)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Fréquent)
  • Hypercalcémie (Fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Fréquent)
  • Leucopénie (Peu fréquent)
  • Phosphate sanguin diminué
  • Anticorps neutralisant
  • Glycémie augmentée
  • Hémoglobinémie (diminution)
  • Hypomagnésémie
  • Hypermagnésémie
  • Hémoglobinémie (augmentation)
  • Hypercalciurie
  • Anticorps spécifique à la substance
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Sécheresse cutanée (Fréquent)
  • Prurit (Très fréquent)
  • Vitiligo (Fréquent)
  • Eczéma (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Eruption papuleuse (Peu fréquent)
  • Eruption acnéiforme (Fréquent)
  • Dermatite (Fréquent)
  • Psoriasis (Peu fréquent)
  • Couleur des cheveux (modification) (Peu fréquent)
  • Erythème cutané (Fréquent)
  • Kératose lichenoïde (Peu fréquent)
  • Réaction cutanée sévère (Fréquent)
  • Nécrolyse épidermique toxique (Rare)
  • Syndrome de Lyell (Rare)
  • Erythème noueux (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Lichen plan
  • Eruption vésiculeuse
  • Dépigmentation de la peau
  • Urticaire
  • Lichen scléreux
  • Eruption maculeuse
  • Dermite exfoliative généralisée
  • Eruption génitale
  • Urticaire papuleuse
  • Pemphigoïde
  • Rash érythémateux
  • Eruption prurigineuse
  • Eruption pustuleuse
  • Nécrose cutanée
  • Sarcoïdose cutanée
  • Eruption maculopapuleuse
  • Pemphigus
  • Dermatose bulleuse
  • Erythème polymorphe
  • DIVERS
  • Syndrome pseudogrippal (Fréquent)
  • Asthénie (Très fréquent)
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Frisson (Fréquent)
  • Oedème (Très fréquent)
  • Douleur des extrémités (Fréquent)
  • Fièvre (Très fréquent)
  • Syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada (Rare)
  • Oedème généralisé
  • Oedème de la face
  • Oedème périphérique
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Thyroïdite (Peu fréquent)
  • Hyperthyroïdie (Fréquent)
  • Hypophysite (Peu fréquent)
  • Hypothyroïdie (Très fréquent)
  • Insuffisance surrénale (Peu fréquent)
  • Hypoparathyroïdie (Rare)
  • Thyroïdite auto-immune
  • Maladie d'Addison
  • Dysthyroïdie
  • Insuffisance corticosurrénalienne secondaire
  • Hypothyroïdie auto-immune
  • Hypopituitarisme
  • Myxoedème
  • Hypophysite lymphocytaire
  • Insuffisance surrénale aiguë
  • Maladie de Basedow
  • Thyroïdite aiguë
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Fréquent)
  • Anémie (Très fréquent)
  • Thrombopénie immunitaire (Peu fréquent)
  • Lymphohistiocytose hémophagocytaire (Rare)
  • Erythroblastopénie (Rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatite (Fréquent)
  • Cholangite sclérosante (Rare)
  • Hépatite à médiation immunitaire
  • Lésion hépatique induite par un médicament
  • Cholangite à médiation immunitaire
  • Hépatite auto-immune
  • Hépatite aiguë
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Sarcoïdose (Peu fréquent)
  • Maladie sérique
  • Rejet de greffe
  • Réaction anaphylactoïde
  • Hypersensibilité
  • Syndrome de libération de cytokine
  • Réaction anaphylactique
  • INSTRUMENTATION
  • Réaction liée à la perfusion (Fréquent)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • Diabète insulinodépendant (Peu fréquent)
  • Rétention liquidienne
  • Acidocétose diabétique
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hyposécrétion lacrymale (Fréquent)
  • Uvéite (Peu fréquent)
  • Névrite optique (Rare)
  • Syndrome de Gougerot-Sjögren (Rare)
  • Oedème palpébral
  • Hypopigmentation de la paupière
  • Iridocyclite
  • Choriorétinite
  • Iritis
  • Oedème périorbitaire
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Lichen plan buccal
  • Oedème labial
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • Léthargie (Fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypertension artérielle (Fréquent)
  • Myocardite (Peu fréquent)
  • Arythmie (Fréquent)
  • Péricardite (Peu fréquent)
  • Epanchement péricardique (Peu fréquent)
  • Vascularite (Rare)
  • Bradyarythmie
  • Fibrillation auriculaire
  • Aortite
  • Tachyarythmie
  • Artérite à cellules géantes
  • Vascularite cutanée
  • Myocardite auto-immune
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Gastrite (Peu fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Pancréatite (Peu fréquent)
  • Colite (Fréquent)
  • Constipation (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Ulcère gastro-intestinal (Peu fréquent)
  • Perforation de l'intestin grêle (Rare)
  • Pancréatite auto-immune
  • Douleur abdominale basse
  • Pancréatite aiguë
  • Entérocolite à médiation immunitaire
  • Ulcère gastrique
  • Gêne abdominale
  • Ulcère duodénal
  • Douleur abdominale haute
  • Colite microscopique
  • Entérocolite hémorragique
  • Colite auto-immune
  • Entérocolite
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Ténosynovite (Peu fréquent)
  • Arthrite (Fréquent)
  • Myosite (Fréquent)
  • Douleur musculo-squelettique (Très fréquent)
  • Douleur articulaire (Très fréquent)
  • Myopathie
  • Rhabdomyolyse
  • Arthrite à médiation immunitaire
  • Myosite nécrosante
  • Polyarthrite
  • Raideur musculo-squelettique
  • Pseudopolyarthrite rhizomélique
  • Torticolis
  • Dorsalgie
  • Douleur musculo-squelettique du thorax
  • Épanchement articulaire
  • Gêne musculo-squelettique
  • Tendinite
  • Synovite aigue
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Epilepsie (Peu fréquent)
  • Neuropathie périphérique (Fréquent)
  • Syndrome myasthénique (Peu fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Myélite (Rare)
  • Méningite (Rare)
  • Encéphalite (Rare)
  • Syndrome de Guillain-Barré (Rare)
  • Neuropathie axonale
  • Encéphalite auto-immune
  • Encéphalite non infectieuse
  • Myélite transverse
  • Méningite non-infectieuse
  • Myasthénie (aggravation)
  • Polyneuropathie démyélinisante
  • Méningite aseptique
  • Myasthénie
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Pneumopathie inflammatoire (Fréquent)
  • Dyspnée (Très fréquent)
  • Toux (Très fréquent)
  • Pneumonie (Fréquent)
  • Sarcoïdose pulmonaire
  • Pneumonie organisée
  • Pneumopathie interstitielle diffuse
  • Pneumopathie inflammatoire à médiation immunitaire
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Néphropathie (Peu fréquent)
  • Cystite non infectieuse (Peu fréquent)
  • Glomérulonéphrite extramembraneuse
  • Néphropathie tubulo-interstitielle
  • Glomérulonéphrite
  • Insuffisance rénale
  • Syndrome néphrotique
  • Glomérulonéphrite aiguë
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Néphropathie auto-immune
  • Néphropathie à médiation immunitaire
  • Voir aussi les substances

    Pembrolizumab

    Chimie
    Synonymespembrolizumab
    Actualités liées8
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster