1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Les allergologues comptent désormais parmi les prescripteurs de DUPIXENT, FASENRA et XOLAIR (illustration).

Les allergologues comptent désormais parmi les prescripteurs de DUPIXENT, FASENRA et XOLAIR (illustration).

#Médicaments #Prise en charge
Par David Paitraud - Date de publication : 29 juin 2022

DUPIXENT, FASENRA, XOLAIR : désormais remboursables sur prescription par les allergologues

Selon les nouvelles fiches d'information thérapeutique (FIT) en vigueur depuis le 24 juin 2022, les médicaments DUPIXENT (dupilumab), FASENRA (benralizumab) et XOLAIR (omalizumab) sont désormais remboursables lorsqu'ils sont prescrits par un allergologue. 
 
Résumé 
Le remboursement en ville des spécialités 
DUPIXENT 200 mg et 300 mg solution injectable en seringue préremplie ou stylo prérempli (dupilumab), FASENRA 30 mg solution injectable en seringue préremplie ou en stylo prérempli (benralizumab) et XOLAIR 75 mg et 150 mg solution injectable en seringue préremplie (omalizumab) est désormais possible lorsque la prescription est établie par un spécialiste en allergologie. 

Les modalités de prise en charge de ces spécialités, encadrées par trois nouvelles fiches d'information thérapeutique (FIT) publiées au Journal officiel du 24 juin 2022, ne changent pas :
  • ordonnance de médicament d'exception ;
  • prescription initiale hospitalière annuelle et renouvellement restreints ;
  • taux de remboursement de 65 %.

Selon de nouvelles fiches d'information thérapeutique (FIT) publiées au Journal officiel du 24 juin 2022 [123], la prescription des spécialités suivantes par un spécialiste en allergologie ouvre désormais droit à leur prise en charge par l'Assurance maladie, dans le périmètre des indications remboursables (cf. Encadrés 1, 2 et 3) : 

Encadré 1 - Indications remboursables de DUPIXENT (au 27 juin 2022)
Dermatite atopique (cf. VIDAL Recos « Dermatite atopique de l'adulte » et « Dermatite atopique de l'enfant »)
  • DUPIXENT 300 mg : traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adulte qui nécessite un traitement systémique, en cas d'échec, d'intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine.
  • DUPIXENT 200 mg et 300 mg : traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adolescent âgé de 12 ans et plus qui nécessite un traitement systémique.
  • DUPIXENT 200 mg et 300 mg (en seringue préremplie uniquement) : traitement de la dermatite atopique sévère de l'enfant âgé de 6 à 11 ans qui nécessite un traitement systémique.
Asthme (cf. VIDAL Recos « Asthme de l'adulte » et « Asthme de l'enfant : traitement de fond »)
  • DUPIXENT 200 mg et 300 mg : traitement de fond additionnel de l'asthme sévère associé à une inflammation de type 2, caractérisée par des éosinophiles sanguins élevés et/ou une fraction du monoxyde d'azote expiré (FeNO) élevée, chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus qui sont insuffisamment contrôlés par des corticostéroïdes inhalés à dose élevée associés à un autre traitement de fond de l'asthme.
Polypose naso-sinusienne
  • DUPIXENT 300 mg : traitement additionnel aux corticostéroïdes par voie nasale chez les adultes présentant une polypose naso-sinusienne sévère, insuffisamment contrôlés par des corticostéroïdes systémiques et la chirurgie.

Encadré 2 - Indications remboursables de FASENRA (au 27 juin 2022)
Chez l'adulte en traitement de fond additionnel de l'asthme sévère à éosinophiles non contrôlé malgré une corticothérapie inhalée à forte dose associée à des ß-agonistes de longue durée d'action uniquement chez les patients répondant aux critères suivants :
  • un taux d'éosinophiles sanguins > 300 cellules/µL à l'instauration du traitement ;
ET
  • au moins deux épisodes d'exacerbations asthmatiques ayant nécessité un traitement par corticostéroïde oral (> 3 jours chacun) dans les 12 mois précédents malgré un traitement de fond associant des corticostéroïdes inhalés à dose élevée et un bronchodilatateur d'action longue (stade 4/5 GINA) ;
  • OU un traitement par corticothérapie orale pendant au moins 6 mois au cours des 12 mois précédents.
Les patients dont l'asthme n'est pas contrôlé en raison d'un traitement de fond inadapté, de problèmes d'observance, de comorbidités ou de facteurs de risque aggravants non pris en charge n'entrent pas dans ce périmètre.
 
Encadré 3 - Indications remboursables de XOLAIR (au 27 juin 2022)
Asthme allergique
  • chez les adultes, adolescents et enfants (de 6 à moins de 12 ans). Le traitement par XOLAIR ne doit être envisagé que chez les patients présentant un asthme dont la dépendance aux IgE (immunoglobulines E) a été établie sur des critères probants ; 
  • chez l'adulte et l'adolescent (à partir de 12 ans) : en traitement additionnel, pour améliorer le contrôle de l'asthme chez les patients atteints d'asthme allergique persistant sévère, ayant un test cutané positif ou une réactivité in vitro à un pneumallergène perannuel, et qui, malgré un traitement quotidien par un corticoïde inhalé à forte dose et un bêta 2-agoniste inhalé à longue durée d'action, présentent une réduction de la fonction pulmonaire (VEMS < 80 % de la valeur théorique), des symptômes diurnes ou des réveils nocturnes fréquents, et des exacerbations sévères, multiples et documentées de l'asthme ;
  • chez l'enfant (de 6 à moins de 12 ans) : en traitement additionnel, pour améliorer le contrôle de l'asthme chez les patients atteints d'asthme allergique persistant sévère, ayant un test cutané positif ou une réactivité in vitro à un pneumallergène perannuel, et qui, malgré un traitement quotidien par un corticoïde inhalé à forte dose et un bêta 2-agoniste inhalé à longue durée d'action, présentent des symptômes diurnes ou des réveils nocturnes fréquents, et des exacerbations sévères, multiples et documentées de l'asthme.

Urticaire chronique spontanée, uniquement XOLAIR 150 mg :
  • en traitement additionnel, dans le traitement de l'urticaire chronique spontanée chez les adultes et adolescents (à partir de 12 ans) présentant une réponse insuffisante aux traitements antihistaminiques anti-H1.

Les allergologues en plus des autres spécialistes
Pour ces médicaments, les allergologues comptent désormais parmi les prescripteurs pouvant établir une ordonnance, en prescription initiale et en renouvellement, en complément : 
  • des spécialistes en dermatologie, médecine interne, pédiatrie, oto-rhino-laryngologie ou pneumologie pour DUPIXENT ;
  • des spécialistes en pneumologie pour FASENRA ;
  • des spécialistes en pneumologie, en pédiatrie, en oto-rhino-laryngologie en allergologie pour XOLAIR 75 mg et 150 mg, ainsi qu'aux spécialistes en dermatologie et médecine interne pour XOLAIR 150 mg.

Prescription en bonne et due forme pour autoriser le remboursement
Les modalités de prescription et le taux de remboursement ne changent pas par rapport aux précédentes versions des FIT :  
  • ordonnance de médicament d'exception ; 
  • prescription initiale hospitalière annuelle ;
  • remboursement à 65 %.

Pour aller plus loin
[1] Arrêté du 20 juin 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux - DUPIXENT (Journal officiel du 24 juin 2022 - texte 29)
[2] Arrêté du 20 juin 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux - FASENRA (Journal officiel du 24 juin 2022 - texte 30)
[3] Arrêté du 20 juin 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux - XOLAIR (Journal officiel du 24 juin 2022 - texte 31)

 
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster