#Médicaments #Prise en charge

Extension de remboursement en pédiatrie pour les vaccins antigrippaux, et pour XALKORI et XELJANZ

Les spécialités suivantes bénéficient d'une extension de prise en charge (ville et collectivités) dans des indications diverses : les vaccins antigrippaux injectables FLUARIXTETRA, INFLUVAC TETRA et VAXIGRIPTETRA, l'antinéoplasique XALKORI et l'inhibiteur de Janus kinase XELJANZ.

David Paitraud 05 septembre 2023 Image d'une montre3 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
2,0
(1 note)
Grippe : la prise en charge de la vaccination s'applique aux enfants dès 2 ans. 

Grippe : la prise en charge de la vaccination s'applique aux enfants dès 2 ans. 

Au cours de l'été, plusieurs spécialités ont bénéficié d'une extension de leur périmètre de remboursement en ville et d'agrément aux collectivités.

Les vaccins antigrippaux injectables remboursables chez les enfants sans comorbidités

Pour adapter le périmètre de prise en charge aux nouvelles recommandations vaccinales relatives à la grippe saisonnière (cf. nos articles du 19 juillet 2022 et du 27 avril 2023), les vaccins FLUARIXTETRA, INFLUVAC TETRA et VAXIGRIPTETRA sont désormais remboursables et agréés aux collectivités [1, 2, 3] dans la prévention de la grippe saisonnière chez les enfants sans comorbidités de 2 à 17 ans révolus, uniquement dans les populations recommandées par la Haute Autorité de santé (HAS) le 2 février 2023.

Le taux de prise en charge de ces vaccins est de 65 %, sur prescription par un professionnel de santé habilité.

XALKORI : en cas de tumeur myofibroblastique inflammatoire et de lymphome anaplasique à grandes cellules dès 6 ans

La prise en charge de XALKORI 200 mg et 250 mg gélule (crizotinib) est étendue aux indications d'oncologie/hématologie pédiatrique suivantes [4, 5] : 

  • traitement des patients pédiatriques (âgés de ≥ 6 à < 18 ans) ayant une tumeur myofibroblastique inflammatoire (TMI) anaplastic lymphoma kinase (ALK)-positive non résécable en rechute ou réfractaire ;
  • traitement des patients pédiatriques (âgés de ≥ 6 ans à < 18 ans) ayant un lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) anaplastic lymphoma kinase (ALK)-positif systémique en rechute ou réfractaire.

Dans ces indications, la Commission de la transparence (CT) de la HAS a attribué à XALKORI un service médical rendu (SMR) important et une amélioration du service médical rendu (ASMR) mineure (IV) [6, 7].

La posologie est définie en fonction de la surface corporelle du patient pédiatrique.

Pour rappel, la prescription de XALKORI est restreinte : 

  • prescription hospitalière réservée aux médecins compétents en maladie du sang, aux spécialistes et services de cancérologie, hématologie et oncologie médicale. 

XELJANZ 5 mg : dans l'arthrite juvénile idiopathique et le rhumatisme psoriasique juvénile dès 2 ans

La prise en charge de XELJANZ 5 mg comprimé pelliculé (tofacitinib) est élargie au traitement [8, 9] :

  • de l'arthrite juvénile idiopathique polyarticulaire active (polyarthrite à facteur rhumatoïde positif [RF+] ou négatif [RF-] et oligoarthrite étendue) ;
  • et du rhumatisme psoriasique (RP) juvénile ;

chez les patients âgés de 2 ans et plus, ayant présenté une réponse inadéquate à un traitement par DMARD antérieur.

Le tofacitinib peut être administré en association au méthotrexate (MTX) ou en monothérapie en cas d'intolérance au MTX ou lorsque la poursuite du traitement avec le MTX est inadaptée.

En outre, la prise en charge de la spécialité, dans cette indication, est subordonnée, en raison du risque infectieux, à une vaccination à jour du patient avant la mise sous traitement, dont la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) lorsque celle-ci est recommandée.

Dans cette indication, le SMR est jugé important. XELJANZ n'apporte pas d'ASMR (V) [10].

Pour rappel, la prescription de XELJANZ 5 mg est restreinte : 

  • prescription initiale hospitalière annuelle réservée aux spécialistes en dermatologie, hépato/gastro-entérologie, médecine interne, pédiatrie et rhumatologie ;
  • renouvellement réservé à ces même spécialités, hospitaliers ou de ville.

Le dosage XELJANZ 10 mg, qui possède cette même indication, n'est pas concerné par cette extension de prise en charge. En revanche, XELJANZ LP 11 mg n'a pas cette indication.

L'avis de la CT relatif à l'utilisation du tofacitinib dans le traitement de l'arthrite juvénile idiopathique incluait une nouvelle forme galénique de XELJANZ en solution buvable (1 mg/mL), non commercialisée à ce jour. 

Dans le traitement de l'AJI polyarticulaire et du RP juvénile, la dose tient compte du poids du patient. Chez les patients de 40 kg et plus, la posologie de 5 mg 2 fois par jour est recommandée. 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster