À propos de Crizotinib
Mise à jour : 22 février 2017
Crizotinib : Mécanisme d'action
Le crizotinib est une molécule inhibitrice sélective du récepteur à activité tyrosine kinase (RTK) ALK et de ses variants oncogèniques (fusion du gène ALK et certaines mutations d'ALK). Le crizotinib est également un inhibiteur du RTK du facteur de croissance des hépatocytes (HGFR, ou c-Met).
Le crizotinib a montré une inhibition concentration-dépendante de l'activité kinase de l'ALK et du c-Met dans des essais biochimiques, et a inhibé la phosphorylation et la fonction dépendante des kinases dans des essais cellulaires. Le crizotinib exerce une inhibition puissante et sélective de la croissance et a induit l'apoptose dans des lignées de cellules tumorales présentant des variants de fusion ALK (EML4-ALK ou NPM-ALK) ou présentant une amplification des locus géniques ALK ou c-Met.

Le crizotinib a montré une efficacité antitumorale, notamment une activité antitumorale cytoréductrice marquée, chez des souris porteuses de xénogreffes tumorales exprimant des variants de fusion ALK.  

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Crizotinib 200 mg gélule

Dernière modification : 01/12/2022 - Révision : 01/12/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01E - INHIBITEURS DE PROTEINE KINASE
L01ED - INHIBITEURS DE KINASE DU LYMPHOME ANAPLASIQUE (ALK)
L01ED01 - CRIZOTINIB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

CRIZOTINIB 200 mg gél

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • CBNPC avancé ALK+ chez l'adulte
  • CBNPC avancé ROS1 positif chez l'adulte
  • Lymphome anaplasique à grandes cellules ALK + récidivant ou réfractaire chez l'enfant de 6 à 18 ans
  • Tumeur myofibroblastique inflammatoire ALK + récidivante ou réfractaire chez l'enfant de 6 à 18 ans

Posologie

Unité de prise
gélule
  • crizotinib : 200 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée si la prise suivante est dans >= 6 h
  • Information du patient : ne pas ouvrir les gélules
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Lymphome anaplasique à grandes cellules ALK + récidivant ou réfractaire chez l'enfant de 6 à 18 ans - Tumeur myofibroblastique inflammatoire ALK + récidivante ou réfractaire chez l'enfant de 6 à 18 ans
Posologie standard
Dans le cas de : Surface corporelle >= 0,6 m² et
  • Administrer une prémédication antiémétique et antidiarrhéique
  • 200 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Surface corporelle >= 0,81 m² et
  • Administrer une prémédication antiémétique et antidiarrhéique
  • 250 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Surface corporelle >= 1,17 m² et
  • Administrer une prémédication antiémétique et antidiarrhéique
  • 400 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Surface corporelle >= 1,52 m² et
  • Administrer une prémédication antiémétique et antidiarrhéique
  • 450 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Surface corporelle >= 1,7 m²
  • Administrer une prémédication antiémétique et antidiarrhéique
  • 500 mg 2 fois par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
CBNPC avancé ALK+ chez l'adulte - CBNPC avancé ROS1 positif chez l'adulte
Posologie standard
  • 250 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Effets indésirables sévères
  • Posologie à diminuer à 250 mg/jour en une prise si besoin
  • 200 mg 2 fois par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée si la prise suivante est dans >= 6 h
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

CRIZOTINIB 200 mg gél
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Enfant entre 6 et 18 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Homme en âge de procréer
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale sévère
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet à risque d'insuffisance rénale
  • Sujet à risque de perforation gastro-intestinale
  • Trouble hydroélectrolytique

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Crizotinib + Citalopram

Crizotinib + Dompéridone

Crizotinib + Escitalopram

Crizotinib + Hydroxyzine

Crizotinib + Pipéraquine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Cocaïne

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par le millepertuis.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Bradycardisants + Fingolimod

Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG continu pendant les 6 heures suivant la première dose voire 2 heures de plus, jusqu'au lendemain si nécessaire.

Bradycardisants + Ozanimod

Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG pendant au moins 6 heures.

Bradycardisants + Ponésimod

Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG continu pendant les 4 heures suivant la première dose, jusqu'au lendemain si nécessaire.

Crizotinib + Amiodarone

Crizotinib + Amisulpride

Crizotinib + Arsenieux

Crizotinib + Chlorpromazine

Crizotinib + Cyamémazine

Crizotinib + Disopyramide

Crizotinib + Dronédarone

Crizotinib + Dropéridol

Crizotinib + Erythromycine (voie IV)

Crizotinib + Flupentixol

Crizotinib + Fluphénazine

Crizotinib + Halofantrine

Crizotinib + Halopéridol

Crizotinib + Hydroxychloroquine

Crizotinib + Lévomépromazine

Crizotinib + Luméfantrine

Crizotinib + Méquitazine

Crizotinib + Méthadone

Crizotinib + Pentamidine

Crizotinib + Pimozide

Crizotinib + Pipampérone

Crizotinib + Pipotiazine

Crizotinib + Quinidine, hydroquinidine

Crizotinib + Sotalol (voie systémique)

Crizotinib + Spiramycine (voie systémique)

Crizotinib + Sulpiride (voie systémique)

Crizotinib + Tiapride

Crizotinib + Torémifène

Crizotinib + Vandétanib

Crizotinib + Vincamine (voie IV)

Crizotinib + Zuclopenthixol

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

Crizotinib + Chloroquine (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi cela est possible, interrompre l'un des 2 traitements. Si l'association ne peut être évitée, contrôle préalable du QT et surveillance ECG monitorée.

Crizotinib + Chlorprothixène

Crizotinib + Melpérone

Crizotinib + Moxifloxacine

Crizotinib + Sultopride

Crizotinib + Ziprasidone

Crizotinib + Zotépine

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et électrocardiographique régulier.

Crizotinib + Cisapride

Crizotinib + Substrats à risque du CYP3A4

Substrats à risque du CYP3A4 + Crizotinib

Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité de ces molécules par diminution de leur métabolisme et/ou augmentation de leur biodisponibilité par le crizotinib.
Conduite à tenir

Crizotinib + Délamanid

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et éléctrocardiographique régulier.

Crizotinib + Ibrutinib

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques d'ibrutinib par diminution de son métabolisme hépatique par le crizotinib.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite et réduction de la dose d'ibrutinib à 280 mg par jour pendant la durée de l'association.

Crizotinib + Sulfaméthoxazole associé au trimétoprime

Risques et mécanismesRisque de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Inducteurs enzymatiques puissants

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Loféxidine

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

Substrats à risque du CYP3A4 + Idélalisib

Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du substrat par diminution de son métabolisme hépatique par l'idélalisib.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Bradycardisants + Cocaïne

Bradycardisants + Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Anagrélide

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Azithromycine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bradycardisants

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ciprofloxacine (voie systémique)

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Clarithromycine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Glasdégib

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Lévofloxacine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Médicaments à l'origine d'un hypogonadisme masculin

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Norfloxacine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Roxithromycine

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

Crizotinib + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Crizotinib + Ritonavir

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables de l'inhibiteur de tyrosine kinase par diminution de son métabolisme.
Conduite à tenirSurveillance clinique.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Hypokaliémiants

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirCorriger toute hypokaliémie avant d'administrer le produit et réaliser une surveillance clinique, électrolytique et électrocardiographique.

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ondansétron

Risques et mécanismesAvec l'ondansétron administré par voie IV, risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Bradycardisants + Bradycardisants

Risques et mécanismesRisque de bradycardie excessive (addition des effets).
Conduite à tenir

Crizotinib + Antisécrétoires antihistaminiques H2 (voie systémique)

Crizotinib + Antisécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons

Risques et mécanismesRisque de diminution de la biodisponibilité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, en raison de son absorption pH-dépendante.
Conduite à tenir

Crizotinib + Phenformine

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations de metformine.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Substrats à risque du CYP3A4 + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Substrats à risque du CYP3A4 + Ritonavir

Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables propres à chaque substrat, avec conséquences souvent sévères.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : jus de pamplemousse
  • Interaction avec la cocaïne
  • Interaction phytothérapique : boldo
  • Interaction phytothérapique : bourdaine
  • Interaction phytothérapique : cascara
  • Interaction phytothérapique : millepertuis
  • Interaction phytothérapique : réglisse
  • Interaction phytothérapique : rhubarbe
  • Interaction phytothérapique : ricin
  • Interaction phytothérapique : séné

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Info prof de santé : informer les patients du risque potentiel sur la fertilité
  • Utiliser une contraception efficace pdt le traitement puis pdt 3 mois après l'arrêt du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'insuffisance cardiaque
  • Risque d'insuffisance rénale
  • Risque de bradycardie
  • Risque de cécité
  • Risque de leucopénie
  • Risque de neutropénie
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de photosensibilisation
  • Risque de pneumopathie interstitielle

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'électrocardiogramme avant et pendant le traitement
  • Surveillance de l'ionogramme plasmatique avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique 1/semaine pendant 2 mois puis 1/mois pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction rénale avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction respiratoire pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine pendant le traitement
  • Surveillance de la fréquence cardiaque pendant le traitement
  • Surveillance ophtalmologique avant le trt, le 1er mois puis tous les 3 mois pendant le trt
  • Surveillance par un test de dépistage de la translocation ALK avant la mise en route du trt
  • Surveillance par un test de dépistage de la translocation ROS1 avant la mise en route du trt

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'allongement de l'espace QT de grade 4
  • Traitement à arrêter en cas de bradycardie sévère
  • Traitement à arrêter en cas de perforation gastro-intestinale
  • Traitement à arrêter en cas de perte de vision
  • Traitement à arrêter en cas de pneumopathie interstitielle
  • Traitement à arrêter en cas de toxicité hépatique sévère
  • Traitement à arrêter en cas de toxicité oculaire de grade 4

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de symptômes d'une perforation gastro-intestinale
  • Info patient : limiter l'exposition au soleil ou aux rayons UV
  • Info prof de santé : informer le patient sur les symptômes d'une perforation gastro-intestinale
  • Information du patient : ne pas ouvrir les gélules

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Leucopénie (Très fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Fréquent)
  • CPK (augmentation) (Peu fréquent)
  • Testostéronémie (augmentation) (Fréquent)
  • Neutropénie (Très fréquent)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Fréquent)
  • Hypophosphatémie (Fréquent)
  • Transaminases (augmentation) (Très fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation)
  • Hémoglobinémie (diminution)
  • Testostéronémie (diminution)
  • Clairance de la créatinine (diminution)
  • Hyperbilirubinémie
  • Gamma GT (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Photosensibilisation (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Sensation de brûlure cutanée
  • DIVERS
  • Oedème (Très fréquent)
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Fourmillement
  • Tuméfaction locale
  • Oedème périphérique
  • Sensation de brûlure
  • Neutropénie fébrile
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hypogonadisme
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Très fréquent)
  • Anémie hypochrome
  • Anémie mégaloblastique
  • Anémie macrocytaire
  • Thrombopénie
  • Aplasie médullaire
  • Anémie microcytaire
  • Anémie normochrome normocytaire
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Peu fréquent)
  • Hépatotoxicité
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection d'un kyste rénal
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Très fréquent)
  • Halo visuel
  • Corps flottant du vitré
  • Lésion du nerf optique
  • Photopsie
  • Photophobie
  • Diplopie
  • Atrophie optique
  • Persistance visuelle
  • Défauts visuels
  • Brillance visuelle
  • Oedème périorbitaire
  • Acuité visuelle (diminution)
  • Cécité
  • Défaut du champ visuel
  • Vision floue
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie (Très fréquent)
  • Sensation de vertige (Très fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Très fréquent)
  • Syncope (Fréquent)
  • Insuffisance cardiaque (Fréquent)
  • Allongement de l'espace QT (Fréquent)
  • Prodromes de syncope
  • Arythmie
  • Sensation vertigineuse orthostatique
  • Fraction d'éjection diminuée
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance ventriculaire gauche
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Constipation (Très fréquent)
  • Perforation gastro-intestinale (Peu fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Oesophagite (Fréquent)
  • Fonction hépatique anormale
  • Abdomen sensible
  • Perforation du gros intestin
  • Perforation intestinale
  • Ulcère oesophagien
  • Gêne abdominale
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Faiblesse musculaire
  • Atrophie musculaire
  • Hypotonie musculaire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Neuropathie (Très fréquent)
  • Paresthésie
  • Neuropathie motrice périphérique
  • Dysesthésie
  • Polyneuropathie
  • Neuropathie périphérique sensitive
  • Paralysie du nerf sciatique
  • Dysfonction motrice
  • Trouble de l'équilibre
  • Neurotoxicité
  • Névrite
  • Trouble neurosensoriel
  • Anomalie de la démarche
  • Neuropathie sensitivomotrice périphérique
  • Neuropathie périphérique
  • Névralgie
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Pneumopathie interstitielle (Fréquent)
  • Syndrome de détresse respiratoire aiguë
  • Pneumopathie interstitielle diffuse
  • Pneumopathie
  • Oedème pulmonaire
  • Alvéolite pulmonaire
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Insuffisance rénale (Peu fréquent)
  • Insuffisance rénale aiguë (Peu fréquent)
  • Kyste rénal (Fréquent)
  • Abcès rénal
  • Hémorragie d'un kyste rénal
  • crizotinib

    Chimie

    IUPAC3-[(1R)-1-(2,6-dichloro-3-fluorophényl)éthoxy]-5-[1-(pipéridin-4-yl)- 1H-pyrazol-4-yl]pyridin-2-amine
    Synonymescrizotinib

    Posologie

    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.5 g

    INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

    CRIZOTINIB 200 mg gél
    Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

    Contre-indications

    X Critique
    Niveau de gravité : Contre-indication absolue
    • Hypersensibilité à l'un des composants

    Précautions

    II Modéré
    Niveau de gravité : Précautions
    • Allaitement
    • Enfant de moins de 6 ans
    • Enfant entre 6 et 18 ans
    • Femme susceptible d'être enceinte
    • Grossesse
    • Homme en âge de procréer
    • Insuffisance hépatique
    • Insuffisance rénale sévère
    • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
    • Sujet à risque d'insuffisance rénale
    • Sujet à risque de perforation gastro-intestinale
    • Trouble hydroélectrolytique

    Interactions médicamenteuses

    X Critique
    Niveau de gravité : Contre-indication

    Crizotinib + Citalopram

    Crizotinib + Dompéridone

    Crizotinib + Escitalopram

    Crizotinib + Hydroxyzine

    Crizotinib + Pipéraquine

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Cocaïne

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenir

    Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Millepertuis (voie orale)

    Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par le millepertuis.
    Conduite à tenir
    III Haut
    Niveau de gravité : Association déconseillée

    Bradycardisants + Fingolimod

    Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG continu pendant les 6 heures suivant la première dose voire 2 heures de plus, jusqu'au lendemain si nécessaire.

    Bradycardisants + Ozanimod

    Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG pendant au moins 6 heures.

    Bradycardisants + Ponésimod

    Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG continu pendant les 4 heures suivant la première dose, jusqu'au lendemain si nécessaire.

    Crizotinib + Amiodarone

    Crizotinib + Amisulpride

    Crizotinib + Arsenieux

    Crizotinib + Chlorpromazine

    Crizotinib + Cyamémazine

    Crizotinib + Disopyramide

    Crizotinib + Dronédarone

    Crizotinib + Dropéridol

    Crizotinib + Erythromycine (voie IV)

    Crizotinib + Flupentixol

    Crizotinib + Fluphénazine

    Crizotinib + Halofantrine

    Crizotinib + Halopéridol

    Crizotinib + Hydroxychloroquine

    Crizotinib + Lévomépromazine

    Crizotinib + Luméfantrine

    Crizotinib + Méquitazine

    Crizotinib + Méthadone

    Crizotinib + Pentamidine

    Crizotinib + Pimozide

    Crizotinib + Pipampérone

    Crizotinib + Pipotiazine

    Crizotinib + Quinidine, hydroquinidine

    Crizotinib + Sotalol (voie systémique)

    Crizotinib + Spiramycine (voie systémique)

    Crizotinib + Sulpiride (voie systémique)

    Crizotinib + Tiapride

    Crizotinib + Torémifène

    Crizotinib + Vandétanib

    Crizotinib + Vincamine (voie IV)

    Crizotinib + Zuclopenthixol

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

    Crizotinib + Chloroquine (voie systémique)

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSi cela est possible, interrompre l'un des 2 traitements. Si l'association ne peut être évitée, contrôle préalable du QT et surveillance ECG monitorée.

    Crizotinib + Chlorprothixène

    Crizotinib + Melpérone

    Crizotinib + Moxifloxacine

    Crizotinib + Sultopride

    Crizotinib + Ziprasidone

    Crizotinib + Zotépine

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et électrocardiographique régulier.

    Crizotinib + Cisapride

    Crizotinib + Substrats à risque du CYP3A4

    Substrats à risque du CYP3A4 + Crizotinib

    Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité de ces molécules par diminution de leur métabolisme et/ou augmentation de leur biodisponibilité par le crizotinib.
    Conduite à tenir

    Crizotinib + Délamanid

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et éléctrocardiographique régulier.

    Crizotinib + Ibrutinib

    Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques d'ibrutinib par diminution de son métabolisme hépatique par le crizotinib.
    Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite et réduction de la dose d'ibrutinib à 280 mg par jour pendant la durée de l'association.

    Crizotinib + Sulfaméthoxazole associé au trimétoprime

    Risques et mécanismesRisque de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

    Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Inducteurs enzymatiques puissants

    Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Rifampicine

    Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
    Conduite à tenir

    Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

    Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
    Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Loféxidine

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

    Substrats à risque du CYP3A4 + Idélalisib

    Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du substrat par diminution de son métabolisme hépatique par l'idélalisib.
    Conduite à tenir
    II Modéré
    Niveau de gravité : Précaution d'emploi

    Bradycardisants + Cocaïne

    Bradycardisants + Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Anagrélide

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Azithromycine

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bradycardisants

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ciprofloxacine (voie systémique)

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Clarithromycine

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Glasdégib

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Lévofloxacine

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Médicaments à l'origine d'un hypogonadisme masculin

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Norfloxacine

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Roxithromycine

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

    Crizotinib + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

    Crizotinib + Ritonavir

    Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables de l'inhibiteur de tyrosine kinase par diminution de son métabolisme.
    Conduite à tenirSurveillance clinique.

    Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

    Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

    Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
    Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Hypokaliémiants

    Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirCorriger toute hypokaliémie avant d'administrer le produit et réaliser une surveillance clinique, électrolytique et électrocardiographique.

    Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ondansétron

    Risques et mécanismesAvec l'ondansétron administré par voie IV, risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
    Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
    I Bas
    Niveau de gravité : A prendre en compte

    Bradycardisants + Bradycardisants

    Risques et mécanismesRisque de bradycardie excessive (addition des effets).
    Conduite à tenir

    Crizotinib + Antisécrétoires antihistaminiques H2 (voie systémique)

    Crizotinib + Antisécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons

    Risques et mécanismesRisque de diminution de la biodisponibilité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, en raison de son absorption pH-dépendante.
    Conduite à tenir

    Crizotinib + Phenformine

    Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations de metformine.
    Conduite à tenir

    Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

    Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
    Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

    Substrats à risque du CYP3A4 + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

    Substrats à risque du CYP3A4 + Ritonavir

    Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables propres à chaque substrat, avec conséquences souvent sévères.
    Conduite à tenir

    Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

    • Interaction alimentaire : jus de pamplemousse
    • Interaction avec la cocaïne
    • Interaction phytothérapique : boldo
    • Interaction phytothérapique : bourdaine
    • Interaction phytothérapique : cascara
    • Interaction phytothérapique : millepertuis
    • Interaction phytothérapique : réglisse
    • Interaction phytothérapique : rhubarbe
    • Interaction phytothérapique : ricin
    • Interaction phytothérapique : séné

    Grossesse et allaitement

    Contre-indications et précautions d'emploi
    Grossesse (mois)Allaitement
    123456789
    RisquesIIII

    II Précaution

    Fertilité et Grossesse

    • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
    • Info prof de santé : informer les patients du risque potentiel sur la fertilité
    • Utiliser une contraception efficace pdt le traitement puis pdt 3 mois après l'arrêt du traitement

    Risques liés au traitement

    • Risque d'allongement de l'espace QT
    • Risque d'hépatotoxicité
    • Risque d'insuffisance cardiaque
    • Risque d'insuffisance rénale
    • Risque de bradycardie
    • Risque de cécité
    • Risque de leucopénie
    • Risque de neutropénie
    • Risque de perforation gastro-intestinale
    • Risque de photosensibilisation
    • Risque de pneumopathie interstitielle

    Surveillances du patient

    • Surveillance de l'électrocardiogramme avant et pendant le traitement
    • Surveillance de l'ionogramme plasmatique avant et pendant le traitement
    • Surveillance de la fonction hépatique 1/semaine pendant 2 mois puis 1/mois pendant le traitement
    • Surveillance de la fonction rénale avant et pendant le traitement
    • Surveillance de la fonction respiratoire pendant le traitement
    • Surveillance de la formule sanguine pendant le traitement
    • Surveillance de la fréquence cardiaque pendant le traitement
    • Surveillance ophtalmologique avant le trt, le 1er mois puis tous les 3 mois pendant le trt
    • Surveillance par un test de dépistage de la translocation ALK avant la mise en route du trt
    • Surveillance par un test de dépistage de la translocation ROS1 avant la mise en route du trt

    Mesures à associer au traitement

    • Interrompre l'allaitement pendant le traitement

    Traitement à arrêter définitivement en cas de...

    • Traitement à arrêter en cas d'allongement de l'espace QT de grade 4
    • Traitement à arrêter en cas de bradycardie sévère
    • Traitement à arrêter en cas de perforation gastro-intestinale
    • Traitement à arrêter en cas de perte de vision
    • Traitement à arrêter en cas de pneumopathie interstitielle
    • Traitement à arrêter en cas de toxicité hépatique sévère
    • Traitement à arrêter en cas de toxicité oculaire de grade 4

    Information des professionnels de santé et des patients

    • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
    • Info du patient : consulter son médecin en cas de symptômes d'une perforation gastro-intestinale
    • Info patient : limiter l'exposition au soleil ou aux rayons UV
    • Info prof de santé : informer le patient sur les symptômes d'une perforation gastro-intestinale
    • Information du patient : ne pas ouvrir les gélules

    Effets indésirables

    SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
    ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Leucopénie (Très fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Fréquent)
  • CPK (augmentation) (Peu fréquent)
  • Testostéronémie (augmentation) (Fréquent)
  • Neutropénie (Très fréquent)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Fréquent)
  • Hypophosphatémie (Fréquent)
  • Transaminases (augmentation) (Très fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation)
  • Hémoglobinémie (diminution)
  • Testostéronémie (diminution)
  • Clairance de la créatinine (diminution)
  • Hyperbilirubinémie
  • Gamma GT (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Photosensibilisation (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Sensation de brûlure cutanée
  • DIVERS
  • Oedème (Très fréquent)
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Fourmillement
  • Tuméfaction locale
  • Oedème périphérique
  • Sensation de brûlure
  • Neutropénie fébrile
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hypogonadisme
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Très fréquent)
  • Anémie hypochrome
  • Anémie mégaloblastique
  • Anémie macrocytaire
  • Thrombopénie
  • Aplasie médullaire
  • Anémie microcytaire
  • Anémie normochrome normocytaire
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Peu fréquent)
  • Hépatotoxicité
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection d'un kyste rénal
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Très fréquent)
  • Halo visuel
  • Corps flottant du vitré
  • Lésion du nerf optique
  • Photopsie
  • Photophobie
  • Diplopie
  • Atrophie optique
  • Persistance visuelle
  • Défauts visuels
  • Brillance visuelle
  • Oedème périorbitaire
  • Acuité visuelle (diminution)
  • Cécité
  • Défaut du champ visuel
  • Vision floue
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie (Très fréquent)
  • Sensation de vertige (Très fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Très fréquent)
  • Syncope (Fréquent)
  • Insuffisance cardiaque (Fréquent)
  • Allongement de l'espace QT (Fréquent)
  • Prodromes de syncope
  • Arythmie
  • Sensation vertigineuse orthostatique
  • Fraction d'éjection diminuée
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance ventriculaire gauche
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Constipation (Très fréquent)
  • Perforation gastro-intestinale (Peu fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Oesophagite (Fréquent)
  • Fonction hépatique anormale
  • Abdomen sensible
  • Perforation du gros intestin
  • Perforation intestinale
  • Ulcère oesophagien
  • Gêne abdominale
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Faiblesse musculaire
  • Atrophie musculaire
  • Hypotonie musculaire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Neuropathie (Très fréquent)
  • Paresthésie
  • Neuropathie motrice périphérique
  • Dysesthésie
  • Polyneuropathie
  • Neuropathie périphérique sensitive
  • Paralysie du nerf sciatique
  • Dysfonction motrice
  • Trouble de l'équilibre
  • Neurotoxicité
  • Névrite
  • Trouble neurosensoriel
  • Anomalie de la démarche
  • Neuropathie sensitivomotrice périphérique
  • Neuropathie périphérique
  • Névralgie
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Pneumopathie interstitielle (Fréquent)
  • Syndrome de détresse respiratoire aiguë
  • Pneumopathie interstitielle diffuse
  • Pneumopathie
  • Oedème pulmonaire
  • Alvéolite pulmonaire
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Insuffisance rénale (Peu fréquent)
  • Insuffisance rénale aiguë (Peu fréquent)
  • Kyste rénal (Fréquent)
  • Abcès rénal
  • Hémorragie d'un kyste rénal
  • Voir aussi les substances

    Crizotinib

    Chimie
    IUPAC3-[(1R)-1-(2,6-dichloro-3-fluorophényl)éthoxy]-5-[1-(pipéridin-4-yl)- 1H-pyrazol-4-yl]pyridin-2-amine
    Synonymescrizotinib
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.5 g
    Actualités liées8
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster