REMSIMA : désormais disponible en ville sous forme de solution injectable SC

- Date de publication : 15 février 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 183 lecteurs
Deux nouvelles spécialités à base d'infliximab en solution injectable sous-cutanée (SC) sont commercialisées au sein de la gamme REMSIMA : 
Cette forme SC d'infliximab n'existait pas auparavant et s'ajoute à la forme intraveineuse (IV) de l'infliximab déjà disponible à l'hôpital seulement. 
Contrairement à l'infliximab IV, REMSIMA 120 mg solution injectable SC peut être délivré en pharmacie de ville


Les indications de REMSIMA 120 mg SC correspondent à celles de REMSIMA IV chez l'adulte uniquement : 
  • en rhumatologie, dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la spondylarthrite ankylosante, et du rhumatisme psoriasique ; 
  • en gastro-entérologie dans le traitement de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique ; 
  • en dermatologie, dans le traitement du psoriasis en plaques. 

Du fait de sa présentation en seringue préremplie ou stylo prérempli prêts à l'emploi, REMSIMA 120 mg SC peut être utilisé en auto-injection, après accord du médecin et formation adéquate du patient. Il peut être instauré en traitement d'entretien, en relais de la forme IV.
L'initiation de traitement par infliximab est réalisée à l'hôpital compte tenu du risque de réactions d’hypersensibilité avec l’infliximab administré par voie sous-cutanée, comme avec les autres traitements de fond biologiques. 

La seringue préremplie et le stylo prérempli de REMSIMA SC sont à usage unique. Ils permettent de délivrer une dose de 120 mg par injection. 

La prescription de REMSIMA SC est réservée aux spécialistes en rhumatologie, en médecine interne, en hépatogastro-entérologie ou en dermatologie. Elle doit être établie sur une ordonnance de médicament d'exception. La prescription initiale est par ailleurs  hospitalière et annuelle.


Pour chaque dispositif d'injection (seringue ou stylo), deux conditionnements sont proposés, en boîte unitaire ou par 2. 
REMSIMA 120 mg solution injectable SC est remboursable à 65 % et agréé aux collectivités, avec une prise en charge restreinte dans la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis. Son prix public (hors honoraires de dispensation) s'élève à 241,17 euros (1 seringue ou un stylo à 120 mg).

 
L'infliximab est un anticorps monoclonal chimérique humain/souris qui inhibe la bioactivité du TNF-alpha et déclenche une réaction cytotoxique vis-à-vis des cellules exprimant le TNF-alpha membranaire (illustration).

L'infliximab est un anticorps monoclonal chimérique humain/souris qui inhibe la bioactivité du TNF-alpha et déclenche une réaction cytotoxique vis-à-vis des cellules exprimant le TNF-alpha membranaire (illustration).


La gamme REMSIMA, à base de l'inhibiteur du facteur nécrosant des tumeurs alpha (TNF-alpha) infliximab, compte désormais une forme destinée à l'administration par voie sous-cutanée (SC) : 
Jusqu'à présent, seules des spécialités à base d'infliximab administrées par voie intraveineuse (IV) étaient disponibles (infliximab 100 mg en poudre pour solution à diluer pour perfusion IV) et distribuées uniquement dans le circuit hospitalier (médicaments réservés à l'usage hospitalier) :
Avec la mise à disposition de cette première version en injection SC, l'infliximab peut désormais être délivré en pharmacie de ville. 
À la différence de REMSIMA IV, REMSIMA SC n'a pas le statut de médicament biosimilaire.

REMSIMA IV/REMSIMA SC : des indications superposables chez l'adulte
REMSIMA SC a les mêmes indications chez l'adulte que REMSIMA IV, en rhumatologie, gastro-entérologie, dermatologie (cf. Encadré 1).

En revanche, REMSIMA SC ne dispose pas d'indication chez l'enfant. Pour rappel, REMSIMA IV est indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique chez l'enfant.
 
Encadré 1 - Indications thérapeutiques de REMSIMA SC
Rhumatologie
Polyarthrite rhumatoïde (cf. VIDAL Reco "Polyarthrite rhumatoïde")
  • en association avec le méthotrexate, est indiqué pour la réduction des signes et symptômes mais aussi l'amélioration des capacités fonctionnelles chez :
    • les patients adultes ayant une maladie active lorsque la réponse aux traitements de fond antirhumatismaux (DMARDs), dont le méthotrexate, a été inappropriée.
    • les patients adultes ayant une maladie active, sévère et évolutive, non traitée auparavant par le méthotrexate ni les autres DMARDs.
Dans ces populations de patients, un ralentissement de la destruction articulaire, mesuré par radiographie, a été démontré.
 
Spondylarthrite ankylosante (cf. VIDAL Reco "Spondylarthrite ankylosante") : traitement de la spondylarthrite ankylosante active, sévère, chez les adultes qui n'ont pas répondu de manière adéquate à un traitement conventionnel.
 
Rhumatisme psoriasique : traitement du rhumatisme psoriasique actif et évolutif chez les patients adultes quand la réponse à un précédent traitement avec les DMARDs a été inadéquate.
REMSIMA doit être administré :
  • en association avec le méthotrexate
  • ou seul chez les patients qui ont montré une intolérance au méthotrexate ou chez lesquels le méthotrexate est contre-indiqué.
  • Il a été démontré que l'infliximab améliorait la fonction physique chez les patients atteints de rhumatisme psoriasique, et ralentissait l'évolution de l'arthrite périphérique à la radiographie chez les patients présentant des formes polyarticulaires symétriques de la maladie.
 
Gastro-entérologie
Maladie de Crohn (cf. VIDAL Reco "Maladie de Crohn") : 
  • traitement de la maladie de Crohn active, modérée à sévère, chez les patients adultes qui n'ont pas répondu malgré un traitement approprié et bien conduit par un corticoïde et/ou un immunosuppresseur ; ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré ;
  • traitement de la maladie de Crohn active fistulisée, chez les patients adultes qui n'ont pas répondu malgré un traitement conventionnel approprié et bien conduit (comprenant antibiotiques, drainage et thérapie immunosuppressive).
Rectocolite hémorragique (cf. VIDAL Reco "Rectocolite hémorragique") : traitement de la rectocolite hémorragique active, modérée à sévère chez les patients adultes qui n'ont pas répondu de manière adéquate à un traitement conventionnel comprenant les corticoïdes et la 6-mercaptopurine (6-MP) ou l'azathioprine (AZA), ou chez lesquels ce traitement est mal toléré ou contre-indiqué.
Dermatologie
Psoriasis (cf. VIDAL Reco "Psoriasis en plaques de l'adulte") : traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère des patients adultes en cas d'échec, ou de contre-indication, ou d'intolérance aux autres traitements systémiques y compris la ciclosporine, le méthotrexate ou le psoralène plus ultraviolets A (puvathérapie).

Une évaluation médico-économique en deux étapes
REMSIMA SC est la première spécialité d'infliximab administrée par voie sous-cutanée (SC) et mise à disposition en ville. 
Ce médicament a fait l'objet d'un premier avis par la Commission de la Transparence (CT) le 24 juin 2020, portant sur la seule indication dans la polyarthrite rhumatoïde. 

Un nouvel avis du 7 octobre 2020 a été rendu pour les autres indications de REMSIMA SC, à savoir la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique et le psoriasis.

Prise en charge dans la polyarthrite rhumatoïde : un périmètre restreint
Dans l'indication "polyarthrite rhumatoïde", la CT a différencié 2 situations pour lesquelles elle a attribué :
  • un SMR important dans la polyarthrite rhumatoïde, en association au méthotrexate, pour la réduction des signes et symptômes, mais aussi l'amélioration des capacités fonctionnelles chez les patients adultes ayant une maladie active lorsque la réponse aux traitements de fond antirhumatismaux (DMARD), dont le méthotrexate (MTX), a été inappropriée ;
  • un SMR insuffisant dans la polyarthrite rhumatoïde, en association au méthotrexate, pour la réduction des signes et symptômes, mais aussi l'amélioration des capacités fonctionnelles chez les patients adultes ayant une maladie active, sévère et évolutive, non traitée auparavant par le MTX ni les autres DMARD.

Cet avis s'appuie sur les résultats d'une étude phase III, randomisée, en double aveugle, multicentrique, ayant démontré la non-infériorité de l'infliximab 120 mg par voie SC (toutes les 2 semaines) par rapport à l'infliximab 3 mg/kg par voie IV (toutes les 8 semaines), tous deux en association au méthotrexate, chez des adultes ayant une polyarthrite rhumatoïde active. Le critère de jugement principal était la variation du score DAS28 (CRP)* à la semaine 22 par rapport à l'inclusion.

* DAS = Disease Activity Score. Il s'agit d'un score qui permet de mesurer l'activité de la maladie sur la base de 4 variables dont le marqueur de l'inflammation CRP (protéine C réactive)

En termes de tolérance, le profil de l'infliximab a été globalement similaire entre les 2 voies d'administration, les résultats suggérant toutefois une incidence plus importante de réactions systémiques ou locales liées à l'injection par voie IV, celles-ci ayant été d'intensité légère à modérée.


La CT note que REMSIMA 120 mg SC n'a été évalué, ni chez les patients naïfs de MTX, ni comparativement aux autres traitements de 2e intention de la polyarthrite rhumatoïde dans une étude clinique de comparaison directe. 

Évaluation des autres indications en dermatologie, gastro-entérologie et rhumatologie
Pour les autres indications, un avis été rendu le 7 octobre 2020, selon lequel la CT a attribué à REMSIMA SC : 
  • un SMR modéré dans l'indication de l'AMM pour la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la spondylarthrite ankylosante et le rhumatisme psoriasique,
  • un SMR modéré pour le psoriasis en plaques, uniquement chez l'adulte ayant un psoriasis en plaques chronique sévère, défini par :
    • un échec (réponse insuffisante, contre-indication ou intolérance) à au moins deux traitements parmi les traitements systémiques non biologiques et la photothérapie,
    • et une forme étendue et/ou un retentissement psychosocial important,
  • un SMR insuffisant dans les autres situations de psoriasis en plaques.

REMSIMA SC en pratique 
REMSIMA doit être initié sous le contrôle de médecins qualifiés expérimentés dans le diagnostic et le traitement des maladies pour lesquelles REMSIMA est indiqué.
Une carte de rappel patient doit être remise lors de l'initiation du traitement. 


Les patients peuvent être préalablement traités avec, par exemple, un antihistaminique, de l'hydrocortisone et/ou du paracétamol, et la vitesse de perfusion peut être ralentie afin de diminuer les risques de réactions liées à la perfusion surtout s'il y a déjà eu des antécédents.

Pendant le traitement par REMSIMA, les autres traitements concomitants tels que les corticoïdes et les immunosuppresseurs devront être optimisés.

Une forme SC pour le traitement d'entretien, en relais de la forme IV
Dans l'ensemble de ses indications, le traitement par REMSIMA 120 mg SC est instauré en traitement d'entretien, en relais du traitement d'initiation avec la forme IV d'infliximab. REMSIMA SC permet d'injecter une dose de 120 mg. 
Les schémas posologiques précis sont décrits dans les monographies VIDAL REMSIMA 120 mg SC - rubrique Posologie et mode d'administration

En cas de passage de la formulation IV du traitement d'entretien par infliximab à la formulation SC, REMSIMA SC peut être administré 8 semaines après la dernière administration des perfusions IV d'infliximab.

Le médecin doit assurer un suivi approprié des patients afin d'identifier une éventuelle réaction systémique à l'injection ou une réaction localisée au niveau du site d'injection, après administration de la première injection SC.


Modalités d'injection sous-cutanée
REMSIMA 120 mg solution injectable SC en seringue préremplie ou en stylo prérempli est administré uniquement par injection sous-cutanée au niveau :
  • de l'avant des cuisses,
  • de l'abdomen (hors périmètre autour du nombril),
  • de la partie externe des bras (si l'injection est réalisée par un soignant). 
Le site d'injection doit être changé à chaque fois ; chaque nouveau site d'injection doit se trouver à au moins 3 cm du précédent. 

Auto-injection possible par le patient
REMSIMA solution injectable SC en seringue préremplie ou stylo prérempli peut être utilisé par le patient lui-même. L'auto-injection est conditionnée par l'accord du médecin et sous réserve d'avoir formé le patient à la technique de l'injection SC. 

Le patient doit également être informé de la conduite à tenir en présence de symptômes d'une réaction allergique, avant administration de la dose suivante, et de la nécessité de consulter immédiatement un médecin s'il présente les symptômes d'une réaction allergique grave.

Bon usage de REMSIMA SC : consignes de manipulation à donner au patient

La seringue préremplie et le stylo prérempli de REMSIMA 120 mg SC sont prêts à l'emploi. Ils sont à usage unique. 

REMSIMA SC (stylo et seringue) se conserve au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C),
 à l'abri de la lumière.
Le médicament peut être conservé à des températures pouvant aller jusqu'à 25 °C pendant une période de 28 jours maximum. 

Avant l'injection, la seringue préremplie ou le stylo prérempli doivent être ramenés à température ambiante pendant 30 minutes, de façon naturelle.

Les principales différences entre les 2 systèmes d'injection SC sont le positionnement par rapport à la peau, et les caractéristiques techniques :
  • avec la seringue préremplie REMSIMA SC : la seringue préremplie doit être placée à 45° par rapport à la peau. Lorsque la seringue est vide, l'aiguille est recouverte par un dispositif de protection automatique ;
  • avec le stylo prérempli REMSIMA SC : le stylo comporte une fenêtre de visualisation, et un capuchon à retirer avant l'injection. Il doit être placé à 90° par rapport à la peau. L'injection se déclenche lorsque le stylo est fermement pressé contre la peau. Un premier clic sonore signale le début de l'injection. Après le second clic, il faut attendre au moins 5 secondes (compter lentement jusqu'à 5) avant de retirer le stylo. Après l'injection, la fenêtre de visualisation est fermée par la tige du piston, vert olive. 

Identité administrative
  • Liste I
  • Médicament soumis à prescription initiale hospitalière annuelle.
  • Prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en rhumatologie, en médecine interne, en hépato-gastro-entérologie ou en dermatologie.
  • Boîte de 1 seringue préremplie avec dispositif de protection de l'aiguille automatique + 2 tampons d'alcool, CIP 3400930199336, prix public = 241,17 euros TTC
  • Boîte de 2 seringues préremplies avec dispositif de protection de l'aiguille automatique + 2 tampons d'alcool, CIP 3400930199343, prix public =  481,16 euros TTC
  • Boîte de 1 stylo prérempli + 2 tampons d'alcool, CIP 3400930199350, prix public = 241,17 euros TTC
  • Boîte de 2 stylos préremplis + 2 tampons d'alcool, CIP 3400930199367, prix public = 481,16 euros TTC
  • Remboursable à 65 % selon la procédure des médicaments d'exception : prescription en conformité avec la fiche d'information thérapeutique (Journal officiel du 2 février 2021 - texte 14)
  • Agrément aux collectivités (Journal officiel du 2 février 2021 - texte 15)
  • Inscrit sur la liste des spécialités prises en charge en sus des GHS dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde en association avec le méthotrexate, uniquement chez les patients adultes ayant une maladie active lorsque la réponse aux traitements de fond antirhumatismaux (DMARD), dont le méthotrexate, a été inappropriée.
  • Laboratoire Celltrion Healthcare
 
Encadré 1 - Périmètre de prise en charge de REMSIMA SC (remboursement et agrément aux collectivités)
  • Dans l'ensemble du libellé de l'AMM pour les indications suivantes : rhumatisme psoriasique, spondylarthrite ankylosante, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique.
  • Dans la polyarthrite rhumatoïde :
    • traitement de la polyarthrite rhumatoïde, en association au méthotrexate, pour la réduction des signes et symptômes mais aussi l'amélioration des capacités fonctionnelles chez les patients adultes ayant une maladie active lorsque la réponse aux traitements de fond antirhumatismaux (DMARD), dont le méthotrexate, a été inappropriée.
  • Dans le psoriasis : traitement des adultes ayant un psoriasis en plaques chronique sévère défini par :
    • un échec (c'est-à-dire patients non répondeurs, avec une contre-indication ou intolérants) à au moins deux traitements systémiques parmi la photothérapie, le méthotrexate et la ciclosporine ; et
    • une surface corporelle atteinte étendue et/ou un retentissement psychosocial important.


Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - REMSIMA SC, polyarthrite rhumatoïde (HAS, 24 juin 2020)

Avis de la Commission de la Transparence - REMSIMA SC, autres indications (HAS, 7 octobre 2020)
 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster