#Médicaments #Recommandations #Santé publique #Recommandations #Recommandations

Recommandations aux voyageurs : une version 2024 actualisée et enrichie

L'édition 2024 des recommandations sanitaires pour les voyageurs est publiée. Comme chaque année, les auteurs ont pris en compte les données épidémiologiques, les nouvelles recommandations ou autres informations pour actualiser ou compléter ce document de référence.

David Paitraud 20 juin 2024 Image d'une montre6 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
5,0
(2 notes)
Publicité
Partir en voyage à l'étranger : savoir anticiper.

Partir en voyage à l'étranger : savoir anticiper.mirsad sarajlic / iStock / Getty Images Plus / via Getty Images

La version 2024 des recommandations sanitaires aux voyageurs à l'attention des professionnels [1] est consultable en ligne sur le site du ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités depuis le 18 juin 2024.  

Le travail d'actualisation de ce document de référence a été mené par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Comme chaque année, les auteurs ont pris en compte l'évolution, au niveau national et international, des données épidémiologiques, des recommandations vaccinales et médicales, et des exigences réglementaires. 

Pour faciliter le repérage, les éléments actualisés dans la version 2024 sont indiqués par la couleur verte. 

Vaccination des voyageurs : un choix élargi de prescripteurs

Pour toutes les vaccinations recommandées chez les voyageurs et citées dans le calendrier vaccinal français (cf. notre article du 7 mai 2024) (cf. Encadré), la liste des prescripteurs est élargie depuis août 2023 (cf. notre article du 5 septembre 2023). Outre à leur médecin traitant, les voyageurs peuvent s'adresser aux professionnels suivants pour obtenir une prescription et se faire administrer ces vaccins : 

  • les infirmiers, les pharmaciens d’officine, les pharmaciens exerçant au sein de pharmacies à usage intérieur, les sages-femmes, et les professionnels exerçant au sein d’un laboratoire de biologie médicale (pharmaciens et médecins biologistes, infirmiers) : ces professionnels sont autorisés à prescrire et administrer l’ensemble des vaccins mentionnés dans le calendrier vaccinal en vigueur à toutes les personnes de 11 ans et plus, pour lesquelles ces vaccinations sont recommandées, à l’exception des vaccins vivants atténués chez les personnes immunodéprimées. Ils peuvent administrer les vaccins contre la grippe saisonnière à toutes les personnes de 11 ans et plus ciblées ou non par les recommandations vaccinales.
Encadré - Vaccinations du calendrier vaccinal citées dans les recommandations aux voyageurs
  • Grippe saisonnière
  • Covid-19 
  • Infections invasives à méningocoques
  • Rage
  • Rougeole
  • Poliomyélite
  • Fièvre jaune
  • Hépatite A et hépatite B
  • Mpox
  • Tuberculose
  • Leptospirose

N.B. : Certaines vaccinations ne sont réalisées que dans des centres habilités.

Dengue : des consignes à respecter avant et après le séjour 

Les auteurs notent qu'une épidémie de dengue (page 15) est actuellement en cours dans les Antilles françaises et en Guyane. Ils recommandent aux voyageurs se rendant en zone à risque : 

  • pendant le séjour : de se protéger contre les piqûres de moustiques et de consulter en cas de symptômes évocateurs ;
  • après le retour en métropole : de se protéger contre les moustiques pendant encore 15 jours et de consulter en cas d’apparition de fièvre dans cette période.

La vaccination des voyageurs contre la dengue n'est à ce jour pas recommandée.

Un nouveau vaccin (vaccin QDENGA) est en cours d'évaluation par la Haute Autorité de santé (HAS) et fera l'objet d'un avis du HCSP dans les prochains mois.

QDENGA est indiqué pour toutes les personnes à partir de 4 ans, quel que soit leur statut sérologique. Il n'est pas commercialisé en France à ce jour. 

Choléra : une situation internationale préoccupante 

La version 2024 des recommandations aux voyageurs intègre les éléments épidémiologiques relatifs au choléra (page 13). Cette maladie est en recrudescence dans plusieurs zones du globe, y compris en France d'outre-mer (Mayotte). En avril 2024, 23 pays signalaient des flambées de choléra ; deux décès ont été rapportés à Mayotte [2].

Pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où le choléra est épidémique/endémique, les recommandations suivantes s'appliquent :

  • prendre un avis spécialisé auprès d’un centre de vaccinations internationales pour évaluer le risque personnel ;
  • pas de vaccination en population générale ;
  • respecter les conditions d’hygiène.

Un nouveau chapitre consacré au Mpox (variole du singe)

Un chapitre dédié au Mpox (variole du singe) est inséré en page 41, après une légère augmentation des cas depuis juillet 2023 et surtout une dissémination de cette maladie en dehors du continent africain.

En cas de voyage à destination de zones où circule le virus, une vaccination en préexposition peut être proposée aux personnes à très haut risque d’exposition, si elle n’a pas été faite auparavant :

  • hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) rapportant des partenaires multiples ; 
  • personnes en situation de prostitution.

La vaccination peut être réalisée par un médecin ou par un infirmier sur prescription médicale dans les centres de vaccinations désignés par le ministère chargé de la santé, en établissement de santé, dans certains CéGIDD (centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic), dans certaines pharmacies par un pharmacien ou un préparateur en pharmacie. Les coordonnées de ces centres sont accessibles sur www.sante.fr/monkeypox.  

Paludisme : une tendance à la hausse

Les données épidémiologiques indiquent une réaugmentation du nombre de cas de paludisme (page 61) dans le monde, après une période de stagnation avant la pandémie de Covid-19.

Elle concerne la France avec 6 200 cas estimés en 2023, en majorité des infections à Plasmodium falciparum.

Une augmentation du nombre de cas de paludisme à Plasmodium vivax est également rapportée en Guyane depuis fin 2023.

En Guyane comme à Mayotte, la chimioprophylaxie n'est pas indiquée en recommandation générale pour les voyageurs ; en revanche, une protection individuelle antivectorielle est essentielle.

Mises à jour diverses : pays endémiques, vaccins disponibles, recommandations vaccinales 

Dans cette édition 2024, les auteurs ont actualisé : 

Ils ont intégré les nouvelles recommandations vaccinales pour les infections suivantes : 

  • stratégie vaccinale contre les infections à méningocoques de sérogroupes ACWY et B (cf. notre article du 3 avril 2024) ;
  • schéma vaccinal complémentaire au schéma conventionnel, en préexposition au virus de la rage : schéma à 2 doses, uniquement avec RABIPUR.

Les chapitres suivants ont également fait l'objet d'une mise à jour ou d'une réécriture : 

  • Traumatismes et accidents (page 84) : les accidents sont une des premières causes de décès à l'étranger. Les auteurs invitent à sensibiliser les voyageurs sur ce risque ; 
  • Risque d'envenimation (annexe 7, page 201) : ce chapitre consacré au risque lié aux morsures et aux envenimations a été totalement réécrit ;
  • Risque endémique (page 196) : le tableau des maladies d'importations potentiellement graves et à risque épidémique a été mis à jour ;
  • Risque de mutilation génitale féminine (page 108) : la liste des pays où ces pratiques demeurent a été précisée ;
  • Icthyosarcotoxisme (ciguatera, page 92) et consommation de poissons de récifs coralliens : une carte des zones à risque pour la ciguatera est ajoutée à ce chapitre apparu en 2023 (cf. notre article du 10 juillet 2023)
  • Trousse à pharmacie (page 117) : la composition d’une pharmacie utile est proposée tout en rappelant l’importance de tenir compte des capacités financières de la personne et du risque de mésusage des médicaments. La prescription anticipée d’antibiotiques doit être évitée sauf dans d’exceptionnels cas d’éloignement des structures de santé. Les infections urinaires, fréquentes chez les femmes, peuvent être prévenues par une bonne hydratation et justifier une prescription anticipée de traitement minute.
     

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster