Spironolactone

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La spironolactone est un diurétique épargneur de potassium, antagoniste compétitif de l'aldostérone, au niveau des récepteurs de l'hormone minéralocorticoïde. En bloquant l'échange sodium-potassium au niveau du tube rénal, elle réduit la réabsorption des ions sodium et l'excrétion des ions potassium.

L'association de la spironolactone (diurétique épargneur de potassium à action anti-hormone) à l’altizide (diurétique apparenté aux thiazidiques) permet d'obtenir une faible natriurèse avec un effet d'épargne potassique diminuant ainsi la perte de potassium induite par l'altizide.

L'association de la spironolactone au furosémide permet d'obtenir une natriurèse rapide, prolongée avec un effet d'épargne potassique qui s'oppose à la fuite du potassium et qui permet souvent d'éviter la supplémentation potassique. Toutefois, la surveillance de la kaliémie est indispensable. La spironolactone réduit la fuite du magnésium et l'hypersécrétion d'aldostérone induite par le furosémide.


Cas d'usage

La spironolactone est utilisée dans la prise en charge de :
  • ascites cirrhotiques,
  • hyperaldostéronismes,
  • hypertensions artérielles,
  • insuffisances cardiaques,
  • myasthénies,
  • œdèmes cardiaques et rénaux,
  • œdèmes cycliques idiopathiques.
En association à l’altizide, elle est utilisée dans la prise en charge de :
  • hypertensions artérielles,
  • œdèmes rénaux, cardiaques et hépatiques.
En association au furosémide, elle est utilisée dans la prise en charge d’insuffisances cardiaques congestives.