1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Chez l’adulte, les lésions de dermatite atopique s’observent souvent au niveau de la tête et du cou.

Chez l’adulte, les lésions de dermatite atopique s’observent souvent au niveau de la tête et du cou.

#Médicaments #Nouvelle spécialité
Par David Paitraud - Date de publication : 23 septembre 2022

Dermatite atopique de l'adulte : CIBINQO, nouvel inhibiteur de janus kinase

CIBINQO comprimé pelliculé est un traitement systémique de la dermatite atopique de l'adulte. Son principe actif, l'abrocitinib, est un nouvel inhibiteur de janus kinase 1. 

Résumé

CIBINQO comprimé pelliculé est un nouveau médicament indiqué dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte qui nécessite un traitement systémique. 

Le principe actif de CIBINQO, l'abrocitinib, est un nouvel inhibiteur de janus kinase 1 (anti-JAK 1). 

CIBINQO est disponible en ville et à l'hôpital, sous trois dosages : 50 mg, 100 mg et 200 mg d'abrocitinib. 

CIBINQO est administré 1 fois par jour, à la dose initiale de 200 mg. Cette dose doit être réduite à 100 mg ou 50 mg par jour dans certaines populations de patients, dont les personnes de 65 ans et plus, les patients insuffisants rénaux, ainsi que dans certaines situations (en cas d'administration concomitante de médicaments interagissant avec l'abrocitinib). 

Avant d'instaurer un traitement par CIBINQO, plusieurs éléments doivent être vérifiés : 

  • la numération formule sanguine ;
  • les paramètres lipidiques ;
  • l'absence d'une infection systémique active et grave (tuberculose, hépatite).

Pendant le traitement, les patients doivent faire l'objet d'une surveillance étroite, notamment hématologique et lipidique. 

La prescription de CIBINQO est réservée à certains spécialistes et doit être réalisée sur ordonnance de médicament d'exception.

CIBINQO est agréé aux collectivités et remboursable en ville à 65 % sur périmètre restreint à l'utilisation en deuxième ligne de traitement en cas d'échec, d'intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine.

Son prix public (hors honoraires de dispensation) est unique pour les trois dosages et s'élève à 1 195,26 euros TTC.

L'arsenal thérapeutique de la dermatite atopique compte une nouvelle spécialité : CIBINQO comprimé pelliculé (abrocitinib).

CIBINQO est indiqué dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte qui nécessite un traitement systémique (cf. VIDAL Reco « Dermatite atopique de l'adulte »).

CIBINQO est disponible en ville et à l'hôpital, sous 3 dosages : 50 mg, 100 mg et 200 mg.

Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté. 

L'abrocitinib : un nouvel anti-JAK à disposition

L'abrocitinib, principe actif de CIBINQO, est un nouvel inhibiteur sélectif et réversible de janus kinase 1 (anti-JAK1). Cette enzyme est impliquée dans l'inflammation. 

En France, cette classe pharmacologique est déjà utilisée dans le traitement de la dermatite atopique, avec deux médicaments disponibles : le baricitinib (OLUMIANT) et l'upadacitinib (RINVOQ). 

Évaluation médico-économique : un avis favorable au remboursement, en seconde ligne de traitement

La demande de prise en charge de CIBINQO a fait l'objet d'un avis favorable [1] par la Commission de la transparence (CT), dans un périmètre restreint par rapport à celui de l'autorisation de mise sur le marché. En effet, la CT a attribué à CIBINQO : 

  • un service médical rendu (SMR) important dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte qui nécessite un traitement systémique, en cas d’échec, d’intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine ;
  • un SMR insuffisant dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte en échec des traitements topiques et naïf de ciclosporine, faute de données comparatives ;
  • une amélioration du service médical rendu (ASMR) mineure (IV) par rapport à DUPIXENT (dupilumab) chez l’adulte atteint de dermatite atopique qui nécessite un traitement systémique en cas d’échec, d’intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine.

Une supériorité démontrée versus placebo et, pour le dosage à 200 mg, versus dupilumab

Pour rendre cet avis, la CT s'est appuyée sur les résultats de cinq études, parmi lesquelles trois études de phase III de supériorité, randomisées, en double-aveugle, multicentriques ayant démontré la supériorité de l'abrocitinib 100 mg et 200 mg par rapport au placebo en termes de réponses IGA 0 ou 1, EASI-75 (cf. Encadré 1) et de prurit : 

  • les études JADE MONO-1 et 2, d'une durée de 12 semaines, ayant évalué CIBINQO 100 mg et 200 mg en monothérapie versus placebo chez des adultes et des adolescents de 12 ans et plus ;
  • l'étude JADE COMPARE, double-placebo, d’une durée de 20 semaines, ayant évalué l'abrocitinib 100 mg et 200 mg versus placebo et versus dupilumab chez des adultes sous traitements de fond topiques (cf. Encadré 2).
Encadré 1 - Définition des critères de jugement principaux
  • Score IGA (Investigator Global Assessment) : score allant de 0 (lésions claires) à 4 (atteinte sévère) ;
  • Score EASI (Eczema Area and Severity Index) : score d'étendue et de sévérité de l'eczéma selon une échelle de 0 à 72 ;
  • PP-NRS (Peak Puritus numerical Rating Scale) : échelle d'intensité du prurit côté de 0 (pas de prurit) à 10, pendant les dernières 24 heures. 

Deux autres études de phase III randomisées, en double aveugle et multicentriques, ont démontré la supériorité de l'abrocitinib 200 mg par rapport au dupilumab (DUPIXENT) : 

  • l'étude de supériorité et de non-infériorité JADE DARE, double-placebo, d’une durée de 26 semaines, ayant évalué l'abrocitinib 200 mg versus dupilumab 300 mg, chez des adultes sous traitements de fond topiques, en termes de réponse EASI-75 à la semaine 16 (54,3 % versus 41,9 %, p < 0,0008), de réponse EASI-90 à la semaine 4 (28,5 % versus 14,6 %, p < 0,0001) et de pourcentage de répondeurs PP-NRS4 à la semaine 2 (48,2 % versus 25,5 %, p < 0,0001) ;
  • l'étude de supériorité JADE COMPARE (décrite ci-dessus) dont les résultats figurent dans l'encadré 2.

Encadré 2 - Résultats de l'étude JADE COMPARE

Réponse IGA 0 ou 1 et amélioration ≥ 2 points, à la semaine 12 (comparaison au placebo) :
  • 12,9 % dans le groupe placebo ;
  • 34,8 % dans le groupe abrocitinib 100 mg, soit une différence de 22,1 % (p < 0,0001) ;
  • 47,5 % dans le groupe abrocitinib 200 mg, soit une différence de 35,0 % (p < 0,0001) ;
  • 38,8 % dans le groupe dupilumab 300 mg.
EASI-75 à la semaine 12 (comparaison au placebo) :
  • 30,6 % dans le groupe placebo ;
  • 60,3 % dans le groupe abrocitinib 100 mg, soit une différence de 29,7 % (p < 0,0001) ;
  • 71,0 % dans le groupe abrocitinib 200 mg, soit une différence de 40,4 % (p < 0,0001) ;
  • 65,5 % dans le groupe dupilumab 300 mg.

Une étude supplémentaire de phase III JADE REGIMEN, de supériorité, en monothérapie, abrocitinib 100 mg et 200 mg versus placebo, randomisée, en double-aveugle, multicentrique, d’une durée de 52 semaines, a été menée chez des adulte et des adolescent de 12 ans et plus. Selon cette étude, la probabilité de non-poussée au cours de la période d’entretien a été plus faible dans le groupe placebo (19,1 %) que dans les groupes abrocitinib 200 mg (81,1 %, p < 0,0001) et abrocitinib 100 mg (57,4 %, p < 0,0001).

Données de sécurité de l'abrocitinib

Le profil de sécurité de l'abrocitinib est marqué par une tolérance comparable à celle observée avec les autres anti-JAK. Ce profil est marqué par :

  • des risques importants identifiés (tels que les événements thrombotiques, y compris embolie pulmonaire et le risque d’herpès zoster) ;
  • des incertitudes pour les risques cardiovasculaires majeurs, les risques d’infections graves, de perforations gastro-intestinales, de myopathies, d'altération de la croissance et cancérigènes ;
  • la nécessité de suivi de différents paramètres biologiques (hématologiques et lipidiques) ;
  • une contre-indication en cas de grossesse.

Place dans la stratégie thérapeutique et recommandations pour le choix du traitement systémique

Selon la CT,  CIBINQO est un traitement systémique de deuxième ligne de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adulte, en cas d’échec, d’intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine.

La CT recommande de choisir le traitement systémique de seconde ligne au cas par cas, en fonction de la sévérité de la maladie, des caractéristiques du patient, de ses antécédents de traitements, des risques d'intolérance et des contre-indications aux différents traitements disponibles.

CIBINQO en pratique

La dose initiale recommandée est de 200 mg d'abrocitinib 1 fois par jour, soit 1 comprimé de CIBINQO 200 mg 1 fois par jour. Cette dose correspond à la dose maximale quotidienne.

Le comprimé peut être pris au cours ou en dehors des repas, à peu près à la même heure chaque jour. 

Chez les patients qui souffrent de nausées, la prise du comprimé au cours des repas peut limiter cet effet indésirable.

En traitement d'entretien, la dose la plus faible doit être envisagée.

Après 24 semaines sans aucun signe de bénéfice thérapeutique, l'arrêt du traitement par CIBINQO doit être envisagé.

CIBINQO peut être associé à un traitement topique médicamenteux de la dermatite atopique. 

Dose réduite d'abrocitinib : dans quelles situations ?

Chez les patients suivants, une dose initiale moindre doit être prescrite : 

  • patients de 65 ans et plus : dose initiale de 100 mg 1 fois par jour ;
  • patient présentant une insuffisance rénale modérée (DFGe de 30 à moins de 60 mL/min) : dose de 100 mg ou 50 mg 1 fois par jour ; 
  • patients présentant une insuffisance rénale sévère (DFGe inférieure à 30 mL/min) : dose initiale de 50 mg 1 fois par jour, avec dose maximale de 100 mg ;
  • patients sous traitements exposant à un risque d'interactions médicamenteuses (cf. Encadré 3).
Encadré 3 - Interactions médicamenteuses à prendre en compte avec CIBINQO
  • avec des médicaments qui sont à la fois des inhibiteurs puissants du CYP2C19 et inhibiteurs modérés du CYP2C9, ou des médicaments seulement inhibiteurs puissants du CYP2C19 (par exemple, fluvoxamine, fluconazole, fluoxétine et ticlopidine) : l'interaction se traduit par un risque d'augmentation des effets indésirables de CIBINQO. La dose doit être réduite à 100 mg ou 50 mg 1 fois par jour ;
  • avec des inducteurs modérés ou puissants des enzymes CYP2C19/CYP2C9 (par exemple, rifampicine, apalutamide, éfavirenz, enzalutamide, phénytoïne) : le traitement n'est pas recommandé ;
  • avec des agents réducteurs d'acide (par exemple des antiacides, des inhibiteurs de la pompe à protons et des antagonistes des récepteurs H2) : 200 mg 1 fois par jour d'abrocitinib.

Les éléments de surveillance préinstauration et en cours de traitement

Avant d'instaurer un traitement par CIBINQO puis pendant le traitement, le prescripteur doit vérifier les éléments suivants : 

  • la numération formule sanguine (numération plaquettaire, numération absolue des lymphocytes et des neutrophiles, et l'hémoglobine) : à réaliser avant d'instaurer le traitement, 4 semaines après l'instauration du traitement, et par la suite selon la prise en charge habituelle du patient ;
  • les paramètres lipidiques : à réaliser avant d'instaurer le traitement, 4 semaines après l'instauration du traitement, et par la suite, en fonction du risque de maladie cardiovasculaire du patient et des recommandations cliniques relatives à l'hyperlipidémie ;
  • l'absence d'une infection systémique active et grave, dont la tuberculose ou une hépatite virale ;
  • les signes et symptômes d'infection (zona ou infection à herpès simplex notamment) ;
  • les signes de thrombose veineuse profonde. 

Selon les résultats des analyses en préinstauration ou en cours de traitement, le traitement ne doit pas être initié ou doit être interrompu. 

Pas d'abrocitinib chez la femme enceinte, et contraception chez les femmes en âge de procréer

L'abrocitinib est contre-indiqué en cas de grossesse, en raison de sa tératogénicité mis en évidence chez l'animal. 
Chez les femmes en âge de procréer, une contraception efficace doit être suivie pendant le traitement et pendant 1 mois après l'administration de la dernière dose de CIBINQO. 

Une carte patient pour réduire les risques potentiels

Dans le cadre du plans de gestion des risques (PGR) de CIBINQO, des mesures additionnelles (MARR) ont été mises en place parmi lesquelles une carte patient [2] à présenter à tous les professionnels de santé consultés, et décrivant notamment les principaux effets secondaires de ce médicament (infections, thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire).

Identité administrative

Liste I
Prescription initiale hospitalière annuelle
Prescription initiale et renouvellement réservées aux spécialistes en allergologie, dermatologie, et médecine interne
Surveillance particulière pendant le traitement
CIBINQO 50 mg, boîte de 28, CIP 340093024257
CIBINQO 100 mg, boîte de 28, CIP 340093024259
CIBINQO 200 mg, boîte de 28, CIP 3400930242629
Remboursable à 65 % (cf. Encadré 4) sur ordonnance de médicament d'exception : prescription en conformité avec la fiche d'information thérapeutique [3]
Prix public TTC = 1 194,26 euros TTC (prix identique pour les 3 dosages) [4]
Agrément aux collectivités (cf. Encadré 4) [5]
Laboratoire Pfizer

Encadré 4 - Périmètre de prise en charge de CIBINQO
Traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adulte qui nécessite un traitement systémique, en cas d'échec, d'intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine.

 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster