1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Prolifération dans le sang de cellules leucémiques ou blastes.

Prolifération dans le sang de cellules leucémiques ou blastes.

#Médicaments #Prescription - Délivrance
Par David Paitraud - Date de publication : 15 septembre 2022

Leucémie aiguë myéloïde : ONUREG (azacitidine) désormais disponible en ville

Les spécialités ONUREG 200 mg et 300 mg comprimé pelliculé (azacitidine) sont désormais disponibles en pharmacie de ville, avec un remboursement à 100 %. ONUREG est indiqué pour le traitement de maintenance chez les patients adultes atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM).

Résumé

Les spécialités à base d'azacitidine ONUREG comprimé pelliculé sont désormais disponibles en pharmacie de ville (remboursement à 100 %) et agréées aux collectivités dans les établissements de santé. 

Deux dosages sont proposés : à 200 mg et 300 mg.

ONUREG correspond à la forme orale de l'azacitidine, en complément de la forme injectable (VIDAZA). ONUREG est indiqué pour le traitement de maintenance chez les patients adultes atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM) en rémission.

Les études évaluant l'efficacité d'ONUREG démontrent un gain en termes de survie globale et de survie sans rechute de plusieurs mois, en comparaison au placebo. 

Le traitement est réalisé selon des cycles répétés de 28 jours, comportant 14 jours de traitement suivis de 14 jours sans traitement. Pour faciliter le respect de ce schéma posologique, ONUREG est conditionné par boîte de 7 comprimés (soit 2 boîtes pour 1 cycle de traitement).

La dose recommandée est de 300 mg d'azacitidine par jour, en une prise. 

Les comprimés sont à administrer avec de l'eau, à peu près à la même heure chaque jour. 

Le profil de tolérance d'ONUREG est marqué par des événements indésirables hématologiques et gastro-intestinaux, nécessitant respectivement un ajustement posologique ou un arrêt du traitement, et une prémédication anti-émétique.

La surveillance des patients doit tenir compte de ces toxicités, notamment par la réalisation d'un bilan hématologique (numération formule sanguine) avant l'instauration du traitement, puis régulièrement. 

ONUREG est soumis à prescription hospitalière réservée aux hématologues et aux médecins compétents en maladies du sang.

Le prix de remboursement est le même pour les deux dosages, soit 6 769,38 euros la boîte de 7 comprimés.

En hématologie oncologique, les spécialités ONUREG comprimé pelliculé (azacitidine) sont désormais disponibles en pharmacie de ville, avec un remboursement intégral, et agréées aux collectivités : 

ONUREG est indiqué dans le traitement de maintenance chez les patients adultes atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM - cf. VIDAL Reco « Leucémies aiguës de l'adulte ») ayant obtenu une rémission complète (RC) ou une rémission complète avec récupération incomplète de la numération formule sanguine (RCi) :

  • après une thérapie d'induction avec ou sans traitement de consolidation ;
  • et qui ne sont pas candidats (incluant les patients qui font le choix de ne pas recevoir) à une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH).

À propos de l'azacitidine sous forme orale

L'azacitidine est un analogue nucléosidique de la cytidine. Son activité antileucémique repose sur sa cytotoxicité vis-à-vis des cellules hématopoïétiques via, notamment, l’inhibition de la synthèse de l'ADN, de l'ARN et des protéines.

L'azacitidine est disponible sous forme injectable : spécialité hospitalière VIDAZA 25 mg/mL poudre pour suspension injectable.
 

ONUREG correspond à la forme orale de l’azacitidine. Outre la voie d'administration, ONUREG et VIDAZA se distinguent par leur indication thérapeutique (cf. Encadré).

Encadré - Indications thérapeutiques d'ONUREG et de VIDAZA
ONUREG VIDAZA

Traitement de maintenance chez les patients adultes atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM) ayant obtenu :

  • une rémission complète (RC) ou une rémission complète avec récupération incomplète de la numération formule sanguine (RCi) ;
  • après une thérapie d'induction avec ou sans traitement de consolidation ;
  • et qui ne sont pas candidats (incluant les patients qui font le choix de ne pas recevoir) à une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH).
Traitement des patients adultes non éligibles pour une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) et présentant :
  • un syndrome myélodysplasique (SMD) de risque intermédiaire-2 ou élevé selon l'index pronostique international [International Prognostic Scoring System (IPSS)] ;
  • une leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC) avec 10 à 29 % de blastes médullaires sans syndrome myéloprolifératif ;
  • une leucémie aiguë myéloblastique (LAM) avec 20 à 30 % de blastes et dysplasie de lignées multiples, selon la classification de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ;
  • une LAM avec > 30 % de blastes médullaires selon la classification de l'OMS.

Avant d'obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM), ONUREG a fait l’objet d’une utilisation à l'hôpital, via l'autorisation temporaire d'utilisation (ATU) dès janvier 2021, puis en accès précoce à partir de septembre 2021.

Un SMR important, une ASMR de niveau III

Dans son avis du 17 novembre 2021 [1], la Commission de la transparence (CT) a attribué à ONUREG : 

  • un service médical rendu (SMR) important ; 
  • une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR IV).

Pour évaluer l'efficacité et la tolérance d'ONUREG, la CT a principalement analysé les données d'une étude de phase III, multicentrique, contrôlée versus placebo, randomisée, en double aveugle, l'étude QUAZAR AML-001 [2], qui a démontré la supériorité d’ONUREG en termes de :

  • survie globale (critère de jugement principal), avec un gain absolu de 9,9 mois (HR = 0,69 ; IC95 % = [0,55 ; 0,86], p = 0,0009) : médiane de survie globale de 24,7 mois dans le groupe azacitidine orale, contre 14,8 mois dans le groupe placebo ;
  • survie sans rechute (critère de jugement secondaire hiérarchisé), avec un gain absolu de 5,3 mois (HR = 0,65 ; IC95 % = [0,52 ; 0,81], p = 0,0001) : médiane de survie sans rechute de 10,2 mois dans le groupe azacitidine orale, contre 4,8 mois dans le groupe placebo. 

En termes de sécurité, le profil de tolérance d’ONUREG a été jugé acceptable par la CT, mais « marqué par la survenue d’évènements indésirables notamment hématologiques et gastro-intestinaux ».

Outre ces données cliniques, l'attribution d'une ASMR modérée tient compte du besoin médical non couvert en traitement d’entretien de la LAM.

Posologie : 14 jours avec ONUREG, suivis de 14 jours sans

Le traitement par ONUREG doit être instauré et poursuivi sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience de l'utilisation de médicaments de chimiothérapie.

Le schéma posologique se répartit par cycles de 28 jours, divisés en 2 périodes égales :

  • 14 jours de traitement, à la dose de 300 mg d'azacitidine ;
  • suivis de 14 jours sans traitement.

Ces cycles de 28 jours sont répétés jusqu'à :

  • l'obtention d'un taux de blastes dans le sang périphérique ou la moelle osseuse ≤ 15 % ;
  • ou la survenue d'une toxicité inacceptable.

ONUREG peut être pris au cours ou en dehors des repas, en respectant les consignes suivantes : 

  • prendre le comprimé entier (non coupé, non écrasé, non croqué ou mâché) avec un verre d'eau ;
  • à peu près à la même heure chaque jour.

ONUREG ne doit pas être utilisé de façon interchangeable avec l'azacitidine injectable en raison des différences en matière d'exposition, de posologie et de schéma thérapeutique. 

Prémédication pour pallier la toxicité gastro-intestinale

ONUREG expose à des événements indésirables gastro-intestinaux. Pour améliorer la tolérance au médicament, une prémédication par des antiémétiques 30 minutes avant la prise de chaque dose d'ONUREG est recommandée pendant les deux premiers cycles.
Si le patient n'a pas présenté de nausées et de vomissements, la prophylaxie antiémétique peut être arrêtée après le second cycle.

Surveillance biologique : bilan hématologique

En raison de la toxicité hématologique d'ONUREG, une numération formule sanguine doit être réalisée :

  • avant l'instauration du traitement ;
  • puis toutes les 2 semaines pendant les 2 premiers cycles, soit 56 jours (ou les 4 premiers cycles en cas d'ajustement posologique) ;
  • puis 1 fois par mois, avant le début des cycles de traitements suivants.

Ajustement de la posologie d'ONUREG

La dose recommandée d'ONUREG est de 300 mg par prise.

En cas d'effets indésirables hématologiques ou non, selon le niveau de sévérité, il est recommandé d'interrompre le traitement et, selon la situation, de le reprendre à une dose de 200 mg (avec ONUREG 200 mg).

La conduite posologique à tenir en cas d'événement indésirable est décrite dans les monographies VIDAL d'ONUREG. 

Une autre situation peut imposer d'ajuster le schéma posologique : la rechute de la maladie. Dans ce cas, si un taux de blastes compris entre 5 % et 15 % est observé dans le sang périphérique ou la moelle osseuse, une extension de la période de traitement peut être envisagée, soit sur un cycle de 28 jours : 

  • 21 jours de traitement (au lieu de 14 jours),
  • 7 jours sans traitement. 

La durée d'administration d'ONUREG ne doit pas dépasser 21 jours par cycle de 28 jours.

Le traitement par ONUREG doit être arrêté si le taux de blastes dans le sang périphérique ou la moelle osseuse est supérieur à 15 %, ou à l'appréciation du médecin.

Identité administrative

Liste I
Médicament soumis à prescription hospitalière, réservée aux spécialistes en hématologie, ou aux médecins compétents en maladies du sang
Surveillance particulière pendant le traitement
ONUREG 200 mg, boîte de 7, CIP 3400930230664
ONUREG 300 mg, boîte de 7, CIP 3400930230671
Remboursable à 100 % [3]
Prix public = 6 769,38 euros TTC [4]
Agrément aux collectivités [5]
Laboratoire Celgène (Bristol-Myers Squibb)
 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster