À propos de Azacitidine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Azacitidine : Mécanisme d'action

L'azacitidine pourrait exercer ses effets antinéoplasiques par des mécanismes multiples comprenant une cytotoxicité directe à l'encontre des cellules hématopoïétiques anormales de la moelle osseuse et une hypométhylation de l'ADN (acide désoxyribonucléique). Les effets cytotoxiques de l'azacitidine pourraient résulter de mécanismes multiples, comprenant l'inhibition de la synthèse de l'ADN, de l'ARN (acide ribonucléique) et de protéines, son incorporation dans l'ARN et l'ADN, et l'activation des voies de dégradation de l'ADN. Les cellules non prolifératives sont relativement insensibles à l'azacitidine. L'incorporation de l'azacitidine dans l'ADN entraîne l'inactivation des ADN méthyltransférases, ce qui engendre une hypométhylation de l'ADN. L'hypométhylation de l'ADN des gènes impliqués dans la régulation du cycle cellulaire normal, la différentiation et les voies de l'apoptose, qui présentent une méthylation aberrante, peut entraîner une réexpression des gènes suppresseurs de tumeurs et une restauration de leurs fonctions.

L'importance relative de l'hypométhylation de l'ADN par rapport à la cytotoxicité ou aux autres activités de l'azacitidine en termes de résultats cliniques observés n'a pas été établie.  

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Azacitidine 25 mg/ml poudre pour suspension injectable

Dernière modification : 02/01/2024 - Révision : 12/12/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01B - ANTIMETABOLITES
L01BC - ANALOGUES DE LA PYRIMIDINE
L01BC07 - AZACITIDINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

AZACITIDINE 25 mg/ml pdre p susp inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Leucémie aiguë myéloblastique
  • Leucémie myélomonocytaire chronique
  • Syndrome myélodysplasique

Posologie

Unité de prise
ml
  • azacitidine : 25 mg
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • A reconstituer avant administration
  • Administrer dans le haut du bras, dans l'abdomen ou dans la cuisse
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Durée du traitement d'au moins 6 cycles
  • Ne pas injecter au niveau des zones sensibles
  • Ne pas injecter dans une peau lésée
  • Posologie à adapter en fonction de la toxicité
  • Respecter un intervalle de 21 jours entre 2 cures
  • Traitement antiémétique à associer
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Leucémie aiguë myéloblastique - Leucémie myélomonocytaire chronique - Syndrome myélodysplasique
  • Posologie standard
  • 75 mg/m² 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer dans le haut du bras, dans l'abdomen ou dans la cuisse
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Durée du traitement d'au moins 6 cycles
  • Médicament non interchangeable
  • Ne pas injecter au niveau des zones sensibles
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Respecter un intervalle de 21 jours entre 2 cures
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable

Incompatibilités physico-chimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

AZACITIDINE 25 mg/ml pdre p susp inj
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Antécédent de cardiopathie
  • Antécédent de maladie cardiovasculaire
  • Antécédent de pneumopathie
  • Charge tumorale importante
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Homme en âge de procréer
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Sujet à risque de syndrome de lyse tumorale
  • Sujet de moins de 18 ans

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Cytotoxiques + Vaccins vivants atténués

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenir- Et pendant les 6 mois suivant l'arrêt de la chimiothérapie. - Et, à l'exception de l'hydroxycarbamide dans son indication chez le patient drépanocytaire.
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Cytotoxiques + Olaparib

Risques et mécanismesRisque de majoration de l'effet myélosuppresseur du cytotoxique.
Conduite à tenir

Cytotoxiques + Phénytoïne (et par extrapolation, fosphénytoïne) (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque de survenue de convulsions par diminution de l'absorption digestive de la seule phénytoïne par le cytotoxique, ou bien risque de majoration de la toxicité ou de perte d'efficacité du cytotoxique par augmentation de son métabolisme hépatique par la phénytoïne ou la fosphénytoïne.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Cytotoxiques + Antivitamines K

Risques et mécanismesAugmentation du risque thrombotique et hémorragique au cours des affections tumorales. De surcroît, possible interaction entre les AVK et la chimiothérapie.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Cytotoxiques + Flucytosine

Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité hématologique.
Conduite à tenir

Cytotoxiques + Immunosuppresseurs

Risques et mécanismesImmunodépression excessive avec risque de syndrome lymphoprolifératif.
Conduite à tenir

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

Fertilité et Grossesse

  • Information du patient : envisager une conservation du sperme avant le début du traitement
  • Utiliser chez l'homme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 3 mois après l'arrêt du trt
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 6 mois après arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'acidose métabolique
  • Risque d'anémie
  • Risque d'augmentation de la créatininémie
  • Risque de fasciite nécrosante
  • Risque de néphropathie
  • Risque de neutropénie
  • Risque de syndrome d'activation des leucocytes
  • Risque de thrombopénie

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique avant chaque cure
  • Surveillance de la fonction hépatique avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la fonction rénale avant chaque cure
  • Surveillance de la fonction rénale avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la formule sanguine avant chaque cure
  • Surveillance de la formule sanguine avant la mise en route du traitement
  • Surveillance des bicarbonates plasmatiques avant et pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Administrer une prémédication antiémétique
  • A reconstituer avant administration
  • Ne pas injecter dans une peau lésée
  • Recommandations relatives à la manipulation de médicaments cytotoxiques
  • Rincer abondamment en cas de contact avec la peau ou les muqueuses

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de fasciite nécrosante

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : signaler toute apparition de saignement anormal
  • Information du patient : signaler toute apparition d'épisode fébrile
  • Information du patient : signaler toute apparition d'oligurie

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hypokaliémie (Très fréquent)
  • Leucopénie (Très fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Fréquent)
  • Neutropénie (Très fréquent)
  • ALAT (augmentation)
  • CANCEROLOGIE
  • Syndrome de lyse tumorale (Rare)
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Purpura (Fréquent)
  • Cellulite (Fréquent)
  • Prurit (Très fréquent)
  • Infection cutanée (Fréquent)
  • Dermatose neutrophilique (Peu fréquent)
  • Urticaire (Fréquent)
  • Pétéchie (Très fréquent)
  • Eruption maculeuse (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Erythème cutané (Fréquent)
  • Pyoderma gangrenosum (Peu fréquent)
  • Fasciite nécrosante
  • Réaction cutanée
  • Lésion cutanée
  • Prurit généralisé
  • DIVERS
  • Frisson (Fréquent)
  • Neutropénie fébrile (Très fréquent)
  • Douleur thoracique (Très fréquent)
  • Asthénie (Très fréquent)
  • Fièvre (Très fréquent)
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Décès
  • Douleur des extrémités
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Très fréquent)
  • Anémie (Très fréquent)
  • Pancytopénie (Fréquent)
  • Ecchymose (Très fréquent)
  • Hématome (Fréquent)
  • Aplasie médullaire (Fréquent)
  • Hémorragie
  • Hémorragie buccale
  • Atteinte hématologique
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Peu fréquent)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactique
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Mycose buccale (Fréquent)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Herpès (Fréquent)
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Sepsis (Fréquent)
  • Sepsis neutropénique (Fréquent)
  • Infection
  • Infection des tissus mous
  • INSTRUMENTATION
  • Décoloration au site d'injection (Fréquent)
  • Hémorragie au site du cathéter (Fréquent)
  • Hématome au site d'injection (Fréquent)
  • Erythème au point d'injection (Très fréquent)
  • Douleur au point d'injection (Très fréquent)
  • Eruption cutanée au point d'injection (Fréquent)
  • Réaction au point d'injection (Très fréquent)
  • Nodule au site d'injection (Fréquent)
  • Ecchymose au point d'injection (Fréquent)
  • Inflammation au site d'injection (Fréquent)
  • Induration au site d'injection (Fréquent)
  • Prurit au point d'injection (Fréquent)
  • Hémorragie au point d'injection (Fréquent)
  • Nécrose au point d'injection (Rare)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Très fréquent)
  • Acidose rénale hyperchlorémique (Peu fréquent)
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • Déshydratation (Fréquent)
  • Poids (diminution) (Très fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hémorragie oculaire (Fréquent)
  • Hémorragie conjonctivale (Fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Epistaxis (Très fréquent)
  • Rhinopharyngite (Très fréquent)
  • Sinusite (Fréquent)
  • Gingivorragie (Fréquent)
  • Stomatite (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Très fréquent)
  • Douleur pharyngo-laryngée (Fréquent)
  • Pharyngite (Fréquent)
  • Rhinite (Fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Léthargie (Fréquent)
  • Insomnie (Très fréquent)
  • Anxiété (Fréquent)
  • Confusion mentale (Fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypertension artérielle (Fréquent)
  • Syncope (Fréquent)
  • Péricardite (Peu fréquent)
  • Hypotension artérielle (Fréquent)
  • Malaise (Fréquent)
  • Hypotension orthostatique (Fréquent)
  • Epanchement péricardique (Fréquent)
  • Cardiopathie
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Constipation (Très fréquent)
  • Hémorragie gastro-intestinale (Fréquent)
  • Hémorragie hémorroïdaire (Fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Diverticulite (Fréquent)
  • Sensation d'inconfort abdominal
  • Trouble digestif
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur musculo-squelettique (Très fréquent)
  • Douleur articulaire (Très fréquent)
  • Spasme musculaire (Fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Dorsalgie
  • Douleur osseuse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Coma hépatique (Peu fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Hémorragie intracrânienne (Fréquent)
  • Hémorragie cérébrale
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Infection respiratoire (Fréquent)
  • Dyspnée d'effort (Fréquent)
  • Epanchement pleural (Fréquent)
  • Dyspnée (Très fréquent)
  • Pneumonie (Très fréquent)
  • Pneumopathie interstitielle (Rare)
  • Bronchite
  • Infection des voies respiratoires supérieures
  • TOXICOLOGIE
  • Syndrome d'activation des leucocytes
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Hématurie (Fréquent)
  • Infection urinaire (Fréquent)
  • Insuffisance rénale (Fréquent)
  • Néphropathie
  • Voir aussi les substances

    Azacitidine

    Chimie
    IUPAC4-Amino-1-ß-D-ribofuranosyl-1,3,5-triazin-2(1H)-one
    Synonymesazacitidine
    Actualités liées2
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster