Vaccination contre la grippe : focus sur la saison 2021/2022 et ses particularités

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 19 Octobre 2021
1
2
3
4
5
3.5
(2 notes)
vu par 35261 lecteurs
La campagne vaccinale contre la grippe saisonnière 2021/2022 démarre le 22 octobre en ville. Elle est menée de front avec la campagne de vaccination contre la COVID-19 et est marquée par l'arrivée du vaccin tétravalent haute dose EFLUELDA.
Les virus de la grippe sont des virus à ARN constitués d'une enveloppe lipidique hérissée de spicules formées par les glycoprotéines de surface (illustration).

Les virus de la grippe sont des virus à ARN constitués d'une enveloppe lipidique hérissée de spicules formées par les glycoprotéines de surface (illustration).

 
Résumé :
La campagne 2021/2022 de vaccination contre la grippe saisonnière démarre en avance par raport à la date initialement prévue du 26 octobre 2021 :
  • le 18 octobre dans les EHPAD et les établissements de santé,
  • et le 22 octobre 2021 en ville. 

Jusqu'au 22 novembre inclus, les populations ciblées par les recommandations vaccinales sont prioritaires (personnes de 65 et plus, personnes à risque, certains professionnels). 

Cette campagne est marquée par : 
  • la poursuite, de façon concomitante, de la campagne de vaccination contre la COVID-19 (primovaccination et rappel). Pour renforcer l'adhésion à ces deux campagnes vaccinales, les injections (vaccin COVID-19 et vaccin contre la grippe) peuvent être administrées le même jour, chacune dans un bras ;
  • la mise à disposition de 3 vaccins tétravalents, dont deux sont à dose standard d'antigènes, INFLUVAC TETRA et VAXIGRIPTETRA, et le 3eEFLUELDA, est un vaccin haute dose, 4 fois plus dosé en antigènes, dans le but de compenser la baisse de réponse immunitaire observée chez les sujets âgés. Il est indiqué à partir de 60 ans, selon l'autorisation de mise sur le marché (AMM), et recommandé à partir de 65 ans selon le calendrier vaccinal 2021.
La vaccination contre la grippe saisonnière peut être réalisée par un médecin, une sage-femme, un infirmier diplômé d'État ou un pharmacien d'officine (sous conditions). La HAS doit se prononcer sur un élargissement aux préparateurs en pharmacie, déjà autorisés à vacciner contre la COVID-19 en officine dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. 

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2021/2022 (cf. VIDAL Reco "Vaccination contre la grippe saisonnière") démarre le 18 octobre 2021 dans les EHPAD et établissement de santé, et le 22 octobre en ville.

Initialement prévue à partir du 26 octobre, le début de la campagne a été avancé "afin d'encourager la synergie entre les deux campagnes de vaccination, et ne perdre aucune opportunité de vacciner contre la grippe et contre la COVID-19 les personnes les plus fragiles"

En outre, la livraison des doses de vaccins contre la grippe saisonnière dans les pharmacies françaises dès la semaine 41 (11-17 octobre 2021) permet d'anticiper la campagne contre la grippe saisonnière.

Premier mois de la campagne : priorité aux personnes à risque
Pour la deuxième année consécutive, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule en deux temps, afin de 
prioriser la vaccination des personnes à risque de forme grave de grippe ou plus exposées au virus grippal : 
  • du 18 ou du 22 octobre jusqu'au 22 novembre 2021 : la vaccination est réservée aux personnes ciblées par les recommandations vaccinales (cf. Encadré 1), ce qui correspond en majorité aux personnes munies d'un bon de prise en charge. Les personnes n'ayant pas reçu de bon par l'Assurance maladie, mais répondant aux critères d'éligibilité peuvent s'en faire éditer un auprès d'un professionnel autorisé à vacciner (médecin, sage-femme, infirmier, pharmacien) ; 
  • à partir du 23 novembre 2021 : ouverture de la campagne de vaccination à toute la population, au-delà de la cible recommandée.

Encadré 1 - Population pour laquelle la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée (extrait des recommandations vaccinales 2021)
  • Personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • personnes à risque de grippe sévère ou compliquée, à savoir :
    • femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse ;
    • personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de 6 mois, atteintes des pathologies suivantes :
      • affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l'ALD 14 (asthme et BPCO) ;
      • insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique ;
      • maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD, mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper-réactivité bronchique ;
      • dysplasies broncho-pulmonaires ;
      • mucoviscidose ;
      • cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque ;
      • insuffisances cardiaques graves ;
      • valvulopathies graves ;
      • troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours ;
      • maladies des coronaires ;
      • antécédents d'accident vasculaire cérébral ;
      • formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie et maladie de Charcot) ;
      • paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique ;
      • néphropathies chroniques graves ;
      • syndromes néphrotiques ;
      • drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytose ;
      • diabètes de type 1 et de type 2 ;
      • maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose ;
      • déficits immunitaires primitifs ou acquis :
      • pathologies oncologiques et hématologiques, transplantations d'organe et de cellules souches hématopoïétiques,
      • déficits immunitaires héréditaires,
      • maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
      • personnes infectées par le VIH quels que soient leur âge et leur statut immunovirologique ;
    • personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2, sans pathologie associée ou atteintes d'une pathologie autre que celles citées ci-dessus ;
    • personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d'hébergement quel que soit leur âge ;
    • entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection de longue durée ainsi que l'entourage des personnes immunodéprimées. La notion d'entourage comprend le milieu familial (personnes résidant sous le même toit), l'assistant maternel et tous les contacts réguliers du nourrisson
  • professionnels :
    • professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère ;
    • personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et personnel de l'industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides).
NB. Les professionnels salariés du domicile employés par une personne à risque de forme grave de grippe sont également éligibles à la vaccination et pourront retirer leur vaccin et se faire vacciner sur production de justificatifs (cf. DGS du 18 octobre 2021).

NB2
Les professionnels de santé libéraux invités par l'Assurance Maladie (prise en charge à 100 %) sont les médecins généralistes, gynécologues, pédiatres, cardiologues, endocrinologues, gériatres, néphrologues, pneumologues, rhumatologues, infirmiers, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens titulaires d'officine et chirurgiens dentistes, pédicures-podologues et orthophonistes libéraux.

COVID-19 et grippe saisonnière : deux campagnes à mener de front
Pour la deuxième année consécutive, la vaccination antigrippale se déroule dans un contexte d'épidémie de COVID-19. Bien qu'en métropole, les indicateurs montrent un ralentissement de la circulation du SARS-CoV-2 (cf. bulletin national COVID-19 : point épidémiologique du 14 octobre 2021), la campagne de vaccination contre cette infection se poursuit, en particulier la campagne de rappel chez les personnes à risque ou certaines catégories de professionnels (cf. notre article du 7 octobre 2021).

Concernant la grippe saisonnière, la surveillance épidémique a repris en semaine 40 ; selon le premier bulletin publié le 13 octobre 2021, seuls des cas sporadiques de grippe confirmés sont rapportés depuis septembre en métropole. En revanche, le département de Mayotte est classé en phase pré-épidémique en raison de la circulation active de virus grippaux de sous-type A(H3N2).  

Par rapport à la précédente saison de vaccination contre la grippe saisonnière, la campagne de vaccination contre la COVID-19 est effective (primo-vaccination et  rappel). 

Conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) (cf. notre article du 26 août 2021), il est possible de réaliser de façon concomitante ces 2 vaccinations, sans compromettre l'efficacité des vaccins ni accentuer leur dangerosité (cf. Encadré 2) : 
  • en cas d'administration du vaccin COVID-19 et anti-grippal le même jour, les injections doivent être réalisées sur deux sites distincts, c'est-à-dire un vaccin dans chaque bras ; 
  • si ces deux vaccinations ne sont pas réalisées lors du même rendez-vous (que ce soit en primovaccination ou en rappel pour la vaccination COVID-19), aucun délai n'est nécessaire entre les injections du vaccin anti-grippal et du vaccin COVID-19. La HAS ne définit pas d'ordre pour l'injection de ces vaccins. 
Encadré 2 - Co-administration des vaccins COVID-19 et grippe : les données de l'étude britannique ComFluCOV
L'étude ComFluCOV (Combining Influenza and COVID-19 Vaccination) est menée au Royaume-Uni par le National Institute for Health Research.
Elle a pour objectif d'évaluer la tolérance (profil de sécurité) et l'efficacité (réponse immunitaire) des vaccins COVID-19 et contre la grippe en cas de co-administration.
Selon les premiers résultats rapportés par le Joint Committee on Vaccination and Immunisation, la co-administration de ces vaccins semble bien tolérée et n'induit pas de baisse de la réponse immunitaire, ni pour l'un ni pour l'autre vaccin (cf. article en preprint avec The Lancet). 

Co-administration vaccins COVID-19/grippe : tracing dans VACCIN COVID
Le système d'information VACCIN COVID évolue pour permettre de tracer la co-administration des vaccins COVID-19 de rappel et anti-grippal.
Une nouvelle fonctionnalité sera mise en œuvre à partir du 22 octobre ; les professionnels de santé pourront sélectionner le motif "Rappel concomitant à vaccination grippe" à l'issue d'un rendez-vous de vaccination au cours duquel le patient a reçu le vaccin COVID-19 en rappel (ce motif n'apparaît pas en primovaccination), et le vaccin contre la grippe saisonnière. 

Vaccination contre la grippe saisonnière 2021/2022 : 3 vaccins tétravalents sur le marché français
Pour cette campagne 2021/2022 contre la grippe saisonnière, 3 vaccins tétravalents sont commercialisés : 
  • 2 vaccins tétravalents à dose standard d'antigènes (15 µg d'hémagglutinine) :
    • INFLUVAC TETRA suspension injectable en seringue préremplie (cf. Encadré 3) : recommandé uniquement à partir de 3 ans selon le calendrier vaccinal 2021, malgré une extension d'indication chez l'enfant à partir de 6 mois ;
    • VAXIGRIPTETRA suspension injectable en seringue préremplie (cf. Encadré 4) : recommandé dès l'âge de 6 mois.

Encadré 3 - INFLUVAC TETRA : indication et schéma vaccinal
Prévention de la grippe, en particulier chez les sujets qui présentent un risque élevé de complications associées :
  • chez l'adulte et chez l'enfant à partir de 6 mois (extension d'indication pour l'enfant de 6 mois à 3 ans octroyée en 2021).
NB. INFLUVAC TETRA n'est à ce jour pas remboursable chez les enfants de 6 mois 3 ans. Le périmètre de remboursement inclut l'adulte et les enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans chez lesquelles la vaccination est recommandée (Journal officiel du 10 octobre 2020 - texte 12).

Schéma vaccinal recommandé avec INFLUVAC TETRA (uniquement à partir de 3 ans)
  • à partir de 3 ans : 1 dose de 0,5 mL chez l'enfant déjà vacciné au cours des saisons précédentes, ou 2 doses à 1 mois d'intervalle en primovaccination
  • à partir de 9 ans : 1 dose de 0,5 mL
 
Encadré 4 - VAXIGRIPTETRA : indication et schéma vaccinal (recommandations vaccinales 2021)
Prévention de la grippe causée par les deux sous-types viraux de la grippe A et les deux types viraux de la grippe B contenus dans le vaccin pour :
  • l'immunisation active des adultes, incluant les femmes enceintes, et des enfants à partir de l'âge de 6 mois ;
  • la protection passive des nourrissons âgés de moins de 6 mois et nés de femmes vaccinées pendant leur grossesse.

Schéma vaccinal recommandé avec VAXIGRIPTETRA :
  • de 6 mois à 36 mois : 1 dose 0,5 mL chez des enfants déjà vaccinés au cours des saisons précédentes, ou 2 doses à 1 mois d'intervalle en primovaccination
  • de 3 à 8 ans : 1 dose 0,5 mL chez des enfants déjà vaccinés, ou 2 doses à 1 mois d'intervalle en primovaccination)
  • à partir de 9 ans : 1 dose 0,5 mL

EFFLUELDA : nouveau vaccin quadrivalent haute dose, pour les personnes de 60 ans et plus
EFLUELDA (cf. Encadré 5) est un vaccin quadrivalent contre la grippe saisonnière ; s
elon son autorisation de mise sur le marché (AMM), EFLUELDA est indiqué pour l'immunisation active des personnes âgées de 60 ans et plus en prévention de la grippe.
EFLUELDA doit être utilisé sur la base des recommandations officielles.
 
Encadré 5 - EFLUELDA - identité administrative

EFLUELDA est remboursable en prévention de la grippe chez les personnes âgées de 65 ans et plus pour lesquelles la vaccination grippale est recommandée (prise en charge à 100 % dans le cadre de la campagne de vaccination).

Une formulation 4 fois plus dosée
Le vaccin EFLUELDA se distingue des autres vaccins tétravalents disponibles en France par sa formulation haute dose (HD), 4 fois plus dosée en antigènes : 
  • A/Victoria/2570/2019 (H1N1) pdm09 - souche analogue (A/Victoria/2570/2019, IVR-215): 60 µg hémagglutinine (HA) pour 0,7 mL de solution,
  • A/Cambodia/e0826360/2020 (H3N2) - souche analogue (A/Tasmania/503/2020, IVR-221) : 60 µg HA,
  • B/Washington/02/2019 - souche analogue (B/Washington/02/2019, type sauvage) : 60 µg HA,
  • B/Phuket/3073/2013 - souche analogue (B/Phuket/3073/2013, type sauvage) : 60 µg HA.

Cette formulation a été développée pour contrecarrer l'immunosénescence liée à l'âge. 
Une formulation HD (vaccin trivalent FLUZONE HD) est déjà utilisée aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Brésil depuis plus de dix ans. FLUZONE HD a été mis à disposition en France, de façon exceptionnelle, lors de la campagne 2020/2021. 

EFLUELDA dans la stratégie de vaccination grippale française : même place que les autres vaccins
Dans la stratégie vaccinale française, la HAS recommande l'utilisation d'EFLUELDA "au même titre que les autres vaccins grippaux"

Dans les recommandations vaccinales 2021, EFLUELDA est recommandé :
  • uniquement chez les personnes de 65 ans et plus, en schéma à 1 dose (0,7 mL) par voie intramusculaire dans le deltoïde (la voie sous-cutanée peut également être utilisée). 

EFLUELDA a fait l'objet d'une évaluation médico-économique en 2020 (avis du 24 juin 2020) à l'issue de laquelle la Commission de la Transparence (CT) a attribué : 
  • un service médical rendu (SMR) important,
  • sans amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans l'immunisation active des personnes âgées de 65 ans et plus en prévention de la grippe par rapport aux autres vaccins disponibles indiqués dans cette population.

Pour réaliser cette évaluation, la CT a pris en compte : 
  • les résultats de l'étude QHD00013, démontrant la non-infériorité d'EFLUELDA en termes d'immunogénicité induite contre les trois souches communes aux deux vaccins, par rapport à celle du vaccin trivalent FLUZONE  HD (comparaison de la moyenne géométrique des titres en anticorps mesurée par inhibition de l'hémagglutination et les taux de séroconversion au 28e jour après vaccination). EFLUELDA a également montré une meilleure réponse immunitaire vis-à-vis de la souche B additionnelle (non présente dans la formulation de FLUZONE HD) ;
  • les données d'efficacité du vaccin trivalent HD (FLUZONE HD) par rapport à un vaccin quadrivalent à dose standard :
    • réduction relative modeste de l'incidence des cas de grippe virologiquement confirmés (réduction de 24,2 %) ;
    • réduction modeste des hospitalisations pour grippe ou affections respiratoires ou affections cardio-vasculaires (8 % à 27 %) ou des hospitalisations toutes causes (résultats hétérogènes). 

Cependant, ces études ne démontrent pas d'impact sur la mortalité ni sur le déclin fonctionnel.
La CT regrette également l'absence de données comparatives d'EFLUELDA avec les vaccins tétravalents commercialisés en France.

Elle demande de définir le ratio coût-efficacité d'une vaccination par EFLUELDA chez les plus de 65 ans comparé aux vaccins tétravalents, à partir d'un modèle indépendant. EFLUELDA coûte 30,25 euros, contre 11,11 euros pour VAXIGRIPTETRA.

Professionnels autorisés à vacciner contre la grippe : les préparateurs en attente

Les professionnels habilités à vacciner contre la grippe saisonnière sont les médecins, les sages-femmes, les infirmiers diplomés d'État et les pharmaciens (personnes majeures ciblées par les recommandations vaccinales, à l'exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure).

Les syndicats de pharmaciens ont demandé que les préparateurs en pharmacie puissent vacciner contre la grippe saisonnière. Ils sont actuellement autorisés à vacciner contre la COVID-19 en pharmacie. La HAS a été saisie pour avis sur l'évolution des compétences des préparateurs en pharmacie dans le cadre de la vaccination contre la grippe en officine.


Pour aller plus loin
ARTICULATION DES CAMPAGNES DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE ET LA COVID-19 (DGS-URGENT n° 2021_110, 18 octobre 2021)

Avis de la Commission de la Transparence - EFLUELDA (HAS, 24 juin 2020)

Rajeka Lazarus et coll. 
The Safety and Immunogenicity of Concomitant Administration of COVID-19 Vaccines (ChAdOx1 or BNT162b2) with Seasonal Influenza Vaccines in Adults: A Phase IV, Multicentre Randomised Controlled Trial with Blinding (ComFluCOV). Abstract. Preprint The Lancet 30 septembre 2021
 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster