Infections invasives à méningocoque B : mise à disposition du vaccin TRUMENBA

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 30 septembre 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2602 lecteurs
TRUMENBA est un nouveau vaccin injectable contre les infections invasives à méningocoques B (Neisseria meningitidis). Disponible en ville, il est indiqué à partir de l'âge de 10 ans et recommandé dans des populations à risque ou exposées.
Neisseria meningitidis, également connue sous le nom de meningococcus ou méningocoque, est une bactérie diplocoque à gram négatif, connue pour son rôle dans les méningites.

Neisseria meningitidis, également connue sous le nom de meningococcus ou méningocoque, est une bactérie diplocoque à gram négatif, connue pour son rôle dans les méningites.

 
Résumé :
TRUMENBA suspension injectable en seringue préremplie est le deuxième vaccin contre les infections invasives à méningocoque du groupe B (IIM groupe B) disponible en France. 
Il est indiqué chez l'enfant à partir de l'âge de 10 ans et chez l'adulte ; deux schémas de vaccination sont recommandés dans l'autorisation de mise sur le marché (AMM) : 
  • un schéma à 2 doses administrées à 6 mois d'intervalle,
  • un schéma à 3 doses, dont 2 doses sont administrées à au moins 1 mois d'intervalle, puis une troisième dose à au moins 4 mois après la deuxième. 
TRUMENBA se présente en seringue préremplie contenant 0,5 mL (soit 1 dose) de suspension injectable prête à l'emploi. 

En juin 2021, la Haute Autorité de Santé (HAS) a précisé la place de ce nouveau vaccin dans la stratégie de vaccination contre les IIM du groupe B : TRUMENBA est recommandé chez les personnes (10 ans et plus) ayant un risque accru d'infection à méningocoques (certains patients et professionnels) et pour des populations ciblées dans le cadre de situations spécifiques (grappes de cas ou situation d'hyperendémie).

À la date du 30 septembre 2021, TRUMENBA est commercialisé en ville, mais non encore remboursable, ni agréé aux collectivités, malgré un avis positif de la HAS émis en juin 2021 (demandes en cours). 

 
Le vaccin TRUMENBA suspension injectable en seringue préremplie (recombinant, adsorbé) est indiqué  pour l'immunisation active des sujets à partir de l'âge de 10 ans pour la prévention contre les maladies invasives méningococciques (IIM) causées par Neisseria meningitidis de sérogroupe B (cf. VIDAL Recos "Méningite aiguë de l'adulte" et "Méningite de l'enfant").
Il doit être utilisé conformément aux recommandations officielles.

Ce nouveau vaccin est mis à disposition depuis le 1er septembre 2021 en ville ; à la date du 30 septembre 2021 (date de première publication de cet article), il n'est pas remboursable par l'Assurance maladie (non inscrit sur la liste des spécialités remboursables), ni agréé aux collectivités, malgré un avis positif de la Commission de la Transparence (demandes en cours). 

TRUMENBA fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

Données d'immunogénicité et d'efficacité de TRUMENBA
Le vaccin méningococcique TRUMENBA est un vaccin protéique bivalent ciblant le sérogroupe B de Neisseria meningitidis. Ce vaccin recombinant regroupe 2 variants purifiés et lipidés de la protéine fHBP (factor H binding protein).

L'autorisation de mise sur le marché (AMM) de TRUMENBA repose sur 11 essais cliniques menés chez des adultes et des adolescents :
  • l'étude B1971005 (étude préliminaire) [1] : évaluation de l'immunogénicité et de la tolérance de TRUMENBA, ainsi que de la persistance des réponses hSBA (anticorps bactéricides sériques) jusqu'à 48 mois après la dernière vaccination ;
  • l'étude B1971012 (étude de phase II) [2] : évaluation de l'immunogénicité de TRUMENBA administré en 2 schémas vaccinaux différents à 3 doses (à 0, 1, 6 mois ou à 0, 2, 6 mois) ou en 3 schémas différents à deux doses (à 0, 2 mois ; à 0, 4 mois ou à 0, 6 mois) ;
  • 3 études de phase II [3, 4, 5] ayant évalué la co-administration de TRUMENBA avec d'autres vaccins ;
  • l'étude B1971042 (étude de phase II), réalisée chez des personnels de laboratoire âgés de 18 à 65 ans ;
  • et 5 études de phase III :
    • l'étude B1971009 : un essai multicentrique, randomisé, contrôlé contre comparateur actif [vaccin contre le virus de l'hépatite A (VHA)/solution saline (témoin)], en simple aveugle (observateur), de cohérence lot à lot et d'immunogénicité et de tolérance chez des adolescents de 10 à 18 ans ;
    • l'étude B1971016 [6] : un essai multicentrique, randomisé, contrôlé contre placebo, en simple aveugle (observateur), ayant évalué l'immunogénicité et la tolérance TRUMENBA chez des jeunes adultes de 18 à 25 ans ;
    • l'étude B1971057 : un essai multicentrique, randomisé, contrôlé contre comparateur actif (un vaccin méningococcique pentavalent expérimental), en simple aveugle, ayant évalué l'immunogénicité et la tolérance de TRUMENBA chez des adolescents et jeunes adultes de 10 à 25 ans ;
    • l'étude B1971014 [7] : une étude randomisée, contrôlée contre comparateur actif (vaccin contre le virus de l'hépatite A : HAVRIX) ayant évalué la tolérance de TRUMENBA chez des adolescents et des jeunes adultes de 10 à 25 ans ;
    • l'étude B1971033 [8] : une étude de suivi, en ouvert, menée chez des sujets précédemment inclus dans une étude principale, notamment l'étude B1971012, ayant évalué la persistance de la réponse immunitaire.

En raison de la faible incidence des IIM causées par le sérogroupe B, les études d'efficacité ne sont pas réalisables.

Évaluation de TRUMENBA par la HAS
Sur la base des données disponibles, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis en 2021 : 

Place de TRUMENBA par rapport au vaccin BEXSERO dans la stratégie vaccinale contre les IIM de groupe B
La vaccination contre les infections invasives à méningocoque (IIM) permet de prévenir ces infections et leurs complications, en particulier le purpura fulminans. Selon Santé Publique France, les IIM du groupe B constituent la majorité des IIM déclarées en France depuis plusieurs années (53 % des IIM de sérogroupe connu en 2019).

TRUMENBA est le second vaccin méningococcique du groupe B proposé en France, après le vaccin BEXSERO. D'autres vaccins pour prévenir les IIM de sérogroupe C (vaccination obligatoire depuis 2018) et A, Y et W sont disponibles (cf. Calendrier des vaccinations 2021).

Outre leur formulation différente, les vaccins TRUMENBA et BEXSERO ne couvrent pas les mêmes populations :
  • BEXSERO : autorisation de mise sur le marché (AMM) à partir de l'âge de 2 mois,
  • TRUMENBA : AMM à partir de l'âge de 10 ans.

Dans ses recommandations du 3 juin 2021, la HAS a défini la place des vaccins BEXSERO et TRUMENBA dans la stratégie de prévention des IIM de groupe B :
  • BEXSERO et TRUMENBA sont recommandés chez les personnes ayant un risque accru d'infection à méningocoques et pour des populations ciblées dans le cadre de situations spécifiques (cf. Encadrés 1 et 2) ;
  • BEXSERO est recommandé chez tous les nourrissons âgés de 2 mois et plus.
Bien que la population pour laquelle le vaccin TRUMENBA est recommandé soit restreinte par rapport à celle de BEXSERO, il répond au besoin médical d'étoffer l'offre vaccinale contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe B,
 
Encadré 1 - Situations pour lesquelles la vaccination contre les IIM du groupe B est recommandée
  • Grappes de cas définies par la survenue d'au moins 2 cas des IIM B :
    • dans une même collectivité ou un même groupe social ;
    • dans un délai < 4 semaines ;
    • et rattachables à des souches identiques couvertes par le vaccin TRUMENBA ou ne pouvant être différenciées.
  • Situations épidémiques :
    • définies par les critères d'alerte épidémique ;
    • et liées à une souche couverte par le vaccin TRUMENBA.
La HAS recommande également que la vaccination soit envisagée par un groupe multidisciplinaire d'experts au niveau national ou local dans les situations suivantes :
  • Grappes de cas définies par la survenue d'au moins 2 cas des IIM B :
    • dans une même collectivité ou un même groupe social ;
    • dans un intervalle de temps > 4 semaines et < 3 mois ;
    • rattachables à des souches identiques couvertes par le vaccin TRUMENBA ou ne pouvant être différenciées.
  • Situations d'hyperendémie, correspondant à l'installation progressive et potentiellement durable d'un clone dans une zone géographique, le plus souvent infra-départementale (instructions DGS).

Encadré 2 - Populations ciblées dans le cadre de situations spécifiques
  • Personnels des laboratoires de recherche travaillant spécifiquement sur le méningocoque.
  • Personnes porteuses d'un déficit en fraction terminale du complément ou qui reçoivent un traitement anti-C5 notamment les personnes qui reçoivent un traitement par eculizumab (SOLIRIS) ou ravulizumab (non commercialisé en France). Les personnes vaccinées dans le cadre d'une affection médiée par le complément doivent faire l'objet d'une surveillance post vaccinale du fait de la survenue possible d'une hémolyse.
  • Personnes porteuses d'un déficit en properdine.
  • Personnes ayant une asplénie anatomique ou fonctionnelle.
  • Personnes ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques.
  • Entourage familial des personnes à risque élevé des IIM listées plus haut.
  • Enfants de plus de 10 ans, adolescents et adultes présentant un risque continu d'exposition à une infection méningococcique recevront une injection de rappel tous les 5 ans.

TRUMENBA en pratique 
TRUMENBA est injecté par voie 
intramusculaire (IM), de préférence dans le muscle deltoïde de la partie supérieure du bras.
La suspension injectable contenue dans la seringue préremplie est prête à l'emploi. La quantité (0,5 mL) correspond à une dose de vaccin. 


Deux schémas de vaccination, à 2 ou 3 doses
L'AMM prévoit deux schémas de vaccination avec TRUMENBA :
  • schéma à 2 doses de 0,5 mL administrées à 6 mois d'intervalle ;
  • schéma à 3 doses : 2 doses de 0,5 mL à au moins 1 mois d'intervalle, suivies d'une troisième dose administrée au moins 4 mois après la deuxième dose.

Une dose de rappel devrait être envisagée à la suite de chacun des deux schémas posologiques chez les sujets présentant un risque continu d'infection invasive à méningocoque.
Selon le calendrier vaccinal, la dose de rappel chez l'enfant à partir de 2 ans et l'adolescent est recommandée tous les 5 ans, en présence d'un risque continu d'exposition à une infection méningococcique.

Les modalités de vaccination contre les IIM, notamment la vaccination autour d'un cas, sont précisées dans l'instruction n° DGS/SP/2018/163 du 27 juillet 2018.  

TRUMENBA et BEXSERO ne sont pas interchangeables. Un schéma vaccinal débuté avec un vaccin doit être poursuivi avec le même vaccin.

Administration concomitante avec d'autres vaccins
TRUMENBA peut être administré de manière concomitante avec les vaccins suivants :
  • vaccin DTPolio et coqueluche : vaccin combiné contenant l'anatoxine tétanique, une dose réduite d'anatoxine diphtérique, un vaccin coquelucheux acellulaire et un vaccin poliomyélitique inactivé (dTCa-VPI),
  • vaccin quadrivalent contre le papillomavirus humain (HPV4),
  • vaccin méningococcique conjugué des sérogroupes A, C, W et Y (MenACWY), et
  • vaccin DT et coqueluche : vaccin adsorbé contenant l'anatoxine tétanique, une dose réduite d'anatoxine diphtérique et un vaccin coquelucheux acellulaire (dTca).

En cas d'administration concomitante avec d'autres vaccins, TRUMENBA doit être administré dans un site d'injection distinct.

Identité administrative
  • Liste I
  • Boîte de 1 seringue préremplie de 0,5 mL + aiguille, CIP 3400930096376
  • Non remboursable et non agréé aux collectivités (demande d'inscription en cours)
  • Laboratoire Pfizer

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - TRUMENBA (HAS, 7 juillet 2021)
Stratégie de vaccination pour la prévention des infections invasives à méningocoques : Le sérogroupe B et la place de TRUMENBA (HAS, 3 juin 2021)
Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2021 (ministère de la Santé et des Solidarités, juillet 2021)

Les études pivots : 
(1) Richmond PC et al. Safety, immunogenicity, and tolerability of meningococcal serogroup B bivalent recombinant lipoprotein 2086 vaccine in healthy adolescents: a randomised, single-blind, placebo-controlled, phase 2 trial. Lancet Infect Dis. 2012 ; 12(8) : 597-607.
(2) Vesikari T et al. Meningococcal serogroup B bivalent rLP2086 vaccine elicits broad and robust serum bactericidal responses in healthy adolescents. J Pediatric Infect Dis Soc. 2016 Jun ; 5(2) : 152-605.
(3) Vesikari T et al. Immunogenicity, Safety, and Tolerability of Bivalent rLP2086 Meningococcal Group B Vaccine Administered Concomitantly With Diphtheria, Tetanus, and Acellular Pertussis and Inactivated Poliomyelitis Vaccines to Healthy Adolescents. J Pediatric Infect Dis Soc. 2016 Jan ; 5(2) : 180-187.
(4) Senders S et al. Immunogenicity, Tolerability and Safety in Adolescents of Bivalent rLP2086, a Meningococcal Serogroup B Vaccine, Coadministered with Quadrivalent Human Papilloma Virus Vaccine. Pediatric Infectious Disease Journal. 2016 May ; 5(35) : 548-554.
(5) Muse D et al. A Phase 2, Randomized, Active-controlled, Observer-blinded Study to Assess the Immunogenicity, Tolerability and Safety of Bivalent rLP2086, a Meningococcal Serogroup B Vaccine, Coadministered With Tetanus, Diphtheria and Acellular Pertussis Vaccine and Serogroup A, C, Y and W-135 Meningococcal Conjugate Vaccine in Healthy US Adolescents. Pediatric Infectious Disease Journal. 2016 Jun ; 6(35) : 673-682.
(6) Ostergaard L et al. A Bivalent Meningococcal B Vaccine in Adolescents and Young Adults. N Engl J Med 2017 ; 377 : 2349-2362.
(7) Ostergaard L et al. A phase 3, randomized, active-controlled study to assess the safety and tolerability of meningococcal serogroup B vaccine bivalent rLP2086 in healthy adolescents and young adults. Vaccine. 2016 Mar 14 ; 34(12) : 1465-71.
(8) Vesikari T et al. Persistence and 4-year boosting of the bactericidal response elicited by two- and three-dose schedules of MenB-FHbp: A phase 3 extension study in adolescents. Vaccine 2019 ; 37(12) : 1710-1719.

Sources : EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster