À propos de éculizumab
Mise à jour :
éculizumab : Mécanisme d'action

L'éculizumab est un inhibiteur de la voie terminale du complément qui se lie de manière spécifique à la protéine C5 du complément avec une affinité élevée, inhibant ainsi son clivage en C5a et C5b et empêchant la formation du complexe terminal du complément C5b-9. L'éculizumab préserve les protéines de la voie proximale du complément qui sont essentielles à l'opsonisation des micro-organismes et à la clairance des complexes immuns.

Chez les patients atteints d'hémoglobinurie paroxystique nocture (HPN), l'éculizumab inhibe l'activation non contrôlée de la voie terminale du complément et l'hémolyse intravasculaire induite.

Chez la majorité des patients atteints d'HPN, des concentrations sériques d'éculizumab d'environ 35 microgrammes/ml suffisent à une inhibition presque complète de l'hémolyse intravasculaire induite par la voie terminale du complément.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

ECULIZUMAB 300 mg/30 ml sol diluer p perf

Dernière modification : 07/11/2023 - Révision : 06/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L04 - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04A - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04AJ - INHIBITEURS DU COMPLEMENT
L04AJ01 - ECULIZUMAB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ECULIZUMAB 300 mg/30 ml sol diluer p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Hémoglobinurie paroxystique nocturne
  • Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans
  • Syndrome hémolytique et urémique atypique
  • Trouble du spectre de la neuromyélite optique chez l'adulte

Posologie

Unité de prise
ml
  • éculizumab : 10 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
  • A diluer avant administration
  • Adapter le débit de perfusion à la tolérance du patient
Posologie
Patient de 1 mois à 6 an(s)
5 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
10 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
20 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
30 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
Poids >= 40 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
5 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois ce jour toutes les 3 semaines
10 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 300 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 300 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
20 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
30 kg
Hémoglobinurie paroxystique nocturne - Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines
Poids >= 40 kg
Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans - Syndrome hémolytique et urémique atypique
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Hémoglobinurie paroxystique nocturne
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 1 à 4 heures
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Syndrome hémolytique et urémique atypique - Trouble du spectre de la neuromyélite optique chez l'adulte
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Hémoglobinurie paroxystique nocturne
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 300 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 600 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours
Myasthénie acquise généralisée réfractaire du sujet >= 6 ans
Traitement phase 1
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 900 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 4 semaines
Traitement phase 2
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • 1 200 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 3
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 25 à 45 minutes
  • En cas d'échange plasmatique ou plasmaphérèse, administrer 600 mg ds les 60 min après chaque séance
  • En cas de transfusion de plasma frais congelé, administrer 300 mg 60 min avant chaque perfusion
  • En cas de trt par immunoglobulines IV (IgIV), adm 600 mg à la fin de chaque cycle de trt par IgIV
  • Traitement à arrêter en cas d'absence de réponse après 12 semaines de traitement
  • 1 200 mg 1 fois ce jour tous les 12 à 16 jours

Modalités d'administration du traitement

  • Adapter le débit de perfusion à la tolérance du patient
  • Recommandations en cas de diminution ou arrêt brutal du traitement

Incompatibilités physico-chimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec certains médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ECULIZUMAB 300 mg/30 ml sol diluer p perf
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines murines
  • Infection à Neisseria meningitidis
  • Patient avec vaccination contre Neisseria meningitidis
  • Patient sans vaccination à jour contre Neisseria meningitidis

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Hémoglobinurie paroxystique nocturne
  • Infection systémique
  • Myasthénie
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Syndrome hémolytique et urémique

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 5 mois après l'arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque accru d'infection bactérienne
  • Risque d'infection à méningocoque
  • Risque de formation d'anticorps
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de réaction liée à la perfusion

Surveillances du patient

  • Surveillance clinique pendant et jusqu'à 1 heure après l'arrêt de la perfusion
  • Surveillance de la vaccination avant la mise en route du traitement

Mesures à associer au traitement

  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de réaction sévère liée à la perfusion

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info patient : prendre connaissance de la notice d'information
  • Info prof de santé : n'envisager l'admin à domicile que pour le patient qui tolère bien leur perf
  • Info prof de santé : prendre connaissance du guide de prescription destiné au médecin
  • Information du patient : éviter toute exposition à un risque d'infection
  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes d'une méningite
  • Information du professionnel de santé : remettre au patient une carte de surveillance
  • S'assurer que le patient est à jour de ses vaccins avant le début du traitement

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hématocrite (diminution) (Peu fréquent)
  • ALAT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hémoglobinémie (diminution) (Peu fréquent)
  • Lymphopénie (Peu fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Leucopénie (Fréquent)
  • Gamma GT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Facteurs de la coagulation (anomalie) (Rare)
  • Test de coombs positif (Rare)
  • Anticorps spécifique à la substance
  • CANCEROLOGIE
  • Mélanome (Rare)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Peu fréquent)
  • Alopécie (Fréquent)
  • Hyperhidrose (Peu fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • Cellulite (Peu fréquent)
  • Sécheresse cutanée (Peu fréquent)
  • Erythème cutané (Peu fréquent)
  • Pétéchie (Peu fréquent)
  • Dépigmentation de la peau (Rare)
  • Dermatite (Rare)
  • Impétigo (Rare)
  • DIVERS
  • Gêne thoracique (Peu fréquent)
  • Douleur des extrémités (Peu fréquent)
  • Oedème (Peu fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal (Fréquent)
  • Frisson (Peu fréquent)
  • Douleur thoracique (Peu fréquent)
  • Asthénie (Peu fréquent)
  • Fièvre (Fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Sensation de chaleur (Rare)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Maladie de Basedow (Rare)
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Dysménorrhée (Rare)
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Peu fréquent)
  • Anémie (Fréquent)
  • Hématies agglutinées (Rare)
  • Coagulopathie (Rare)
  • Hémolyse (Rare)
  • Hématome (Rare)
  • Syndrome myélodysplasique (Rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère (Rare)
  • Abcès hépatosplénique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactique (Peu fréquent)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Infection méningococcique (Peu fréquent)
  • Abcès (Peu fréquent)
  • Infection gonococcique des voies génito-urinaires (Rare)
  • Arthrite bactérienne (Rare)
  • Méningite à méningocoque
  • Abcès sous-cutané
  • Sepsis méningococcique
  • Sepsis à Neisseria
  • Infection à Neisseria
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Mycose (Peu fréquent)
  • Infection à Aspergillus (Rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Herpès buccal (Fréquent)
  • Grippe (Peu fréquent)
  • Infection virale (Peu fréquent)
  • Infection à Haemophilus influenzae (Rare)
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Péritonite (Peu fréquent)
  • Infection (Peu fréquent)
  • Septicémie (Peu fréquent)
  • Infection digestive (Peu fréquent)
  • Abcès de membre
  • INSTRUMENTATION
  • Réaction liée à la perfusion (Peu fréquent)
  • Douleur au point d'injection (Peu fréquent)
  • Extravasation au point d'injection (Rare)
  • Paresthésie au point d'injection (Rare)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Peu fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Irritation conjonctivale (Rare)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sinusite (Peu fréquent)
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Epistaxis (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Rhinopharyngite (Fréquent)
  • Congestion nasale (Peu fréquent)
  • Rhinorrhée (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Douleur oropharyngée (Fréquent)
  • Irritation de la gorge (Peu fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • Douleur gingivale (Rare)
  • Gingivite (Rare)
  • Abcès dentaire
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • Dépression (Peu fréquent)
  • Trouble de l'humeur (Peu fréquent)
  • Anxiété (Peu fréquent)
  • Trouble du sommeil (Peu fréquent)
  • Rêves anormaux (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypotension artérielle (Peu fréquent)
  • Choc septique (Peu fréquent)
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (Fréquent)
  • Syncope (Peu fréquent)
  • Bouffée de chaleur (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (aggravation) (Peu fréquent)
  • Microangiopathie thrombotique (aggravation)
  • Trouble veineux
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Constipation (Peu fréquent)
  • Distension abdominale (Peu fréquent)
  • Dyspepsie (Peu fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Reflux gastro-oesophagien (Rare)
  • Abcès du côlon
  • Abcès péri-anal
  • Abcès rectal
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur osseuse (Peu fréquent)
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Dorsalgie (Peu fréquent)
  • Spasme musculaire (Peu fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Cervicalgie (Peu fréquent)
  • Tuméfaction articulaire (Rare)
  • Trismus (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Tremblement (Peu fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée (Peu fréquent)
  • Infection des voies respiratoires supérieures (Fréquent)
  • Toux (Fréquent)
  • Pneumonie (Fréquent)
  • Bronchite (Fréquent)
  • Infection des voies respiratoires inférieures (Peu fréquent)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Infection des voies urinaires (Fréquent)
  • Hématurie (Peu fréquent)
  • Atteinte de la fonction rénale (Peu fréquent)
  • Cystite (Peu fréquent)
  • Dysurie (Peu fréquent)
  • Erection spontanée (Peu fréquent)
  • Abcès rénal
  • éculizumab

    Chimie

    Synonymeseculizumab

    Posologie

    Defined Daily Dose (WHO)
    Parenteral:64 mg

    INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

    ECULIZUMAB 300 mg/30 ml sol diluer p perf
    Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

    Contre-indications

    X Critique
    Niveau de gravité : Contre-indication absolue
    • Hypersensibilité à l'un des composants
    • Hypersensibilité aux protéines murines
    • Infection à Neisseria meningitidis
    • Patient avec vaccination contre Neisseria meningitidis
    • Patient sans vaccination à jour contre Neisseria meningitidis

    Précautions

    II Modéré
    Niveau de gravité : Précautions
    • Femme susceptible d'être enceinte
    • Grossesse
    • Hémoglobinurie paroxystique nocturne
    • Infection systémique
    • Myasthénie
    • Sujet de moins de 18 ans
    • Syndrome hémolytique et urémique

    Interactions médicamenteuses

    Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

    Grossesse et allaitement

    Contre-indications et précautions d'emploi
    Grossesse (mois)Allaitement
    123456789
    RisquesII

    II Précaution

    Fertilité et Grossesse

    • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 5 mois après l'arrêt du trt

    Risques liés au traitement

    • Risque accru d'infection bactérienne
    • Risque d'infection à méningocoque
    • Risque de formation d'anticorps
    • Risque de réaction d'hypersensibilité
    • Risque de réaction liée à la perfusion

    Surveillances du patient

    • Surveillance clinique pendant et jusqu'à 1 heure après l'arrêt de la perfusion
    • Surveillance de la vaccination avant la mise en route du traitement

    Mesures à associer au traitement

    • Traçabilité recommandée

    Traitement à arrêter définitivement en cas de...

    • Traitement à arrêter en cas de réaction sévère liée à la perfusion

    Information des professionnels de santé et des patients

    • Info patient : prendre connaissance de la notice d'information
    • Info prof de santé : n'envisager l'admin à domicile que pour le patient qui tolère bien leur perf
    • Info prof de santé : prendre connaissance du guide de prescription destiné au médecin
    • Information du patient : éviter toute exposition à un risque d'infection
    • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes d'une méningite
    • Information du professionnel de santé : remettre au patient une carte de surveillance
    • S'assurer que le patient est à jour de ses vaccins avant le début du traitement

    Effets indésirables

    SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
    ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hématocrite (diminution) (Peu fréquent)
  • ALAT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hémoglobinémie (diminution) (Peu fréquent)
  • Lymphopénie (Peu fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Leucopénie (Fréquent)
  • Gamma GT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Facteurs de la coagulation (anomalie) (Rare)
  • Test de coombs positif (Rare)
  • Anticorps spécifique à la substance
  • CANCEROLOGIE
  • Mélanome (Rare)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Peu fréquent)
  • Alopécie (Fréquent)
  • Hyperhidrose (Peu fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • Cellulite (Peu fréquent)
  • Sécheresse cutanée (Peu fréquent)
  • Erythème cutané (Peu fréquent)
  • Pétéchie (Peu fréquent)
  • Dépigmentation de la peau (Rare)
  • Dermatite (Rare)
  • Impétigo (Rare)
  • DIVERS
  • Gêne thoracique (Peu fréquent)
  • Douleur des extrémités (Peu fréquent)
  • Oedème (Peu fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal (Fréquent)
  • Frisson (Peu fréquent)
  • Douleur thoracique (Peu fréquent)
  • Asthénie (Peu fréquent)
  • Fièvre (Fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Sensation de chaleur (Rare)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Maladie de Basedow (Rare)
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Dysménorrhée (Rare)
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Peu fréquent)
  • Anémie (Fréquent)
  • Hématies agglutinées (Rare)
  • Coagulopathie (Rare)
  • Hémolyse (Rare)
  • Hématome (Rare)
  • Syndrome myélodysplasique (Rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère (Rare)
  • Abcès hépatosplénique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactique (Peu fréquent)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Infection méningococcique (Peu fréquent)
  • Abcès (Peu fréquent)
  • Infection gonococcique des voies génito-urinaires (Rare)
  • Arthrite bactérienne (Rare)
  • Méningite à méningocoque
  • Abcès sous-cutané
  • Sepsis méningococcique
  • Sepsis à Neisseria
  • Infection à Neisseria
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Mycose (Peu fréquent)
  • Infection à Aspergillus (Rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Herpès buccal (Fréquent)
  • Grippe (Peu fréquent)
  • Infection virale (Peu fréquent)
  • Infection à Haemophilus influenzae (Rare)
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Péritonite (Peu fréquent)
  • Infection (Peu fréquent)
  • Septicémie (Peu fréquent)
  • Infection digestive (Peu fréquent)
  • Abcès de membre
  • INSTRUMENTATION
  • Réaction liée à la perfusion (Peu fréquent)
  • Douleur au point d'injection (Peu fréquent)
  • Extravasation au point d'injection (Rare)
  • Paresthésie au point d'injection (Rare)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Peu fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Irritation conjonctivale (Rare)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sinusite (Peu fréquent)
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Epistaxis (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Rhinopharyngite (Fréquent)
  • Congestion nasale (Peu fréquent)
  • Rhinorrhée (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Douleur oropharyngée (Fréquent)
  • Irritation de la gorge (Peu fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • Douleur gingivale (Rare)
  • Gingivite (Rare)
  • Abcès dentaire
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • Dépression (Peu fréquent)
  • Trouble de l'humeur (Peu fréquent)
  • Anxiété (Peu fréquent)
  • Trouble du sommeil (Peu fréquent)
  • Rêves anormaux (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypotension artérielle (Peu fréquent)
  • Choc septique (Peu fréquent)
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (Fréquent)
  • Syncope (Peu fréquent)
  • Bouffée de chaleur (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (aggravation) (Peu fréquent)
  • Microangiopathie thrombotique (aggravation)
  • Trouble veineux
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Constipation (Peu fréquent)
  • Distension abdominale (Peu fréquent)
  • Dyspepsie (Peu fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Reflux gastro-oesophagien (Rare)
  • Abcès du côlon
  • Abcès péri-anal
  • Abcès rectal
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur osseuse (Peu fréquent)
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Dorsalgie (Peu fréquent)
  • Spasme musculaire (Peu fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Cervicalgie (Peu fréquent)
  • Tuméfaction articulaire (Rare)
  • Trismus (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Tremblement (Peu fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée (Peu fréquent)
  • Infection des voies respiratoires supérieures (Fréquent)
  • Toux (Fréquent)
  • Pneumonie (Fréquent)
  • Bronchite (Fréquent)
  • Infection des voies respiratoires inférieures (Peu fréquent)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Infection des voies urinaires (Fréquent)
  • Hématurie (Peu fréquent)
  • Atteinte de la fonction rénale (Peu fréquent)
  • Cystite (Peu fréquent)
  • Dysurie (Peu fréquent)
  • Erection spontanée (Peu fréquent)
  • Abcès rénal
  • Voir aussi les substances

    éculizumab

    Chimie
    Synonymeseculizumab
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Parenteral:64 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster