Cancer de la prostate : NUBEQA, nouvelle spécialité anti-androgène à base de darolutamide

- Date de publication : 07 avril 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 785 lecteurs
NUBEQA 300 mg comprimé pelliculé est une nouvelle spécialité indiquée dans le traitement du cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) chez l'homme adulte avec un risque élevé de développer une maladie métastatique.
Son principe actif, le darolutamide, est un nouvel
 inhibiteur des récepteurs aux androgènes. 

Dans son avis du 23 septembre 2020, la Commission de la Transparence a attribué un service médical rendu (SMR) important à NUBEQA, en association à un traitement de suppression androgénique, dans le traitement des hommes adultes atteints d’un CCRCnm avec un risque élevé de développer une maladie métastatique, défini par un temps de doublement de l’antigène spécifique de la prostate (PSA-DT) < 10 mois, et une amélioration du SMR modérée dans la stratégie thérapeutique (ASMR III).

NUBEQA est administré au cours d'un repas, selon un schéma posologique en 2 prises par jour : 2 comprimés (600 mg) 2 fois par jour. La dose peut être abaissée à 1 comprimé 2 fois par jour en cas d'intolérance. 

NUBEQA est remboursable au taux de 100 % et agréé aux collectivités. Son prix public (hors honoraires de dispensation) s'élève à 3 665,54 euros (1 boîte de 112 comprimés).

NUBEQA est soumis à prescription initiale hospitalière, annuelle et réservée aux oncologues et aux médecins compétents en cancérologie. Le renouvellement n'est pas restreint.
Représentation anatomique de la prostate (illustration).

Représentation anatomique de la prostate (illustration).


L'arsenal thérapeutique du cancer de la prostate compte désormais une nouvelle spécialité anti-androgène, NUBEQA 300 mg comprimé pelliculé (darolutamide), indiqué dans le traitement du cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) chez l'homme adulte avec un risque élevé de développer une maladie métastatique (cf. VIDAL Reco "Cancer de la prostate").

NUBEQA fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

Le darolutamide, un nouveau principe actif anti-androgène
Le darolutamide est un inhibiteur des récepteurs aux androgènes.
Il se lie directement et avec une forte affinité au domaine de liaison du ligand du récepteur.
Le traitement par darolutamide réduit la prolifération des cellules prostatiques cancéreuses, ce qui lui confère une puissante activité antitumorale.

En France, deux autres spécialités appartenant à cette classe des inhibiteurs des récepteurs aux androgènes, indiquées dans le CPRCnm, sont commercialisées : ERLEADA 60 mg comprimé pelliculé (apalutamide) et XTANDI 40 mg comprimé pelliculé (enzalutamide). Leur développement a été concomitant à celui de NUBEQA.


SMR important et ASMR III sur un périmètre précis
La Commission de la Transparence (CT) a émis un avis favorable à la prise en charge de NUBEQA en date du 23 septembre 2020, dans un périmètre défini : 
  • service médical rendu (SMR) important, lorsque NUBEQA est utilisé en association à un traitement de suppression androgénique dans le traitement des hommes adultes atteints d'un CPRCnm avec un risque élevé de développer une maladie métastatique, défini par un temps de doublement de l'antigène spécifique de la prostate (PSADT) = 10 mois ;
  • amélioration du SMR modérée (ASMR III) dans la stratégie thérapeutique, comme XTANDI (enzalutamide) ou ERLEADA (apalutamide).

La position de la CT s'appuie sur les résultats de l'étude ARAMIS (1) ayant démontré la supériorité de NUBEQA (darolutamide) par rapport au placebo, tous deux en association à un traitement continu par hormonothérapie anti-androgénique (ADT), en termes de délai de survie sans métastase (critère de jugement principal) avec une quantité d'effet supplémentaire importante, correspondant à un gain absolu de près de 22 mois (HR = 0,41, IC95 % [0,34 ; 0,50], suivi médian de 17,9 mois).

NUBEQA s'est montré également supérieur au placebo en termes de survie globale (critère de jugement secondaire hiérarchisé) lors de l'analyse finale (HR = 0,685, IC95 % [0,533 ; 0,881], p = 0,003) et de délais jusqu'à la progression de la douleur, jusqu'à l'instauration d'une première chimiothérapie cytotoxique pour le cancer de la prostate et jusqu'à la survenue du premier événement osseux symptomatique (autres critères de jugements hiérarchisés). 

L'avis de la CT repose également sur les données de tolérance de NUBEQA en association à l'ADT par rapport à l'association placebo plus ADT, faisant état respectivement de 30,3 % et de 25,1% d'événements indésirables de grades > 3 lors de la période en double-aveugle de l'étude pivot.

Au total, la CT considère que la place de NUBEQA dans la stratégie thérapeutique est celle d'un
 "traitement de 1re intention dans le cancer de la prostate, dès résistance à la castration, en l'absence de métastases, chez les patients à haut risque, défini par un temps de doublement de l'antigène spécifique de la prostate (PSA-DT) < 10 mois. Une suppression androgénique doit être maintenue tout au long du traitement".  

NUBEQA en pratique : en 2 prises par jour, au cours d'un repas
Le schéma posologique comporte 2 prises par jour de 
2 comprimés de 300 mg (soit 600 mg par prise), soit une dose journalière totale de 1 200 mg. Le conditionnement en boîte de 112 comprimés permet de couvrir 28 jours de traitement à cette posologie (4 comprimés par jour).

Les comprimés doivent être avalés entiers au cours d'un repas.


La castration médicale par un analogue de l'hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires (LH-RH) doit être maintenue pendant la durée du traitement chez les patients n'ayant pas subi de castration chirurgicale.

Ajustement de la dose de darolutamide
Une diminution de la dose à 600 mg par jour (300 mg 2 fois par jour) ou une suspension du traitement sont recommandées chez les patients développant une toxicité de grade > 3 ou un effet indésirable intolérable.
Le traitement peut ensuite être repris à la dose de 600 mg 2 fois par jour.

Il est déconseillé de réduire la dose à moins de 300 mg 2 fois par jour, l'efficacité n'ayant pas été établie.

Précautions d'emploi : contraception masculine
Le darolutamide est indiqué chez l'homme. En cas d'
activité sexuelle avec une femme en âge de procréer, le patient doit utiliser une méthode de contraception hautement efficace (taux d'échec < 1 % par an) telle que le préservatif, pendant et jusqu'à une semaine après la fin du traitement par NUBEQA afin d'éviter toute grossesse.

Darolutamide et autres médicaments : éviter la rosuvastatine
Un ensemble d'interactions entre le darolutamide et d'autres médicaments est décrit dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de NUBEQA (cf. monographie VIDAL de NUBEQA - Rubrique "Interactions").

Parmi ces interactions, l'administration concomitante de rosuvastatine doit être évitée, sauf en l'absence d'alternative thérapeutique. En effet, en cas de prise concomitante de
 darolutamide et de rosuvastatine, on observe une augmentation d'un facteur 5 environ de l'exposition moyenne (AUC) et de la Cmax à la rosuvastatine. 

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - NUBEQA (HAS, 23 septembre 2020)

L'étude pivot :
(1) Fizazi K, Shore N, Tammela TL et al. ARAMIS Investigators. Darolutamide in Nonmetastatic, Castration-Resistant Prostate CancerN Engl J Med 2019 ; 380 : 1235-1246. DOI: 10.1056/NEJMoa1815671

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster