Codéine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La codéïne est un alcaloïde de l'opium, agoniste morphinique pur.

Sur le système nerveux central, la dihydrocodéine possède une activité antalgique dont la puissance est environ le dixième de celle de la morphine.

Sur les centres respiratoires, la dihydrocodéine exerce une action dépressive, elle est antitussive. 


Cas d'usage

Seule ou en association avec l’acide acétylsalicylique et la caféine, le paracétamol, le paracétamol et la caféine, ou l’ibuprofène, la codéine est utilisée dans la prise en charge de douleurs d’intensité modérée à intense.

Seule ou en association avec la cinéole, l’érysimum, le serpolet, le benzoate de sodium, la dexchlorphéniramine, l’éthymorphine, le gaïacol, le sulfogaïacol et le grindélia, ou la terpine, la codéïne est utilisée dans la prise en charge de toux sèches.