À propos de Ixazomib
Mise à jour : 01 mars 2018
Ixazomib : Mécanisme d'action

L'ixazomib est un inhibiteur du protéasome oral, hautement sélectif et réversible.

Il se lie de façon préférentielle et inhibe l'activité chymotrypsique de la sous-unité bêta 5 du protéasome 20S.

L'ixazomib a induit l'apoptose de plusieurs types de cellules tumorales in vitro. Il a montré une cytotoxicité in vitro vis-à-vis des cellules myélomateuses de patients ayant connu une récidive après plusieurs traitements antérieurs, dont des traitements par bortézomib, lénalidomide et dexaméthasone. L'association ixazomib/lénalidomide a montré des effets cytotoxiques synergiques dans plusieurs lignées de cellules myélomateuses.

In vivo, l'ixazomib a montré une activité dans différents modèles de xénogreffes tumorales dont des modèles de myélome multiple. In vitro, l'ixazomib a affecté des types de cellules présents dans le microenvironnement de la moelle osseuse, dont les cellules endothéliales vasculaires, les ostéoclastes et les ostéoblastes.

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Ixazomib (citrate) 2,3 mg gélule

Dernière modification : 14/11/2022 - Révision : 10/10/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01X - AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XG - INHIBITEURS DU PROTEASOME
L01XG03 - IXAZOMIB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

IXAZOMIB (citrate) 2,3 mg gél

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Myélome multiple, traitement de 2e intention (du)

Posologie

Unité de prise
gélule
  • ixazomib (citrate) : 2.3 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer toujours à la même heure
  • Administrer à J1, J8 et J15 de chaque cycle de 28 jours
  • Durée du traitement limitée à 24 cycles
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose oubliée si prise suivante est dans
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée si la prise suivante est dans >= 72 h
  • En cas de vomissement, ne pas prendre une autre dose puis reprendre le trt comme initialement prévu
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Myélome multiple, traitement de 2e intention (du)
Traitement initial
  • Dans le cas de : Association à lénalidomide et dexaméthasone
  • Ne pas utiliser ce dosage pour le traitement initial
  • 4 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Dans le cas de : Association à lénalidomide et dexaméthasone
  • Posologie à adapter en fonction de la toxicité
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • 2,3 à 4 mg 1 fois ce jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer toujours à la même heure
  • Durée du traitement limitée à 24 cycles
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée si la prise suivante est dans >= 72 h
  • En cas de vomissement, ne pas prendre une autre dose puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

IXAZOMIB (citrate) 2,3 mg gél
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Contraception orale
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Insuffisance hépatique modérée à sévère
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine
  • Microangiopathie thrombotique, antécédent (de)
  • Neutropénie
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Thrombopénie

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Utiliser une contraception efficace pdt le traitement puis pdt 3 mois après l'arrêt du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'éruption cutanée
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'oedème périphérique
  • Risque de microangiopathie thrombotique
  • Risque de neuropathie périphérique
  • Risque de purpura thrombopénique thrombotique
  • Risque de syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible
  • Risque de thrombopénie
  • Risque de toxicité gastro-intestinale

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement
  • Surveillance des plaquettes au moins 1 fois par mois pendant le traitement
  • Surveillance neurologique pendant le traitement
  • Surveillance par un médecin spécialisé pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de microangiopathie thrombotique
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Neutropénie (Très fréquent)
  • Numération plaquettaire diminuée
  • Bilan hépatique (anomalie)
  • Hypokaliémie
  • CANCEROLOGIE
  • Syndrome de lyse tumorale (Rare)
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Syndrome de Sweet (Rare)
  • Eruption maculeuse
  • Eruption maculopapuleuse
  • DIVERS
  • Oedème périphérique (Très fréquent)
  • Fatigue
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Très fréquent)
  • Purpura thrombopénique thrombotique (Rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatopathie
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Pneumonie fongique (Rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Infection par le virus varicelle-zona (Fréquent)
  • Pneumonie virale (Rare)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie
  • OPHTALMOLOGIE
  • Conjonctivite
  • Cataracte
  • Hyposécrétion lacrymale
  • Trouble oculaire
  • Vision floue
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Microangiopathie thrombotique (Rare)
  • Hypotension artérielle
  • Arythmie
  • Insuffisance cardiaque
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Constipation (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Dorsalgie (Très fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Neuropathie périphérique (Très fréquent)
  • Myélite transverse (Rare)
  • Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (Rare)
  • Neuropathie motrice périphérique
  • Neuropathie périphérique sensitive
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Bronchite (Très fréquent)
  • Infection des voies respiratoires supérieures (Très fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Ixazomib citrate

    Chimie
    IUPACcitrate de l'acide [(1R)-1-{[N-(2,5-dichlorobenzoyl)glycyl]amino}- 3-méthylbutyl]boronique
    Synonymesixazomib citrate
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster