Substance active carbidopa

À propos de la substance
Mise à jour : 20 janvier 2015

Carbidopa : Mécanisme d'action

Le déficit en dopamine dans les noyaux gris centraux est la principale anomalie biochimique de la maladie de Parkinson. La lévodopa apportée par voie digestive, puis sanguine, passe dans le tissu cérébral et, par sa transformation en dopamine, vient pallier ce déficit. En raison de l'important métabolisme périphérique de la lévodopa, seule une fraction peu importante d'une dose donnée atteint le système nerveux central quand on administre de la lévodopa sans inhibiteurs des enzymes métaboliques.

La carbidopa est un inhibiteur de la dopadécarboxylase (DDC) périphérique qui diminue la transformation périphérique de la lévodopa en dopamine, ce qui fait qu'une quantité plus importante de lévodopa est disponible pour le cerveau. Cela permet d'utiliser une dose moindre de lévodopa, et réduit la fréquence des effets indésirables.

L’entacapone est un inhibiteur spécifique et réversible de la catéchol-O-méthyltransférase (COMT)  qui agit principalement au niveau périphérique. L'entacapone diminue la biotransformation de la lévodopa en 3-O-méthyldopa (3-OMD) par inhibition de l'enzyme COMT. Cela conduit à une augmentation de l'ASC (aire sous la courbe) de la lévodopa. La quantité de lévodopa disponible au cerveau est augmentée. L'entacapone prolonge  la réponse clinique à la lévodopa.

Carbidopa : Cas d'usage

En association à la lévodopa, ou à la lévodopa et à l’entacapone,  la carbidopa est utilisée dans la prise en charge de maladies de Parkinson.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Carbidopa 10 mg + lévodopa 100 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N04 ANTIPARKINSONIENS
N04B DOPAMINERGIQUES
N04BA DOPA ET DERIVES
N04BA02 LEVODOPA ET INHIBITEUR DE LA DECARBOXYLASE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

CARBIDOPA 10 mg + LEVODOPA 100 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Maladie de Parkinson
  • Parkinsonien d'origine neurodégénérative, syndrome

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • carbidopa : 10 mg
  • lévodopa* : 100 mg
* Posologie exprimée en lévodopa
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer de préférence à la fin du repas ou dans tous les cas avec un peu de nourriture
  • Evaluation individuelle du bénéfice attendu
  • Ne pas mâcher
  • Posologie à adapter à l'état du patient
  • Posologie à augmenter par palier de 50 ou 125 mg tous les 1 ou 2 jours jusqu'à la dose efficace
  • Posologie à instaurer progressivement
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie

Posologie exprimée en lévodopa

Patient à partir de 15 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Maladie de Parkinson - Parkinsonien d'origine neurodégénérative, syndrome
  • Posologie standard
  • 50 à 1 500 mg en 1 à 3 prises par jour
Posologies maximales

Posologie exprimée en lévodopa

  • Posologie maximale: 2 000 mg par jour
Populations particulières
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer de préférence à la fin du repas ou dans tous les cas avec un peu de nourriture

Mises en garde

  • Administrer entier
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : risque de syndrome de dysrégulation dopaminergique
  • Info prof de santé : informer patient et soignant du risque de trouble du contrôle des impulsions
  • Posologie à instaurer progressivement
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Traitement à arrêter en cas d'aggravation de trouble psychiatrique
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Surveillances du traitement

  • Surveillance de l'état psychique pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

CARBIDOPA 10 mg + LEVODOPA 100 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Neuroleptiques antiémétiques
Risques et mécanismesAntagonisme réciproque entre la lévodopa et le neuroleptique.
Conduite à tenirUtiliser un antiémétique dénué d'effets extrapyramidaux.
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Réserpine
Risques et mécanismesInhibition des effets de la lévodopa.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine)
Risques et mécanismesAntagonisme réciproque de la lévodopa et des neuroleptiques.
Conduite à tenirChez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux médicaments.
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Tétrabénazine
Risques et mécanismesAntagonisme réciproque entre la lévodopa et la tétrabénazine.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Fer (sels de) (voie orale)
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive de la lévodopa.
Conduite à tenirPrendre les sels de fer à distance de la lévodopa (plus de 2 heures si possible).
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Méthyldopa
Risques et mécanismesAugmentation des effets de la lévodopa mais également de ses effets indésirables. Majoration de l'effet antihypertenseur de la méthyldopa.
Conduite à tenirSurveillance clinique et éventuellement diminution des doses de lévodopa.
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Spiramycine (voie systémique)
Risques et mécanismesEn cas d'association avec la carbidopa : inhibition de l'absorption de la carbidopa avec diminution des concentrations plasmatiques de la lévodopa.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la lévodopa.
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Lévodopa, agoniste dopaminergique + Baclofène
Risques et mécanismesRisque d'aggravation du syndrome parkinsonien ou d'effets indésirables centraux (hallucinations visuelles, état confusionnel, céphalées).
Conduite à tenir
Lévodopa, agoniste dopaminergique + IMAO-B
Risques et mécanismesAugmentation du risque d'hypotension orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Dapoxétine
Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables, notamment à type de vertiges ou de syncopes.
Conduite à tenir
Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Médicaments abaissant la pression artérielle
Risques et mécanismesRisque de majoration d'une hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Angor, antécédent récent (d')
  • Arythmie, antécédent récent (d')
  • Confusion mentale
  • Glaucome à angle fermé
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Psychose sévère

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Anesthésie générale
  • Antécédent de cardiopathie
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Antécédent de psychose
  • Antécédent d'hypotension orthostatique
  • Antécédent récent d'infarctus du myocarde
  • Asthme
  • Cardiopathie
  • Convulsions
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Glaucome à angle ouvert
  • Hématémèse
  • Hypotension orthostatique
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
  • Maladie cardiovasculaire sévère
  • Maladie psychiatrique
  • Pathologie endocrinienne
  • Pneumopathie sévère
  • Psychose
  • Sujet âgé
  • Syndrome de Cushing
  • Traitement par antiparkinsonien anticholinergique en cours
  • Traitement prolongé
  • Ulcère gastroduodénal évolutif
  • Ulcère gastroduodénal, antécédent (d')
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de dyskinésie
  • Risque de narcolepsie
  • Risque de perturbation de paramètres biologiques
  • Risque de somnolence
  • Risque de syndrome de dysrégulation dopaminergique
  • Risque de trouble dépressif
  • Risque de trouble du contrôle des impulsions
  • Risque d'hypertension intra-oculaire
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque suicidaire

Interactions alimentaires

  • Aliments riches en protéines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Leucopénie (Très rare)
CANCEROLOGIE Mélanome malin (activation) (Rare)
DERMATOLOGIE Altération des cheveux (Rare)
Eruption cutanée (Très rare)
Exanthème (Rare)
Hypersudation (Rare)
Prurit (Très rare)
Urticaire (Très rare)
Alopécie
Coloration de la sueur
DIVERSEpuisement (Fréquent)
Faiblesse (Peu fréquent)
Oedème (Fréquent)
Douleur thoracique
Fatigue
Hypersexualité
HÉMATOLOGIE Agranulocytose (Très rare)
Anémie (Très rare)
Anémie hémolytique (Rare)
Thrombopénie (Très rare)
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Oedème de Quincke (Rare)
NUTRITION, MÉTABOLISMEPoids (augmentation) (Peu fréquent)
Poids (diminution) (Peu fréquent)
Anorexie
Hyperphagie
Trouble alimentaire
OPHTALMOLOGIE Blépharospasme (Rare)
Diplopie (Rare)
Mydriase (Rare)
Spasme rétinien (Rare)
Syndrome de Claude Bernard-Horner (Rare)
Vision floue (Rare)
ORL, STOMATOLOGIEEnrouement (Peu fréquent)
Goût amer (Fréquent)
Sialorrhée (Peu fréquent)
Bruxisme (Rare)
Sensation de brûlure de la langue (Rare)
Hyposialie
Vertige
PSYCHIATRIEDémence (Fréquent)
Euphorie (Fréquent)
Psychose (Fréquent)
Idée suicidaire (Très rare)
Léthargie (Rare)
Peur (Rare)
Achat compulsif
Agitation
Anxiété
Boulimie
Cauchemar
Confusion mentale
Délire
Dépression
Désorientation temporospatiale
Hallucination
Insomnie
Jeu pathologique
Libido (augmentation)
Réaction paranoïde
Rêves anormaux
Syndrome de dysrégulation dopaminergique
Trouble du sommeil
Trouble obsessionnel compulsif
Trouble psychique
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREMalaise (Peu fréquent) Bouffée de chaleur (Rare)
Phlébite (Rare)
Arythmie
Hypertension artérielle
Hypotension orthostatique
Palpitation
Syncope
SYSTÈME DIGESTIFDysphagie (Peu fréquent)
Flatulence (Peu fréquent)
Hoquet (Rare)
Ulcère duodénal (Rare)
Coloration de la salive
Constipation
Diarrhée
Douleur abdominale
Dyspepsie
Hémorragie gastro-intestinale
Nausée
Trouble digestif
Vomissement
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUESpasme musculaire (Peu fréquent) Trismus (Rare) Crampe
Purpura rhumatoïde
SYSTÈME NERVEUXAtaxie (Peu fréquent)
Maladie de Parkinson (aggravation) (Peu fréquent)
Perte de conscience (Fréquent)
Syndrome extrapyramidal (Fréquent)
Tremblements des mains (Peu fréquent)
Trouble neuromoteur (Fréquent)
Convulsions (Rare)
Narcolepsie (Très rare)
Trouble de l'équilibre (Rare)
Bradykinésie
Céphalée
Dyskinésie
Dystonie
Mouvement anormal
Paresthésie
Somnolence
Trouble de la marche
SYSTÈME RESPIRATOIRE Dyspnée (Cas isolés)
Trouble respiratoire (Rare)
TOXICOLOGIE Syndrome malin des neuroleptiques
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Priapisme (Rare) Couleur de l'urine (modification)
Incontinence urinaire
Rétention urinaire

Voir aussi les substances

Carbidopa

Détails sur les substances
Chimie
IUPACacide 2-hydrazino-3-(3,4-dihydroxyphényl)-2-méthylpropionique

Lévodopa

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC(-)-3-(3,4-dihydroxyphényl)-L-alanine
Synonymeslevodopa
Actualités liées2
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster