#Médicaments #Disponibilité #Recommandations

Tensions d'approvisionnement sur VICTOZA et OZEMPIC 0,25 mg : suspendre les initiations de traitement 

Confronté à de fortes tensions d'approvisionnement, le laboratoire NovoNordisk demande de ne plus initier de traitement par OZEMPIC 0,25 mg et par VICTOZA jusqu'à nouvel ordre. Les unités de VICTOZA distribuées sont à réserver aux patients en cours de traitement. 

David Paitraud 07 Décembre 2023 Image d'une montre3 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
VICTOZA et OZEMPIC doivent être prescrits uniquement aux patients déjà sous traitement.

VICTOZA et OZEMPIC doivent être prescrits uniquement aux patients déjà sous traitement.

Le laboratoire NovoNordisk met en place un plan d'action en réponse aux fortes tensions d'approvisionnement (dont des ruptures de stock) touchant OZEMPIC 0,25 mg solution injectable en stylo prérempli (sémaglutide) et VICTOZA 6 mg/mL solution injectable en stylo prérempli (liraglutide) [1, 2] : 

  • pour OZEMPIC 0,25 mg :
    • le laboratoire a suspendu temporairement les approvisionnements en ville et à l'hôpital depuis début décembre et jusqu'à la fin du premier trimestre 2024 au moins. Des tensions d’approvisionnement sont attendues sur toute l’année 2024,
    • OZEMPIC 0,25 mg est le dosage d'initiation de traitement. En raison de son indisponibilité, les initiations de traitement par sémaglutide sont également suspendues ;
  • pour VICTOZA : le laboratoire a réduit temporairement la disponibilité en ville. Il demande aux prescripteurs de ne plus initier de traitement par VICTOZA jusqu'au deuxième trimestre 2024 a minima, date à laquelle une stabilisation de l'approvisionnement est attendue. 

Ces fortes tensions sur le marché du sémaglutide et du liraglutide sont liées à une importante augmentation de la demande mondiale conjuguée à des contraintes de capacité de production. 

En résumé, jusqu'à nouvel ordre :

  • aucune initiation de traitement avec OZEMPIC ou VICTOZA ne doit être faite ;
  • ces médicaments doivent être prescrits uniquement aux patients déjà sous traitement afin de permettre la continuité des soins pour eux.

Privilégier le circuit des grossistes et suspension des dépannages d'urgence

Le laboratoire précise que la distribution de VICTOZA et OZEMPIC 0,5 mg et 1 mg solution injectable en stylo prérempli est assurée auprès des grossistes 2 fois par mois. Il recommande de privilégier ce circuit de distribution pour éviter de dégrader la situation (fermeture du canal de vente directe aux officines).

Pour OZEMPIC 0,5 mg et 1 mg en ville et à l'hôpital :

  • tension d'approvisionnement ;
  • contingentement quantitatif.

Les dépannages d'urgences en direct aux officines sont momentanément suspendus. 

Initiations de traitement : quelles options ? 

Le liraglutide et le sémaglutide sont des antidiabétiques appartenant à la classe pharmacologique des analogues du GLP-1 (aGLP-1). Ils sont indiqués chez l'adulte dans le traitement du diabète de type 2 insuffisamment contrôlé en complément d'un régime alimentaire et d'une activité physique :

  • en monothérapie, quand l'utilisation de la metformine est considérée comme inappropriée en raison d'une intolérance ou d'une contre-indication ;
  • en association avec d'autres médicaments destinés au traitement du diabète. 

VICTOZA est également indiqué chez les adolescents et les enfants âgés de 10 ans et plus, pour le traitement du diabète de type 2 insuffisamment contrôlé en complément d'un régime alimentaire et d'une activité physique.

Pour pallier l'indisponibilité de ces médicaments, des recommandations à l'attention des prescripteurs ont été élaborées en concertation avec la Société francophone du diabète (SFD), la Fédération française des diabétiques (FFD), la Fédération française de nutrition (FFN), le Collège de la médecine générale (CMG) et les syndicats de pharmaciens (FSPF et USPO) :

  • en renouvellement : pas de modification du traitement. Les quantités d'OZEMPIC 0,5 mg et 1 mg distribuées devraient suffire pour répondre aux besoins des patients diabétiques de type 2 déjà sous traitement ;
  • en initiation, on distingue deux situations : 
    • lorsque l’initiation d’un traitement vise à améliorer le contrôle glycémique (HbA1c au-dessus de la cible) : recourir aux autres molécules de la classe des aGLP-1 ou, si indisponibilité des aGLP-1, se reporter à la prise de position de la SFD 2023 pour un traitement alternatif ;
    • lorsque l’initiation du traitement est motivée par la présence d’une maladie athéromateuse avérée et vise à diminuer le risque de survenue ou de récidive d’un évènement cardiovasculaire : les inhibiteurs du SGLT2 (iSGLT2) doivent être prescrits en alternative à un aGLP-1, comme préconisé par la SFD.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster