1
2
3
4
5
1.0
(1 note)
Les sirops à base de pholcodine sont utilisés contre les toux non productives gênantes.

Les sirops à base de pholcodine sont utilisés contre les toux non productives gênantes.

#Médicaments #AMM #Vigilance #Alertes - Lots
Par David Paitraud - Date de publication : 08 septembre 2022

Spécialités à base de pholcodine : suspension des AMM et rappel de tous les lots

La suspension des AMM des sirops de pholcodine a pris effet le 8 septembre 2022. En cause, la survenue de réactions allergiques graves aux curares lors de l'anesthésie générale, pouvant survenir à plusieurs semaines d'intervalle de la prise de ces antitussifs.

Résumé

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé la suspension des autorisations de mise sur le marché (AMM) des spécialités à base de pholcodine, en raison d'un rapport bénéfice/risque jugé défavorable. Cette décision est entrée en vigueur le 8 septembre 2022. Au total, six spécialités sont concernées (correspondant aux six spécialités encore commercialisées en France à la date du 8 septembre 2022) : DIMETANE SANS SUCRE, BIOCALYPTOL et BIOCALYPTOL SANS SUCRE, PHOLCODINE BIOGARAN, BRONCALENE ENFANT et BRONCALENE ADULTE.

Ces sirops antitussifs sont associés à des réactions allergiques croisées graves avec les curares, utilisés lors d'anesthésie générale. La survenue d'un accident allergique peut survenir même plusieurs semaines après la prise de pholcodine. 

En conséquence, à compter du 8 septembre, la prescription et la délivrance de sirops à base de pholcodine sont interdites en France.

En parallèle de la suspension des AMM, un retrait de tous les lots non périmés de sirop de pholcodine a été organisé auprès des pharmacies et du circuit pharmaceutique. 
Les patients détenant des flacons de sirop de pholcodine ne doivent plus les utiliser et sont invités à les rapporter à la pharmacie. 

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de suspendre les autorisations de mise sur le marché (AMM) des sirops contenant de la pholcodine, en raison d'un rapport bénéfice/risque jugé défavorable [1]. Cette décision est entrée en vigueur le 8 septembre 2022 [2], et s'applique aux six sirops à base de pholcodine commercialisés en France à cette même date (il n'existe pas d'autres formes pharmaceutiques contenant de la pholcodine) : 

L'épilogue de plus de vingt ans d'utilisation en France

La pholcodine est un antitussif opioïde d'action centrale. 

Elle entre dans la formulation de sirops indiqués pour soulager les toux sèches et d'irritation chez les adultes et les enfants de plus de 30 mois et de plus de 15 kg.

Ces médicaments sont utilisés en France depuis plus de vingt ans. 

En 2011, l'exonération de la liste des substances vénéneuses qui leur était accordée a été supprimée, soumettant la délivrance de ces sirops à prescription médicale obligatoire.

Un risque d'allergie aux curares plusieurs semaines après la prise de pholcodine

La décision de l'ANSM fait suite à une réévaluation du rapport bénéfice/risque des sirops à base de pholcodine ; celui-ci est désormais jugé négatif au regard :

  • du risque d'allergie croisée et retardée avec les curares ;
  • des alternatives thérapeutiques disponibles pour soulager la toux et des recommandations actuelles (cf. VIDAL Reco « Toux de l'adulte »). 

Le lien entre la survenue d'accidents allergiques graves au cours d'anesthésies aux curares et la prise de pholcodine est connu. En 2011, cette interaction avait fait l'objet d'un signal de sécurité à la suite d’une augmentation du nombre de cas de réactions anaphylactiques en France et de la publication de données issues de la littérature (principalement Norvège et Suède).
Suite à ce signal de sécurité, la France avait décidé de restreindre l'accès aux sirops à base de pholcodine, en rendant la prescription médicale obligatoire (cf. notre article du 6 mai 2011)

En parallèle, la France avait demandé une évaluation européenne de la balance bénéfice/risque des médicaments à base de pholcodine dans le cadre d’une procédure d’arbitrage (article 31 de la directive 2001/83/CE).

Onze ans plus tard, de nouvelles données (cf. Encadré) confirme l'association entre la pholcodine et l'anaphylaxie aux curares, et suggère que le risque d'allergie aux curares existe même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise du médicament de pholcodine [3].

Encadré - Études mettant en évidence l'association entre pholcodine et allergie aux curares
  • étude PASS (étude de sécurité post-AMM imposée aux titulaires des spécialités concernées) : un des résultats met en évidence une association significative entre la pholcodine et l'anaphylaxie aux curares : OR ajusté = 4,4 [2,6 - 7,3] ;
  • étude australienne cas témoin : l'analyse suggère cette même association : OR ajusté = 12,7 [3,8 - 43,1].

En pratique : ne plus prescrire, ni délivrer les sirops à base de pholcodine et rappel des lots

Sans AMM, les sirops à base de pholcodine ne peuvent plus être prescrits ni délivrés en France. 

Un retrait de tous les lots non périmés de ces spécialités détenus en pharmacie (ville et hôpital) et dans le reste du circuit pharmaceutique (grossistes répartiteurs) a été organisé le 8 septembre 2022 [4]. Selon l'alerte de l'ANSM du 8 septembre, ce rappel s'applique aux spécialités DIMETANE SANS SUCRE, PHOLCODINE BIOGARAN, BIOCALYPTOL et BIOCALYPTOL SANS SUCRE. 

En parallèle de cette suspension d'AMM, l'ANSM demande aux professionnels de santé de maintenir leur vigilance afin de prévenir une allergie aux curares chez des patients ayant pris de la pholcodine :

  • vérifier la programmation d'une intervention médicale nécessitant le recours aux curares chez des patients traités par pholcodine ;
  • lors du rendez-vous d'anesthésie en vue d'une intervention, se renseigner sur la prise de pholcodine (pour le patient, il est possible d'inscrire cette information dans son espace numérique Mon espace santé)

Les patients invités à rapporter leur sirop à la pharmacie

Par mesure de précaution, il est également demandé aux patients : 

  • de ne plus utiliser les sirops de pholcodine qu'ils détiennent ;
  • de rapporter les boîtes en leur possession à la pharmacie. 

Une affichette d'information à disposer dans les pharmacies est téléchargeable sur le site de l'ANSM [5]. 

 

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaire est momentanément indisponible.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster