VUMERITY (diroximel fumarate) : nouveau principe actif dans la SEP-RR

Par David Paitraud - Date de publication : 24 mai 2022
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 3019 lecteurs
VUMERITY 231 mg gélule gastro-résistante est une nouvelle spécialité indiquée chez l'adulte dans le traitement de la sclérose en plaques de forme rémittente récurrente (SEP-RR). Elle contient un nouveau principe actif, le diroximel fumarate, similaire à celui de TECFIDERA, le diméthyle fumarate.
La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique inflammatoire démyélinisante du système nerveux central (illustration).

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique inflammatoire démyélinisante du système nerveux central (illustration).

 
Résumé
VUMERITY 231 mg gélule gastro-résistante est une nouvelle spécialité indiquée dans le traitement des patients adultes atteints de sclérose en plaques de forme rémittente récurrente (SEP-RR).

Elle contient un nouveau principe actif, le 
diroximel fumarate (DRF).

Un schéma posologique à doses progressives est recommandé afin de réduire la fréquence des bouffées congestives et des troubles gastro-intestinaux : 
  • 1 comprimé 2 fois par jour pendant 7 jours ;
  • puis 2 comprimés 2 fois par jour, en traitement d'entretien. 
La gélule de VUMERITY est gastrorésistante : le pelliculage du contenu de la gélule évite les effets irritants intestinaux. Pour préserver cette propriété, la gélule doit être avalée entière, sous sa forme intacte. 

La prise de la gélule avec des aliments n'est pas obligatoire, mais elle peut améliorer la tolérance.  

VUMERITY est disponible en ville et à l'hôpital. La prescription est réservée aux spécialistes en neurologie. 

VUMERITY est un médicament d'exception. Il est remboursable à 65 % (770,33 euros TTC le flacon de 120 gélules) et agréé aux collectivités. 

 

Une nouvelle spécialité est mise à disposition en pharmacie d'officine et à l'hôpital : VUMERITY est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints de sclérose en plaques de forme rémittente récurrente (SEP-RR) (cf. VIDAL Reco « Sclérose en plaques »).

Il contient un nouveau principe actif, le diroximel fumarate.


À propos du diroximel fumarate
Le diroximel fumarate est agent immunosuppresseur appartenant à la famille des fumarates oraux, comme le diméthyle fumarate, principe actif de 
TECFIDERA.

Le diroximel fumarate (DRF) et le diméthyle fumarate (DMF) sont similaires et sont convertis dans l'organisme sous le même métabolite actif principal, le monométhyl fumarate. Les spécialités VUMERITY et TECFIDERA ont la même indication thérapeutique dans la SEP.

VUMERITY : analyse médico-économique

Suite à la demande de prise en charge par le laboratoire, la Commission de la transparence (CT) a émis un avis favorable [1] dans lequel elle attribue à VUMERITY :
  • un service médical rendu (SMR) important dans la SEP-RR ;
  • sans amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à TECFIDERA (diméthyle fumarate).
Selon la CT, la population cible de VUMERITY est d'environ 56 900 patients (SEP-RR).

Pour réaliser son évaluation médico-économique, la CT s'est appuyée sur : 
  • des études ayant porté sur le DMF (cf. Encadré 1), déjà évaluées par la CT dans son avis du 7 mai 2014 sur TECFIDERA [2] ;
  • des études ayant porté sur le DRF (cf. Encadré 2).

Encadré 1 - Études ayant évalué l'efficacité et la tolérance du diméthyle fumarate (DMF)
  • Études de phase III DEFINE et CONFIRM [34] : ayant évalué l'efficacité du diméthyle fumarate (240 mg x 2 ou 3 par jour) versus placebo pendant 2 ans chez des patients atteints de SEP-RR, en termes de poussées (critère principal) et de progression du handicap évalué à partir de l'échelle EDSS (Expanded Disability Status Scale).
  • Étude d'extension ENDORSE [5] : ayant évalué la tolérance à long terme du diméthyle fumarate chez les patients ayant participé aux études DEFINE et CONFIRM.

Encadré 2 - Études ayant porté sur le diroximel fumarate (DRF)
Étude de bioéquivalence : 
  • étude ALK8700-A103 ayant comparé la pharmacocinétique du DRF 462 mg et du DMF 240 mg administrés par voie orale chez des sujets sains et démontré leur bioéquivalence.

Études de tolérance :
  • étude EVOLVE-MS-2 [6] de supériorité, multicentrique, randomisée, en double-aveugle, ayant comparé la tolérance gastro-intestinale de VUMERITY (DRF) par rapport à TECFIDERA (DMF) pendant 5 semaines chez des patients adultes atteints de SEP-RR : la supériorité du DRF a été démontrée par rapport au DMF en termes de nombre moyen (écart-type) de jours avec un score IGISIS (échelle Individual Gastrointestinal Symptom and Impact Scale) individuel > à 2 par rapport aux jours d'exposition au traitement :
    • 1,5 (2,9) jours sur 35,2 (4,2) jours d'exposition dans le groupe DRF ;
    • versus 2,5 (4,7) jours sur 34,2 (5,9) jours d'exposition dans le groupe DMF ;
    • RR=0,542 ; IC95% [0,390 ; 0,754], p=0,0003.
  • étude EVOLVE-MS-1 [7] multicentrique, non comparative, en ouvert, ayant évalué la tolérance à long terme de VUMERITY (DRF) administré pendant 96 semaines chez les patients atteints de SEP-RR. Seuls les résultats de l'analyse intermédiaire étaient disponibles au moment de l'évaluation par la CT :
    • l'incidence des effets indésirables (EI) a été similaire entre les groupes de traitement (groupe naïf, groupes précédemment traités par DRF et DMF) : 87,5 %, 87,9 % et 90,2 %, respectivement ;
    • les EI les plus fréquemment retrouvés au cours de l'étude (> 10 %) ont été : les flushing (27,2 %), les poussées (19,0 %), les infections des voies respiratoires supérieures (12,9 %), les lymphopénies (11,2 %) et les diarrhées (10,3 %) ;
    • l'incidence des troubles gastro-intestinaux a été légèrement plus élevée dans le groupe naïf (33,7%) que dans les groupes précédemment traités par DRF et DMF (29,3 % et 28,4 %, respectivement). Ceux les plus fréquemment retrouvés (> 5 %) ont été les diarrhées (11,1 % versus 7,5 % versus 11,1 %, respectivement) et les nausées (7,6 % versus 5,0 % versus 6,7 %, respectivement).

En pratique
Le traitement par VUMERITY doit être instauré sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans la prise en charge de la sclérose en plaques.

Avant l'instauration du traitement, une IRM initiale de référence datant de moins de 3 mois doit être disponible. 


Posologie progressive
P
our réduire la fréquence des bouffées congestives et des troubles gastro-intestinaux, la posologie de TRF est augmentée progressivement selon le schéma suivant : 
  • dose initiale de TRF pendant 7 jours : 231 mg 2 fois par jour, soit 1 comprimé de VUMERITY 231 mg 2 fois par jour ; 
  • puis dose d'entretien après 7 jours de traitement : 462 mg 2 fois par jour, soit 2 comprimés de VUMERITY 231 mg 2 fois par jour. 
Une réduction temporaire de la dose à 231 mg 2 fois par jour peut permettre de réduire la fréquence des bouffées congestives et des troubles gastro-intestinaux. Il convient de revenir à la dose recommandée de 462 mg 2 fois par jour au cours du mois suivant.

Modalités d'administration : respecter la forme galénique
La gélule de VUMERITY est gastrorésistante. Le pelliculage gastrorésistant évite 
les effets irritants intestinaux. 

Pour préserver l'avantage de cette forme galénique, la gélule de VUMERITY doit être avalée entière, sous sa forme intacte. Les gélules ne doivent être ni écrasées ni mâchées et le contenu ne doit pas être saupoudré sur des aliments.

VUMERITY peut être pris avec ou sans nourriture.

La prise de VUMERITY avec des aliments peut améliorer la tolérance et minimiser la survenue de
 bouffées congestives ou de troubles gastro-intestinaux.

Éléments à surveiller pendant le traitement
Les paramètres biologiques suivants doivent être surveillés avant l'instauration et pendant le traitement : 
  • fonction rénale (par exemple créatinine, urée et analyse d'urines) : avant l'instauration, puis à 3 et 6 mois de traitement, et ensuite tous les 6 à 12 mois, ainsi qu'en présence de signes cliniques ;
  • taux de transaminases sériques (par exemple alanine aminotransférase [ALAT], aspartate aminotransférase [ASAT]) et de bilirubine totale : avant l'instauration du traitement et pendant le traitement si le tableau clinique le justifie ;
  • numération formule sanguine (NFS) complète actuelle incluant une numération des lymphocytes (en raison d'un risque de lymphopénie associé au DRF) : avant l'instauration du traitement, puis tous les 3 mois.
Une surveillance clinique est également recommandée afin de détecter les premiers signes ou symptômes évocateurs de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), le risque étant majoré en cas de lymphopénie.

Identité administrative
Liste I 
Prescription réservée aux spécialistes en neurologie 
Surveillance particulière pendant le traitement
Flacon de 120, CIP 3400930241684
Remboursable à 65 % selon la procédure des médicaments d'exception : prescription en conformité avec la fiche d'information thérapeutique publiée au Journal officiel du 13 mai 2022 (texte 42) [8]
Prix public TTC = 770,33 euros
Agrément aux collectivités (Journal officiel du 13 mai 2022, texte 43) [9]
Laboratoire Biogen France

Pour aller plus loin
[1] Avis de la Commission de la transparence - VUMERITY (HAS, 16 février 2022)

[2] Avis de la Commission de la transparence -TECFIDERA (HAS, 7 mai 2014)


[3] Gold R, Kappos L, Arnold MD et al. Placebo-Controlled Phase 3 Study of Oral BG-12 for Relapsing Multiple Sclerosis. N Engl J Med, 2012; 367(12): 1098-1107

[4] Fox RJ, Miller DH, Phillips JT et al. Placebo-Controlled Phase 3 Study of Oral BG-12 or Glatiramer in Multiple Sclerosis. N Engl J Med, 2012; 367(12): 1087-97

[5] Gold R, Arnold DL, Bar-Or A et al. Long-Term Safety and Efficacy of Dimethyl Fumarate for up to 13 Years in Patients with Relapsing-Remitting Multiple Sclerosis: Final ENDORSE Study Results. Mult Scler, 2022; 28: 801-816

[6] Naismith RT, Wundes A, Ziemssen T et al. Diroximel Fumarate Demonstrates an Improved Gastrointestinal Tolerability Profile Compared with Dimethyl Fumarate in Patients with Relapsing-Remitting Multiple Sclerosis: Results from the Randomized, Double-Blind, Phase III EVOLVE-MS-2 Study. CNS Drugs, 2020; 4(2): 185-196

[7] Naismith RT, Wolinsky JS, Wundes A et al. Diroximel Fumarate (DRF) in Patients with Relapsing-Remitting Multiple Sclerosis: Interim Safety and Efficacy Results from the Phase 3 EVOLVE-MS-1 Study. Mult Scler, 2020; 26(13): 1729-1739


[8] Fiche d'information thérapeutique de VUMERITY (Journal officiel du 13 mai 2022, texte 42)

[9] Arrêté du 9 mai 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics (Journal officiel du 13 mai 2022, texte 43)

 

Sources : JO (Journal officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de santé) , ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster