1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Chez les nourrissons, le site d'injection des vaccins recommandé en intramusculaire est la partie antérolatérale de la cuisse (illustration).

Chez les nourrissons, le site d'injection des vaccins recommandé en intramusculaire est la partie antérolatérale de la cuisse (illustration).

#Médicaments #Prise en charge
Par David Paitraud - Date de publication : 10 mars 2022

Extension de prise en charge chez le nourrisson pour les vaccins INFLUVAC TETRA et NIMENRIX

Deux vaccins bénéficient d'une extension de prise en charge en pédiatrie, chez le nourrisson : le vaccin INFLUVAC TETRA en prévention de la grippe, et le vaccin NIMENRIX contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe A, C, W135 et Y. 
Résumé 
Deux vaccins d'indication différente obtiennent une extension de remboursement et d'agrément aux collectivités en pédiatrie, en conformité avec les recommandations du calendrier vaccinal 2021
  • INFLUVAC TETRA suspension injectable en prévention de la grippe, à partir de 6 mois (au lieu de 3 ans précédemment) ;
  • NIMENRIX poudre et solvant pour solution injectable en prévention des méningites de l'enfant (sérogroupes A, C, Y et W), dès l'âge de 6 semaines (au lieu de 12 mois précédemment). 

Deux arrêtés ministériels publiés au Journal officiel du 8 mars 2022 élargissent le périmètre de prise en charge en pédiatrie (remboursement et agrément aux collectivités) des vaccins suivants : 
  • INFLUVAC TETRA suspension injectable en seringue préremplie avec aiguille (vaccin quadrivalent grippal inactivé à antigènes de surface) ;
  • NIMENRIX poudre et solvant pour solution injectable en flacon et seringue préremplie (vaccin méningococcique conjugué des groupes A, C, W135 et Y).

INFLUVAC TETRA : remboursement possible dès l'âge de 6 mois, sous condition
Pour le vaccin INFLUVAC TETRA, l'extension de prise en charge porte sur la population pédiatrique dont l'âge est compris entre 6 mois et moins de 3 ans. 

Dans cette tranche d'âge, INFLUVAC TETRA est désormais remboursable et agréé aux collectivités en prévention de la grippe (cf. VIDAL Reco « Grippe saisonnière »), uniquement dans les populations recommandées par le Collège de la Haute Autorité de santé (HAS) en 2021 (cf. Encadré ci-dessous).

 
Encadré - Recommandations vaccinales contre la grippe saisonnière : pathologies considérées à risque de forme grave
Selon les recommandations vaccinales 2021, la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chez les personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de 6 mois, atteintes des pathologies suivantes :
  • affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l'ALD 14 (asthme et BPCO) ;
  • insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique ;
  • maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyperréactivité bronchique ;
  • dysplasies broncho-pulmonaires ;
  • mucoviscidose ;
  • cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque ;
  • insuffisances cardiaques graves ;
  • valvulopathies graves ;
  • troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours ;
  • maladies des coronaires ;
  • antécédents d'accident vasculaire cérébral ;
  • formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie et maladie de Charcot) ;
  • paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique ;
  • néphropathies chroniques graves ;
  • syndromes néphrotiques ;
  • drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytose ;
  • diabètes de type 1 et de type 2 ;
  • maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose ;
  • déficits immunitaires primitifs ou acquis :
    • pathologies oncologiques et hématologiques, transplantations d'organe et de cellules souches hématopoïétiques ;
    • déficits immunitaires héréditaires ;
    • maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur ;
    • personnes infectées par le VIH quels que soient leur âge et leur statut immunovirologique.

Jusqu'à présent, le remboursement en pédiatrie n'incluait que les enfants de 3 ans et plus.

SMR important, sans ASMR I
Chez les enfants à partir de 6 mois, la Commission de la transparence (CT) a attribué à INFLUVAC TETRA un service médical rendu (SMR) important, sans amélioration du SMR par rapport à VAXIGRIPTETRA, faute de données d'efficacité clinique comparatives (avis du 1er décembre 2021).

INFLUVAC TETRA : schéma vaccinal applicable chez l'enfant à partir de 6 mois
Le schéma vaccinal recommandé chez les enfants de 6 mois à 17 ans comporte une dose de 0,5 mL de vaccin.

Chez l'enfant de moins de 9 ans n'ayant pas été vacciné auparavant avec un vaccin grippal saisonnier (primo-vaccination), le schéma applicable comporte 2 doses de 0,5 mL espacées d'au moins 4 semaines.
 
Méningites de l'enfant : le vaccin NIMENRIX remboursable dès l'âge de 6 semaines
Le vaccin méningococcique NIMENRIX poudre et solvant pour solution injectable est désormais remboursable et agréé aux collectivités pour l'immunisation active contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe A, C, W135 et Y des sujets âgés de 6 semaines à 12 mois (cf. VIDAL Reco « Méningite de l'enfant »), uniquement dans les populations recommandées par la HAS le 11 mars 2021 (cf.
 Recommandations vaccinales 2021).

Jusqu'à présent, ce vaccin était remboursable en pédiatrie uniquement chez les enfants à partir de 12 mois. 


Un SMR important, une ASMR I
Dans l'indication chez le nourrisson à partir de 6 semaines, la CT a attribué à NIMENRIX (avis du 6 octobre 2021) :
  • un SMR important ;
  • une amélioration du service médical rendu majeure (ASMR I), notamment du fait que NIMENRIX est actuellement le seul vaccin méningococcique tétravalent conjugué disposant d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) chez les nourrissons âgés de 6 semaines à 12 mois.

Schéma vaccinal chez le nourrisson à partir de 6 semaines
En primo-vaccination du nourrisson âgé de 6 semaines à moins de 6 mois, le schéma vaccinal consiste en l'administration de 2 doses de NIMENRIX 0,5 mL espacées de 2 mois.


Pour la dose de rappel, pratiquée une fois le schéma de primo-vaccination terminé chez les nourrissons âgés de 6 semaines à moins de 12 mois, une dose de rappel doit être administrée à l'âge de 12 mois en respectant un intervalle d'au moins 2 mois après la dernière vaccination par NIMENRIX.

Pour aller plus loin 
Arrêté du 1er mars 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux (Journal officiel du 8 mars 2022, texte 14)
Arrêté du 1er mars 2022 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics (Journal officiel du 8 mars 2022, texte 15)

Avis de la Commission de la transparence - INFLUVAC TETRA (HAS, 1er décembre 2021)
Avis de la Commission de la transparence - NIMENRIX (HAS, 6 octobre 2021)
 
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster