PRIMOVIST : produit de contraste à visée diagnostique dans l'imagerie du foie

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 13 janvier 2022
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 631 lecteurs
PRIMOVIST est un produit de contraste distribué à l'hôpital et indiqué en IRM pour la détection des lésions hépatiques. Il contient un nouveau principe actif à base de gadolinium, l'acide gadoxétique. 
Dans l’imagerie du foie, un rehaussement par produit de contraste est nécessaire lorsque l’IRM sans produit de contraste n’a pas permis de réaliser le diagnostic souhaité (illustration).

Dans l’imagerie du foie, un rehaussement par produit de contraste est nécessaire lorsque l’IRM sans produit de contraste n’a pas permis de réaliser le diagnostic souhaité (illustration).

 
Résumé
PRIMOVIST 0,25 mmol/mL solution injectable est un produit de contraste utilisé en imagerie par résonance magnétique (IRM) pour la détection de lésions hépatiques.

Son principe actif est une nouvelle substance, l'acide gadoxétique sel disodique, un produit de contraste à base de gadolinium de structure linéaire. 

PRIMOVIST se présente sous forme de solution injectable intraveineuse (IV) prête à l'emploi, conditionnée en seringue préremplie.
Ce médicament est distribué exclusivement à l'hôpital, où il est agréé aux collectivités. 

Conformément aux recommandations émises en 2017 par l'Agence européenne du médicament (EMA) relatives aux produits de contraste à base de gadolinium (PCDG) de structure linéaire, l'acide gadoxétique doit être utilisé :
  • à la dose la plus faible ;
  • uniquement lorsque le diagnostic ne peut être obtenu au moyen d'une IRM sans réhaussement de contraste ;
  • et lorsqu'une imagerie en phase retardée est nécessaire. 

Avant d'utiliser PRIMOVIST, divers contrôles doivent être réalisés (bilan rénal, kaliémie, ECG, etc.).
PRIMOVIST est injecté en bolus IV. 
Le patient doit être gardé en observation pendant au moins 30 minutes après l'injection. 


La spécialité PRIMOVIST 0,25 mmol/mL solution injectable (acide gadoxétique sel disodique) est indiquée pour la détection de lésions hépatiques focales et fournit des informations sur la nature des lésions en séquences pondérées en T1 en imagerie par résonance magnétique (IRM).

PRIMOVIST doit être utilisé uniquement lorsqu'une imagerie en phase retardée est nécessaire au diagnostic et que celui-ci ne peut être obtenu au moyen d'une IRM sans rehaussement de contraste.

PRIMOVIST est à usage diagnostique uniquement, au moyen d'une administration intraveineuse (IV).

PRIMOVIST est distribué à l'hôpital, et n'est pas disponible en pharmacie de ville.

Un nouveau principe actif : l'acide gadoxétique
En France, PRIMOVIST est le premier médicament contenant de l'acide gadoxétique. Ce principe actif appartient à la classe des produits de contraste à base de gadolinium (PDCG) de structure linéaire.

En 2017, les PDCG, dont l'acide gadoxétique, ont fait l'objet d'une vaste réévaluation européenne afin de préciser (cf. notre article du 3 avril 2017) :
  • le risque de fibrose néphrogénique systémique (FNS) de ces médicaments chez les patients en insuffisance rénale ;
  • le risque associé à l'accumulation de gadolinium dans les tissus, dont le cerveau. 
En effet, en comparaison aux PDCG de structure macrocyclique, les PDCG de structure linéaire sont considérés comme plus à risque d'accumulation de gadolinium dans les tissus. 

Concernant plus précisément l'acide gadoxétique (qui était déjà commercialisé en 2017 dans certains pays européens, mais pas en France), l'Agence européenne du médicament (EMA) a décidé de maintenir son autorisation de mise sur le marché (AMM) uniquement dans l'imagerie du foie,
à faible dose. En effet, il existe peu d'alternatives dans cette indication d'où l'intérêt de conserver l'acide gadoxétique (et l'acide gadobénique, MULTIHANCE, déjà commercialisé en France). 

Dès 2018, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de suivre les recommandations de l'EMA relatives aux PDCG de structure linéaire. 

Évaluation médico-économique de PRIMOVIST : un SMR important dans l'imagerie du foie
Dans son avis du 16 décembre 2020, la Commission de la transparence (CT) a attribué un service médical rendu (SMR) important à PRIMOVIST dans l'indication de son AMM, à savoir l'imagerie du foie uniquement. 

En revanche, PRIMOVIST ne présente pas d'amélioration du service médical rendu (ASMR) par rapport à MULTIHANCE (acide gadobénique), autre PDCG indiqué uniquement dans l'imagerie du foie.  

PRIMOVIST, non inférieur à MULTIHANCE
La CT s'est appuyée sur une étude de phase III (12) ayant démontré la non infériorité de l'acide gadoxétique (PRIMOVIST) par rapport à l'acide gadobénique (MULTIHANCE), en termes de rehaussement relatif du parenchyme hépatique normal, sur les images pondérées en T1 avant et après injection de produit de contraste, en imagerie tardive (critère de jugement principal).

La CT a également analysé les données issues d'une méta-analyse réalisée en vue de comparer la sensibilité et la valeur prédictive positive (VPP) de l'échographie avec ou sans injection de produits de contraste, du scanner avec injection de produits de contraste et de l'IRM avec injection de produits de contraste extracellulaires, d'acide gadoxétique ou de nanoparticules d'oxyde de fer, pour le diagnostic des carcinomes hépatocellulaires. Cette étude suggère pour PRIMOVIST (acide gadoxétique) une sensibilité par lésion de 85,6 % (IC 95 % = [81,1 ; 87,7]) et une valeur prédictive positive (VPP) de 94,2 % (IC 95 % = [90,9 ; 96,3]).


PRIMOVIST : même place que MULTIHANCE, mais avec un atout en termes de réduction d'exposition au gadolinium
Pour la CT, PRIMOVIST entre dans le cadre d'un examen diagnostique du foie de première intention lorsqu'un diagnostic avec IRM et rehaussement de contraste en phase retardée est nécessaire, au même titre que MULTIHANCE.

La CT relève néanmoins que « la concentration de PRIMOVIST (0,25 mol/L) est deux fois moins importante que celle de MULTIHANCE (0,5 mol/L), permettant une exposition moindre au PDCG ».

PRIMOVIST en pratique 
La seringue préremplie de PRIMOVIST contient une solution injectable prête à l'emploi. 

Modalités d'injection : IV en bolus
PRIMOVIST est administré par injection IV en bolus avec un débit d'environ 2 mL/s.
Après l'injection du produit de contraste, la canule/ligne intraveineuse doit être rincée avec une solution saline stérile à 9 mg/mL (0,9 %).

Posologie : une dose en fonction du poids
Il est recommandé d'utiliser la dose la plus faible permettant un rehaussement de contraste suffisant à des fins diagnostiques.
La dose d'acide gadoxétique doit être calculée en fonction de la masse corporelle du patient.
Cette dose ne doit pas dépasser la dose recommandée par kilogramme de masse corporelle, soit
chez l'adulte : 0,1 mL de PRIMOVIST par kg de masse corporelle.

Toujours rechercher une altération de la fonction rénale
Avant d'administrer PRIMOVIST, il est recommandé de rechercher une altération de la fonction rénale. 

Le cas échéant, l'utilisation de PRIMOVIST tient compte de la sévérité de l'insuffisance rénale : 
  • elle doit être évitée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (DFG < 30 mL/min/1,73 m2) ;
  • sauf si les informations diagnostiques sont indispensables et ne peuvent être obtenues au moyen d'une IRM sans rehaussement du contraste. En cas d'utilisation dans ces conditions, la dose ne doit pas excéder 0,025 mmol/kg de masse corporelle. 

Au moins une demi-heure de surveillance après injection de PRIMOVIST 
Après l'injection de PRIMOVIST, le patient doit être gardé en observation pendant au moins 30 minutes (période au cours de laquelle la majorité des effets indésirables surviennent).

PRIMOVIST et affection cardiovasculaire
L'utilisation de PRIMOVIST doit être prudente chez les patients en situation  cardiovasculaire sévère. 
Les paramètres suivants doivent être pris en compte : 
  • kaliémie : une hypokaliémie non corrigée contre-indique l'utilisation de PRIMOVIST ;
  • l'intervalle QT à l'ECG ;
  • la prise concomitante de médicaments connus pour allonger la repolarisation cardiaque (antiarythmiques de classe III). 

Identité administrative
  • Liste I
  • Boîte de 1 seringue préremplie de 10 mL, CIP 3400930210857
  • Boîte de 5 seringues préremplies de 10 mL, CIP 3400955074410
  • Agrément aux collectivités
  • Non remboursable en ville (non distribué en pharmacie de ville)
  • Laboratoire Bayer Healthcare

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la transparence - PRIMOVIST (HAS, 16 décembre 2020)


Produits de contraste à base de gadolinium et rétention de gadolinium dans le cerveau et d'autres tissus : suspensions des AMM de l'acide gabopentétique et du du gadodiamide utilisés en intraveineux, restriction de l'AMM de l'acide gadobénique à l'imagerie du foie et modification de l'information des autres spécialités maintenues (ANSM, janvier 2018, mise à jour le 23 avril 2021) 

Les études pivots
(1) Zech CJ et al. Diagnostic Efficacy and Safety of Gadoxetate Disodium vs Gadobenate Dimeglumine in Patients With Known or Suspected Focal Liver Lesions: Results of a Clinical Phase III Study. Magn Reson Insights 2019; 12: 1178623X19827976
(2) Filippone A et al. Enhancement of liver parenchyma after injection of hepatocyte-specific MRI contrast media : A comparison of gadoxetic acid and gadobenate dimeglumine. J Magn Reson Imaging 2010; 31: 356-64

Sur VIDAL.fr
Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate (19 mars 2020)
Produits de contraste à base de sels de gadolinium : suspension d'AMM recommandée pour 4 spécialités
 (3 avril 2017)
 

Sources : J.O. (Journal officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de santé) , ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster