PRIMOVIST 0,25 mmol/ml sol inj en seringue préremplie

Mise à jour : Mardi 07 juin 2022
Commercialisé

MONOGRAPHIE

Documents de référence 3

  • Synthèse d'avis HAS
  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (2)

SYNTHÈSE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Produits de diagnostic : Produits de contraste - Imagerie par résonance magnétique (IRM) : Voie IV (Sels de gadolinium)
Classification ATC : DIVERS : PRODUITS DE CONTRASTE - PRODUITS DE CONTRASTE POUR IMAGERIE PAR RESONANCE MAGNETIQUE : PRODUITS DE CONTRASTE PARAMAGNETIQUES (GADOXETIQUE ACIDE)
Excipients :
caloxétate trisodique, acide chlorhydrique, sodium hydroxyde, trométamol, eau ppi
Excipients à effet notoire :

EEN avec dose seuil :  sodium

Présentations
PRIMOVIST 0,25 mmol/ml S inj en seringue préremplie 5Ser ver/10ml

Cip : 3400955074410

Liste 1

Agréé aux Collectivités

Commercialisé
PRIMOVIST 0,25 mmol/ml S inj en seringue préremplie Ser ver/10ml

Cip : 3400930210857

Liste 1

Agréé aux Collectivités

Commercialisé
Source : RCP du 09/07/2020

FORMES et PRÉSENTATIONS

Solution injectable en seringue préremplie.
Liquide limpide, incolore à jaune pâle, exempt de particules visibles.
1 ou 5 seringue(s) préremplie(s) de 10 mL, en verre. Chaque seringue est munie d'un bouchon à piston, d'un capuchon pour embout en caoutchouc élastomère chlorobutyle, d'un adaptateur Luer Lock et d'un capuchon de sécurité.

COMPOSITION

Chaque mL contient 0,25 mmol de gadoxétate disodique (Gd-EOB-DTPA disodique), l'équivalent de 181,43 mg de gadoxétate disodique.

1 seringue préremplie de 10,0 mL contient 1 814 mg de gadoxétate disodique.

Excipient(s) à effet notoire : 11,7 mg de sodium/mL.


Excipients :

Caloxétate trisodique, acide chlorhydrique (pour l'ajustement du pH), hydroxyde de sodium (pour l'ajustement du pH), trométamol, eau pour préparations injectables


DC

INDICATIONS

PRIMOVIST est indiqué pour la détection de lésions hépatiques focales et fournit des informations sur la nature des lésions en séquences pondérées en T1 en imagerie par résonance magnétique (IRM).

PRIMOVIST doit être utilisé uniquement lorsque le diagnostic est nécessaire et que ce diagnostic ne peut être obtenu au moyen d'une imagerie par résonance magnétique (IRM) sans rehaussement de contraste, et lorsqu'une imagerie en phase retardée est nécessaire.

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement, au moyen d'une administration intraveineuse.


DC

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

CONTRE-INDICATIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Les mesures de sécurité habituelles concernant l'IRM doivent être respectées, par exemple l'exclusion des patients porteurs de stimulateurs cardiaques ou d'implants ferromagnétiques.

Les examens diagnostiques nécessitant l'utilisation de produits de contraste doivent être effectués sous la direction d'un médecin disposant de la formation nécessaire et d'une connaissance approfondie de l'examen à réaliser.

Après l'injection, le patient doit être gardé en observation pendant au moins 30 minutes, car l'expérience avec les produits de contraste montre que la majorité des effets indésirables surviennent au cours de cette période.

Altération de la fonction rénale

Avant l'administration de PRIMOVIST, il est recommandé de procéder à des examens de laboratoire chez tous les patients afin de rechercher une altération de la fonction rénale.

Des cas de fibrose systémique néphrogénique (FSN) ont été rapportés après l'utilisation de certains produits de contraste contenant du gadolinium chez des patients présentant une insuffisance rénale sévère aiguë ou chronique (DFG < 30 mL/min/1,73 m2). Les patients devant bénéficier d'une transplantation hépatique sont particulièrement à risque, car l'incidence de l'insuffisance rénale aiguë est élevée dans ce groupe. Étant donné qu'il est possible que des cas de FSN surviennent avec PRIMOVIST, l'administration de ce produit doit être évitée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère et chez les patients durant la période périopératoire d'une transplantation hépatique, sauf si les informations diagnostiques sont indispensables et ne peuvent être obtenues au moyen d'une IRM sans rehaussement du contraste.

La réalisation d'une hémodialyse peu de temps après l'administration de PRIMOVIST pourrait faciliter l'élimination de ce produit de l'organisme. Il n'est pas établi que l'instauration d'une hémodialyse puisse prévenir ou traiter la FSN chez les patients qui ne sont pas déjà hémodialysés.

Sujets âgés

L'élimination rénale du gadoxétate pouvant être altérée chez le sujet âgé, il est particulièrement important de rechercher tout éventuel dysfonctionnement rénal chez les sujets âgés de 65 ans et plus.

Patients présentant une affection cardiovasculaire

PRIMOVIST doit être utilisé avec prudence chez les patients ayant des problèmes cardiovasculaires sévères, car les données disponibles à ce jour sont limitées.

PRIMOVIST ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une hypokaliémie non corrigée.

PRIMOVIST doit être utilisé avec une prudence particulière chez les patients :

  • présentant un syndrome du QT long congénital connu ou ayant un antécédent familial de syndrome du QT long congénital ;
  • ayant présenté des arythmies antérieures lors de la prise de médicaments connus pour allonger la repolarisation cardiaque ;
  • qui prennent actuellement un médicament connu pour allonger la repolarisation cardiaque, tel que les antiarythmiques de classe III (Amiodarone et Sotalol par exemple).

Chez certains patients, PRIMOVIST peut provoquer un allongement transitoire de l'intervalle QT (voir rubrique Sécurité préclinique).

Hypersensibilité

Des réactions de type allergique, y compris un choc, sont des événements rares qui peuvent survenir après l'administration de produits de contraste pour IRM à base de gadolinium. La plupart de ces réactions surviennent dans la demi-heure qui suit l'administration des produits de contraste. Néanmoins, comme avec d'autres produits de contraste de cette classe, des réactions retardées peuvent survenir dans de rares cas après plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Il est impératif d'avoir à disposition le traitement médicamenteux nécessaire à la prise en charge de réactions d'hypersensibilité ; il faut également être prêt pour la mise en place immédiate de mesures d'urgence.

Le risque de développer des réactions d'hypersensibilité est augmenté en cas :

  • de réaction antérieure à des produits de contraste ;
  • d'antécédents d'asthme bronchique ;
  • d'antécédents de troubles allergiques.

Chez les patients présentant un terrain allergique (en particulier ceux qui présentent l'un des antécédents mentionnés ci-dessus), la décision d'utiliser PRIMOVIST ne doit être prise qu'après une évaluation particulièrement attentive du rapport bénéfice/risque.

Les réactions d'hypersensibilité peuvent être plus intenses chez les patients sous bêtabloquants, en particulier en présence d'asthme bronchique. Il convient de tenir compte du fait que les patients sous bêtabloquants peuvent être réfractaires au traitement standard des réactions d'hypersensibilité par des bêta-agonistes.

Il convient d'arrêter immédiatement l'injection du produit de contraste en cas de survenue de réaction d'hypersensibilité.

Intolérance locale

L'administration intramusculaire peut entraîner des réactions d'intolérance locales, notamment de la nécrose focale, et doit par conséquent être strictement évitée (voir rubrique Sécurité préclinique).

Accumulation dans l'organisme

Après administration de gadoxétate disodique, le gadolinium peut être retenu dans le cerveau et dans d'autres tissus de l'organisme (os, foie, reins, peau) et peut provoquer une augmentation dose-dépendante de l'intensité du signal pondéré en T1 dans le cerveau, en particulier dans le noyau denté, le globus pallidus et le thalamus. Les conséquences cliniques sont inconnues. Les avantages diagnostiques possibles de l'utilisation de gadoxétate disodique chez les patients qui nécessiteront des examens répétés doivent être évalués au regard du risque potentiel de dépôt de gadolinium dans le cerveau et dans d'autres tissus.

Excipients

Ce médicament contient 11,7 mg de sodium par mL, équivalent à 0,585 % de l'apport quotidien maximal recommandé par l'OMS, qui est de 2 g de sodium pour un adulte, (4,1 % (82 mg) sur la base de la quantité administrée chez une personne qui pèse 70 kg). La posologie est de 0,1 mL par kg de masse corporelle.


DC

INTERACTIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse

Il n'existe pas de données sur l'utilisation du gadoxétate chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal ont montré une toxicité sur la reproduction après des doses élevées réitérées (voir rubrique Sécurité préclinique). PRIMOVIST ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que la situation clinique de la patiente ne nécessite l'administration du gadoxétate.

Allaitement

Les produits de contraste contenant du gadolinium sont excrétés dans le lait maternel en très petites quantités (voir rubrique Sécurité préclinique). Aux doses cliniques, aucun effet n'est attendu chez le nourrisson en raison de la faible quantité excrétée dans le lait et de la faible absorption intestinale. Le médecin et la mère allaitante doivent décider s'il faut poursuivre l'allaitement ou le suspendre pendant les 24 heures suivant l'administration de PRIMOVIST.

Fertilité

Les études réalisées chez l'animal n'ont pas montré une diminution de la fertilité.


DC

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

PRIMOVIST n'a pas d'influence sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.


DC

EFFETS INDÉSIRABLES

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

SURDOSAGE

Aucun cas de surdosage n'a été signalé et aucun symptôme n'a pu être constaté.

Des doses uniques de PRIMOVIST allant jusqu'à 0,4 mL/kg (0,1 mmol/kg) de masse corporelle ont été bien tolérées.

Une dose de 2,0 mL/kg (0,5 mmol/kg) de masse corporelle a été étudiée chez un nombre limité de patients lors des essais cliniques et, chez ces patients, il a été observé une fréquence accrue d'événements indésirables, mais aucun nouvel effet indésirable n'a été observé.

En cas de surdosage excessif involontaire, le patient doit faire l'objet d'une surveillance attentive incluant une surveillance cardiaque. Dans ce cas, des allongements de l'intervalle QT pourraient être induits (voir rubrique Sécurité préclinique).

PRIMOVIST peut être éliminé par hémodialyse. Toutefois, il n'est pas démontré que l'hémodialyse soit adaptée à la prévention de la fibrose systémique néphrogénique (FSN).


PP

PHARMACODYNAMIE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PP

PHARMACOCINÉTIQUE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PP

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les données précliniques issues d'études conventionnelles de toxicité aiguë et subchronique, de génotoxicité et de potentiel de sensibilisation par contact ne révèlent aucun risque particulier pour l'homme.

Sécurité cardiaque

Chez le chien conscient en télémétrie, il a été observé un allongement faible et transitoire de l'intervalle QT à la dose testée la plus élevée de 0,5 mmol/kg, ce qui signifie 20 fois la dose chez l'homme. Sur les muscles papillaires isolés du cobaye, les concentrations élevées de Gd-EOB-DTPA bloquaient le canal HERG et allongeaient la durée du potentiel d'action. Cela indique que PRIMOVIST pourrait éventuellement provoquer un allongement de l'intervalle QT en cas de surdosage.

Aucune particularité n'a été mise en évidence lors des études de sécurité pharmacologique dans d'autres systèmes d'organes.

Toxicité sur la reproduction et la lactation

Lors d'une étude d'embryotoxicité chez le lapin, un nombre accru de pertes post-implantation et un taux d'avortements plus élevé ont été constatés après administration réitérée de 2,0 mmol/kg de Gd-EOB-DTPA, ce qui représente 25,9 fois (sur la base de la surface corporelle) ou environ 80 fois (sur la base de la masse corporelle) la dose recommandée chez l'homme.

Chez des rates allaitantes, moins de 0,5 % de la dose administrée par voie intraveineuse (0,1 mmol/kg) de gadoxétate marqué radioactivement était excrété dans le lait maternel. Chez les rats, l'absorption après une administration orale était très faible, à 0,4 %.

Données chez l'animal juvénile

Aucune différence qualitative n'a été observée au niveau des résultats des études de toxicité à dose unique et à doses répétées chez le rat nouveau-né et jeune par rapport au rat adulte, mais les rats jeunes étaient cependant plus sensibles.

Tolérance locale

Des réactions d'intolérance locales ont été observées uniquement après administration intramusculaire de Gd-EOB-DTPA.

Cancérogénicité

Aucune étude de cancérogénicité n'a été réalisée.


DP

INCOMPATIBILITÉS

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.


DP

DURÉE DE CONSERVATION

5 ans.

Ce médicament doit être utilisé immédiatement après ouverture.


DP

PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES DE CONSERVATION

Pas de précautions particulières de conservation.


DP

PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES D'ÉLIMINATION ET DE MANIPULATION

Inspection

Ce médicament est une solution limpide, incolore à jaune pâle. Elle doit être examinée visuellement avant son utilisation.

PRIMOVIST ne doit pas être utilisé en cas de changement majeur de la couleur, en présence de particules ou si le conditionnement est endommagé.

Manipulation

La seringue préremplie doit être retirée de la boîte et préparée pour l'injection immédiatement avant l'examen.

Le capuchon doit être enlevé de la seringue préremplie immédiatement avant l'utilisation.

Élimination

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

L'étiquette détachable de traçabilité placée sur les seringues préremplies doit être collée dans le dossier du patient afin de permettre la traçabilité du produit de contraste à base de gadolinium utilisé. La dose administrée doit également être enregistrée. En cas d'utilisation de dossier médical électronique, le nom du produit, le numéro de lot et la dose administrée doivent être enregistrés dans le dossier du patient.


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

Liste I
AMM
CIP 3400930210857 (Ser ver/10ml).
CIP 3400955074410 (5Ser ver/10ml).
Collect.
Non Remb Séc soc.
Informations laboratoire

BAYER HEALTHCARE SAS
Parc Eurasanté
220, av de la Recherche. 59373 Loos cdx
Standard : Tél : 03 28 16 34 00
Info médic et Pharmacovigilance :
Tél (n° vert) : 08 00 87 54 54
Site web : http://www.bayer.fr
Voir la fiche laboratoire
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster