Testostérone

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Les androgènes endogènes, sécrétés par les testicules, principalement la testostérone et son principal métabolite (DHT : dihydrotestostérone), sont responsables du développement des organes génitaux externes et internes, du maintien des caractères sexuels secondaires (développement de la pilosité, mue de la voix, apparition de la libido), d'un effet général d'anabolisme protidique, d'un développement de la musculature squelettique, de la distribution de la graisse corporelle et d'une réduction de l'élimination urinaire d'azote, de sodium, de potassium, de chlore, de phosphore et d'eau.
Les effets de la testostérone sur certains organes cibles ne se manifestent qu'après conversion au niveau périphérique de la testostérone en estradiol, qui se lie alors aux récepteurs des estrogènes des cellules cibles, par exemple, dans l'hypophyse, le tissu adipeux, le cerveau, l'os, le testicule et la prostate.

Cas d'usage

La testostérone est utilisée dans la prise en charge de :
  • déficits androgéniques,
  • diminutions de la libido chez la femme hystérectomisée et ovariectomisée.


Médicaments contenant la substance active en association (0)