Téicoplanine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La téicoplanine est un antibiotique glycopeptidique, bactéricide, produit par la fermentation d'Actinoplanes teichomyceticus.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes : S <= 4 mg/l et R > 16 mg/l.

Espèces sensibles :

  • aérobies à Gram + : bacillus, entérocoques, Listeria, Rhodococcus equi, Staphylococcus aureus, Staphylococcus non aureus, Streptococcus, Streptococcus pneumoniae ;
  • anaérobies : Clostridium, Eubacterium, Peptostreptococcus, Propionibacterium acnes.

Espèces résistantes :

  • aérobies à Gram + : Actinomyces, Erysipelothrix, Lactobacillus hétérofermentaires, Leuconostoc, Nocardia asteroides, Pediococcus ;
  • aérobies à Gram - : Cocci et bacilles ;
  • autres : Chlamydia, mycobactéries, Mycoplasma, Rickettsia, Treponema.

La téicoplanine ne présente pas de résistance croisée avec les autres familles d'antibiotiques.

Une synergie en bactéricidie a été démontrée in vitro avec les aminosides sur les entérocoques et sur les staphylocoques. L'adjonction à la teicoplanine de quinolones fluorées donne lieu le plus souvent à des effets additifs et parfois synergiques sur les staphylocoques.  


Cas d'usage

La téicoplanine est utilisée dans la prise en charge de :

  • endocardites,
  • infections cutanées et des tissus mous,
  • infections otorhinolaryngologiques,
  • infections ostéoarticulaires,
  • infections respiratoires,
  • infections urinaires,
  • péritonites sur dialyse ambulatoire,
  • septicémies. 


Médicaments contenant la substance active en association (0)