Sulfadiazine argentique

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La sulfadiazine argentique est un sulfamide local antibactérien.

On considère que la sulfadiazine argentique libère peu à peu l'ion argent dont le pouvoir bactéricide s'associe au pouvoir bactériostatique de la sulfonamide libérée.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes : S ≤ 64 mg/l et R > 256 mg/l.

 Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram + : corynébactéries, listeria, Staphylococcus aureus, staphylococcus à coagulase négative, streptococcus, Streptococcus pneumoniae ;
  • aérobies à Gram - : Citrobacter freundii, enterobacter, Escherichia coli, haemophilus, klebsiella, morganella, pasteurella, proteus, salmonella, shigella, Vibrio cholerae ;
  • anaérobies : peptostreptococcus ;
  • autres : borrelia, Pneumocystis carinii, spirochètes, toxoplasma.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram + : Enterococcus faecalis, lactobacillus ;
  • autres : Mycobacterium tuberculosis.

Cas d'usage

La sulfadiazine argentique est utilisée dans l’antisepsie de :
  • affections cutanées,
  • plaies et brûlures superficielles.
En association au cérium nitrate hexahydraté, la sulfadiazine argentique est utilisée dans la prise en charge d’infections de brûlures étendues.