À propos de Topiramate
Mise à jour :
Topiramate : Mécanisme d'action

Le topiramate est classé comme monosaccharide sulfamate-substitué. Le mécanisme précis par lequel le topiramate exerce son effet anticonvulsivant et son effet prophylactique sur la migraine n'est pas connu. Les études électrophysiologiques et biochimiques sur cultures de neurones ont identifié trois propriétés susceptibles de contribuer à l'efficacité antiépileptique du topiramate.

Les potentiels d'action générés de façon répétitive lors de la dépolarisation soutenue des neurones étaient bloqués par le topiramate de façon temps-dépendante, suggérant un blocage état-dépendant des canaux sodiques. Le topiramate augmentait la fréquence à laquelle l'acide gamma-aminobutyrique (GABA) activait les récepteurs GABAA, et augmentait la capacité du GABA à induire l'influx d'ions chlorure dans les neurones, suggérant que le topiramate potentialise l'activité de ce neurotransmetteur inhibiteur.

Cet effet n'est pas bloqué par le flumazénil, un antagoniste des benzodiazépines, de même le topiramate n'augmente pas la durée d'ouverture du canal, différenciant le topiramate des barbituriques qui ont un effet modulateur sur les récepteurs GABAA.

Le profil antiépileptique du topiramate étant sensiblement différent de celui des benzodiazépines, il pourrait avoir un effet modulateur sur un sous-type de récepteur GABAA insensible aux benzodiazépines. Le topiramate antagonise la capacité du kainate à activer le kainate/AMPA (acide alpha-amino-3-hydroxy-5-méthylisoxazole-4-propionique) sous-type du récepteur excitateur de l'amino acide (glutamate), mais n'a pas d'effet apparent sur le N-méthyl-D-aspartate (NMDA) au niveau du sous-type du récepteur NMDA. Ces effets du topiramate étaient concentration-dépendants dans la gamme de 1 µM à 200 µM, avec une activité minimale observée entre 1 µM et 10 µM.

De plus, le topiramate inhibe certaines isoenzymes de l'anhydrase carbonique. Cet effet pharmacologique est beaucoup plus faible que celui de l'acétazolamide, inhibiteur connu de l'anhydrase carbonique, et ne semble pas être un élément important de l'activité antiépileptique du topiramate.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Topiramate 100 mg comprimé

Dernière modification : 31/08/2022 - Révision : 08/12/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N03 - ANTIEPILEPTIQUES
N03A - ANTIEPILEPTIQUES
N03AX - AUTRES ANTIEPILEPTIQUES
N03AX11 - TOPIRAMATE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

TOPIRAMATE 100 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Epilepsie généralisée du sujet >= 6 ans
  • Epilepsie partielle du sujet >= 6 ans
  • Migraine de l'adulte, traitement de fond de 2e intention (de la)
  • Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant > 6 ans, traitement associé (du)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • topiramate : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 6 an(s) à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée du sujet >= 6 ans - Epilepsie partielle du sujet >= 6 ans
Traitement initial
Dans le cas de : Monothérapie
  • Administrer le soir
  • 0,5 à 1 mg/kg 1 fois par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Monothérapie
  • Posologie à augmenter par palier de 0,5 à 1 mg/kg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 1 à 2 mg/kg en 2 prises par jour
Epilepsie généralisée du sujet >= 6 ans - Epilepsie partielle du sujet >= 6 ans - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant > 6 ans, traitement associé (du)
Traitement initial
Dans le cas de : Association aux anticonvulsivants
  • Administrer le soir
  • 1 à 3 mg/kg en 1 prise par jour
  • Pendant 1 semaine
  • Posologie maximale: 25 mg par jour
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Association aux anticonvulsivants
  • Posologie à augmenter par palier de 1 à 3 mg/kg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 3 à 9 mg/kg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 30 mg/kg par jour
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée du sujet >= 6 ans - Epilepsie partielle du sujet >= 6 ans
Traitement initial
Dans le cas de : Monothérapie
  • Administrer le soir
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Monothérapie
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 50 à 200 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 500 mg par jour
Dans le cas de : Forme réfractaire
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 50 à 200 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 1 000 mg par jour
Epilepsie généralisée du sujet >= 6 ans - Epilepsie partielle du sujet >= 6 ans - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant > 6 ans, traitement associé (du)
Traitement phase 1
Dans le cas de : Association aux anticonvulsivants
  • Administrer le soir
  • 25 à 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement phase 2
Dans le cas de : Association aux anticonvulsivants
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 50 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Association aux anticonvulsivants
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • 200 à 400 mg en 2 prises par jour
Migraine de l'adulte, traitement de fond de 2e intention (de la)
Traitement initial
  • Administrer le soir
  • 25 mg 1 fois par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement d'entretien
  • Posologie à augmenter par palier de 25 mg toutes les semaines
  • 50 à 100 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 200 mg par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à instaurer progressivement
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans
  • Traitement à arrêter progressivement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

TOPIRAMATE 100 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Femme en période d'activité génitale en l'absence de contraception efficace
  • Grossesse dans la prophylaxie de la migraine
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux sulfamides

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Antécédent de lithiase urinaire
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Hypercalciurie
  • Hypertension intra-oculaire
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale : clairance de la créatinine
  • Lithiase urinaire, antécédent familial (de)
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Sujet à risque d'acidose
  • Trouble oculaire, antécédent

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Anticonvulsivants métabolisés + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'anticonvulsivant.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Topiramate + Estroprogestatifs contraceptifs

Risques et mécanismesPour des doses de topiramate >= 200 mg/jour : risque de diminution de l'efficacité contraceptive par diminution des concentrations en estrogène.
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, utiliser une méthode additionnel de type mécanique pendant la durée de l'association et un cycle suivant l'arrêt du topiramate.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Topiramate + Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide)

Risques et mécanismesAugmentation de l'hyperammoniémie, avec risque accru d'encéphalopathie.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière.

Topiramate + Carbamazépine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations du topiramate avec risque de moindre efficacité, par augmentation de son métabolisme hépatique par la carbamazépine.
Conduite à tenirSurveillance clinique, et si besoin, adaptation posologique du topiramate pendant le traitement par la carbamazépine et après son arrêt.

Topiramate + Lithium

Risques et mécanismesPour des doses de topiramate >= 200 mg par jour : augmentation de la lithémie pouvant atteindre des valeurs toxiques, avec signes de surdosage en lithium.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique. Adaptation de la posologie du lithium.

Topiramate + Oxcarbazépine

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations du topiramate avec risque de moindre efficacité, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'oxcarbazépine.
Conduite à tenirSurveillance clinique, et si besoin, adaptation posologique du topiramate pendant le traitement par l'oxcarbazépine et après son arrêt.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool
  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Médicament tératogène
  • Risque de malformation congénitale
  • Surveillance par un test de grossesse avant la mise en route du traitement
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'acidose métabolique
  • Risque d'aggravation de l'épilepsie
  • Risque d'altération du champ visuel
  • Risque d'encéphalopathie hyperammoniémique aiguë
  • Risque d'hyperammoniémie
  • Risque d'oligohidrose
  • Risque de glaucome à angle fermé
  • Risque de lithiase urinaire
  • Risque de myopie aiguë
  • Risque de perte de poids
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de trouble cognitif
  • Risque de trouble de la thermorégulation
  • Risque de trouble dépressif
  • Risque suicidaire

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'état psychique pendant le traitement
  • Surveillance des bicarbonates plasmatiques pendant le traitement
  • Surveillance du poids pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Assurer une hydratation correcte pendant le traitement
  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de trouble oculaire
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : informer le patient des risques de réactions cutanées sévères
  • Info prof de santé : informer le patient et ses proches sur le risque d'idées suicidaires
  • Information du patient : signaler toute apparition d'idées suicidaires

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Peu fréquent)
  • Globules blancs diminués (Peu fréquent)
  • Leucopénie (Peu fréquent)
  • Hyperammoniémie (Rare)
  • Bicarbonates sanguins (diminution) (Rare)
  • Neutropénie (Rare)
  • Hypokaliémie
  • Eosinophilie
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Erythème cutané (Peu fréquent)
  • Dermatite allergique (Peu fréquent)
  • Eruption maculeuse (Peu fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • Prurit généralisé (Peu fréquent)
  • Anhidrose (Peu fréquent)
  • Altération de la couleur cutanée (Peu fréquent)
  • Odeur anormale de la peau (Rare)
  • Erythème polymorphe (Rare)
  • Urticaire (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Nécrolyse épidermique toxique
  • DIVERS
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Asthénie (Fréquent)
  • Sensation de brûlure (Peu fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal (Peu fréquent)
  • Sensation d'ébriété (Peu fréquent)
  • Trouble sexuel (Peu fréquent)
  • Fourmillement (Peu fréquent)
  • Gonflement du visage (Peu fréquent)
  • Douleur du flanc (Peu fréquent)
  • Oedème de la face (Rare)
  • Fièvre
  • Sensation d'état anormal
  • Hyperthermie
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Fréquent)
  • Thrombopénie (Peu fréquent)
  • Lymphadénopathie (Peu fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Fréquent)
  • Oedème allergique
  • NÉONATOLOGIE
  • Malformation congénitale
  • Retard de croissance intra-utérin
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation) (Fréquent)
  • Poids (diminution) (Très fréquent)
  • Polydipsie (Peu fréquent)
  • Acidose métabolique (Peu fréquent)
  • Anorexie (Fréquent)
  • Acidose rénale hyperchlorémique (Rare)
  • Acidose hyperchlorémique
  • Appétit diminué
  • Appétit augmenté
  • OPHTALMOLOGIE
  • Scotome (Peu fréquent)
  • Presbytie (Peu fréquent)
  • Défaut du champ visuel (Peu fréquent)
  • Hyposécrétion lacrymale (Peu fréquent)
  • Blépharospasme (Peu fréquent)
  • Myopie (Peu fréquent)
  • Diplopie (Fréquent)
  • Mydriase (Peu fréquent)
  • Acuité visuelle (diminution) (Peu fréquent)
  • Photophobie (Peu fréquent)
  • Nystagmus (Fréquent)
  • Trouble de la vision (Fréquent)
  • Photopsie (Peu fréquent)
  • Vision floue (Fréquent)
  • Sensation anormale dans l'oeil (Peu fréquent)
  • Cécité unilatérale (Rare)
  • Oedème périorbitaire (Rare)
  • Perception de la profondeur visuelle altérée (Rare)
  • Oedème palpébral (Rare)
  • Trouble de l'accommodation (Rare)
  • Amblyopie (Rare)
  • Héméralopie (Rare)
  • Cécité transitoire (Rare)
  • Glaucome (Rare)
  • Scotome scintillant (Rare)
  • Mouvement oculaire involontaire
  • Glaucome aigu (crise de)
  • Maculopathie
  • Chémosis
  • Hypersécrétion lacrymale
  • Uvéite
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Agueusie (Peu fréquent)
  • Gingivorragie (Peu fréquent)
  • Douleur buccale (Peu fréquent)
  • Congestion nasale (Fréquent)
  • Gêne de l'oreille (Peu fréquent)
  • Trouble auditif (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Otalgie (Fréquent)
  • Acouphène (Fréquent)
  • Hypogueusie (Peu fréquent)
  • Surdité unilatérale (Peu fréquent)
  • Rhinorrhée (Fréquent)
  • Glossodynie (Peu fréquent)
  • Rhinopharyngite (Très fréquent)
  • Sialorrhée (Peu fréquent)
  • Parosmie (Peu fréquent)
  • Epistaxis (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Surdité (Peu fréquent)
  • Hypersécrétion des sinus paranasaux (Peu fréquent)
  • Dysphonie (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Très fréquent)
  • Surdité neurosensorielle (Peu fréquent)
  • Hyposmie (Rare)
  • Anosmie (Rare)
  • Vertige
  • PSYCHIATRIE
  • Dépression (Très fréquent)
  • Hallucination auditive (Peu fréquent)
  • Désorientation temporospatiale (Fréquent)
  • Trouble cognitif (Fréquent)
  • Réaction de panique (Peu fréquent)
  • Perte de la libido (Peu fréquent)
  • Trouble du comportement (Fréquent)
  • Euphorie (Peu fréquent)
  • Colère (Fréquent)
  • Bradypsychie (Fréquent)
  • Stupeur (Peu fréquent)
  • Hallucination (Peu fréquent)
  • Exaltation de l'humeur (Peu fréquent)
  • Libido (diminution) (Peu fréquent)
  • Crise de larmes (Peu fréquent)
  • Paranoïa (Peu fréquent)
  • Altération de l'humeur (Fréquent)
  • Sensation de nervosité (Peu fréquent)
  • Nervosité (Peu fréquent)
  • Troubles mentaux (Fréquent)
  • Attaque de panique (Peu fréquent)
  • Psychose (Peu fréquent)
  • Dysphémie (Peu fréquent)
  • Détachement émotionnel (Peu fréquent)
  • Humeur dépressive (Fréquent)
  • Trouble de l'humeur (Fréquent)
  • Confusion mentale (Fréquent)
  • Labilité affective (Peu fréquent)
  • Trouble du sommeil (Peu fréquent)
  • Hallucination visuelle (Peu fréquent)
  • Tentative de suicide (Peu fréquent)
  • Irritabilité (Fréquent)
  • Pensée anormale (Peu fréquent)
  • Discours répétitif (Peu fréquent)
  • Indolence (Peu fréquent)
  • Insomnie de milieu de nuit (Peu fréquent)
  • Insomnie terminale (Peu fréquent)
  • Aspontanéité verbale (Peu fréquent)
  • Anxiété (Fréquent)
  • Humeur changeante (Fréquent)
  • Pleurs (Peu fréquent)
  • Distractibilité (Peu fréquent)
  • Agitation (Fréquent)
  • Accès hypomaniaque (Rare)
  • Manie (Rare)
  • Trouble panique (Rare)
  • Sentiment de désespoir (Rare)
  • Difficulté d'apprentissage
  • Idée suicidaire
  • Insomnie
  • Insomnie de début de nuit
  • Indifférence
  • Léthargie
  • Trouble de l'attention
  • Anomalie du comportement
  • Agressivité
  • Sommeil de mauvaise qualité
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Peu fréquent)
  • Hypotension orthostatique (Peu fréquent)
  • Prodromes de syncope (Peu fréquent)
  • Bouffée congestive (Peu fréquent)
  • Hypotension artérielle (Peu fréquent)
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Refroidissement des extrémités (Peu fréquent)
  • Syncope (Peu fréquent)
  • Sensation vertigineuse orthostatique (Peu fréquent)
  • Malaise (Fréquent)
  • Syndrome de Raynaud (Rare)
  • Bradycardie sinusale
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Gêne abdominale (Fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Gastrite (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale basse (Peu fréquent)
  • Distension abdominale (Peu fréquent)
  • Flatulence (Peu fréquent)
  • Soif (Peu fréquent)
  • Pancréatite (Peu fréquent)
  • Gêne gastrique (Fréquent)
  • Abdomen sensible (Peu fréquent)
  • Reflux gastro-oesophagien (Peu fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Gêne épigastrique (Peu fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Douleur abdominale haute (Fréquent)
  • Odeur de l'haleine (Peu fréquent)
  • Vomissement
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Tuméfaction articulaire (Peu fréquent)
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Contractions musculaires (Fréquent)
  • Raideur musculo-squelettique (Peu fréquent)
  • Spasme musculaire (Fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Fatigue musculaire (Peu fréquent)
  • Douleur musculo-squelettique du thorax (Fréquent)
  • Faiblesse musculaire (Fréquent)
  • Gêne dans les membres (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Altération de la conscience (Peu fréquent)
  • Ataxie (Fréquent)
  • Déficit sensoriel (Peu fréquent)
  • Dyskinésie (Peu fréquent)
  • Convulsions (Fréquent)
  • Dysgraphie (Peu fréquent)
  • Sédation (Fréquent)
  • Paresthésie buccale (Fréquent)
  • Aura (Peu fréquent)
  • Crise convulsive partielle complexe (Peu fréquent)
  • Hypokinésie (Peu fréquent)
  • Trouble de la lecture (Peu fréquent)
  • Hypoesthésie faciale (Peu fréquent)
  • Paresthésie (Très fréquent)
  • Trouble neurosensoriel (Peu fréquent)
  • Dysesthésie (Peu fréquent)
  • Etat de grand mal épileptique (Peu fréquent)
  • Hypersomnie (Peu fréquent)
  • Persévération (Peu fréquent)
  • Maladresse (Peu fréquent)
  • Trouble de l'équilibre (Fréquent)
  • Amnésie (Fréquent)
  • Syndrome cérébelleux (Peu fréquent)
  • Trouble de la mémoire (Fréquent)
  • Neuropathie périphérique (Peu fréquent)
  • Tremblement intentionnel (Fréquent)
  • Dysarthrie (Fréquent)
  • Trouble de la marche en tandem (Peu fréquent)
  • Somnolence (Très fréquent)
  • Dysphasie (Peu fréquent)
  • Trouble psychomoteur (Fréquent)
  • Aphasie (Peu fréquent)
  • Hypoesthésie buccale (Peu fréquent)
  • Absence de réponse aux stimuli (Rare)
  • Akinésie (Rare)
  • Apraxie (Rare)
  • Hyperesthésie (Rare)
  • Encéphalopathie hyperammoniémique (Rare)
  • Trouble du sommeil lié au rythme circadien
  • Trouble du langage
  • Trouble de la marche
  • Hypoesthésie
  • Hyperactivité psychomotrice
  • Tremblement
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Toux (Fréquent)
  • Dyspnée (Fréquent)
  • Dyspnée d'effort (Peu fréquent)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Néphrocalcinose (Fréquent)
  • Pollakiurie (Fréquent)
  • Miction impérieuse (Peu fréquent)
  • Trouble de l'érection (Peu fréquent)
  • Dysurie (Fréquent)
  • Colique néphrétique (Peu fréquent)
  • Hématurie (Peu fréquent)
  • Cristaux urinaires présents (Peu fréquent)
  • Douleur rénale (Peu fréquent)
  • Incontinence urinaire (Peu fréquent)
  • Calcul urétéral (Rare)
  • Lithiase urinaire
  • Voir aussi les substances

    Topiramate

    Chimie
    IUPAC2,3:4,5-bis-O-(1-méthyléthylidène)-ß-D-fructopyranose sulfamate
    Synonymestopiramate
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.3 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster