Substance active oxycodone

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Oxycodone : Mécanisme d'action

L'oxycodone est un agoniste opioïde pur. Son action antalgique est similaire qualitativement à celle de la morphine. L'effet thérapeutique est principalement analgésique, anxiolytique, antitussif et sédatif.

Les opioïdes ont une action pharmacologique sur l'axe hypothalamo-hypophysaire ou gonadique.

Certaines modifications ont été observées, telles qu'une augmentation de la prolactinémie et une diminution du cortisol plasmatique et de la testostérone. Ces modifications hormonales peuvent se manifester par des symptômes cliniques.

Oxycodone : Cas d'usage

L'oxycodone est utilisée dans la prise en charge de :
  • douleurs intenses,
  • douleurs cancéreuses.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Oxycodone chlorhydrate 10 mg/ml solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N02 ANALGESIQUES
N02A OPIOIDES
N02AA ALCALOÏDES NATURELS DE L'OPIUM
N02AA05 OXYCODONE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIX

XContre-indication absolueIIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

OXYCODONE CHLORHYDRATE dix milligrammes par millilitre sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Douleur cancéreuse
  • Douleur intense
  • Douleur post-opératoire aiguë modérée à sévère

Posologie

Unité de prise
ml
  • oxycodone chlorhydrate : 10 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion), voie sous-cutanée, voie sous-cutanée (perfusion)
  • Posologie à adapter au besoin analgésique pendant le traitement
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à réévaluer régulièrement
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Douleur cancéreuse - Douleur intense - Douleur post-opératoire aiguë modérée à sévère
Traitement initial
Dans le cas de : Patient naïf aux opioïdes
Voie intraveineuse (en perfusion), voie sous-cutanée (perfusion)
  • Administrer en perfusion continue
  • 0,125 mg/kg 1 fois par jour
Voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • Respecter un intervalle de 4 à 6 heures entre 2 prises
  • 0,125 mg/kg en 4 à 6 prises par jour
Dans le cas de : Traitement antérieur par opioïdes
Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion), voie sous-cutanée, voie sous-cutanée (perfusion)
  • 2 mg d'oxycodone orale est équivalent à 1 mg d'oxycodone injectable. Titrer prudemment jusqu'à obtention de la posologie appropriée.
Traitement ultérieur
Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion), voie sous-cutanée, voie sous-cutanée (perfusion)
  • II n'y a pas de dose maximale, tant que les effets indésirables peuvent être contrôlés.
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : informer le patient et ses proches sur le risque de trouble respiratoire
  • Interaction phytothérapique : millepertuis
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Posologie à adapter au besoin analgésique pendant le traitement
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à réévaluer régulièrement
  • Traitement prolongé à éviter
  • Traitement répété à éviter

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains matériaux
  • Compatibilité avec certains solvants

Surveillances du traitement

  • Surveillance hémodynamique avant et pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

OXYCODONE CHLORHYDRATE dix milligrammes par millilitre sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Analgésiques morphiniques de palier III + Morphiniques agonistes-antagonistes
Risques et mécanismesDiminution de l'effet antalgique par blocage compétitif des récepteurs, avec risque d'apparition d'un syndrome de sevrage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques de palier III + Morphiniques antagonistes partiels
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'effet antalgique.
Conduite à tenir
Morphiniques + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Oxycodone + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'oxycodone par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirAdaptation éventuelle de la posologie d'oxycodone.
Oxycodone + Fluconazole
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables, notamment respiratoires, de l'oxycodone par diminution de son métabolisme hépatique par le fluconazole.
Conduite à tenir
Oxycodone + Inducteurs enzymatiques (sauf anticonvulsivants)
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'oxycodone par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirAdaptation éventuelle de la posologie d'oxycodone.
Oxycodone + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables, notamment respiratoires, de l'oxycodone par diminution de son métabolisme par l'inhibiteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'oxycodone pendant le traitement par l'inhibiteur et après son arrêt.
Oxycodone + Millepertuis (voie orale)
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'oxycodone par augmentation de son métabolisme par le millepertuis.
Conduite à tenirAdaptation éventuelle de la posologie de l'oxycodone.
Oxycodone + Ritonavir
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables, notamment respiratoires, de l'oxycodone par diminution de son métabolisme par l'inhibiteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'oxycodone pendant le traitement par l'inhibiteur et après son arrêt.
Substrats à risque du CYP3A4 + Crizotinib
Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité de ces molécules par diminution de leur métabolisme et/ou augmentation de leur biodisponibilité par le crizotinib.
Conduite à tenir
Substrats à risque du CYP3A4 + Idélalisib
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du substrat par diminution de son métabolisme hépatique par l'idélalisib.
Conduite à tenir
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Analgésiques morphiniques agonistes + Analgésiques morphiniques agonistes
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Antitussifs morphine-like
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Antitussifs morphiniques vrais
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Loféxidine
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Morphiniques + Barbituriques
Risques et mécanismesRisque majoré de sédation et de dépression respiratoire pouvant entraîner coma et décès, notamment chez le sujet âgé. Il convient de limiter autant que possible les doses et la durée de l'association.
Conduite à tenir
Morphiniques + Benzodiazépines et apparentés
Risques et mécanismesRisque majoré de sédation et de dépression respiratoire pouvant entraîner coma et décès, notamment chez le sujet âgé. Il convient de limiter autant que possible les doses et la durée de l'association.
Conduite à tenir
Morphiniques + Médicaments atropiniques
Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir
Substrats à risque du CYP3A4 + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables propres à chaque substrat, avec conséquences souvent sévères.
Conduite à tenir
Substrats à risque du CYP3A4 + Ritonavir
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables propres à chaque substrat, avec conséquences souvent sévères.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Asthme sévère
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive sévère
  • Coeur pulmonaire chronique
  • Dépression respiratoire sévère
  • Gastroparésie
  • Hypercapnie
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux morphiniques
  • Hypoxie
  • Iléus paralytique
  • Occlusion intestinale
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Allaitement

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Affection des voies biliaires
  • Alcoolisme
  • Antécédent d'alcoolisme
  • Antécédent de toxicomanie
  • Constipation
  • Delirium tremens
  • Hypertension intracrânienne
  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Hypotension artérielle
  • Hypothyroïdie
  • Hypovolémie
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance respiratoire
  • Insuffisance surrénale
  • Intervention chirurgicale digestive, antécédent récent (d')
  • Maladie d'Addison
  • Maladie inflammatoire de l'intestin
  • Myxoedème
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Pancréatite
  • Pathologie urétro-prostatique
  • Patient traité à posologie élevée
  • Période peropératoire
  • Psychose
  • Sportif
  • Sténose urétrale
  • Sujet âgé
  • Sujet débilité
  • Syndrome d'apnée du sommeil
  • Tendance aux abus médicamenteux
  • Traitement prolongé
  • Traitement répété
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIX

XContre-indication absolueIIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'abus
  • Risque d'apnée du sommeil
  • Risque de dépendance
  • Risque de dépression respiratoire
  • Risque de développement d'une tolérance en cas de traitement prolongé ou répété
  • Risque de rétention urinaire
  • Risque de syndrome de sevrage
  • Risque de tachyphylaxie
  • Risque d'hyperalgésie
  • Risque d'hypertension intracrânienne

Interactions alimentaires

  • Alcool
  • Jus de pamplemousse

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREEnzymes hépatiques (augmentation) (Peu fréquent)
DERMATOLOGIECongestion de la face (Peu fréquent)
Dermatite exfoliative (Peu fréquent)
Eruption cutanée (Fréquent)
Hyperhidrose (Fréquent)
Prurit (Très fréquent)
Sécheresse cutanée (Peu fréquent)
Urticaire (Rare)
DIVERSAsthénie (Fréquent)
Fièvre (Peu fréquent)
Frisson (Peu fréquent)
Oedème (Peu fréquent)
Oedème périphérique (Peu fréquent)
Tolérance au médicament (Peu fréquent)
Fatigue
ENDOCRINOLOGIE Hypogonadisme
GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE Aménorrhée
HÉPATOLOGIE Cholestase
Colique biliaire
IMMUNO-ALLERGOLOGIEHypersensibilité (Peu fréquent) Réaction anaphylactique
Réaction anaphylactoïde
NUTRITION, MÉTABOLISMEAnorexie (Fréquent)
Appétit diminué (Fréquent)
Déshydratation (Peu fréquent)
OPHTALMOLOGIEMyosis (Peu fréquent)
Trouble de la vision (Peu fréquent)
ORL, STOMATOLOGIEDysgueusie (Peu fréquent)
Sécheresse buccale (Fréquent)
Sensation de vertige (Très fréquent)
Vertige (Peu fréquent)
Carie dentaire
PSYCHIATRIEAgitation (Peu fréquent)
Anxiété (Fréquent)
Cauchemar (Fréquent)
Confusion mentale (Fréquent)
Dépression (Fréquent)
Désorientation temporospatiale (Peu fréquent)
Dysphorie (Peu fréquent)
Euphorie (Peu fréquent)
Hallucination (Peu fréquent)
Insomnie (Fréquent)
Labilité affective (Peu fréquent)
Libido (diminution) (Peu fréquent)
Nervosité (Fréquent)
Pensée anormale (Fréquent)
Pharmacodépendance (Peu fréquent)
Rêves anormaux (Fréquent)
Trouble de l'humeur (Peu fréquent)
Trouble émotif (Peu fréquent)
Trouble psychique (Fréquent)
Agressivité
Léthargie
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREMalaise (Peu fréquent)
Palpitation (Peu fréquent)
Syncope (Peu fréquent)
Tachycardie supraventriculaire (Peu fréquent)
Vasodilatation (Peu fréquent)
Bradycardie (Rare)
Hypotension artérielle (Rare)
Hypotension orthostatique (Rare)
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Très fréquent)
Diarrhée (Fréquent)
Douleur abdominale (Fréquent)
Dyspepsie (Fréquent)
Dysphagie (Peu fréquent)
Eructation (Peu fréquent)
Flatulence (Peu fréquent)
Gastrite (Peu fréquent)
Hoquet (Peu fréquent)
Iléus (Peu fréquent)
Nausée (Très fréquent)
Soif (Peu fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEHypotonie musculaire (Peu fréquent)
SYSTÈME NERVEUXAmnésie (Peu fréquent)
Céphalée (Très fréquent)
Contractions musculaires involontaires (Peu fréquent)
Convulsions (Peu fréquent)
Hypertension intracrânienne (Fréquent)
Hypertonie (Peu fréquent)
Hypoesthésie (Peu fréquent)
Paresthésie (Peu fréquent)
Sédation (Fréquent)
Somnolence (Très fréquent)
Tremblement (Fréquent)
Trouble du langage (Peu fréquent)
Hyperalgésie
SYSTÈME RESPIRATOIREBronchospasme (Fréquent)
Dépression respiratoire (Peu fréquent)
Dyspnée (Fréquent)
Toux (Fréquent)
Apnée du sommeil
TOXICOLOGIESyndrome de sevrage (Peu fréquent) Syndrome de sevrage néonatal
UROLOGIE, NÉPHROLOGIERétention urinaire (Peu fréquent)
Spasme urétral (Peu fréquent)
Trouble de l'érection (Peu fréquent)

Voir aussi les substances

Oxycodone chlorhydrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACchlorhydrate d'hydroxy-14 méthoxy-3 N-méthyl époxy-4,5 morphinan-6-one
Synonymesoxycodone hydrochloride
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:75 mg
Parenteral:30 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster