Substance active lévétiracétam

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Lévétiracétam : Mécanisme d'action

Le lévétiracétam, est un dérivé de la pyrrolidone (le S-énantiomère de l'acétamide alpha-éthyl-2-oxo-1-pyrrolidine), chimiquement non apparenté aux substances actives anticomitiales existantes.

Le mécanisme d'action du lévétiracétam n'est pas complètement élucidé mais semble être différent des mécanismes d'action des médicaments antiépileptiques existants.

Des essais in vitro et in vivo suggèrent que le lévétiracétam ne modifie pas les caractéristiques cellulaires de base ni la neurotransmission normale.

Des études in vitro montrent que le lévétiracétam agit sur les concentrations calciques intraneuronales en inhibant partiellement les canaux calciques de type N et en réduisant la libération du calcium des réserves intraneuronales. De plus, le lévétiracétam inverse partiellement l'effet inhibiteur du zinc et des bêtacarbolines sur les canaux GABAergiques et GLYCINergiques.

Par ailleurs, des études in vitro ont montré que le lévétiracétam se lie à un site spécifique du tissu cérébral des rongeurs. Ce site de liaison est la protéine 2A de la vésicule synaptique qui semble être impliquée dans la fusion vésiculaire et l'excrétion cellulaire des neurotransmetteurs.

Le lévétiracétam et ses analogues montrent un degré d'affinité pour la protéine 2A de la vésicule synaptique en corrélation avec la puissance de protection contre les crises dans le modèle d'épilepsie des souris audiogènes.

Cette découverte suggère que l'interaction entre le lévétiracétam et la protéine 2A de la vésicule synaptique semble contribuer au mécanisme d'action antiépileptique du médicament.

Lévétiracétam : Cas d'usage

Le lévétiracétam est utilisé dans la prise en charge d'épilepsies.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Lévétiracétam 500 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N03 ANTIEPILEPTIQUES
N03A ANTIEPILEPTIQUES
N03AX AUTRES ANTIEPILEPTIQUES
N03AX14 LEVETIRACETAM
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

LEVETIRACETAM 500 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Epilepsie généralisée de l'adulte, traitement associé (de l')
  • Epilepsie généralisée de l'enfant > 12 ans, traitement associé (de l')
  • Epilepsie myoclonique de l'adulte, traitement associé (de l')
  • Epilepsie myoclonique de l'enfant >12 ans, traitement associé (de l')
  • Epilepsie partielle de l'adulte, traitement associé (de l')
  • Epilepsie partielle de l'enfant >= 1 mois, traitement associé (de l')
  • Epilepsie partielle en monothérapie de l'adulte
  • Epilepsie partielle en monothérapie de l'enfant > 16 ans

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • lévétiracétam : 500 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient de 6 an(s) à 12 an(s)
25 kg ≤ Poids < 50 kg
Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Posologie standard
  • Utiliser la forme la plus adaptée au patient
  • 10 à 30 mg/kg 2 fois par jour
Poids ≥ 50 kg
Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Traitement initial
  • 250 à 500 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement ultérieur
  • Posologie à augmenter par palier de 500 mg toutes les 2 sem selon réponse clinique
  • 500 à 1 500 mg 2 fois par jour
  • Dose maximale par prise: 1 500 mg
  • Posologie maximale: 3 000 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 6 comprimés par jour
Patient de 12 an(s) à 16 an(s)
25 kg ≤ Poids < 50 kg
Epilepsie généralisée de l'enfant > 12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie myoclonique de l'enfant >12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Posologie standard
  • Utiliser la forme la plus adaptée au patient
  • 10 à 30 mg/kg 2 fois par jour
Poids ≥ 50 kg
Epilepsie généralisée de l'enfant > 12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie myoclonique de l'enfant >12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Traitement initial
  • 500 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement ultérieur
  • Posologie à adapter par palier de 500 mg toutes les 2 à 4 semaines selon réponse clinique
  • 500 à 1 500 mg 2 fois par jour
  • Dose maximale par prise: 1 500 mg
  • Posologie maximale: 3 000 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 6 comprimés par jour
Patient de 16 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie partielle en monothérapie de l'enfant > 16 ans
Traitement initial
  • 250 à 500 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement ultérieur
  • Posologie à augmenter par palier de 500 mg toutes les 2 sem selon réponse clinique
  • 500 à 1 500 mg 2 fois par jour
  • Dose maximale par prise: 1 500 mg
  • Posologie maximale: 3 000 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 6 comprimés par jour
25 kg ≤ Poids < 50 kg
Epilepsie généralisée de l'enfant > 12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie myoclonique de l'enfant >12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Posologie standard
  • Utiliser la forme la plus adaptée au patient
  • 10 à 30 mg/kg 2 fois par jour
Poids ≥ 50 kg
Epilepsie généralisée de l'enfant > 12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie myoclonique de l'enfant >12 ans, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle de l'enfant ≥ 1 mois, traitement associé (de l')
Traitement initial
  • 250 à 500 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement ultérieur
  • Posologie à adapter par palier de 500 mg toutes les 2 à 4 semaines selon réponse clinique
  • 500 à 1 500 mg 2 fois par jour
  • Dose maximale par prise: 1 500 mg
  • Posologie maximale: 3 000 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 6 comprimés par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie myoclonique de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle en monothérapie de l'adulte
Traitement initial
  • 250 à 500 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement ultérieur
  • Posologie à augmenter par palier de 500 mg toutes les 2 sem selon réponse clinique
  • 500 à 1 500 mg 2 fois par jour
  • Dose maximale par prise: 1 500 mg
  • Posologie maximale: 3 000 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 6 comprimés par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer indépendamment de la prise des repas

Mises en garde

  • Info du patient : consulter son médecin en cas d'aggravation des crises convulsives
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de projet ou de suspicion de grossesse
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : signaler toute apparition d'idées suicidaires
  • Information du patient : signaler toute apparition d'un état dépressif
  • Information du professionnel de santé : surveiller l'apparition de signe neuropsychiatrique
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

LEVETIRACETAM 500 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux dérivés de la pyrrolidone

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Allongement de l'espace QT
  • Cardiopathie
  • Dépression
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Enfant entre 6 et 18 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Fièvre
  • Infection récurrente, antécédent (d')
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale
  • Patient à tendance suicidaire
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet débilité
  • Trouble de la coagulation
  • Trouble hydroélectrolytique
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'aggravation des convulsions
  • Risque d'agranulocytose
  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque de leucopénie
  • Risque de neutropénie
  • Risque de pancytopénie
  • Risque de thrombopénie
  • Risque de trouble du comportement
  • Risque de trouble psychiatrique
  • Risque d'insuffisance rénale aiguë
  • Risque suicidaire

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREBilan hépatique (anomalie) (Peu fréquent)
Leucopénie (Peu fréquent)
CPK (augmentation) (Rare)
Hyponatrémie (Rare)
Neutropénie (Rare)
DERMATOLOGIEAlopécie (Peu fréquent)
Eczéma (Peu fréquent)
Eruption cutanée (Fréquent)
Prurit (Peu fréquent)
Erythème polymorphe (Rare)
Nécrolyse épidermique toxique (Rare)
Syndrome de Lyell (Rare)
Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
DIVERSAsthénie (Fréquent)
Blessure accidentelle (Peu fréquent)
Fatigue (Fréquent)
HÉMATOLOGIEThrombopénie (Peu fréquent) Agranulocytose (Rare)
Pancytopénie (Rare)
Aplasie médullaire
HÉPATOLOGIE Hépatite (Rare)
Insuffisance hépatique (Rare)
Exploration fonctionnelle hépatique (anomalie)
Hépatopathie
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Angioedème (Rare)
Hypersensibilité (Rare)
Syndrome DRESS (Rare)
Réaction anaphylactique
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE Infection (Rare)
NUTRITION, MÉTABOLISMEAnorexie (Fréquent)
Poids (augmentation) (Peu fréquent)
Poids (diminution) (Peu fréquent)
OPHTALMOLOGIEDiplopie (Peu fréquent)
Vision floue (Peu fréquent)
ORL, STOMATOLOGIERhinopharyngite (Très fréquent)
Sensation de vertige (Fréquent)
Vertige (Fréquent)
PSYCHIATRIEAgitation (Fréquent)
Agressivité (Fréquent)
Anxiété (Fréquent)
Attaque de panique (Peu fréquent)
Colère (Peu fréquent)
Confusion mentale (Peu fréquent)
Dépression (Fréquent)
Hallucination (Peu fréquent)
Hostilité (Fréquent)
Idée suicidaire (Peu fréquent)
Insomnie (Fréquent)
Irritabilité (Très fréquent)
Labilité affective (Fréquent)
Léthargie (Fréquent)
Nervosité (Fréquent)
Psychose (Peu fréquent)
Sautes d'humeur (Fréquent)
Tentative de suicide (Peu fréquent)
Trouble de l'attention (Peu fréquent)
Trouble du comportement (Peu fréquent)
Trouble émotif (Peu fréquent)
Délire (Rare)
Idée délirante (Rare)
Pensée anormale (Rare)
Suicide (Rare)
Trouble de la personnalité (Rare)
Trouble psychique (Rare)
Trouble de l'humeur
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Allongement de l'espace QT (Rare)
SYSTÈME DIGESTIFDiarrhée (Fréquent)
Douleur abdominale (Fréquent)
Dyspepsie (Fréquent)
Nausée (Fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
Pancréatite (Rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDouleur musculaire (Peu fréquent)
Faiblesse musculaire (Peu fréquent)
Rhabdomyolyse (Rare)
SYSTÈME NERVEUXAmnésie (Peu fréquent)
Ataxie (Fréquent)
Céphalée (Très fréquent)
Convulsions (Fréquent)
Paresthésie (Peu fréquent)
Somnolence (Très fréquent)
Tremblement (Fréquent)
Trouble de la mémoire (Peu fréquent)
Trouble de l'équilibre (Fréquent)
Choréo-athétose (Rare)
Crise convulsive (aggravation) (Rare)
Dyskinésie (Rare)
Encéphalopathie (Rare)
Hyperkinésie (Rare)
Mouvement choréoathétosique (Rare)
Trouble de la marche (Rare)
SYSTÈME RESPIRATOIREToux (Fréquent)
TOXICOLOGIE Syndrome malin des neuroleptiques (Rare)
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Insuffisance rénale aiguë (Rare)

Voir aussi les substances

Lévétiracétam

Détails sur les substances
Chimie
Synonymeslevetiracetam
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:1.5 g
Parenteral:1.5 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster