Mise à jour : 03 juillet 2024
Publicité
Information patient
  • RIFATER
Famille du médicament : Antituberculeux

Dans quel cas le médicament RIFATER est-il prescrit ?

Ce médicament contient une association d'antibiotiques actifs sur le bacille de Koch, responsable de la tuberculose.

Il est réservé au traitement de la tuberculose.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RIFATER

RIFATER : comprimé ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 20,74 €.

Composition du médicament RIFATER

p cp
Rifampicine120 mg
Isoniazide50 mg
Pyrazinamide300 mg
Saccharose+
Excipients : Calcium stéarate, Carmellose sodique, Fer rouge oxyde, Gomme arabique, Kaolin, Magnésium carbonate léger, Oxyde d'aluminium hydraté, Povidone, Saccharose, Silice colloïdale anhydre, Sodium laurylsulfate, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament RIFATER

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux rifamycines, à l'isoniazide et au pyrazinamide ;

  • insuffisance hépatique ;

  • porphyries ;

  • hyperuricémie ;

  • insuffisance rénale ;

  • intervention avec anesthésie générale ;

  • enfant de moins de 6 ans (risque de fausse route) ;

  • en association avec les antiprotéases contenant du ritonavir et les médicaments contenant du bictégravir, du cobicistat, du daclatasvir, du dasabuvir, du delamanid ou l'association grazoprévir/elbasvir, de l'isavuconazole, du lédipasvir, de la lurasidone, de la midostaurine, de l'association ombitasvir/paritaprévir, du praziquantel, de la rilpivirine, du sofosbuvir, du velpatasvir, du voriconazole ou du voxilaprévir.

Attention

Ce médicament peut être toxique pour le foie, et certains signes évocateurs d'une hépatite imposent un avis médical et un éventuel arrêt du traitement : perte d'appétit, fatigue anormale, démangeaisons diffuses, vomissements, jaunissement de la peau ou du blanc des yeux. Le risque d'hépatite semble plus important chez les personnes âgées de plus de 35 ans.

Des analyses de sang régulières sont régulièrement prescrites pour contrôler la bonne tolérance du médicament. La surveillance peut être renforcée en cas de troubles de la coagulation, de neuropathie périphérique ou d'insuffisance surrénale.

Certains symptômes peuvent être le signe de complications. Contactez d'urgence votre médecin en cas :
  • de réapparition des symptômes de la maladie ou de nouveaux symptômes tels que la toux, l'essoufflement, la fatigue avec parfois maux de tête, perte d'appétit et perte de poids ;

  • de survenue d'une éruption cutanée d'évolution rapide, éventuellement accompagnée d'autres symptômes tels que cloques, lésions des muqueuses, fièvre, ganglions, abattement ;

  • de gonflement du visage (lèvre, paupière...) ou d'une autre région du corps.

Ce médicament peut modifier ou fausser les résultats de certains examens biologiques : informez votre laboratoire d'analyses de ce traitement.

Interactions du médicament RIFATER avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associavec les antiprotéases contenant du ritonavir et les médicaments contenant du bictégravir, du cobicistat, du daclatasvir, du dasabuvir, du delamanid ou l'association grazoprévir/elbasvir, de l'isavuconazole, du lédipasvir, de la lurasidone, de la midostaurine, de l'association ombitasvir/paritaprévir, du praziquantel, de la rilpivirine, du sofosbuvir, du velpatasvir, du voriconazole ou du voxilaprévir : la rifampicine accélère la dégradation de ces médicaments et diminue leur efficacité.

Il peut interagir avec de nombreux autres médicaments, notamment avec les contraceptifs oraux (diminution de leur efficacité), certains anticoagulants oraux et la carbamazépine.

Signalez tout autre traitement en cours à votre médecin ou à votre pharmacien. Une modification des autres traitements peut être nécessaire.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Le traitement d'une tuberculose active doit être maintenu pendant la grossesse. En raison de la présence de pyrazinamide, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament, sauf s'il n'existe pas d'autres alternatives.

En cas de prise en fin de grossesse, un apport de vitamine K1 peut être nécessaire dans le mois précédant l'accouchement pour prévenir un risque d'hémorragie.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIFATER

Ce médicament doit être pris avec un verre d'eau, en 1 seule prise, le matin à jeun.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 6 ans : la posologie est fixée par le médecin en fonction du poids du malade, sans dépasser 6 comprimés par jour. La durée du traitement avec ce médicament est habituellement de 2 mois. Le traitement est ensuite poursuivi avec une autre association d'antibiotiques.

Conseils

Le traitement antituberculeux, qui associe plusieurs médicaments, est habituellement très efficace. Cette efficacité nécessite néanmoins des prises régulières et un respect de la durée du traitement prescrit. Les rechutes dues à un traitement mal suivi sont beaucoup plus difficiles à soigner.

La rifampicine peut colorer en rouge les sécrétions : urines, larmes, crachats. Évitez le port de lentilles de contact, elles pourraient être colorées de façon permanente.

Effets indésirables possibles du médicament RIFATER

Très fréquents : fièvre, frissons.

Fréquents : maux de tête, étourdissements, nausées, vomissements, baisse du nombre des plaquettes dans le sang, se traduisant par l'apparition spontanée de plaques violacées sur la peau (bleus), augmentation des transaminases, réaction paradoxale (se traduisant par l'apparition ou l'aggravation des symptômes de la tuberculose).

Peu fréquents : diarrhées, baisse des globules blancs.

Fréquence indéterminée : faiblesse musculaire, douleur osseuse, douleurs abdominales, couleur anormale des dents, perte de l'appétit, essoufflement, inflammation des poumons, élévation du taux d'acide urique dans le sang, hépatite, troubles du comportement, fourmillements des extrémités, réaction allergique, éruption cutanée grave.

Publicité

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaires est momentanément indisponible.

Publicité
Documents utiles
Actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster