#Médicaments #Vigilance #Bon usage

Chlorure de potassium injectable : de nouveaux outils pour éviter des erreurs... évitables

Une mauvaise utilisation du chlorure de potassium (KCl) injectable peut conduire à des effets indésirables d'issue fatale. En complément des différentes mesures déjà en place, l'ANSM propose deux nouveaux outils pour éviter ces erreurs.

David Paitraud 09 janvier 2024 Image d'une montre4 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Concentration maximale de KCl après dilution : 1 g/250 mL ; durée minimale de perfusion : 1 g/heure.

Concentration maximale de KCl après dilution : 1 g/250 mL ; durée minimale de perfusion : 1 g/heure.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) propose deux outils [1, 2] pour renforcer le bon usage du chlorure de potassium (KCl) injectable (cf. Encadré 1).

Encadré 1 - Chlorure de potassium injectable : indications, conditions d'utilisation et présentation

Le chlorure de potassium (KCl) injectable est indiqué dans le traitement :

  • des hypokaliémies ;
  • des déséquilibres électrolytiques ;
  • pour l’apport de potassium dans le cadre d’une nutrition parentérale.

En France, il se présente en ampoule de solution injectable à diluer pour perfusion intraveineuse. Plusieurs dosages sont proposés :

  • solution injectable à diluer à 10 % (0,10 g/mL) en ampoule de 10 mL (1 g de KCl) ou de 20 mL (2 g de KCl) ;
  • solution injectable à diluer à 0,15 g/mL (15 %) en ampoule de 10 mL (1,5 g de KCl) ;
  • solution injectable à diluer à 20 % (0,20 g/mL) en ampoule de 10 mL (2 g de KCl) ou de 20 mL (4 g de KCl) ;
  • solution injectable à diluer à 7,46 % (0,0746 g/mL) en ampoule de 10 mL (0,746 g) ou de 20 mL (1,492 g) ;

Ce médicament est utilisé dans les établissements de santé et par les structures mobiles d'urgence et de réanimation (Smur).

Des erreurs évitables toujours rapportées

Alors qu'elles sont considérées comme évitables (cf. Encadré 2), des erreurs médicamenteuses avec le KCl injectable sont toujours rapportées, « en lien notamment avec une mauvaise technique de préparation ou d’administration » note l'ANSM :

  • administration de KCl réalisée par voie intraveineuse (IV) directe ;
  • injection trop rapide et sans dilution susceptible de provoquer un arrêt cardiaque.
Encadré 2 - Liste des 12 évènements qui ne devraient jamais arriver
(extrait de la circulaire DGOS du 14 février 2012)

Lors de la prescription

Il est recommandé lors de la prescription :

  • de privilégier une forme orale pour les hypokaliémies légères à modérées ;
  • d'utiliser la voie IV uniquement pour les hypokaliémies sévères (K+ < 3 mmol/l) ou chez les patients qui ne peuvent pas avaler ;
  • de tenir compte des autres médicaments hyperkaliémants que le patient pourrait prendre de façon concomitante.

Toujours diluer et perfuser lentement

L'ANSM rappelle que la solution injectable de KCl doit :

  • être diluée avant administration (cf. Encadré 3), Ne jamais dépasser la concentration maximale de KCl après dilution : 1 g de KCl / 250 mL ou 13,4 mmol de KCl / 250 mL.
  • être administrée par perfusion intraveineuse (IV) lente (cf. Encadré 3).
Encadré 3 - Aide à la préparation et à l'administration
Attention : à adapter aux enfants, aux patients en réanimation, en restriction hydrique, en insuffisance rénale (extrait de l'affiche de bon usage - ANSM)
  1 g 2 g 3 g 4 g
Quantité de potassium (K+) 13,4 mmol 26,8 mmol 40,2 mmol 53,6 mmol
Volume minimal après dilution dans NaCl 0,9 % ou G5 % 250 mL 500 mL 1 000 mL 1 000 mL
Durée minimale de perfusion 1 h 2 h 3 h 4 h

Des mesures et des outils pratiques pour sécuriser l'utilisation du KCl

La mise en place de mesures pour éviter les erreurs médicamenteuses au KCl injectable doit s’inscrire dans les priorités de prévention des établissements de santé.

Au niveau national, depuis plusieurs années, l'ANSM et la Haute Autorité de santé (HAS) déploient un ensemble de mesures (cf. notre article du 31 mai 2017 et notre article du 12 juillet 2021) :

  • modification de l’étiquetage des ampoules ;
  • informations dans le résumé des caractéristiques des produits (RCP) et la notice ;
  • diffusion d’une affiche de bon usage (2022) : elle a été distribuée dans les services concernés des établissements de santé. Elle peut également être commandée auprès des laboratoires qui commercialisent du KCl injectable ;
  • flash sécurité « Qui dit potassium (KCl) dit vigilance maximale ».

En complément, l'ANSM propose deux nouveaux outils pour renforcer encore l’information et favoriser le bon usage du KCl injectable dans les établissements de santé :

  • une réglette de bon usage rappelle les bons réflexes de dosage, préparation, perfusion et surveillance et l’ensemble des étapes à respecter pour une administration en toute sécurité. Elle sera adressée début 2024 aux services concernés des établissements de santé ;
  • un support de formation destiné aux professionnels de santé [3] qui seront amenés à utiliser du KCl injectable : ce document expose les messages essentiels et retrace les erreurs médicamenteuses rapportées entre 2017 et 2020 :
    • erreurs de dispensation par confusion entre ampoules de KCl et de NaCl injectables ou entre différentes concentrations d'ampoules de KCl injectable,
    • erreurs de préparation par confusion entre ampoules de KCl et de NaCl injectables,
    • erreurs de prescription correspondant à des erreurs de posologie, de concentration ou de dilution, ainsi que des erreurs de forme galénique entre KCl injectable et sel de potassium pour supplémentation orale,
    • erreurs d'administration : erreur de patient, de suivi thérapeutique et clinique, de débit d'administration ou de médicament.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster