1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
IVG médicamenteuse : la consultation de contrôle est indispensable et obligatoire.

IVG médicamenteuse : la consultation de contrôle est indispensable et obligatoire.

#Médicaments #Bon usage
Par David Paitraud - Date de publication : 20 septembre 2022

IVG médicamenteuse : seule la consultation de contrôle permet de confirmer l'efficacité

Résumé

Après une interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse, seule la consultation médicale de contrôle permet de confirmer l'efficacité du protocole, même si la patiente a présenté des saignements après la prise des comprimés. Cette consultation est obligatoire.

« La consultation médicale de contrôle est le seul moyen de confirmer l’efficacité de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse », a rappelé l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dans une information de bon usage publiée le 15 septembre 2022 [1]. En effet, bien que obligatoire, cette consultation semble ne pas être réalisée systématiquement en pratique. 

Conformément à la procédure recommandée par la Haute Autorité de santé (HAS) pour l'IVG médicamenteuse (cf. Encadré et Figure), la consultation de contrôle doit être programmée entre le 14e et le 21e jour après la prise du premier médicament (mifépristone).

Au cours de ce rendez-vous, le professionnel de santé vérifie que la grossesse est interrompue, ainsi que l'absence de complications. Il procède à un examen clinique, complété par un dosage sanguin des hormones hCG et/ou une échographie de contrôle.

Encadré - Protocole recommandé pour l'IVG médicamenteuse

Le délai de réalisation d’une IVG médicamenteuse en ville a été allongé à 9 semaines d’aménorrhées (7 semaines de grossesse) [23].

L’IVG médicamenteuse se déroule en quatre étapes successives obligatoires : 

  • consultation d’information sur l’IVG : celle-ci permet de confirmer et de dater la grossesse, mais aussi d’échanger sur le souhait de la femme d’interrompre sa grossesse ;
  • signature d’un formulaire de consentement par la femme ;
  • et obtention des deux médicaments nécessaires à l’IVG :
  • visite de contrôle entre le 14e et le 21e jour après la prise de mifépristone.

 

Figure - Stratégie médicamenteuse de l'IVG (d'après [2])

Les saignements ne suffisent pas à démontrer l'efficacité de l'IVG

Le risque d’échec de l'IVG avec le protocole médicamenteux est estimé à 5 % ; il augmente quand le protocole n’est pas respecté (non-respect des doses ou du délai d’administration des médicaments) ou lorsque l’IVG est réalisée à un stade avancé de la grossesse. 

Outre l'importance de la consultation de contrôle, l'ANSM met en garde sur le fait que « les saignements qui apparaissent après la prise des comprimés ne témoignent pas systématiquement de l'expulsion totale de l’embryon ; ils ne doivent donc pas être perçus comme une preuve absolue de réussite de la procédure d’interruption de grossesse ».  

En cas d'échec de l'IVG

Lors de la consultation de contrôle, si le professionnel conclut à l'échec de l'IVG médicamenteuse, différentes situations sont envisagées :

  • la femme enceinte souhaite poursuivre sa grossesse. Elle doit être informée du risque de malformations graves (membres, face, cerveau) associées aux médicaments de l'IVG, en cas d'exposition in utero. Ces médicaments sont tératogènes. Un suivi particulier du futur enfant devra être effectué : surveillance prénatale attentive et échographies répétées dans un centre spécialisé ;
  • la femme maintient son choix d'interrompre sa grossesse : une nouvelle procédure d’IVG peut lui être proposée lors de la visite de contrôle.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster