VIH : TIVICAY 5 mg comprimé dispersible, complément de gamme pour la pédiatrie

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 18 Novembre 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1236 lecteurs
TIVICAY 5 mg comprimé dispersible est une nouvelle spécialité au sein de la gamme d'antiviraux à action directe TIVICAY (dolutégravir). Par son dosage et sa forme pharmaceutique, elle est adaptée à l'utilisation en pédiatrie dans le traitement de l'infection par le VIH chez les enfants dès l'âge de 4 semaines et pesant au moins 3 kg. 
Représentation en 3D de virus de l'immunodéficience humaine (illustration).

Représentation en 3D de virus de l'immunodéficience humaine (illustration).

 
Résumé : 
La gamme d'antiviraux à action directe TIVICAY (dolutégravir) s'élargit et compte une nouvelle spécialité adaptée à l'utilisation en pédiatrie, dès l'âge de 4 semaines (poids minimum de 3 kg) : 
TIVICAY 5 mg comprimé dispersible.

Cette nouvelle spécialité est la seule à disposer d'une indication dans le traitement du VIH chez les enfants à partir de 4 semaines (pesant au moins 3 kg). Les autres spécialités de la gamme (TIVICAY 10 mg, 25 mg et 50 mg comprimé pelliculé) ne sont indiquées qu'à partir de l'âge de 6 ans. 

Outre son dosage à 5 mg de dolutégravir, le plus faiblement dosé de la gamme, cette nouvelle spécialité se distingue par sa forme pharmaceutique en comprimé dispersible dans de l'eau. Un godet doseur gradué et une seringue orale de 10 mL sont fournis dans le conditionnement, pour faciliter la préparation et l'administration orale. 

TIVICAY comprimé dispersible et TIVICAY comprimé pelliculé ne sont pas interchangeables. 


TIVICAY 5 mg comprimé dispersible est agréé aux collectivités et remboursable à 100 % (183,57 euros la boîte de 60), sur prescription initiale hospitalière de 1 an, et uniquement en l'absence de résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase. 

L'inhibiteur de l'intégrase à base de dolutégravir, TIVICAY,  est désormais disponible au dosage de 5 mg sous forme de comprimé dispersible :  Cette nouvelle spécialité est un complément de gamme, comportant déjà TIVICAY 10 mg, 25 mg et 50 mg comprimé pelliculé.

Seule spécialité de la gamme indiquée chez les enfants de moins de 6 ans
Outre le dosage, le plus faible de la gamme, et la formulation galénique en comprimé dispersible, TIVICAY 5 mg comprimé dispersible se distingue des autres spécialités TIVICAY en comprimé par son indication pédiatrique : 
  • en association avec d'autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d'au moins 4 semaines ou plus et pesant au moins 3 kg (cf. VIDAL Reco "Infection par le VIH").
Pour rappel, chez l'enfant, TIVICAY en comprimé pelliculé est uniquement indiqué à partir de 6 ans : 
  • en association avec d'autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l'infection par le VIH, chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d'au moins 6 ans ou plus et pesant au moins 14 kg.

Évaluation du dolutégravir chez le nourrisson et l'enfant de moins de 6 ans
L'évaluation du dolutégravir chez les enfants âgés de 4 semaines à moins de 6 ans et pesant au moins 3 kg repose sur une étude de pharmacocinétique, de tolérance et d'efficacité, multicentrique, non contrôlée, en ouvert (étude P1093/ING112578) dont l'objectif principal était de définir les posologies permettant d'obtenir un profil pharmacocinétique comparable à celui des adultes.
Les objectifs secondaires étaient d'évaluer la tolérance et l'efficacité (réponses virologique et immunologique) à 24 et 48 semaines du dolutégravir administré à la dose finale déterminée.


Parmi les 6 cohortes de l'étude (réparties en fonction de l'âge), 3 incluaient des enfants de moins de 6 ans chez lesquels la formulation pédiatrique de dolutégravir a été utilisée. 

Les résultats de l'analyse pharmacocinétique du dolutégravir comprimés dispersibles, aux schémas posologiques de l'AMM, suggèrent un profil d'efficacité et de tolérance chez l'enfant âgé de 4 semaines à moins de 6 ans, comparable à celui décrit chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans.


A 48 semaines de traitement, une charge virale (CV) ARN VIH-1 < 50 copies/mL a été obtenue chez 27 patients (64,3 %), soit :
  • 8/11 dans la cohorte III-DT (26 enfants > 2 ans et < 6 ans),
  • 10/11 dans la cohorte IV-DT (25 enfants > 6 mois et < 2 ans),
  • 9/20 dans la cohorte V-DT (23 nourrissons > 4 semaines et < 6 mois).
Une CV ARN < 400 copies/mL a été obtenue chez 83,3 % (35/42) des patients.
Les résultats sont en faveur d'une réponse virologique (évaluée à partir de la charge virale) et d'une réponse immunologique satisfaisante à 48 semaines dans cette population.  

En termes de tolérance, le profil du dolutégravir dans la population pédiatrique a été similaire à celui observé chez l'adulte. Aucun nouveau signal n'a été identifié dans cette étude par rapport au profil de tolérance connu du dolutégravir.


La CT distingue 2 profils de patients pédiatriques : avec ou sans résistance aux inhibiteurs d'intégrase
Sur la base des données disponibles, la Commission de la Transparence (CT) a rendu un avis le 7 juillet 2021 dans lequel elle attribue à TIVICAY chez l'enfant de 4 semaines à moins de 6 ans (et pesant au moins 3 kg) : 
  • un service médical rendu (SMR) important, en l'absence de résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase ;
  • un SMR insuffisant dans cette population en cas de résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase, en l'absence de données permettant d'établir un schéma posologique dans ces situations.

La CT a également attribué une amélioration du SMR importante (ASMR II) chez l'enfant âgé de 4 semaines à moins de 6 ans et pesant au moins 3 kg, en tenant compte du profil d'efficacité immunovirologique et de tolérance du dolutégravir (rares interactions, barrière génétique au développement de résistance élevée), de sa bonne tolérance, sa bonne palatabilité et sa facilité d'administration (une prise sans contrainte alimentaire), ainsi que de la rareté des options thérapeutiques anti-VIH chez les enfants au cours de leur première année de vie.

Une formulation adaptée à la posologie en pédiatrie
TIVICAY 5 mg comprimé dispersible est particulièrement adapté au schéma posologique chez l'enfant à partir de 3 kg, chez lequel, selon le poids et l'âge, des doses de 5 mg ou multiples de 5 sont recommandées (cf. Tableau I). 

Tableau I - Dolutégravir : schémas posologiques recommandés en pédiatrie, en l'absence de résistance aux inhibiteurs d'intégrase
Poids corporel Schéma posologique
de 3 à moins de 6 kg 5 mg 1 fois par jour
de 6 à moins de 10 kg :
< 6 mois
> 6 mois

10 mg 1 fois par jour
15 mg 1 fois par jour
de 10 à moins de 14 kg 20 mg 1 fois par jour
de 14 à moins de 20 kg 25 mg 1 fois par jour
20 kg ou plus 30 mg 1 fois par jour

En tant qu'alternative et selon les préférences, la dose quotidienne peut être divisée en 2 doses égales, à prendre le matin et le soir (cf. monographie VIDAL de TIVICAY comprimé dispersible - rubrique Posologie et Mode d'administration - Tableau 2). 

Bien qu'adapté à l'utilisation en pédiatrie, TIVICAY 5 mg comprimé dispersible peut être utilisé chez l'enfant de plus de 6 ans, l'adolescent et l'adulte, en particulier en cas de difficulté à avaler les comprimés pelliculés (cfTableau II).
 
Tableau II - Posologie de TIVICAY 5 mg comprimé dispersible chez l'adulte 
  Schéma posologique
Patient adulte sans résistance aux inhibiteurs d'intégrase 30 mg 1 fois par jour (6 comprimés dispersibles)
Patient adulte avec résistance aux inhibiteurs d'intégrase 30 mg 2 fois par jour (6 comprimés dispersibles 2 fois par jour)

On note que la dose adulte recommandée pour les comprimés dispersibles est de 30 mg (6 comprimés dispersibles de 5 mg) contre 50 mg pour les comprimés pelliculés.

Avec ou sans nourriture : tenir compte du profil de résistance
Le dolutégravir peut être pris avec ou sans nourriture.
En présence d'une résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase, le dolutégravir doit être préférentiellement pris avec de la nourriture pour augmenter l'exposition (en particulier chez les patients porteurs de mutations Q148).


Instructions pour la préparation de TIVICAY comprimé dispersible
Les comprimés dispersibles peuvent être dispersés dans l'eau potable ou avalés entiers avec de l'eau potable. Dans ce dernier cas, les patients ne doivent pas avaler plus d'un comprimé à la fois afin de réduire le risque d'étouffement.

Un godet doseur est fourni avec les comprimés dispersibles pour préparer la dispersion.
Les comprimés doivent être dispersés dans le godet doseur gradué (graduations de 5 mL, jusqu'à 30 mL) :
  • de 1 à 3 comprimés (5 à 15 mg), le volume d'eau recommandé est de 5 mL ; 
  • de 4 à 6 comprimés (20 à 30 mg), le volume d'eau recommandé est de 10 mL. 
La dispersion doit être administrée dans les 30 minutes suivant la préparation. Au-delà de 30 minutes, elle doit être éliminée. 

Administration de la préparation : avec le godet ou la seringue orale
Si l'enfant boit la dispersion directement avec le godet doseur, les consignes suivantes sont à respecter : 
  • l'enfant est debout, 
  • après l'administration de l'intégralité de la préparation, ajouter 5 mL d'eau et administrer le tout à l'enfant.

Une seringue pour administration orale est également fournie, et peut être utilisée pour l'administration à l'enfant, si le godet doseur ne convient pas (pour les nourrissons notamment). La seringue permet de prélever 10 mL maximum de préparation (graduation par mL). 
L'embout de la seringue doit être placé contre l'intérieur de la joue du nourrisson. 


Comprimé dispersible/comprimé pelliculé : pas d'interchangeabilité entre les formulations 
La biodisponibilité des comprimés dispersibles et des comprimés pelliculés n'est pas comparable ; ces formulations ne sont donc pas interchangeables, sur une base de milligramme à milligramme. 
Les patients qui changent de formulation entre les comprimés dispersibles et les comprimés pelliculés doivent suivre les recommandations posologiques spécifiques à la formulation.


Identité administrative de TIVICAY 5 mg comprimé dispersible  
Encadré 1 - Périmètre de prise en charge de TIVICAY 5 mg comprimé dispersible
En association avec d'autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement :
  • des adolescents à partir de 12 ans et des adultes, infectés par le VIH-1 avec ou sans résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase ;
  • des enfants âgés d'au moins 4 semaines et pesant au moins 3 kg et des adolescents jusque 12 ans, infectés par le VIH-1 sans résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase.

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - Extension d'indication et inscription au remboursement de TIVICAY 5 mg comprimé dispersible (HAS, 7 juillet 2021)
 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster