Cancer du sein : TALZENNA disponible en ville depuis le 1er septembre 2021

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 02 septembre 2021
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 1154 lecteurs
L'antinéoplasique TALZENNA 0,25 mg et 1 mg gélule (talazoparib), indiqué dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique HER2 négatif, avec mutations germinales BRCA1/2, peut être dispensé en ville depuis le 1er septembre 2021. 
Le principal objectif recherché dans la prise en charge du cancer du sein avancé est une amélioration cliniquement significative de la survie globale des patientes, tout en maintenant ou en améliorant leur qualité de vie (illustration).

Le principal objectif recherché dans la prise en charge du cancer du sein avancé est une amélioration cliniquement significative de la survie globale des patientes, tout en maintenant ou en améliorant leur qualité de vie (illustration).

 
Résumé :
Depuis le 1er septembre 2021, les spécialités à base de l'inhibiteur de PARP talazoparibTALZENNA 0,25 mg et TALZENNA 1 mg gélule, peuvent être dispensées en pharmacie d'officine. Ce passage en ville marque la fin du dispositif de rétrocession pour ces spécialités. 

TALZENNA est indiqué dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique HER2 négatif, avec mutations germinales BRCA1/2.

La posologie recommandée est de 1 mg par jour (1 gélule de TALZENNA 1 mg par jour). Une posologie plus faible, obtenue avec TALZENNA 0,25 mg, est recommandée en cas d'événement indésirable ou de prise concomitante avec un inhibiteur puissant de la glycoprotéine P (P-gp) ou chez des patients ayant une insuffisance rénale modérée ou sévère.

La surveillance pendant le traitement porte principalement sur l'hémogramme, afin d'identifier des signes de toxicité hématologique. 

TALZENNA est agréé aux collectivités et bénéficie d'une prise en charge intégrale en ville (1 437,92 euros pour TALZENNA 0,25 mg, et 4 143,07 euros pour TALZENNA 1 mg).
La prescription est hospitalière, réservée aux oncologues et cancérologues. 


Les spécialités antinéoplasiques TALZENNA 0,25 mg et TALZENNA 1 mg gélule (talazoparib) sont disponibles à la dispensation en ville depuis le 1er septembre 2021. 
Cette date marque également la fin du dispositif de rétrocession dont ce médicament bénéficiait précédemment (cf. Encadré 1). 

TALZENNA est indiqué en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d'un cancer du sein localement avancé ou métastatique HER2 négatif et présentant des mutations germinales BRCA1/2
(cf. VIDAL Reco "Cancer du sein").

Les patients doivent avoir été précédemment traités par une anthracycline et/ou un taxane au stade (néo)adjuvant, localement avancé ou métastatique, sauf s'ils n'étaient pas éligibles à ce type de traitement. Les patients atteints d'un cancer du sein positif aux récepteurs hormonaux (RH) doivent préalablement avoir reçu une hormonothérapie ou être considérés comme non éligibles à une hormonothérapie.

Encadré 1 - TALZENNA, nouvelle spécialité en ville mais pas sur le marché français
TALZENNA a bénéficié d'une autorisation temporaire d'utilisation de cohorte (ATUc) entre août 2018 et septembre 2019. Ce médicament a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne en juin 2019.

Après la fin de l'ATU, TALZENNA a bénéficié d'une prise en charge au titre de relais d'ATU et était disponible en rétrocession pour les patients ambulatoires.

TALZENNA fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

À propos du talazoparib : deuxième représentant d'une nouvelle classe d'antinéoplasiques
Le talazoparib est un inhibiteur sélectif des enzymes poly(ADP-ribose) polymérases (PARP), dont PARP-1 et PARP-2 et PARP-3.
En France, un autre représentant de cette classe est disponible (olaparib - LYNPARZA).

Les enzymes PARP jouent un rôle dans la réparation de l'ADN. Leur inhibition provoque l'apoptose des cellules tumorales avec mutation des gènes BRCA, déficientes dans le processus de recombinaison homologue.

Évaluation clinique du talazoparib
Dans son avis du 11 décembre 2019, la Commission de la Transparence (CT) a évalué l'efficacité du talazoparib sur la base principalement d'une étude de phase III en ouvert, EMBRACA (1), ayant comparé le talazoparib à une chimiothérapie au choix de l'investigateur (parmi la capécitabine, la vinorelbine, l'éribuline ou la gemcitabine) chez des patients ayant un cancer du sein HER2- avec mutation germinale des gènes BRCA1/2 (n = 431).

Le critère de jugement principal était 
la survie sans progression évaluée par un centre de radiologie indépendant (CRI) et définie par le délai entre la date de randomisation et la date de progression documentée de la maladie selon les critères RECIST 1.1 ou du décès quelle qu'en soit la cause. L'analyse a été réalisée sur la population ITT.

A la date d'analyse des résultats, avec un suivi médian de 11,2 mois, la médiane de survie sans progression a été de 8,6 mois (IC95% [7,2 ; 9,3]) dans le groupe talazoparib versus 5,6 mois (IC95% [4,2 ; 6,7]) dans le groupe chimiothérapie, soit une différence absolue de 3 mois en faveur du talazoparib (HR = 0,54 IC95% [0,41 ; 0,71] ; p < 0,0001). 

La CT précise que, "en revanche, la supériorité du talazoparib n'a pas été démontrée sur la survie globale (critère de jugement secondaire hiérarchisé) : lors de l'analyse intermédiaire, la médiane de SG a été de 22,3 mois dans le groupe talazoparib versus 19,5 mois dans le groupe chimiothérapie (HR = 0,76 IC95% [0,55 ; 1,06] ; NS)".


S'agissant de la toxicité, le profil de tolérance de TALZENNA a été marqué par des événements indésirables de grade 3/4 survenus chez 67,5 % dans le groupe talazoparib versus 63,5 % dans le groupe chimiothérapie.

SMR important, sans ASMR
Sur la base des données disponibles, la CT a attribué un service médical rendu (SMR) important à TALZENNA dans son indication, sans amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à une monochimiothérapie (capécitabine, vinorelbine, éribuline ou gemcitabine).

Dans la stratégie thérapeutique
du cancer du sein avancé HER2-, TALZENNA
en monothérapie est une alternative thérapeutique aux monochimiothérapies recommandées dans le traitement de 1re ligne ou plus du cancer du sein avancé HER2-.

En cas d'expression de récepteurs hormonaux (RH+), du fait de l'absence de donnée comparative à une hormonothérapie associée à un inhibiteur de CDK4/6, la place de TALZENNA n'est pas déterminée 

TALZENNA en pratique 
Instauration du traitement par talazoparib
Le traitement par TALZENNA doit être instauré et supervisé par un médecin expérimenté dans l'utilisation des médicaments anticancéreux. La prescription, hospitalière, est réservé aux oncologues et cancérologues. 

Les patients doivent être sélectionnés sur la base de la présence de mutations germinales BRCA délétères ou soupçonnées de l'être, déterminées par un laboratoire expérimenté utilisant une méthode de test validée.

Avant l'instauration du traitement, u
n hémogramme doit être réalisé.

Schéma posologique : 1 gélule de 1 mg par jour
La dose recommandée de talazoparib est de 1 mg 1 fois par jour, avec ou sans nourriture.
Le traitement est maintenu jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue d'une toxicité inacceptable.


Pour éviter tout contact avec le contenu de la gélule, les gélules doivent être avalées entières et ne doivent être ni ouvertes ni dissoutes. 

Le dosage à 0,25 mg est utilisé pour ajuster la posologie (réduction de la dose à 0,75 mg, 0,5 mg ou 0,25 mg par jour) :
  • en cas de signes de toxicité ; 
  • si co-administration inévitable d'un inhibiteur puissant de la P-gp, pour éviter une majoration de l'exposition au talazoparib ;
  • ou chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (30 mL/min < ClCr < 60 mL/min) ou sévère (15 mL/min < ClCr < 30 mL/min).

Surveillance de l'hémogramme pendant le traitement
Pendant le traitement par TALZENNA, l'hémogramme doit faire l'objet d'une surveillance mensuelle et si cliniquement indiqué, afin d'identifier des signes de toxicité hématologique.

TALZENNA et grossesse
TALZENNA est contre-indiqué pendant la grossesse. 
Les femmes doivent utiliser une méthode de contraception hautement efficace pendant le traitement et pendant au moins 7 mois après la fin du traitement.

Étant donné que la contraception hormonale n'est pas recommandée chez les patientes atteintes d'un cancer du sein, 2 méthodes de contraception non hormonales et complémentaires doivent être utilisées. 

Pour les patients de sexe masculin ayant des partenaires féminines en âge de procréer ou des partenaires enceintes, une méthode de contraception efficace (même après une vasectomie) est également recommandée pendant le traitement et pendant au moins 4 mois après la dernière dose.

Identité administrative

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - TALZENNA (HAS, 11 décembre 2019)
Étude pivot EMBRACA

J K. Litton, et al. Talazoparib in Patients with Advanced Breast Cancer and a Germline BRCA Mutation. Engl J Med, 2018 ; 379 : 753-63
 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster