Myélome multiple : NINLARO désormais remboursé à 100 %

- Date de publication : 01 avril 2021
1
2
3
4
5
4.0
(1 note)
vu par 735 lecteurs
À compter du 1er avril 2021, le taux de remboursement de NINLARO gélule (ixazomib) passe de 65 % à 100 % (prix du médicament plus honoraires de dispensation), correspondant à une prise en charge intégrale par l'Assurance maladie. 

Ce changement de taux s'appuie sur un article du code de la Santé publique qui prévoit la suppression de la participation de l'assuré pour certains médicaments irremplaçables et particulièrement coûteux.

Ce taux de 100 % était également recommandé par la Commission de la Transparence dans son dernier avis relatif à NINLARO.
Image histopathologique d'un myélome multiple (extrait de la moelle osseuse). Coloration à l'hématoxyline et à l'éosine (illustration @Wikimedia)..

Image histopathologique d'un myélome multiple (extrait de la moelle osseuse). Coloration à l'hématoxyline et à l'éosine (illustration @Wikimedia)..


Uarrêté du 30 mars 2021 publié au Journal officiel du 31 mars 2021 modifie le taux de remboursement en ville de l'antinéoplasique NINLARO gélule (ixazomib) (cf. Encadré 1).
 
Encadré 1 - Indication thérapeutique de NINLARO
NINLARO, en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone, est indiqué dans le traitement du myélome multiple chez les patients adultes qui ont reçu au moins un traitement antérieur (cf. VIDAL Reco "Myélome multiple").

À compter du 1er avril 2021, ce taux passe de 65 % à 100 %. L'Assurance maladie prend en charge intégralement le traitement par NINLARO, ainsi que les honoraires de dispensation applicables lors de la délivrance en pharmacie. 

Ce nouveau taux de 100 % s'applique à tous les dosages de NINLARO : 

Pour mémoire, le prix public de ces médicaments s'élève (hors honoraires de dispensation) à 3 563,44 euros la boîte de 3 gélules, quel que soit le dosage.
 
Revalorisation du taux de NINLARO : un article du code de la Santé publique à l'appui
L
a participation de l'assuré est supprimée au titre du premier alinéa de l'article R. 160-8 du code de la sécurité sociale (cf. Encadré 2).

Encadré 2 - Extrait de l'article R.160-8 du CSP
La participation de l'assuré prévue au I de l'article L. 160-13 est supprimée pour certains médicaments reconnus comme irremplaçables et particulièrement coûteux, figurant sur une liste établie par arrêté conjoint du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de la sécurité sociale, après avis de la commission instituée par l'article R. 163-15, ainsi que pour l'honoraire de dispensation prévu au 7° de l'article L. 162-16-1 afférent à ces médicaments ou à l'ordonnance comportant un ou plusieurs de ces médicaments.
Elle est également supprimée pour les frais d'examens de biologie médicale relatifs au dépistage sérologique de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine et par le virus de l'hépatite C.
Il n'y a pas non plus de participation de l'assuré pour les médicaments inscrits sur la liste prévue au 1° de l'article L. 5126-6 du code de la santé publique au titre de l'article R. 5126-60 du même code et pour ceux bénéficiant d'une autorisation temporaire d'utilisation mentionnée au 1° du I de l'article L. 5121-12 du code de la santé publique.

Par ailleurs, dans son avis du 9 septembre 2020 (réévaluation de NINLARO), la Commission de la Transparence recommandait un taux de remboursement de 100 % (service médical rendu [SMR] important, absence d'amélioration du SMR [ASMR V]). 

Pour aller plus loin
Arrêté du 30 mars 2021 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux - NINLARO (Journal officiel du 31 mars 2021 - texte 30)
Avis de la Commission de la Transparence - NINLARO (HAS, 9 septembre 2020)

Sur VIDAL.fr
NINLARO GÉLULE (IXAZOMIB) : NOUVEL ANTINÉOPLASIQUE DANS LE TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DU MYÉLOME MULTIPLE (
22 novembre 2018)

Sources : J.O. (Journal Officiel) , HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster