CBNPC : un deuxième schéma posologique possible pour IMFINZI

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 11 mars 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1126 lecteurs
L'antinéoplasique hospitalier IMFINZI 50 mg/mL solution à diluer pour perfusion (durvalumab) peut désormais être utilisé à la posologie de 1 500 mg toutes les 4 semaines, dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). 

Jusqu'à présent, le seul schéma posologique autorisé dans cette indication consistait en l'administration de 10 mg/kg de durvalumab toutes les 2 semaines. 

En outre, un nouvel effet indésirable hématologique a été ajouté au résumé des caractéristiques du produit (RCP) d'IMFINZI utilisé en monothérapie : 
thrombopénie immunitaire (fréquence rare).
IMFINZI est indiqué dans la prise en charge de certains cancers bronchiques (illustration).

IMFINZI est indiqué dans la prise en charge de certains cancers bronchiques (illustration).


L'anticorps monoclonal IMFINZI 50 mg/mL solution à diluer pour perfusion bénéficie d'un schéma posologique supplémentaire dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (cf. Encadré 1), consistant en l'administration de 1 500 mg durvalumab toutes les 4 semaines.
Jusqu'à présent, le seul schéma posologique prévu dans l'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour cette indication était de 10 mg/kg de durvalumab toutes les 2 semaines.

La durée du traitement n'est pas modifiée et reste recommandée jusqu'à progression de la maladie ou d'une toxicité inacceptable ou pour une durée de 12 mois. 

Encadré 1 - Indications thérapeutiques d'IMFINZI
  • Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) (cf. VIDAL Reco "Cancer du poumon") : en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d'un CBNPC localement avancé, non opérable, dont les tumeurs expriment PD-L1 > ou = 1 % des cellules tumorales et dont la maladie n'a pas progressé après une chimioradiothérapie à base de platine.
  • Cancer bronchique à petites cellules (CBPC) : en association à l'étoposide et au carboplatine ou au cisplatine, dans le traitement de première intention des patients adultes atteints d'un CBPC à un stade étendu (CBPC-SE).

Équivalence d'efficacité et de tolérance entre les 2 schémas posologiques
La posologie de 1 500 mg toutes les 4 semaines était déjà recommandée dans le cadre du traitement du CBPC-SE : 
  • 1 500 mg en association avec une chimiothérapie toutes les 3 semaines pendants 4 cycles,
  • suivi de 1 500 mg toutes les 4 semaines en monothérapie. 

Ce schéma posologique a été utilisé dans des études cliniques, dont l'étude CASPIAN* par exemple. Selon les termes de l'AMM, "il n'est anticipé aucune différence cliniquement significative d'efficacité et de tolérance entre les doses de durvalumab de 10 mg/kg toutes les 2 semaines ou 1 500 mg toutes les 4 semaines".

* CASPIAN est une étude multicentrique randomisée menée en ouvert chez 805 patients atteints d'un CBPC-SE naïfs de traitement avec un indice de performance OMS/ECOG de 0 ou 1, pesant > 30 kg, aptes à recevoir une chimiothérapie à base de platine en traitement de première ligne du CBPC, avec une espérance de vie >= 12 semaines, au moins une lésion cible selon les critères RECIST 1.1 et une fonction organique et médullaire adéquate.

Cas particulier des patients pesant 30 kg ou moins
Chez les patients pesant 30 kg ou moins, le schéma d'administration d'IMFINZI en monothérapie toutes les 4 semaines est possible, avec une dose équivalant à 20 mg/kg toutes les 4 semaines.

Des thrombopénies immunitaires mentionnées comme effets indésirables
Une autre modification du résumé des caractéristiques du produit (RCP) d'IMFINZI porte sur les données de tolérance. La liste des effets indésirables (affections hématologiques et du système lymphatique) rapportés avec IMFINZI en monothérapie a été complétée par des cas de thrombopénie immunitaire. La fréquence de survenue est rare.

Pour aller plus loin
CANCER BRONCHIQUE NON À PETITES CELLULES : IMFINZI, NOUVEL ANTICORPS MONOCLONAL À BASE DE DURVALUMAB (Actualités Vidal, 7 mai 2020)

Sources : EMA (European Medicines Agency) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster