Cytomégalovirus : PREVYMIS, premier représentant d'une nouvelle classe d'antiviraux à action directe

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 02 avril 2020
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 459 lecteurs
Le létermovir, principe actif de PREVYMIS, est le premier représentant d'une nouvelle classe d'antiviraux à action directe, ciblant spécifiquement le cytomégalovirus (CMV).

PREVYMIS est indiqué dans la prophylaxie de la réactivation du CMV et de la maladie à CMV chez les adultes séropositifs au CMV receveurs [R+] d'une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques (GCSH).

PREVYMIS se présente sous forme de comprimés pelliculés, disponibles sous deux dosages, à 240 mg et 480 mg. La posologie recommandée en prophylaxie est de 1 comprimé de PREVYMIS 480 mg 1 fois par jour. Cette dose doit être réduite à 240 mg 1 fois par jour en cas de co-administration avec la ciclosporine

De prescription hospitalière, PREVYMIS est disponible en ville, où il est remboursable à 65 %, et à l'hôpital, où il est agréé aux collectivités et pris en charge en sus des GHS.
Son prix public (hors honoraires de dispensation) s'élève, selon les dosages, à 4 590,12 euros (28 comprimés à 240 mg) et à 9 049,85 euros (28 comprimés à 480 mg).
Représentation en 3D de cytomégalovirus dans le sang (illustration).

Représentation en 3D de cytomégalovirus dans le sang (illustration).


PREVYMIS comprimé pelliculé (létermovir) est le premier médicament disposant d'une indication dans la prophylaxie de la réactivation du cytomégalovirus (CMV) et de la maladie à CMV chez les adultes séropositifs au CMV receveurs [R+] d'une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques (GCSH).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des agents antiviraux.

Commercialisée en ville et à l'hôpital, PREVYMIS est disponible sous 2 dosages : 240 mg et 480 mg.

PREVYMIS fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

Le létermovir, un nouvel antiviral à action directe
Le létermovir est un nouvel antiviral à action directe, premier représentant d'une classe ciblant le CMV ; dérivé de la quinazoline, il agit par inhibition du complexe terminase de l'ADN du CMV, indispensable à la production de particules virales. 
Avant d'obtenir une AMM (autorisation de mise sur le marché), PREVYMIS a bénéficié d'une ATU (autorisation temporaire d'utilisation) nominative à partir de novembre 2017.


Efficacité démontrée versus placebo en prophylaxie de la réactivation du CMV
Dans son avis du 5 septembre 2018, la Commission de la Transparence a évalué l'efficacité et la tolérance du létermovir sur la base d'une étude de supériorité versus placebo, randomisée en double aveugle, conduite chez des adultes CMV-positifs (Marty FM et coll. N Engl J Med. 2017).

Le critère principal d'efficacité était la proportion de patients atteints d'une infection à CMV cliniquement significative à la semaine 24 post-greffe, définie par la survenue de l'un des deux événements suivants :
- maladie à CMV (atteinte pulmonaire, gastro-intestinale, hépatique, neurologique, rétinienne, rénale, myocardique, pancréatique ou autre atteinte d'organe compatible avec une maladie à CMV confirmée après évaluation en aveugle par un comité centralisé),
- instauration d'un traitement préemptif par ganciclovir, valganciclovir, foscarnet et/ou cidofovir en raison d'une infection à CMV documentée (virémie mesurée par le laboratoire centralisé). 

Selon les résultats de cette étude, l'efficacité de PREVYMIS en prophylaxie de la réactivation du CMV a été démontrée par rapport au placebo et, notamment, la diminution des instaurations de traitements préemptifs exposant les patients à une toxicité hématologique ou rénale importante (cf. Encadré 1).

Encadré 1 -  Traitement préemptif du CMV (source HAS)
Le traitement préemptif et curatif de première ligne reposent sur l'utilisation de ganciclovir (CYMEVAN et génériques), foscarnet (FOSCAVIR) ou valganciclovir (ROVALCYTE et génériques) en fonction des cytopénies et de la fonction rénale.
En cas d'échec, l'alternance thérapeutique ou le traitement par cidofovir (VISTIDE) ou immunoglobulines humaines anti-CMV (CYTOTECT), disponibles en ATU, peut être envisagé.

En termes de tolérance, le profil de PREVYMIS a été relativement favorable par rapport aux traitements préemptifs qui exposent à une toxicité hématologique. Les effets indésirables rapportés le plus fréquemment, et à une fréquence supérieure à celle du placebo ont été des nausées, des diarrhées et des vomissements. Aucune toxicité hématologique n'a été observée.

Sur la base des données disponibles, la Commission de la Transparence a attribué à PREVYMIS un SMR (service médical rendu) important et une amélioration du SMR mineure (ASMR IV), tenant compte par ailleurs "de l'absence d'impact démontré sur la mortalité, l'incidence de la maladie à CMV ou la survenue de réactions du greffon contre l'hôte" et "du besoin médical important en l'absence d'alternatives thérapeutiques disponibles".
En effet, dans la stratégie thérapeutique, PREVYMIS est le seul antiviral indiqué dans la prophylaxie de la réactivation du CMV et de la prophylaxie de la maladie à CMV chez les adultes séropositifs au CMV receveurs [R+] d'une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques.


En pratique : 480 mg 1 fois par jour
La posologie recommandée de PREVYMIS est de 1 comprimé à 480 mg 1 fois par jour.

Le traitement par létermovir peut être débuté :
- le jour de la greffe, et au plus tard 28 jours post-greffe ;
- avant ou après la prise de la greffe.
La prophylaxie par PREVEMYS doit être poursuivie jusqu'à 100 jours post-greffe.

 
  • Ajustement posologique en cas d'association avec la ciclosporine
En cas de co-administration avec la ciclosporine, la posologie de PREVEMYS doit être réduite à 240 mg 1 fois par jour.

Si la ciclosporine est arrêtée après le début du traitement par PREVYMIS, la dose suivante de létermovir doit être augmentée à 480 mg 1 fois par jour.

Si l'administration de ciclosporine est temporairement interrompue en raison de concentrations élevées de ciclosporine, aucun ajustement posologique de PREVYMIS n'est requis.

 
  • Attention aux inducteurs enzymatiques
L'administration concomitante de PREVYMIS avec le millepertuis est contre-indiquée.
D'une façon générale la coadministration de PREVYMIS avec les inducteurs enzymatiques puissants et modérés n'est pas recommandée en raison d'un risque de sous-dosage en létermovir.


Identité administrative
Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - PREVYMIS (HAS, 5 septembre 2018)

L'étude pivot :
Marty FM, Ljungman P, Chemaly RF, et al. Letermovir prophylaxis for cytomegalovirus in hematopoietic-cell transplantation. N Engl J Med. 2017 Dec 21; 377 : 2433-2444

 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster