Ganciclovir

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Le ganciclovir, 9-(1,3-dihydroxy-2-propoxyméthyl) guanine ou DHPG, est un nucléoside qui inhibe in vitro la réplication des virus humains du groupe herpès (Herpes simplex types 1 et 2, cytomégalovirus) et des adénovirus sérotypes : 1, 2, 4, 6, 8, 10, 19, 22, 28.

Le ganciclovir est transformé dans les cellules infectées en ganciclovir-triphosphate, forme active du ganciclovir.

Cette phosphorylation s'effectue préférentiellement dans les cellules infectées, les concentrations de ganciclovir-triphosphate étant 10 fois moins élevées dans les cellules non infectées.

Le ganciclovir-triphosphate exerce son activité antivirale en inhibant la synthèse de l'ADN (acide désoxyribonucléique) viral par deux mécanismes : inhibition compétitive des ADN-polymérases virales et incorporation directe dans l'ADN viral, ce qui a pour effet d'arrêter son élongation.

Cependant, le taux de la biosynthèse des polyamines induite par la croissance du cytomégalovirus (CMV) ne paraît pas affecté, révélant une biosynthèse d'ADN viral non inhibée par le ganciclovir. 


Cas d'usage

Par voie systémique, le ganciclovir est utilisé dans la prise en charge d’infections à cytomégalovirus.

Par voie locale, le ganciclovir est utilisé dans la prise en charge de kératites herpétiques.



Médicaments contenant la substance active en association (0)