CINRYZE 500 unités injectable (inhibiteur de C1 humain, plasma) : remise à disposition normale

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 28 mai 2019
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 280 lecteurs
Après environ une année d'indisponibilité, l'approvisionnement de l'inhibiteur de la C1 estérase d'origine humaineCINRYZE 500 unités injectable, indiqué dans la prise en charge des crises d'angiœdème, a repris normalement en mai 2019. 
L’angiœdème héréditaire est une maladie génétique qui induit un déficit en inhibiteur de la C1 estérase dont le gène est situé sur le 11e chromosome (illustration).

L’angiœdème héréditaire est une maladie génétique qui induit un déficit en inhibiteur de la C1 estérase dont le gène est situé sur le 11e chromosome (illustration).


La spécialité hospitalière CINRYZE 500 unités injectable (inhibiteur de C1 humain, plasma) est à nouveau disponible normalement depuis mai 2019.

Ce médicament a fait l'objet de tensions d'approvisionnement pendant près d'un an, suite à un nombre croissant de prescriptions.

Plus largement, les perturbations ont touché l'ensemble des spécialités contenant un inhibiteur de la C1 estérase et indiquées dans la prise en charge de l'angiœdème héréditaire (Cf. Encadré 1). Dans ce contexte, le CREAK (Centre national de référence pour l'angiœdème) a élaboré, dès 2017, des recommandations pour préserver les stocks de ces médicaments. 

Encadré 1 - Indications thérapeutiques de CINRYZE
  • Traitement et prévention avant une intervention des crises d'angiœdème chez les adultes, les adolescents âgés et les enfants (âgés de 2 ans et plus) présentant un angioedème héréditaire (AOH).
  • Prévention systématique des crises d'angiœdème chez les adultes, les adolescents et les enfants (âgés de 6 ans et plus)  présentant des crises sévères et récidivantes d'angiœdème héréditaire (AOH), intolérants ou pas suffisamment protégés par des traitements préventifs par voie orale, ou chez les patients pour lesquels la prise en charge aiguë répétée s'avère inadaptée.

Quid de DANATROL et BERINERT ?
Concernant les autres spécialités recommandées par le CREAK pour traiter un angiœdème (crise sévère, traitement de fond ou prophylaxie à court terme), des tensions d'approvisionnement persistent.  


Concernant BERINERT 500 UI, l'autre spécialité contenant un inhibiteur de C1 estérase d'origine humaine, le dernier message relayé sur le site de l'ANSM (juillet 2018) annonçait un contingentement de la distribution (notre article du 10 juillet 2018, actualisé le 15 juillet 2018). 

S'agissant de DANATROL 200 mg gélule (danazol), sa distribution est perturbée depuis le mois d'avril 2019. Aucune date de remise à disposition n'est précisée (notre article du 12 avril 2019).

Pour aller plus loin
CINRYZE 500 unités poudre et solvant pour solution injectable - Remise à disposition (ANSM, 24 mai 2019)

Sur VIDAL.fr
Angiœdème : nouvelle stratégie du CREAK face aux tensions d'approvisionnement en CINRYZE et BERINERT (7 juin 2018)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster