Première mondiale au CHU de Limoges : implantation d'une prothèse de sternum en céramique biocompatible

Par Stéphane KORSIA-MEFFRE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 4915 lecteurs


Le monde des dispositifs médicaux implantables évolue rapidement aujourd'hui, avec la mise au point de nouveaux matériaux, plus légers, plus résistants, parfois construits sur mesure grâce à l'impression 3D, robotisés, miniaturisés, ou encore ensemencés de principes actifs, voire de cellules vivantes.  

Une équipe du CHU de Limoges s'inscrit dans cette recherche continue d'amélioration en venant de réaliser, chez une patiente atteinte de métastases osseuses, la première implantation d’une prothèse de sternum biocompatible en céramique d’alumine poreuse, a annoncé son fabricant I.CERAM

Même s'il encore un peu tôt pour juger du succès complet de cette intervention (ce matériau s'intègre dans l'os au bout de 6 à 12 mois seulement), l'utilisation de ce matériau innovant ouvre la porte à de nouvelles indications pour l’implantation de prothèses de sternum,
en particulier dans le traitement des médiastinites (atteinte infectieuse du médiastin, région médiane du thorax).

Les particularités du matériau utilisé permettent aussi d'envisager la pose de prothèses chargées en substances actives, anti-infectieuses, qui pourraient diminuer les risques d'infection per et post-chirurgicales. 
Ce sternum en céramique poreuse est plus fin, plus léger et paradoxalement plus solide que les prothèses en ciment ou en titane.

Ce sternum en céramique poreuse est plus fin, plus léger et paradoxalement plus solide que les prothèses en ciment ou en titane.


Atteintes cancéreuses ou infectieuses du sternum : des complications relativement rares mais graves
En oncologie, les cancers du sternum radio-induits et les métastases osseuses au niveau du sternum représentent environ 200 cas par an en France. Ces cancers nécessitent une ablation du sternum, qui est actuellement remplacé par une prothèse en titane ou en ciment osseux retenue par des fixations métalliques, ce qui représente une intervention lourde et à risques de complications infectieuses post-opératoires.

Par ailleurs, en France, parmi les 42 000 patients opérés du cœur chaque année, environ 4 % développent une complication infectieuse post-opératoire au niveau du sternum : la médiastinite post opératoire. Ce sont donc, au total, environ 1 300 personnes qui, chaque année en France, développent cette infection difficile à traiter.

Une prothèse biocompatible qui devient partie intégrante de l'os
Difficilement traitée par voie orale ou parentérale, les médiastinites pourrait être traitées par une ablation et un remplacement du sternum. Mais les prothèses disponibles aujourd'hui, du fait de leurs éléments métalliques, sont à risques de rejet par l'organisme, ou de surinfection, et ne sont donc pas utilisées dans ce contexte, mais uniquement en cas d'ablation liée à un cancer.

Afin de lever ces limites et risques, le Dr François Bertin, chirurgien thoracique et cardio-vasculaire dans le service du professeur Marc Laskar au CHU de Limoges, en lien avec la société limougeaude I.CERAM, a conçu  la première prothèse de sternum en céramique d'alumine poreuse.

Ce matériau, biocompatible, présente la même porosité que l'os. Après 6 à 12 mois, il devient partie prenante de l'os et permet de restaurer la souplesse du thorax nécessaire à une fonction respiratoire normale.

Cette nouvelle prothèse, disponible en 3 tailles, présente sur son pourtour des orifices qui permettent de la suturer aux côtes, avant de la recouvrir d'un lambeau de grand pectoral, ce qui facilite sa pose et diminue le temps opératoire.

 Les explications du Dr Bertin sur l'originalité de cette prothèse et les modalités de son implantation (source de la vidéo : lepopulaire.fr) :  

Une première implantation effectuée en mars 2015 avec succès (recul : 3 mois)
Une première prothèse de ce type a donc été posée, le 19 mars 2015, par le Dr Bertin à une patiente atteinte d'un cancer du sein et présentant une métastase au niveau du sternum.

Voici une animation d'I.CERAM récapitulant les différentes étapes de cette intervention :
 

Avec 3 mois de recul clinique, l'opération est une réussite, tant sur le plan chirurgical que fonctionnel, selon le Dr Bertin : "le bilan de l'opération est très positif et la patiente se rétablit progressivement. Le sternum en céramique I.CERAM a pleinement répondu à mes attentes lors de l'opération. D'un point de vue chirurgical, cela constitue une évolution importante permettant un gain de temps opératoire significatif. Par ailleurs la biocompatibilité conjuguée à la résistance du matériau nous permettent de revenir à l'essence même de la chirurgie en réalisant une opération plus naturelle, limitant les risques infectieux et les rejets".

Une nouvelle option thérapeutique pour les médiastinites infectieuses ?
Du fait de sa biocompatibilité et de l'absence d'éléments métalliques, la prothèse de sternum en céramique d'alumine pourrait donc représenter une nouvelle option thérapeutique dans les médiastinites infectieuses post-opératoires, en particulier si le suivi de cette patiente, puis d'autres, confirme sa bonne tolérance. 

Une deuxième implantation est en effet prévue cet été, puis une troisième. Ces implantations pilotes devraient être suivies d'une étude effectuée dans plusieurs centres hospitaliers, a précisé le Dr Bertin au journal limougeaud Le Populaire

Ces prothèses, et d'autres à venir, pourraient aussi être chargées en antibiotiques, ce qui pourrait peut-être permettre d'encore diminuer le risque de complications infectieuses sur prothèses. 
 
Pour en savoir plus : 
Première mondiale au CHU de Limoges : l'implantation d'un sternum en céramique, lepopulaire.fr, 23 juin 2015    
1ère implantation d'un sternum en céramique, communiqué d'I.CERAM, 23 juin 2015
Le dossier de presse publié par la société I.CERAM, juin 2015
 
Sur VIDAL.fr : 
Cœur artificiel "total" : caractéristiques et premiers résultats du prototype CARMAT (novembre 2014)
Rétinite pigmentaire : un "œil bionique", prometteur, intégralement remboursé pour 36 patients (octobre 2014)
Première mondiale : une vertèbre cervicale remplacée grâce à l'impression 3D (août 2014)
Contention orthopédique : le plâtre du futur sera-t-il imprimé en 3D ? (juillet 2013)

Sources : I.CERAM

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-05-18