Citalopram

Mise à jour : 13 Mai 2014

Mécanisme d'action

Le citalopram est un inhibiteur puissant, et le plus sélectif connu à ce jour, de la recapture de la sérotonine (5-HT). Il est pratiquement dépourvu d'effet sur la recapture de la noradrénaline (NA), de la dopamine (DA) et de l'acide gamma aminobutyrique (GABA).

Le citalopram n'a pratiquement pas d'affinité pour les récepteurs 5 HT2, α1 -adrénergiques, histaminergiques H1, cholinergiques (muscariniques). Il n'a pratiquement pas non plus d'affinité pour les récepteurs 5 HT1A, dopaminergiques D1 et D2, α2-et β-adrénergiques, benzodiazépiniques et opioïdes. Cette sélectivité pourrait expliquer la faible incidence de certains effets indésirables du citalopram.

Il n'y a pas de phénomène de tolérance induit par les traitements à long terme avec le citalopram.

Tout comme les antidépresseurs tricycliques, les antidépresseurs sérotoninergiques et les IMAO, le citalopram diminue la quantité de sommeil paradoxal et augmente le pourcentage des phases de sommeil profond.

Bien que le citalopram n'ait pas d'affinité pour les récepteurs morphiniques, il potentialise l'effet antinociceptif des analgésiques centraux communément utilisés. 


Cas d'usage

Le citalopram est utilisé dans la prise en charge de :
  • attaques de panique,
  • épisodes dépressifs majeurs.


Médicaments contenant la substance active en association (0)